Forum AM-Entraide
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l'entraide autour des problèmes d'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionMa fille, l'AM et moi 260zw3p
Le Deal du moment : -60%
Siège Gaming Asus ROG SL300 Noir à ...
Voir le deal
199.99 €

 

 Ma fille, l'AM et moi

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Bibasista

Bibasista


Nombre de messages : 4
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 26/03/2014

Ma fille, l'AM et moi Empty
MessageSujet: Ma fille, l'AM et moi   Ma fille, l'AM et moi Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 11:30

Salut à toutes et tous,

Comme précédemment expliqué (dans des termes très larges) ma fille souffre d'AM... J'en ai souffert étant ado (et comme on ne guérit jamais vraiment, j'en souffre encore mais je résiste). Je pensais pouvoir l'aider mais je me rends compte que je suis dépourvue face à sa souffrance.

Elle a 13 ans et rencontre forcément des problèmes comme toutes les filles de son âge, sa situation familiale étant ce qu'elle est, elle a ses propres réactions.

Je résume un peu la situation familiale pour vous permettre de vous situer:
Son père est incarcéré, elle ne le connait quasiment pas, les seuls entretiens qu'elle a eu avec lui ont eu lieu dans des endroits fermés et sous surveillance d'un psychologue (d'abord dans un espace-rencontre, ensuite dans les différentes prisons où il se trouvait), la raison de cette absence de relation est principalement liée à la peur, car c'est un homme violent et imprévisible.
Sa mère (donc moi) vit seule et est homosexuelle avérée depuis 2 ans.
Comme climat familial, je dois avouer qu'il y a mieux...
La situation avec son père est l'une des raisons de son mal-être, l'autre étant que c'est une jeune fille hyper empathique, qui prend tout très à cœur, donc les remarques cinglantes de ses camarades peuvent avoir un effet puissance 1000 sur son moral.

J'ai constaté vers début décembre des entailles sur ses avants bras, partant du poignet jusqu'au pli du coude, face intérieure du bras, jamais extérieur. J'en ai parlé un peu avec elle... Elle m'a dit qu'une de ces amies le faisait et ne comprenait pas où était le mal... Je lui ai expliqué tant bien que mal que ce genre de comportement révélait un mal-être et que si elle avait besoin de parler, elle savait que j'étais là mais qu'en même temps, je comprenais tout à fait que sa mère ne soit pas la personne à qui elle voulait se confier (même si j'aurais préféré). Je ne me suis pas réellement inquiétée parce qu'elle ne cachait pas vraiment ses entailles et que c'était plus une façon de dire, ça va pas. Elle est allée voir le psy de l'école, elle a parlé avec des chefs scouts avec qui elle a une relation de confiance et ça s'est calmé.

Seulement, il y a quelques jours, elle a commencé à porter des manches longues (ce qui n'est pas dans ses habitudes) et j'ai trouvé l'emballage d'un grand pansement minutieusement dissimulé dans une des poubelle de la maison. J'ai donc observé attentivement les bras de ma fille jusqu'à apercevoir un morceau du pansement dépasser de sa manche.

Là où je trouve son geste plus inquiétant, c'est qu'elle s'entaille niveau poignet, les entailles sont petites et peu profondes mais ça n'en est pas moins dangereux et problématique...

Voyant qu'elle refusait tout dialogue avec moi, j'ai téléphoné à ma mère (elle est infirmière en psychiatrie). Je les ai laissées discuter toutes les deux (ma fille refusait que je sois là).

Ma mère est partie au bout de 2h et m'a appelée le lendemain pendant les heures de cours pour me dire que ma princesse est harcelée à l'école, les élèves de sa classe ayant vu les entailles de décembre font des réflexions plus que déplacées du style: "Faut rien lui dire sinon elle va se suicider" Allant jusqu'à ouvrir la fenêtre en plein cours en lui proposant de se jeter.

Ce qui me révolte, outre le fait que ces imbéciles vont trop loin, c'est que visiblement, les profs ne réagissent pas. Ils se contentent de demander à l'élève de retourner s'asseoir...

Il est évident que je vais prendre rendez-vous avec le préfet de l'établissement afin de voir ce qu'il est en mesure de faire, et si les solutions qu'il propose ne me plaisent pas, j'irai jusqu'à la plainte pour harcèlement moral et le changement d'école.

Toujours est-il que ma fille refuse de se confier à moi et que je me sens complètement perdue face à sa situation. J'ai pris des renseignements concernant un bon psy près de chez nous, spécialisé enfants/ado mais la forcer ne servirait à rien.

Donc tous vos conseils seront les bienvenus.

Merci pour votre temps.

Revenir en haut Aller en bas
SpreadThePlague

SpreadThePlague


Nombre de messages : 1250
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2012

Ma fille, l'AM et moi Empty
MessageSujet: Re: Ma fille, l'AM et moi   Ma fille, l'AM et moi Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 13:02

Déjà, je pense que tu peux être fière de la manière dont tu as réagi car tous les parents n'agissent pas à ta manière, en forçant la personne concernée. Le fait que te sois AM par le passé joue sûrement beaucoup là-dedans, et je pense que ça peut t'aider, d'une certaine façon à aider ta fille. Je ne sais pas pour quelles raisons tu l'as fait, et je ne sais pas non plus si ta fille est au courant, mais peut-être qu'expliquer à ta fille que toi aussi tu as fait des choses similaires, et qu'elle peut t'en parler sans crainte. Même si vos relations sont bonnes, il peut être important que tu lui rappelles que tu ne la juges pas mais que tu veux faire ça pour l'aider. Et la rassurer sans pour autant banaliser l'acte, qu'elle n'aille pas se diaboliser (vis-à-vis de ce qui a pu être dit à l'école par exemple), et lui expliquer que tu ne la forceras en rien. Laisse-lui le temps aussi, peut-être qu'au début elle préférera se confier à une autre personne, mais ça n'exclut pas qu'elle pourrait t'en parler par la suite.
Est-ce que c'est de son propre chef qu'elle t'a parlé de ce qui se passait en cours ou bien est-ce que tu l'as appris par l'intermédiaire du collège ?
Tu peux toujours prendre contact avec les professeurs (en plus du reste), afin de leur expliquer que tu voudrais ce que ça change.
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

kelkun_kelkepart


Nombre de messages : 2887
Age : 34
Date d'inscription : 10/02/2007

Ma fille, l'AM et moi Empty
MessageSujet: Re: Ma fille, l'AM et moi   Ma fille, l'AM et moi Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 13:06

tu lui à parlé de tes soucis passé?

lui à tu dit que tu à rencontré des difficultés similaires?

les ados s'imaginent souvent que les parents ont oublié leur enfance, leur adolescence et que c'est des pourris réacs peut etre en li racontant une partie de ton adolescence (les bons cotés comme les mauvais) elle se rendra compte que au final tu est aussi paumé qu'elle dans tout ça et que vous n'etes pas si étrangère que ça...

j'ai l'impression que son père lui manques aussi
pourquoi elle ne vas pas le voir?
elle en à peur?, peur de l'ambiance prison?
c'et toi qui ne veux pas trop qu'elle y aille?, le juge?

niveau harcèlement c'est rares que les adultes réagissent à part quelques punitions et heures de colles par ci par là c'est souvent le mieux qu'on puisse obtenir

_________________________

dans tout ça elle à besoin de faire des choix:
choix de voir son père ou pas
choix de te suivre ou pas dans tes démarches judiciaires
choix de changer ou pas de bahut
choix d'affronter ou pas les autres élèves...

demandes lui ce quelle veux dans sa vie, ce qu'elle espère au sujet de tout ça, ces envies, ses reves, ses projets

accompagne la dans ces choix meme si ça te semble absurde

oui je sais elle est mineure, demander à une mineure de prendre toute la responçabilité de ses choix ça parait completement ouf!

sauf que toi aussi en tant qu'adulte responçable de ta fille tu à des choix et des devoirs
devoir de la protéger par exemple et en conséquence tu à choisi de porter plainte
qu'elle te suive ou non dans ces démarches je pense que tu doit poursuivre ces démarches
tu peux tout de meme la tenir au courrant des avancées de ces démarches

bref dans les choix qu'elle fera y'en à qui seront peut etre à l'encontre des tiens explique lui pourquoi tu à fait ces choix là écoute aussi ses arguments, trouvez des compromis pour que ce soit à peu près compatibles

si ce n'est vraiment pas possible oralement entre vous deux passez par un cahier commun ou par sa grand mère comme "interprète"

dit lui aussi que quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle dise, les choix qu'elle fera qu'ils soits improbables, dangeureux ou casse gueules, dans tous les cas tu l'aime, et ça rien ni personne ne pourra vous enlever cet amour malgré toutes les hésitations, doutes, conflits que peuvent entrainer la situation, y'a au moins cet amour sur lequel tu n'aura jamais de doutes!
Revenir en haut Aller en bas
Babbie




Nombre de messages : 43
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2013

Ma fille, l'AM et moi Empty
MessageSujet: Re: Ma fille, l'AM et moi   Ma fille, l'AM et moi Icon_minitimeVen 28 Mar 2014 - 15:13

Tu devrais déscolarisé ta fille maintenant le temps de régler le problème, parce que forcément les élèves concernés vont être au courant que tu à demander à voir le pro de l'établissement et ça pourrait s'envenimer encore plus, je pense que c'est mieux pour elle qu'elle n'aille plus à l'école quelques temps mais tout de suite pas attendre de voir si le proviseur fait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
HurtHeart




Nombre de messages : 14
Age : 23
Date d'inscription : 05/03/2014

Ma fille, l'AM et moi Empty
MessageSujet: Re: Ma fille, l'AM et moi   Ma fille, l'AM et moi Icon_minitimeLun 7 Avr 2014 - 18:58

Pour avoir à peu près l'âge de ta fille, je te confirme que ce n'est pas à ses parents que l'on préfère se confier. Cependant, si tu as gardé des cicatrices, tu pourrais lui montrer, lui dire que tu sais ce que c'est et que si elle le souhaite, tu es là pour elle. Sinon, dis-lui que tu es aussi passée par là, et encore une fois que tu es là pour elle. Elle serait très certainement plus encline à t'en parler si elle sait que tu comprends. Les choses à ne pas faire me semblent être une réaction du style la forcer à t'en parler, lui crier dessus, confisquer / cacher les objets tranchants, la punir. Enfin, tu es passée par la mutilation, tu dois savoir quelles réactions on n'apprécie(rait) pas.

En ce qui concerne l'école, la changer d'établissement, voire la déscolariser me paraît une solution à vraiment envisager. Je lui demanderais aussi si elle désire voir un psychologue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ma fille, l'AM et moi Empty
MessageSujet: Re: Ma fille, l'AM et moi   Ma fille, l'AM et moi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma fille, l'AM et moi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fille de joie
» Menelwen, ou la fille qui a un tigre ...
» petite fille
» aider ma fille
» besoin d'aide pour ma fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: