Forum AM-Entraide
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l'entraide autour des problèmes d'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionJe suis lâche....et trouillarde.... 260zw3p
Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

 

 Je suis lâche....et trouillarde....

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
lamitier

lamitier


Nombre de messages : 176
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 10/04/2012

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeDim 12 Aoû 2012 - 15:39

Bonjour....

Je vous explique le choix du titre... Vendredi, je me suis dit que j'allais parler de mon AM à mon parrain. Faut que ça sorte parce que je n'en peux plus. Ayant trop peur de sa réaction, je n'ai rien dit alors que j'ai eu plein d'occasions de le faire.
Tard au soir, je lui envoie un message lui demandant de passer à la maison aujourd'hui (dimanche) pour lui parler.
Et bien, vous savez quoi ? J'ai eu tellement peur que je n'ai rien dit ! Je lui ai parlé de quelque chose qui n'avait rien à voir ! Mad

N'ayant personne d'autre à qui en parler, je viens le faire sur ce forum, lieu sans jugement. Rolling Eyes

Ca fait 7 ans que je m'AM. Depuis le divorce de mes parents en fait. Tout le monde croit que je l'ai bien accepté mais ce n'est qu'une apparence. Peu de temps après, ma mère s'est remise en couple avec un homme que je n'apprécie pas vraiment. Et depuis quelques mois, elle s'est mise à boire. Si j'ajoute à cela, le fait que j'ai l'impression de ne pas faire partie de ma famille (ma belle-soeur a plus de relations avec eux que moi ! ). Je dois avouer que, maintenant que mon bras est couvert de cicatrices et que j'ai commencé sur les jambes, je sature vraiment. Je ne sais plus quoi faire. J'ai envie d'en parler à quelqu'un mais j'ai tellement peur de la réaction des gens que je n'ose pas. Pourtant, j'aimerais vraiment m'en sortir... Crying or Very sad

Voilà, merci de m'avoir lu. violon
Revenir en haut Aller en bas
Alptraumann

Alptraumann


Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/08/2012

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeDim 12 Aoû 2012 - 17:19

lamitier a écrit:
Bonjour....

Je vous explique le choix du titre... Vendredi, je me suis dit que j'allais parler de mon AM à mon parrain. Faut que ça sorte parce que je n'en peux plus. Ayant trop peur de sa réaction, je n'ai rien dit alors que j'ai eu plein d'occasions de le faire.
Tard au soir, je lui envoie un message lui demandant de passer à la maison aujourd'hui (dimanche) pour lui parler.
Et bien, vous savez quoi ? J'ai eu tellement peur que je n'ai rien dit ! Je lui ai parlé de quelque chose qui n'avait rien à voir ! Mad

N'ayant personne d'autre à qui en parler, je viens le faire sur ce forum, lieu sans jugement. Rolling Eyes

Ca fait 7 ans que je m'AM. Depuis le divorce de mes parents en fait. Tout le monde croit que je l'ai bien accepté mais ce n'est qu'une apparence. Peu de temps après, ma mère s'est remise en couple avec un homme que je n'apprécie pas vraiment. Et depuis quelques mois, elle s'est mise à boire. Si j'ajoute à cela, le fait que j'ai l'impression de ne pas faire partie de ma famille (ma belle-soeur a plus de relations avec eux que moi ! ). Je dois avouer que, maintenant que mon bras est couvert de cicatrices et que j'ai commencé sur les jambes, je sature vraiment. Je ne sais plus quoi faire. J'ai envie d'en parler à quelqu'un mais j'ai tellement peur de la réaction des gens que je n'ose pas. Pourtant, j'aimerais vraiment m'en sortir... Crying or Very sad

Voilà, merci de m'avoir lu. violon

Je tenais à te dire que je comprends parfaitement cela. Il m’arrive souvent quant à moi de me représenter certaines scènes étant les projections de ce que je voudrais réaliser, et, le moment venu, tout ça à l’air beaucoup plus compliqué. Je ne crois pas être le seul à partager ce sentiment, je ne sais pas si c’est le cas pour toi mais, les actions m’ont l’air beaucoup plus aisées lorsque je les imagine que lorsque que je « dois les réaliser, lorsque je dois me jeter à l’eau. Il m’apparaît que confier à quelqu’un que l’on s’AM n’a rien d’évident, et que cela dépend par ailleurs des relations entretenues avec la personne.
Tu dis que tout le monde croit au fait que tu as bien accepté le fait que tes parents divorce. Est-ce aussi le cas de ton parrain? Si c’est à lui que tu veux te confier, j’imagine que c’est une personne en laquelle tu as particulièrement confiance.
Il me semble en tout cas important qu’il sache que tu acceptes mal le divorce de tes parents qui semble être une cause, tout au moins relative, du fait que tu pratiques l’automutilation.
Si tu ne lui a pas déjà confié cela, il te faut peut-être procéder par étapes et te révéler à lui petit à petit. Cela peut je pense, s’avérer être un moyen plus paisible d’en venir au cœur du sujet et par ailleurs, il peut être pertinent de tester sa réaction sur d’autres sujets, avant d’exposer directement celui de l’AM qui peut-être bien épineux. Me concernant, jamais je ne pourrais dire à une personne « ah au fait, je pratique l’automutilation! »(je veux dire, pas même à une personne de mon entourage). Ne serait-ce que par prudence, je testerais l’ouverture d’esprit de la personne de par des sujets diverses.
Je pense qu'il y a plusieurs portes d'entrées pour en venir au sujet: peut-être notamment le fait d'aller du général au particulier, de parler d'un certain phénomène, de le mettre en jonction avec l'AM en général, puis remonter jusqu'à toi.

Voila. Alors il me semble important de préciser que mon avis sur la question est tout à fait relatif et improbable. Embarassed J'encourage donc quiconque ne serait pas d'accord(trouverait que j'écris des énormités par exemple) avec moi à me critiquer pertinemment sans plus attendre. Je m'en voudrais que ce topic demeure avec ma seule réponse possiblement contre-pertinente.
Revenir en haut Aller en bas
lamitier

lamitier


Nombre de messages : 176
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 10/04/2012

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeDim 12 Aoû 2012 - 20:42

Merci beaucoup pour ton message Alptraumann, et ne t'inquiète pas, ton avis est tout à fait pertinent !! Wink

Et oui, dans ma tête, tout était bien ! J'étais persuadée que j'en étais capable et je découvre avec honte qu'en fait, j'oserais pas... Embarassed

Oui, il croit aussi que je suis heureuse... C'est juste qu'il est une des très rares personnes qui arrivent à me faire rire même quand je vais mal. Donc, avec lui, je rigole toujours. Et, malgré le fait que nous ne soyons pas très proche, c'est vrai que j'ai confiance en lui.

Tester l'ouverture d'esprit de la personne n'est pas une mauvaise idée, je n'y avais pas vraiment réfléchis.
En fait, la raison pour laquelle je n'ai pas su lui dire aujourd'hui, c'est parce que je lui ai parlé en premier lieu de ma mère qui buvait. Tout ce qu'il a trouvé à me dire, c'est : "Il vaut mieux que tu en parles à ton beau-père, il est mieux placé que moi pour faire quelque chose." Il n'a pas entièrement tord (bien que ma mère soit sa soeur) mais cette réaction m'a complètement refroidi. Je comptais lui avouer mon AM après mais vu ce qu'il m'a dit... No

Revenir en haut Aller en bas
Alptraumann

Alptraumann


Nombre de messages : 34
Age : 30
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/08/2012

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 1:03


De rien ^^




lamitier a écrit:
Et oui, dans ma tête, tout était bien ! J'étais persuadée que j'en étais capable et je découvre avec honte qu'en fait, j'oserais pas... Embarassed
Je ne sais pas ce que peuvent en penser d'autres mais en tout cas, ce n'est certainement pas moi qui t'en blâmerais.
Il m'arrive souvent de me faire des projections fallacieuses d'une situation à venir, et je me rends compte, le moment venu, que cela est beaucoup plus impressionnant que je ne l'avais prévu, de se trouver confronté à l'évènement.

lamitier a écrit:
Tester l'ouverture d'esprit de la personne n'est pas une mauvaise idée, je n'y avais pas vraiment réfléchis.
En fait, la raison pour laquelle je n'ai pas su lui dire aujourd'hui, c'est parce que je lui ai parlé en premier lieu de ma mère qui buvait. Tout ce qu'il a trouvé à me dire, c'est : "Il vaut mieux que tu en parles à ton beau-père, il est mieux placé que moi pour faire quelque chose." Il n'a pas entièrement tord (bien que ma mère soit sa soeur) mais cette réaction m'a complètement refroidi. Je comptais lui avouer mon AM après mais vu ce qu'il m'a dit... No
Oui, je comprends ta réticence du coup. Premièrement parce que, le changement si soudain de sujet aurait peut-être été un peu brusque. Deuxièmement parce que, ce qu'il a dit peut-être interprété comme voulant dire "un autre est mieux placé que moi pour parler de ce sujet" et qu'à partir de là, tu peux craindre qu'il en fasse de même si tu te mets à lui parler de l'AM.
C'est un sujet délicat (qui peut l'être en tout cas, tout dépend des personnes en présence), et ton hésitation à l'évoquer spontanément me semble légitime.
A mon avis, ça peut-être pas mal de trouver un moyen de parler du sujet de l'AM en général déjà, et non directement du fait que toi tu le pratiques. Comme ça, si ce que la personne te réponds sur le sujet ne te plaît pas (si tu trouves ça véhément, immature, irrespectueux ou autre), tu peux te dire "ok, je vois comment cette personne réagit quand je lui parle de ça, et je suis donc un peu plus renseigné quant à savoir comment elle réagira si je me met à lui parler de mon problème personnel.
Ton parrain sait-il ce qu'est l'automutilation au fait? Connaît-il le terme et sait-il que c'est une méthode employé par pas mal de monde? Si ce n'est pas le cas, il est possible que ton récit s'accompagne d'une certaine confusion.(enfin moi je dis ça je dis rien après, je ne vous connais pas hein)
Je dis ça parce que moi, quand mes parents l'ont découvert (je voulais pas leur dire et ait dit pendant quelque temps que j'étais tombé dans les ronces et ce genre de c*nneries), leur réaction ça a un peu été "c'est bizarre c'est pas normal! Pourquoi tu fais ça? tu recommence paaaaas! Et si tu recommences on te fait hospitaliser!".
Revenir en haut Aller en bas
Chat-mauve

Chat-mauve


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2012

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 2:48

Si tu as trop peur pour l’annoncer en personne, tu peux aussi essayer de changer de tactique. Moi, je l’ai annoncé à ma mère par lettre parce que je n’étais pas capable de lui dire. Ça permet de bien choisir ses mots, d’aborder le sujet selon l’angle exact qu’on le souhaite, de tout déballer sans se faire interrompre et en plus tu évite la première réaction de choc. En bref, c’est la solution miracle. Il faut juste avoir le courage de l’écrire et la laisser à un endroit visible.

Tu peux aussi commencer par essayer d’en parler à un intervenant ou à une travailleuse sociale. Je ne connais pas les ressources d’aide psychosociale dans ta région, mais tu peux assurément trouver des listes sur internet. Souvent c’est d’en parler la première fois qui est le plus dur, on hésite plus, on ne sait pas comment aborder le sujet. Ça te permettra de le faire avec quelqu’un qui a l’habitude et qui saura comment réagir. C’est aussi une personne qui saura t’aiguiller vers des ressources appropriées. Moi j’ai choisi d’en parler à ma mère et à des amis proches après avoir fait les premières démarches pour avoir un suivi psychologique, parce que je me sentais plus armée pour faire face à leur réaction (ma travailleuse sociale m’avait rassurée et donné des conseils). Aussi comme j’avais déjà de l’aide, j’avais moins l’impression de leur imposer ma condition. Ça peut être une idée à envisager.

Finalement, par expérience si tu a une mauvaise impression avant de l’annoncer à quelqu’un c’est souvent un bon indice. Je ne te dis pas que tu ne devrais pas lui dire, mais du moins ne fonde pas tous tes espoirs sur lui. Essais d’envisager d’autres personnes à qui tu peux le dire si ça se passe mal et qu’il ne t’apporte pas le soutient souhaité. Un bon ami, un intervenant scolaire, une clinique quelconque ou un autre membre de ta famille. Aussi, moi j’y avais pas fait attention, mais souvent (du moins de mon expérience) les membres de la famille, surtout s’ils se sentent en position d’autorité, ne se gêneront pas pour le dire à d’autres. Ils ne veulent pas mal faire, mais il faut y penser. Moi j’étais pas prête à ce que tout le monde le sache et ça m’a dérangée.
Revenir en haut Aller en bas
Wicked

Wicked


Nombre de messages : 2946
Age : 33
Localisation : Saint Germain En Laye
Date d'inscription : 31/07/2010

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 12:11

Tu peux aussi essayer d'aborder le sujet de manière générale, mais sans référer à toi directement. Dire par exemple que quelqu'un que tu connais s'AM, et voir sa réaction. Ça peut aussi être un moyen pour toi de lui expliquer ce qu'est l'AM.
Tu peux aussi faire un tour du côté du post-it sur les explications pour les proches, ça peut être un autre moyen d'aborder le sujet / pour lui de comprendre de quoi il s'agit.

Sinon, si tu penses qu'il risque d'avoir une réaction négative, y a-t-il quelqu'un d'autre à qui tu pourrais en parler ?
Revenir en haut Aller en bas
lamitier

lamitier


Nombre de messages : 176
Age : 28
Localisation : belgique
Date d'inscription : 10/04/2012

Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitimeLun 13 Aoû 2012 - 12:52

Merci beaucoup pour vos réponses.

@Alptraumann : Je suppose qu'il sait ce qu'est l'AM mais je n'en suis pas sûre... Je comprends la réaction de tes parents s'ils ne savaient pas ce que c'était... Ca devaient être assez stressant pour eux de savoir que tu faisais cela.

@Chat-mauve : J'avais pensé aussi le faire par lettre mais je ne sais pas si je serais plus à l'aise. Le dire en face à face permet au moins de voir les réactions, etc. Mais je crois, après qu'il m’ait dit cela concernant ma mère, que je vais attendre encore un peu et réfléchir s'il y a quelqu'un d'autre à qui je pourrais en parler. Si pas, j'irai en effet voir un psy bien que je préfèrerais éviter cette solution parce que je suis très mal à l'aise avec les étrangers.

@Wicked : J'avais déjà lu ce post-it mais je crois qu'une relecture ne me fera pas de mal ! Wink
Au tout début de mon AM, j'en avais déjà parlé à un ami. Au début il m'écoutait mais un jour il m'a dit "tu devrais en parler à quelqu'un d'autre parce que je ne peux rien faire pour t'aider." J'ai suivi son conseil, j'en ai parlé à une autre amie en qui j'avais confiance et qui avait vu mes blessures. Elle m'a dit que tout le monde avait ses problèmes et que je n'étais pas la seule. Ses mots m'ont vraiment blessée et depuis je n'en ai plus jamais parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Je suis lâche....et trouillarde.... Empty
MessageSujet: Re: Je suis lâche....et trouillarde....   Je suis lâche....et trouillarde.... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis lâche....et trouillarde....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chanson, je veux mourir
» Que mon coeur lâche...
» Je lache prise
» JE SUIS NOUVELLE ICI ET EN CE MOMENT JE SUIS TROP MAL...
» Allez, je lâche tout ! (boulimie/hyperphagie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: