Forum AM-Entraide
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l'entraide autour des problèmes d'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionjuste parler un peu... 260zw3p
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 juste parler un peu...

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
cissi

cissi


Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : un beau petit nuage imaginaire
Date d'inscription : 06/12/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 9:39

Ça me soulage un peu de parler mais en même temps j'espère presque ne pas être écoutée...

Je m'automutile depuis 7 ans parce que je n'ai rien d'autre. Je n'ai jamais laissé rien d'autre percer ma coquille. C'est devenu mon meilleur ami. Même à 20 ans, ça l'est toujours.

Je ne me suis pas faites violer quand j'étais jeune, personne ne m'a battue, mais depuis que j'ai 11 ans je pense à la mort. Depuis que je suis toute petite je me sens différente, incapable d'avoir de réelles affinités avec les gens. Je porte toujours un masque parce que je ne suis rien au fond. La douleur prend trop de place, je n'ai plus de personnalité. Plus rien de moi ne m'appartient. Je porte le masque à longueur de journée. Ça vient lourd, un masque mais j'ai commencée à le porter même quand je suis seule, pour me faire accroire que je suis quelqu'un. Ça m'arrive de moins en moins souvent de l'enlever.

Je m'automutile parce que j'ai n'ai aucune idée de la provenance de ma douleur. Je me sens accablée, détruite, incapable de fonctionner si je reste qui je suis. Je m'automutile parce que quand je saigne, on dirait alors que le masque devient moins lourd.

Je m'automutile parce que j'ai des comportements insensés et que je ne les comprends pas. Je m'automutilais à cause de mes difficultés avec la nourriture. Maintenant, je m’automutile à cause de mon rétablissement, je n’ai jamais été aussi grosse. Je m'automutile parce que je n'ai jamais été capable de réellement laisser les gens être proche de moi et que j'ai repoussé et blessé ceux qui m'aiment. J’essaie de garder une distance, je préfère détruire mes relations que de voir les gens fuir s’ils me voient réellement. Je m'automutile parce que je veux mourir et que c'est la seule chose qui rend la vie un peu plus viable. Je m'automutile parce que je suis une lâche qui a raté ses 2 suicides.

Je m'automutile parce que les docteurs ont rien trouvé. Je m'automutile parce que je ne me sens presque jamais reposée. Le matin quand je me réveille, on dirait que j'ai couru un marathon. Cauchemars après cauchemars se succèdent dans mes nuits et je me réveille continuellement. Des fois ça passe, mais jamais pour longtemps.

Mais surtout, SURTOUT, je m'automutile parce que pour un court moment quand je m'automutile, je réussi à ne plus penser. Tout ce qui importe est l'organisation des coupures. Je ne ressens rien. Et rien que pour cet instant, je suis prête à endurer toutes les douleurs du monde.

Je m'automutile parce que je suis trop lâche pour faire une nouvelle tentative de suicide et que c'est la seule chose que j'ai trouvée qui me donne un moment de répit.

Je ne peux pas dire que je n'ai pas de moments de bonheurs, c'est juste que quand j'y repense ça sonne faux, je ne peux pas y croire car ce n'était pas moi. C'était le masque... C'était Elle.

Quand je sombre, quand je suis dans ce mode de pensées, ma vie devient une fin du monde. C'est insupportable. Enlever le masque me détruit. Quand je le porte, au moins je peux fonctionner quasi-normalement. Mais s’il glisse, alors je suis incapable de réagir. Le masque est temporaire et la détresse que je vis sous lui est incomprenable. Je ne peux pas apprendre à gérer quelque chose que JE NE COMPREND PAS. Les quelques moments 'heureux' ne pèsent pas assez pour contrebalancer la souffrance qui m'assaille quand le masque glisse.

Je m'automutile parce que je ne sais pas quoi faire et parce que je ne sais pas pourquoi je souffre.
Revenir en haut Aller en bas
Chapelier

Chapelier


Nombre de messages : 3392
Date d'inscription : 18/10/2006

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 13:06

Et ça te gène de t'AM ?
Ta vie a pas l'air de te convenir, tu as envie de la changer ?
Tu es qui ? Tu te plais ? Qui voudrais tu être ?
Revenir en haut Aller en bas
Wicked

Wicked


Nombre de messages : 2946
Age : 33
Localisation : Saint Germain En Laye
Date d'inscription : 31/07/2010

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 18:52

Quand tu dis que tu t'automutiles parce que tu ne sais pas quoi faire, tu veux dire que tu le fais quand tu t'emmerdes (ta formulation fait penser à ça)?
Après, qu'est ce que tu cherches à comprendre ? Toi même, le pourquoi de l'AM ?
Revenir en haut Aller en bas
cissi

cissi


Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : un beau petit nuage imaginaire
Date d'inscription : 06/12/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 19:18

chapelier, tu me demandes qui je voudrais être et je n'ai aucune réponse. tout ce que je sais c'est que tout à l'air plus beau à l'extérieur de moi.

je ne sais pas ce que je cherche au fond, mais je recommence à mal filer. même si je porte toujours le masque, que je ne l'enlève presque plus, il commence à se fissurer. peut-être justement parce que je ne prend plus de break. tout ce que je sais c'est que je n'y croit plus et que là, je tombe.

mais je suis trop lâche pour agir, et je ne saurais même pas quoi faire de toute façon. je me suis perdue et je ne sais pas comment me trouver. oui je suis étudiante et j'ai un emploi à temps partiel et mes parents sont 'fiers' de moi... mais je ne m'identifie pas vraiment à rien. je le fais parce que je ne saurais pas quoi d'autre faire.

je suis prise dans ma tête et l'AM c'est ma seule façon de m'en sortir pour un court instant... wicked, je m'AM parce que je ne sais pas quoi faire pour arrêter la douleur et que c'est mon seul répit...

quand je dors presque pas. quand je fais des crises d'angoisse. quand je viens si parano que je peux même pas parler à mon copain et que je braille comme un veau et qu'il me regarde avec incompréhension. quand j'ai des flashbacks de mes suicides ratés et que je me hais. à chaque bouchée de nourriture que j'avale, à chaque livre en trop qui s'empile sur mon corps. quand je reste éveillée des heures dans le noir, à me demander d'où ça vient tous ça et que je ne trouve RIEN, rien pour expliquer ce que je ressens. même ma psychiatre me l'a dit: ça ne devrait pas être comme ça, elle trouve rien pour expliquer ce qui m'arrive. les multitudes de médicaments que j'ai pris en tant qu'adolescente n'ont eu aucun effet. aucun diagnostic parce que personne ne comprend et personne veut se prononcer. encore forcée d'aller voir la dite psychiatre qui me raconte que je suis adulte maintenant et que ça va probablement passer.

je veux juste que tout ça parte.

en même temps, je me contredis toujours. mes sentiments et mes perceptions changent d'une heure à l'autre. mon chum pense que je fais exprès et que je suis inconsistante mais ça fait partie de mon problème. une minute je me hais et je veux mourir. une minute je me sens comme si je suis personne sauf le masque qui m'habite. une minute je deviens le masque.

je ne sais juste pas quoi faire de tous ça, si au moins je comprenais pourquoi je ressens une si grande détresse... mais là je comprends rien. je change toujours d'émotions et de pensées par rapport à mon état parce que je n'y comprends rien.

j'ai l'impression de trop parler... ou de ne pas parler des bonnes choses. je sais pas. dsl si c'est trop long et trop incohérent et trop déraillé... je sais juste pas quoi faire ni quoi penser.
Revenir en haut Aller en bas
Wicked

Wicked


Nombre de messages : 2946
Age : 33
Localisation : Saint Germain En Laye
Date d'inscription : 31/07/2010

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 19:22

En fait, ce que tu voudrais, c'est un diagnostic (pas une question piège, mais c'est juste ce que je ressens de ta réponse) pour comprendre et avancer ?
Revenir en haut Aller en bas
cissi

cissi


Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : un beau petit nuage imaginaire
Date d'inscription : 06/12/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeJeu 6 Déc 2012 - 19:41

pas nécessairement un diagnostic... mais une réponse.

si je comprenais je pourrais essayer de dire aux sentiments de partir et pas les laisser m'écraser mais je les comprends pas, je me sens juste pas bien. vraiment pas bien. je suis obsessive, parano, angoissée et ultra-pessimiste. et je sais pas d'où ça vient. en plus d'avoir de me sentir pas bien, je comprends pas pourquoi et là je me sens encore moins bien.

l'AM c'est la seule chose qui me permet de vraiment oublier tout ça. c'est comme si je rangeais le tout dans un tiroir loin loin loin pendant un moment.

peut-être que c'est une erreur de jugement de ma part, comprendre ne rend pas nécessairement la situation plus facile j'en suis sûre...
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

Brise-patte


Nombre de messages : 5058
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 21/02/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeSam 8 Déc 2012 - 15:46

Après, que ce n'est pas chercher, pourquoi, comment tu en es arrivée là maintenant, mais plutôt qu'est ce qu'il faudrait pour aller mieux, qu'est ce que tu souhaiterais?
Trouver un certain objectif pour un peu relever la t^te est aussi utile que chercher à comprendre pourquoi tu ne va pas bien;
Si en cherchant d'un côté tu n'obtiens rien, cherches d'un autre.
Se focaliser sur ce qui ne va pas n'est pas franchement non plus un bon truc pour le mental, loin de là.


Petit PS: tu veux dire quoi par "arrêter de penser"? Penser à quoi?
Tu as l'impression que tu penses trop?

Après, je reprend la question de Chap: est ce que ça te gènes l'AM? dans le sens où, est ce que tu t'en veux de t'AMer, est ce que l'AM te pèses?


________________
"tu vois, le monde se sépart en deux quatégories.
Il y a ceux qu'ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent.
Toi, tu creuses"
Revenir en haut Aller en bas
Lilith

Lilith


Nombre de messages : 2139
Age : 28
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeDim 9 Déc 2012 - 0:28

Mais tu n'es pas rien ou personne. Tu ressens des choses (même si c'est majoritairement négatif, tu ressens des choses), tu as un copain j'imagine que tu as un minimum de sentiments pour lui, tu as la capacité de créer puisque tu as créé ce masque dont tu parles, etc.
Mais je comprends ce sentiment de vide, cette sensation qu'on a besoin de se remplir avec quelque chose, n'importe quoi, l'am par exemple.

Je reviens une minute sur cette histoire de masque : ce n'est pas vraiment un masque, en fait. Tu l'as créé donc c'est une partie de toi quoi que tu en dises, puis tu l'as intégré. C'est devenu toi, un morceau de ta personnalité. Ce n'est pas juste faux-semblants et fausse personnalité. C'est pas un truc que tu peux enlever et jeter du jour au lendemain.

Un diagnostic au final, ce n'est rien de plus qu'un mot. Ce n'est pas une explication. Ce n'est pas non plus une solution.
Avancer, tu peux le faire sans diagnostic. En repérant ce qui déraille. En repérant tes schémas de pensées actuels et en essayant de réfléchir à comment tu peux les modifier. En allant chercher dans ton passé ce qui est arrivé et qui t'a blessée, choquée ou traumatisée (pas forcément besoin que ce soit un viol ou je ne sais quoi de super super grave oh mon dieu, parfois ce sont des éléments presque anodins qui nous marquent à vie). En faisant un travail de remise en question là dessus et sur tes comportements actuels qui te déplaisent.
C'est possible. Tu n'es de loin pas obligée d'avoir un diagnostic posé et établi pour avancer ou pour commencer à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
cissi

cissi


Nombre de messages : 22
Age : 29
Localisation : un beau petit nuage imaginaire
Date d'inscription : 06/12/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeMar 11 Déc 2012 - 1:48

Brise-patte a écrit:
Petit PS: tu veux dire quoi par "arrêter de penser"? Penser à quoi?
Tu as l'impression que tu penses trop?

Après, je reprend la question de Chap: est ce que ça te gènes l'AM? dans le sens où, est ce que tu t'en veux de t'AMer, est ce que l'AM te pèses?


penser aux choses qui m'obsèdent... genre l'AM, mon poids, j'ai souvent des flashbacks aussi de mes TS.. des choses négatives comme ça auxquelles je voudrais pas penser.

je ne m'en veux pas, en fait je lui doit beaucoup à l'AM... je ne m'en veut aucunement pour ce comportement. malgré ça, j'aimerais parfois ne pas avoir besoin de m'AM pour me sentir mieux.

A-lice,
je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est juste tellement difficile de penser à ça quand je file pas - je sais que dans le fond c'est pas juste un masque mais quand je suis down je suis même pas capable de le considérer. ajd sa file pas pire mais tu m'aurais dit ça hier que je ne t'aurai pas cru.

je sais qu'un diagnostic, ce n'est rien. c'est pas ça que je veux... mais je sais pas ce qui s'est passé - ou même si qqc s'est passé.

qu'est-ce que tu veux dire par 'schémas de penséesa actuels'? comment les repérer?


[ps. merci beaucoup de vos réponses!]
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

Brise-patte


Nombre de messages : 5058
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 21/02/2012

juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitimeVen 14 Déc 2012 - 18:22

Tes schéma de pensées actuel (et je grille la priorité à Lilith, héhé!), c'est un peu la façon dont tu résonne, comment tu classes les choses, tu les perçois,
Comment tu fonctionnes en gros.
Et selon comment tu fonctionnes, tu peux essayer de voire ce qui va pas, te remettre en questions, remettre en questions tel ou tel raisonnement.
Comme par exemple, souvent dans le complexe d'infériorité, (ceci est un exemple),
Pourquoi tu devrais te sentir en dessous des autres?
Pourquoi, réellement, tu te sentirais moins je sais pas quoi que les autres?
D'un point de vue objectif... se dénigrer sur chaque point sans raison valable n'est pas des plus constructif et profitable pour la personne en question.

C'est sur ce genre de truc par exemple que tu peux travailler.


________________
"tu vois, le monde se sépart en deux quatégories.
Il y a ceux qu'ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent.
Toi, tu creuses"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





juste parler un peu... Empty
MessageSujet: Re: juste parler un peu...   juste parler un peu... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
juste parler un peu...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste envie de parler
» juste besoin de parler
» juste besoin de parler...
» Juste besoin de parler
» juste besoin de parler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: