Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guide des antiseptiques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
H

avatar

Nombre de messages : 6626
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Guide des antiseptiques.   Mar 18 Oct 2011 - 7:36


Petit guide des antiseptiques.



D'abord, un petit point lexique.

Le désinfectant est un produit destiné aux surfaces inertes. Les instruments médicaux, en général.

L'antiseptique lui est destiné aux surfaces externes du corps, les tissus vivants. Généralement la peau, lésée ou non. Les muqueuses pour certains produits. Il élimine et/ou empêche la prolifération des bactéries, virus, sponges etc., l'efficacité dépend du produit utilisé.

En voici les plus fréquents...

Povidone iodée (Bétadine)

Antiseptique à large spectre, efficace sur la plupart des micro-organismes. Effet de longue durée, c'est-à-dire qu'après avoir éliminé une bonne partie des germes, il empêche pendant quelques heures que les quelques germes survivants puissent recommencer à proliférer. Utilisable sur des plaies saines ou infectées, suintantes ou non. Attention aux allergies, toutefois. Si vous êtes du genre à asperger la zone, déjà faites gaffe à pas vous tacher (produit jaune foncé) et essuyez le contour de la plaie pour limiter le contact avec le produit et donc le risque de développer une allergie. Si vous renouvelez l'application, rincez bien pour éviter les couches superposées et les dépôts (irritants et allergènes).

Si vous n'êtes pas allergique, c'est un must have dans la pharmacie.

Chlorhexidine (ex Biseptine, Merfen, ...)

Antiseptique un peu moins efficace que la povidone iodée (moins efficace sur les virus et certaines bactéries) mais toujours considéré comme à large spectre. Effet de longue durée. Utilisable sur des plaies saines, ou menaçant de s'infecter. Son efficacité est réduite au contact de liquides biologiques (sang ou sérum). Donc si la plaie suinte beaucoup, optez pour autre chose.
La chlorhexidine est vendue par différents labos, sous différents noms, pas comme le gros monopole Bétadine, vérifiez simplement dans les composants que le produit est bien à base de chlorhexidine. Habituellement incolore. Le risque allergique est moins présent que pour la povidone iodée. Très pratique en prévention, surtout si vous la trouvez en spray, il suffit de balancer un pschitt sur une plaie qui vient de s'arrêter de saigner, aucun risque de se tacher, pas besoin d'utiliser de compresse pour appliquer le produit et son côté peu allergène rend tout à fait possible une utilisation quotidienne.

Pas indispensable, mais franchement pratique surtout si vous la trouvez en spray. Et si allergique à la Bétadine, alors c'est l'équivalent à avoir.

Mon conseil, c'est d'utiliser de la chlorhexidine en spray pour la plupart des plaies, parce que c'est juste simplissime à utiliser, et de la Bétadine pour les plaies plus conséquentes, suintantes ou qui sont déjà en train de s'infecter.

Hypochlorite de sodium (Dakin)

Antiseptique à effet très rapide, et très efficace contre la plupart des micro-organismes, mais pas franchement durable donc les germes peuvent recommencer à proliférer peu de temps après l'utilisation. Très pratique pour le lavage, ou rinçage de la plaie, mais vaudrait mieux utiliser un autre antiseptique par la suite (après avoir rincé à l'eau pour éviter les interactions) pour garder un effet plus durable. Gros point négatif, ça se garde très mal. Possibilité de se faire une dilution eau-eau de Javel maison, mais je le déconseille, la composition exacte des différentes marques d'eau de Javel pouvant être changeante et réserver des surprises. La solution peut être préparée et achetée en pharmacie, elle a alors une coloration légèrement rose due à la présence d'un stabilisateur permettant de la garder un peu plus longtemps.

Inutile d'en faire le stock préventivement dans sa pharmacie, puisque ça se garde mal. Mais si vous avez temporairement un pansement à refaire régulièrement, ça peut aider à décoller l'ancien pansement et bien nettoyer la plaie.

Peroxyde d'hydrogène - eau oxygénée à 3%

Ça nettoie bien, mais l'effet antiseptique est bof. A utiliser sur des plaies suintantes et "sales" c'est-à-dire avec de la poussière, des fibres ou des trucs de ce goût-là qui se seraient incrustés dans la plaie. L'utilisation doit être rapide. Installez-vous devant un lavabo, ou carrément dans la baignoire si la blessure est à la jambe, versez sur la plaie, ça peut mousser au contact du sang, ce qui facilite le décollement des trucs à enlever, ensuite rincez bien. Ça attaque à peu près tout sans distinction, cellules saines y compris, d'où le fait que le contact doit être rapide (quelques secondes). Si vous essayez de limiter la cicatrice, c'est évidemment un produit à éviter.

Pas franchement utile de l'avoir dans sa pharmacie. Personnellement je préfère nettoyer les plaies qui ont des fibres dedans au Dakin, au sérum physiologique ou même à l'eau, même si ça peut être plus laborieux, puisque ça n'endommage pas la plaie.

Ethanol - alcool à 70%

Peut être utilisé en antiseptique, mais c'est principalement un désinfectant (désinfection de matériel médical non stérile). La seule utilisation antiseptique, c'est sur une peau non lésée, puisque l'alcool détruit tout sur son passage, il ralentit la cicatrisation et creuse la blessure. Exemple d'utilisation, un coton imbibé d'alcool avant une injection. Et encore, son utilisation est en voie de disparition. L'effet est très rapide, environ 1 minute, mais pas du tout durable puisque l'alcool ne fait "que" détruire la membrane des germes (et des cellules saines) il n'inactive pas les germes qui auraient survécu et leur prolifération peut donc reprendre immédiatement après, d'où son utilisation uniquement dans les gestes légèrement invasifs et plutôt rapides.

A moins de l'utiliser pour désinfecter vos lames, après tout pourquoi pas, ou si vous avez un traitement spécial (injections quotidiennes), ça sert pas à grand chose de l'avoir dans sa pharmacie. Après avoir lu ça, veuillez casser l'image mentale alcool => plaies, il n'y a que dans les jungles hollywoodiennes qu'on asperge le moignon de sa jambe fraîchement coupée (sans anesthésie évidemment) avec de la vodka. C'est pas parce que ça fait mal et que ça sent bon la testostérone que c'est efficace.

Alcool = désinfection du matériel !

Solutions éthyliques, solutions alcooliques, teintures

Ces noms se réfèrent à la dilution d'un antiseptique (Bétadine ou chlorhexidine en général) dans de l'alcool. C'est utilisé comme antiseptique sur des peaux pas encore lésées lors (juste avant, en fait) d'actes invasifs. C'est ce qui remplace de plus en plus l'utilisation de l'alcool seul pour les prises de sang, la pose de cathéters etc. puisque ça allie l'efficacité rapide de l'alcool et les effets durables de l'antiseptique.

Ça n'a donc aucun intérêt pour les plaies, puisque l'antiseptique se trouve dilué, et que l'alcool reste inadéquat sur des blessures. Vérifiez simplement que l'antiseptique que vous achetez n'est pas une version "solution alcoolique" puisque généralement les labos déclinent leur antiseptique en gamme de différents produits dont les différences sont pas forcément super frappantes.


Et les antibiotiques ?

L'antibiotique est destiné aux infections bactériennes, ça n'a absolument aucun effet sur les autres micro-organismes (une angine, si elle est virale, donc infection par des virus, ça ne servira à rien de quémander des antibio au médecin) et ça sert à rien de l'utiliser en prévention, sauf dans les unités de soins intensifs à l'hôpital. Il agit à l'intérieur du corps (comprimés, perfusions) ou en application topique (pommades, crèmes) dans des blessures suffisamment profondes pour qu'il y ait une colonisation avérée de bactéries. Toujours demander conseil (médecin ou pharmacien) avant de se tartiner de pommade antibiotique, de toute manière si vous envisagez d'y avoir recours c'est que la plaie a franchement une sale gueule.

Et puis contrairement aux antiseptiques, la pommade antibiotique est un médicament.


Voilà, c'était une liste non-exhaustive, mais contenant quand même les produits les plus courants. Si vous avez des questions par rapport à un produit en particulier que j'ai pas cité (ou même des doutes par rapport à un produit que j'ai cité), ou des compléments d'information, feel free de partager tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
heartbeeps

avatar

Nombre de messages : 9
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mar 30 Oct 2012 - 21:31

C'est chouette d'avoir ouvert ce sujet!
Tu as complètement raison d'insister sur le fait que les pommades antibiotiques, telle la Fucidine (acide fusidique) sont des médicaments, mais il peut parfois être utile de l'avoir dans la trousse à pharmacie. Car dans la mesure où la pénétration du produit se fait par voie cutanée et non pas digestive, les doses sont amoindries. D'ailleurs, certains pharmaciens acceptent d'en délivrer sans ordonnance, c qui peut être bien pratique quand on a un gros bobo bien caca-boudin et impossibilité de consulter son doc!

Et dans les indispensables, je rajouterai le sérum physiologique en unidoses si possible, qui à défaut de désinfecter, permet de nettoyer une plaie. Et l'action du sel contenu dans le sérum phy réduit le risque pour les cicatrices de faire des chéloïdes (boursouflures), s'il est utilisé avant chaque désinfection de la plaie.
Revenir en haut Aller en bas
H

avatar

Nombre de messages : 6626
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mer 31 Oct 2012 - 7:18

Bof, l'efficacité de la pommade antibiotique est de plus en plus discutée je crois. Et après avoir été un moment en service de consultation des plaies, j'ai constaté que ça ne s'utilisait purement plus. Quand l'infection est trop profonde pour être combattue efficacement par rinçage et application d'antiseptique, la pommade n'est pas énormément plus efficace, dans ce genre de cas la procédure que j'ai vu appliquée était toujours un frottis, antibiogramme et traitement antibiotique oral (voire IV si c'est vraiment la merde, mais je doute que ça en arrive là pour les lecteurs éventuels de ce sujet, en arriver au traitement oral c'est déjà avoir une plaie qui a une très mauvaise gueule). En plus de l'habituel nettoyage de la plaie et élimination des germes accessibles par antiseptique, évidemment.

C'est plus efficace pour contrer la prolifération dans les tissus profonds (voire généralisation de l'infection), plus adapté à la/les bactéries responsables de ladite infection (et lutte contre les résistances au lieu d'employer de l'antibio à large spectre pour tout et n'importe quoi) et ça fait un produit en moins dans le pansement final, c'est ça de pris pour éviter la macération et l'altération des effets d'autres produits/matériel éventuellement utilisé pour le pansement.

Et j'approuve complètement le sérum physiologique, j'avais hésité à en parler ici même si c'est pas un antiseptique, ou à faire un sujet sur le reste du matériel utile pour les pansements et ce qu'il faut ou ne faut pas utiliser sur tel et tel type de plaie. Cela dit j'ai abandonné l'idée par peur que ça se substitue à un conseil médical adapté.
Revenir en haut Aller en bas
heartbeeps

avatar

Nombre de messages : 9
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mer 31 Oct 2012 - 13:50

On est bien d'accord sur la pommade antibio, son utilisation s'en tient à des petites plaies qui coulent un peu (genre piercing qui aurait été un peu malmené et qui tirerait un peu la gueule).

Si ça te dit de rédiger un sujet sur la pharmacopée à avoir chez soi, sans tomber dans l'automédication ni le petit guide du suicide, on peut peut être essayer de le faire à 2? Je suis dans le médical, alors si je peux donner quelques p'tits conseils Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
H

avatar

Nombre de messages : 6626
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mer 31 Oct 2012 - 19:56

Oui on peut essayer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Oreo

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Dim 18 Nov 2012 - 15:39

Hum ... Pas mal ce sujet , je viens d'apprendre que je faisais une réelle connerie quand je désinfectais mes plaies.

J'ai TOUJOURS désinfecté mes plaies avec de l'alcool à 70% , et personellement ça cicatrise très bien.
Certes , les cicatrices restent mais elles ne se réouvrent pas. Ou alors rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Stana

avatar

Nombre de messages : 2817
Age : 43
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mar 5 Fév 2013 - 11:47

Pour ma part,j'ai toujours dans ma salle-de-bains un flacon de spray antiseptique incolore(mercurochrome)que je vaporise sur les coupures plus ou moins ouvertes.En général je laisse sècher tout seul parce-qu'il me semble que ça favorise la cicatrisation.Mais si le sang ne s'arrête pas de couler-bien que dans un premier temps je passe les plaies sous l'eau glacée-je mets une bande de gaze par-dessus l'antiseptique.LOrsque je la retire le lendemain matin(vu que généralement cette pulsion ai lieu le soir)les cicatrices sont fermées,mais gonflées et un peu douloureuses.Je vaporise ce produit pendant plusieurs jours,à l'air libre.
Lorsque je me brûlais par contre,après deux jours d'antiseptique,j'utilisais une pommade pour les brûlures,toujours en laissant à l'air libre.
Revenir en haut Aller en bas
BleedingTeen

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mar 4 Mar 2014 - 11:44

Oreo a écrit:
Hum ... Pas mal ce sujet , je viens d'apprendre que je faisais une réelle connerie quand je désinfectais mes plaies.

J'ai TOUJOURS désinfecté mes plaies avec de l'alcool à 70% , et personellement ça cicatrise très bien.
Certes , les cicatrices restent mais elles ne se réouvrent pas. Ou alors rarement.

Je n'utilise pas régulièrement l'alcool à 70% mais la dernière fois, je n'avais que ça sous la main. Donc le post m'a un peu inquiétée. J'avoue que tu me rassures un peu Oreo !
Revenir en haut Aller en bas
Lilith

avatar

Nombre de messages : 2140
Age : 24
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mar 4 Mar 2014 - 15:24

Ben si tu n'as que ça sous la main, tu peux l'utiliser de façon ponctuelle, parce que ça vaut parfois mieux que de ne pas désinfecter. Mais effectivement, les autres solutions sont préférables.
En tout cas, il n'y a pas à t'inquiéter, c'est pas parce que tu as utilisé une ou deux fois de l'alcool 70 pour désinfecter une plaie que tu risquais quelque chose de vraiment grave, c'est juste loin d'être optimal c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Lux'

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mer 30 Déc 2015 - 21:45

Je n'ai jamais soigner mes coupures. C'est peut-être pour ça que les traces restent plus ?
Qu'est-ce qui est le mieux pour désinfecter et qui ne fait pas super mal ?
Désinfecter le matériel ça doit être systématique?

Et aussi, est-ce que vous conseillez de protéger par un bandage ou dans le même genre ?

Revenir en haut Aller en bas
heartbeeps

avatar

Nombre de messages : 9
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Mer 30 Déc 2015 - 21:59

Oui, c'est possible qu'elles se voient plus si elles ne sont pas désinfectées ou simplement lavées. Ça favorise la cicatrisation en chéloïdes. Il faut désinfecter tes instruments avec de l'alcool à 90.
La chose qui fasse le moins mal (je trouve) et qui lave, c'est le savon. Pas d'alcool sur les plaies, de la biseptine à la rigueur.
Un bandage, je serais tentée de te dire que bof, à part si c'est une compresse qui laisse passer l'air pour que la plaie sèche. Si tu ne veux pas que tes plaies se voient, c'est ce que je te conseillerais, si tu t'en fous, laisse à l'air libre.

Pour éviter que la cicatrice fasse des chéloïdes (boursoufflures), tu peux les laver au sérum physiologique ou une autre solution saline.
Et pour les atténuer, il faut les masser avec une huile neutre. L'huile et le mouvement mécanique du massage aident à les rendre moins visibles. D'ailleurs, l'huile B.Oil est pas mal du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Lux'

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Lun 18 Avr 2016 - 12:06

J'aimerais savoir si il existe des crèmes ou produits pour aider à la cicatrisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5098
Age : 21
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   Lun 18 Avr 2016 - 22:50

beaucoup oui. Il y a une rubrique dédiée à ça sur le forum, surement en post-it. Fouine et épluche quelques pages de sujet, je pense que tu pourra trouver ton bonheure.
Pour ma part j'ai eu du cicalfate (je crois...) ça avait plutôt tendance à bien marcher (c'est moi qui n'avais pas voulu continuer le traitement). Après, il en existe pliens d'autres, à pliens de prix différents aussi.

Va demander en pharmatie au pire, ils sauront mieux te répondre précisément.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guide des antiseptiques.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guide des antiseptiques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide vegan GRATUIT !
» Guide du Pèlerin (Hajj et Omra) (El Fawzân )
» Stellar guide
» L'Esprit les guide sur leur route !
» Arachnides : guide de terrain ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: