Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Respirer pour respirer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mind



Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Respirer pour respirer   Ven 23 Déc 2011 - 13:57

Bonjour tout le monde.
Si je me suis inscrite sur ce forum, c'est parce que j'ai un problème avec la dépression. Je pense être dépressive, ou du moins j'en ai les symptômes, mais je n'en parle pas ou pratiquement pas. Je rejette l'aide des autres, j'ai toujours besoin de préserver les autres de moi. Quelque part je me dis que je ne veux pas m'avouer que je suis dans la détresse, je ne sais pas..
Cela remonte à très longtemps. Depuis le début de mon adolescence à maintenant (j'ai 21 ans), j'ai cette douleur psychique récurrente.
De plus, en amour, j'accumule les relations chaotiques et les échecs. Cela va faire trois semaines que j'ai rompu après une relation de 2 ans. Encore un échec. J'ai déménagé de mon pays pour aller vivre avec cette personne. Cette relation a contribué à m'éttouffer un peu plus.
Pourtant on dit de moi que je suis une crème, que je suis joyeuse, que je rigole beaucoup. Mais je me mets pratiquement toujours avec des personnes qui veulement me dominer ou bien d'autres gens qui souffrent. Au final, je déprime, toujours. Mais je fais en sorte de le cacher, de telle façon que l'on ne devine pas mes soucis. Quelque part cela m'arrange car je ne veux pas être prise en pitié. Je ne veux pas non plus être un boulet pour les autres.
J'ai déjà consulté des spécialites mais au final, je ressors frustrée. Ils se contentent de prendre des notes et de facturer pour redonner par la suite un prochain rendez-vous. Cela ne m'intéresse pas de parler à un mur.
J'ai commencé à tenir un journal depuis le mois d'octobre. J'essaie d'écrire régulièrement ce qu'il me passe par la tête.
D'autres fois, je suis si angoissée que je prévois des plans dans ma tête. C'est du genre: je claquerai bien tout mon argent pour faire plaisir à mes amis et ma famille pour me suicider par après. Ou: si je ne réussis pas, je me suiciderai, de toute façon, j'ai rien à perdre. Mais si je n'applique pas ces pensées, c'est parce que je suis trop fière et trop combattive. Je n'ai pas envie de me laisser vaincre. Je combats ce que je ressens, je me bats contre moi-même.
J'ai la sensation de me lasser, et très vite.
J'ai des passions mais parfois cela me passe si vite que cela me blase fortement. Encore récemment, j'ai tenté de me faire du mal mais on m'a retenue juste à temps. Par moment je me sens si désespérée, si naze, si inutile. En ce moment je me défonce au sport pour tenter d'améliorer l'image que j'ai de moi mais ce n'est jamais assez pour moi..

Merci de m'écouter..
Revenir en haut Aller en bas
Darmowe



Nombre de messages : 4657
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Respirer pour respirer   Ven 23 Déc 2011 - 14:35

Il s'est passé quoi durant ton adolescence?

Je pense pas qu'on peut voir la fin d'une relation comme un échec, c'est juste que certaines relations ne sont pas faites pour durer. Pourquoi cette relation t’étouffait? Analyser pourquoi ça a pas marcher, peut des fois nous empêcher de commettre à nouveau les même erreurs.

Sinon je pense pas, que tout cacher aux autres soit un bon plan, tu peux avoir un jardin secret et tout, mais si tu leur parle jamais de ce qui te fait mal, ben c'est pas tenable sur le long terme. Et c'est pas parce que tu leur parles, qu'ils auront pitié ou autre (du moins pas tous). Après pour commencer, tu peux le faire avec des petits trucs et tu verras déjà leur réaction, mais tout garder pour soit c'est pas le top.

Pour les psy, t'en as déjà vu un qui fait de la tcc (thérapie comportementale et cognitive)? Contrairement à la thérapie classique, c'est plus dans le concret et pour résoudre des problèmes précis, (phobie, tca, problème sociaux/relationnels...).

Et hésite pas à te présenter dans la partie adéquate, c'est plus facile d'aider quelqu'un qu'on connait un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Mind



Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: Respirer pour respirer   Ven 23 Déc 2011 - 17:36

Je n'ai pas eu une enfance particulièrement facile. Mon père n'a jamais contribué à nous rendre heureux, mon frère, ma soeur et ma mère. Depuis que je suis enfant, j'ai toujours assisté aux disputes entre mes parents (toujours d'une incroyable violence verbale et parfois physique).
Disons qu'il a grandement contribué à m'alimenter de colère. Après, depuis que je suis partie, il y a eu un an et demi, je pense avoir commencé à lui pardonner. Nos rapports sont plus favorables grâce à la distance. C'est juste dommage de m'avoir pourri littéralement l'enfance avec de fausses promesses et sa violence gratuite.

Concernant mon adolescence, il y a eu un déboire qui m'a énormément détruite. Je ne dirais pas que c'est un viol, mais j'étais très naïve et influençable. Je devais avoir 13 ans. Suite à cet épisode de ma vie, les gens ont fait en sorte de me rendre la vie difficile en me maltraitant. J'ai eu une grande période où je ne sortais plus, mise à part pour aller à l'école. A partir de 17 ans, j'ai recommencé à vivre normalement et à revoir du monde.
Je ne dirais pas que cela me poursuis car je n'y pense plus. Je laisse cela derrière moi.

A l'heure d'aujourd'hui, je sens qu'il y a une cassure. Quelque chose qu'il me manque. J'ai l'impression que mon âme est entaillée ou qu'il manque un morceau.
Avec les autres, j'ai de bons rapports. Je suis très sociable et je me fait rapidement des connaissances. Je sais parler de tout et n'importe quoi. Ce n'est pas le problème. Mais je me sens lasse, fatiguée, blasée de la vie. Pourtant elle ne fait que de commencer. Je n'ai que 21 ans, je commence seulement à grimper l'échelle de la vie, j'en suis consciente. Je lutte chaque jour contre mes pensées négatives.
Mais je ne peux renier ce vide, ce trou béant qui est bel et bien là.
Je m'investis énormément auprès des autres. Je suis une fille gentille, trop gentille. Ma vie sentimentale est pour l'instant remplie d'échecs même si j'essaie de retirer le meilleur et d'évoluer. Comprenez que je ne suis pas une personne profondément négative, juste consciente qu'elle va mal. Je suis capable de faire des scénarios vraiment morbides dans ma tête. Je n'en parle à personne. Mon père voulait me faire interner quand j'en parlais..
Je connais la valeur de la vie, mais il arrive que j'en perde la notion. Parfois j'ai envie de suicide, de me libérer de mon mal être mais je tiens bon. Je ne peux que me battre car ma vie a de la valeur. Mais ce que je désire, c'est ne plus avoir à me battre ainsi et soigner ce truc qui me pourri la vie, me déprime.




Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem



Nombre de messages : 2378
Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Respirer pour respirer   Mer 28 Déc 2011 - 23:53

Ce qui ressort de la lecture de tes messages, c'est la lucidité et l'envie de trouver une solution. Ce qui est déjà quelque chose de précieux (ça te fait sûrement une belle jambe que je te le dise, mais j'avais envie de souligner).

Le mode de travail des spécialistes que tu as vu ne te convenait sûrement pas. Tu as pu mettre le doigt sur des évènements de ta vie, des faits... tu as pu approfondir, voir les choses de front ? Reconnaître leur impact ? Mais ça ne suffit pas forcément à se sentir mieux.
Comme le suggère Darmowe, il y a d'autres types de prise en charge.

Est-ce que dans la vie, tu as un socle solide : des gens en qui tu as confiance, avec qui tu peux parler (parvenir à mettre ta peur de gêner de côté, aussi...) autres que les connaissances que ta sociabilité te permet de te faire rapidement ; des choses qui t'intéressent et te portent, autres que tes passions qui te passent si rapidement (là dessus y a peut-être un truc à creuser, non ?) ; du plaisir à prendre quelque part ?
C'est un peu ce qui fait qu'on respire pour autre chose que respirer.

(Même si j'ai tendance à penser qu'il n'y a pas particulièrement de sens à la vie en soi...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Respirer pour respirer   Aujourd'hui à 11:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Respirer pour respirer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serrements à la poitrine, difficulté à respirer
» comment respirer
» Astuce pour bien s'endormir
» l apnee du sommeil est elle un facteur de crises?
» première nuit avec appareil ppc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: