Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 C'est pathétique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YouFoundMe



Nombre de messages : 10
Age : 17
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 17:03

Bonsoir / Bonjour.

J'ai des difficultés à comprendre. Tout ceci. Les gens m'apparaissent comme étant hypocrites et aveugles, alors qu'au contraire c'est moi qui suis la plus pathétique d'entre tous. Au final, ma vie se résulte à un objet coupant, à des pansements et des cicatrices. Les gens voyant cela crient à la folie, à l'idiotie, simplement car ils sont dans l'incompréhension, ou parce que je suis incompréhensible. De toute manière, ils ne cherchent pas à comprendre, ils préfèrent s'enfermer dans leur bulle. Certes, ils demandent vaguement "Pourquoi", or la plus idiote des réponses les satisfait.
Ils ne veulent pas s'impliquer, devoir aider, bien trop égoïstes. Quelle blague. Moi, l'Individualiste née, qui dit cela. Les adultes justifient cela par une simple erreur de jeunesse, sans réelle conséquence. Or, ce qu'il y a à réellement observer n'est pas le résultat, mais ce qu'il l'a crée. Moi, pour tout dire. Moi, un simple mécanisme automatique dont le boitier générale est le cerveau.
Pourquoi chercher à me connaître, je suis trop peu intéressante, je ne fais que répéter ce que j'entends ou lis. Je fonde certaines de mes idées sur mes propres conclusions, or elles paraissent trop sombres, le monde est trop sombre. L'incompréhensible, ou plutôt l'Humanité, est sombre, selon moi. L'obscurité, l'absence de lumière. Or si, la voici ma lumière, la mutilation. "J'ai mal, donc j'existe". Mais je ne peux plus ! On me dit que mon corps m'appartient, mais je ne peux le mutiler à ma guise. Je ne me mutile pas parce que je veux mourir, au contraire, mais cela les gens ne comprennent pas, ne veulent pas comprendre.

J'essaye de compenser, j'écris, je lis, mais cela ne suffit pas. Internet, s'évader, je suis enfermée dedans depuis deux ans, depuis mes 11 ans. Certains internautes disent que je me mésestime, c'est faux, au contraire je me surestime à mon goût. Je suis froide, impassible, cela évite les questions. Les remarques fusent sans arrêt, les moqueries, les insultes, mais mon bouclier est placé, cette monotonie émotionnelle face à un tumulte "intellectuel". Oh, c'est incompréhensible ce que je viens d'écrire non ? M'enfin. Tout aussi incompréhensible que les personnes ivres. Incapables de s'arrêter, je ne peux leur en vouloir, je fais de même face à la douleur. Or, moi, je ne me fais de mal qu'à moi-même.

Je ne fais presque rien de mes journées, mon lit est le lieu où je me sens le mieux, il ne me sert presque qu'à faire de l'ordinateur de toute manière. Je ne fais que me plaindre, tout le temps, sans cesse. Rien que ce message est une plainte incongrue, inutile. J'étale ma soi disant souffrance. Mais seulement sur le net, car il faut bien sourire pour cacher ces plaintes, sous peine de conséquences, de mouvements non désirés. Normalement, les personnes qui se cachent sous leurs sourires pleurent, non ? Et bien pas moi, paraît-il que lorsque l'on accumule trop de souffrance nos larmes se bloquent. Quelle idiotie ! Trop de souffrances ? En quoi, franchement ? Et puis, "normalement", qu'est-ce que la normalité au juste ? Encore un principe de la société que je ne supporte pas/plus.

Bon, je vais m'arrêter là, c'est idiot. Je vais tout de même envoyer le message, une plainte est inutile si personne ne l'entends, à vrai dire. Je suis sûre que rien que me dire pathétique est pathétique. M'enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Implo



Nombre de messages : 12635
Age : 27
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 18:00

bienvenue par ici
fais comme chez toi
prends place
fait toi ta place
et j'espère pouvoir
te dire autre chose que bienvenue dans
un autre message

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Aloysius



Nombre de messages : 1376
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 18:19

J'ai rarement vu quelqu'un se surestimer en considérant qu'il est pathétique. Il y a comme une contradiction dans tes propos.
Mis à part cela, est-ce que tu connais le fondement du problème ? La raison ? Peu importe qu'elle te paraisse absurde, inadéquate, insuffisante ou quoique ce soit du genre.
Revenir en haut Aller en bas
YouFoundMe



Nombre de messages : 10
Age : 17
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 19:26

Mes pensées sont très souvent en contradiction, à vrai dire. Une petite bataille interne, si l'on peut nommer cela ainsi.
Je commence à être lasse des soirées où mes parents se disputent, où les cris fusent, parce qu'ils sont saouls.
Au collège, c'est fou ce que les gens peuvent être sournois. Ils trouvent cela drôle de voler mes écrits, les afficher, en rire. Ils attaquent toutes les parts de moi, les dénigrent. Peut-être est-ce un besoin de se sentir supérieur, en rabaissant constamment autrui. C'est certainement cela. Mais je ne suis pas pour autant une victime, je pense que le mot est terme est trop élevé. Je supporte juste leurs moqueries à longueur de journée, sans pouvoir ouvrir la bouche ou donner mon opinion sous peine de recevoir une remarque cinglante sur mon vocabulaire " d'intello ".
Et il y a aussi ces questions existentielles, cette haine que je ressens, ce sentiments d'incapacité à faire quoi que ce soit. Les gens disent qu'il faut que je m'enferme moins, or où puis-je me libérer ? Ni au collège, ni chez moi, seul le net est là.
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart



Nombre de messages : 2887
Age : 28
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 19:54

tu sais ce que tu écrit la beaucoup de gens sur le forum auraient pu l'écrire:
cette incompréhention du monde et de soi, ce mélange entre "je suis fort, intelligent" et "je suis un débile profond qu'est infichu de se bouger le cul"

les difficultés de la vie, les gens qui nous emmerdent...

le vocabulaire, les tournures de phrases, la grammaire "pas normal pour notre age"...

tu aime la lecture, l'écriture? peut etre pourrais tu trouver une association, un atelier du genre près de chez toi?
dans une bibliothèque par exemple y'a souvent des clubs de lectures qui publient régulièrement leurs avis sur les nouveautés...

et puis les bibliothèques c'est bien: ambiance calme, on est pas la pour emmerder le voisin mais pour bosser, lire, se réunir autour d'une passion, apprendre...

après ne pas pleurer quand t'es à bout franchement la encore y'en a plus d'un sur le forum à qui ça fait un bail que ça ne leur est pas arrivé! je sais plus très bien mais y'a quelques années y'a eu un topic comme ça: la personne demandait comment on pouvais pleurer, parce qu'elle n'y arrivais plus malgré qu'elle avais en permanance les larmes aux yeux... à par l'oignon et bambi on a pas trop trouver de solution...

bref en fait pas mal de bla bla pour pas grand choses...
Revenir en haut Aller en bas
YouFoundMe



Nombre de messages : 10
Age : 17
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 23:05

Je sais que beaucoup de personnes auraient pu l'écrire, que beaucoup de personnes ont des problèmes bien plus graves, que je me plains pour rien, je sais tout ça. Je sais bien que ne plus pleurer avec à de nombreuses personnes, que je suis pas "unique" ou je ne sais quoi. Je le sais, mais n'en ai pas l'impression. Ce sentiment d'être seule alors qu'on ne l'est pas. Beaucoup de personnes l'ont, mais bon.
Le préfère l'écriture à la lecture. Etant donné que je vis dans un endroit où peu de choses tels que des clubs ou autres sont présents, il n'y en a pas. Il y a bien une petite bibliothèque, mais il se passe peu de choses là-bas. Et je suis trop jeune pour aller dans les rayons qui m'intéressent.
Beaucoup de blabla certes, certes, mais j'ai tendance à faire long lorsqu'on peut faire court. Un manie, à la fois dérangeante et aidante.
Revenir en haut Aller en bas
Implo



Nombre de messages : 12635
Age : 27
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 23:06

perso j'aime ta façon d'écrire
vraiment
t'arrête pas
écrit tant que tu en as besoin

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
YouFoundMe



Nombre de messages : 10
Age : 17
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 29 Juin 2013 - 23:07

Merci, oui je compte bien faire cela. De toute manière, me faire arrêter serait vraiment complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Wicked



Nombre de messages : 2949
Age : 27
Localisation : Saint Germain En Laye
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Dim 30 Juin 2013 - 6:33

Non, tu ne te plains pas pour rien. Ta souffrance est tout aussi importante que celle de quelqu'un d'autre. Si tu commences à graduer la souffrance des gens sur une échelle, tu es mal barrée. J'ai l'impression que tu t'interdis d'aller mal.
Après, tu sais pourquoi tes camarades de classe réagissent comme ça avec toi ? Et pourquoi est-ce que le terme de "victime" est trop élevé ? Tu le qualifierais comment, ce qui t'arrives ?
Quand à ta haine, tu la ressens envers qui ?
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart



Nombre de messages : 2887
Age : 28
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Dim 30 Juin 2013 - 9:31

tu est unique tu sais!

on met le mot 'souffrance" sur le mal etre, il arrive à d'autres gens de vivre ce que tu vis mais dans tous les cas ce n'est pas pareil!

ce n'est pas pareil parce que meme s'il y a des similitudes on a pas la meme histoire, on vit les choses différament meme si la différence est subtile!

pourquoi ne pourrais tu pas aller dans les rayons qui t'interressent? tu est jeune d'accord mais il ne t'est pas interdit de quitter un peu le rayon "enfant" pour aller squatter un peu ceux des adultes...
alors oui c'est sur un "mioche" chez les adultes ça fait bizarre mais bon...

au fait c'est quoi les lectures qui t'interressent?
les thèmes de tes écrits?
Revenir en haut Aller en bas
Aloysius



Nombre de messages : 1376
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Dim 30 Juin 2013 - 9:54

Je me rappelle de ça.
Quand on me disait que j'avais un vocabulaire compliqué.
Quand je n'arrivais pas à me dire que ce que je vivais était dur parce que, si je cherchais un acte, j'avais toujours l'impression de tomber sur du risible, de l'anecdotique, du truc "pas important".
Sort toi ça de la tête.

J'aime bien utiliser une métaphore que j'adore pour expliquer pourquoi ça n'est pas pertinent.
C'est une vieille histoire. Je crois qu'elle date de l'antiquité, mais elle a un rapport avec les échecs (ou un jeu similaire). Pour paiement d'un service rendu, un roi particulièrement avare demanda ce qu'un héros souhaitait. Celui-ci répondit "un grain de sésame sur la première case de cet échiquier, deux sur la seconde, quatre sur la troisième"
Le roi accepta, persuadé que cela ne lui coûterait pas grand chose.
Pour ensuite se rendre compte qu'il n'y avait pas assez de grain dans tous le royaume pour réussir ce fait. (la dernière case contenant 2^64 grain ce qui fait près de 35 milliards de milliards de grain sur l'intégralité de l'échiquier, les puissances, c'est violent)

Le fait de prendre dans la gueule, même un truc tout petit, sur une longue durée, ça fait mal, et ça n'a rien de pathétique, rien de ridicule. Quand on dit que beaucoup de personnes auraient pu l'écrire, ce n'était pas dans l'idée de te dire "hého, c'est pareil pour d'autres", mais plutôt pour te signaler que tu n'es pas seule avec ce genre de poids, et qu'on comprend tout à fait que ça pèse.

M'est avis que la première chose à faire c'est que tu arrêtes de culpabiliser d'aller mal.
Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem



Nombre de messages : 2378
Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Dim 30 Juin 2013 - 10:21

D'accord aussi avec Aloysius, pour la culpabilité.

J'ai eu droit aussi à quelques remarques et moqueries dans la même veine. Deux choses m'ont permis de les prendre moins mal puis de les faire cesser : me dire que j'avais le droit de m'intéresser et de parler comme je le souhaitais, mais aussi faire les quelques efforts d'adaptation possibles. Ça n'excuse pas l'idiotie des gens et ne minimise pas la souffrance mais ça peut permettre de minimiser le décalage avec eux, en essayant de voir en quoi ils peuvent nous enrichir, donc de limiter les moqueries. L'idée n'est pas de tendre l'autre joue non plus, mais d'essayer avec ceux qui paraissent moins bornés. Ni de transformer sa personnalité non plus, juste de faciliter la communication.
Ne pas hésiter non plus à en référer à des adultes quand ça va trop loin. "Passade adolescente" ou pas, légitimité ou pas, quand on souffre, on souffre, et on est en droit de se donner les moyens de moins souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Dim 30 Juin 2013 - 14:46

Je ne trouve pas du tout que tu te surestime,mais que tu te sous-estime justement.Et tu n'es pas insensible:si tu n'arrive pas à pleurer,ça ne veut nullement dire que tu ne souffre pas;au contraire,peut-être.Et c'est normal que tu ne sois pas bien avec les problèmes que tu rencontre chez toi et au collège.
Il ne faut pas mettre de degrés dans la douleur morale:une souffrance c'est une souffrance,quelle qu'elle soit,même si sois-même ou les autres ont parfois l'impression que se plaindre est"déplacé"par rapport à telle autre situation qui paraît pire,je dis bien qui paraît.Aucune souffrance n'est anodine,quelle que soit la cause.
Je pense que nous pouvons nous retrouver à peu près tous dans tes propos.
J'ai connu ça:être rejetée par mes"camarades"parce-que mon langage et ma façon de penser,entre autre,différaient des leurs.Mon refuse à moi aussi a toujours été la lecture et l'écriture.Les jeunes sont très conformistes à la façon,ils ont du mal à accepter ceux qui sont"différents"d'eux,d'une manière ou d'une autre.Ca ne veut pas dire que tu vaut moins qu'eux.Tu as parfaitement le droit d'être toi-même.
Tu écris très bien à tout egars,tu as déja beaucoup de maturité je trouve,je t'encourage vivement à continuer.Bah tu peux certainement louer des livres"pour adultes",à moins qu'ils soient déconseillés aux moins de 18 ans lol C'est une chance d'avoir cette passion:la lecture,c'est un domaine dont on n'a jamais fait le tour^^
Enfin ne sois pas gênée de nous parler de quoi que ce soit.
Puis,il doit bien y avoir des personnes de ton age qui partagent + ou moins tes passions,sans peut-être oser le dire.
Revenir en haut Aller en bas
YouFoundMe



Nombre de messages : 10
Age : 17
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 6 Juil 2013 - 4:09

Tout d'abord, merci pour vos réponses, énormément. Et excusez-moi du retard.
@Wicked : Dans la globalité, je sais pourquoi ils sont ainsi. Tout d'abord, il y a mes notes. Ils ne les ont jamais aimées, depuis la 6e, mais ça allait tout de même car j'avais les mêmes centres d'intérêts qu'eux, ou plutôt parce que je les suivais sans jamais les contredire. Puis, il y a eu mon vocabulaire, qui fait trop « intello » pour eux. Ensuite, il y a mes centres d'intérêts qui leurs ont déplus. Je n'étais plus assez « conforme » au profil de   « l'amie » qu'ils voulaient avoir, alors ils riaient, m'écartaient, m'humiliaient publiquement.
« Victime » me paraît trop élevé. J'ai beau subir, je n'en suis pas une pour autant. Du moins, je ne veux pas en être une. Peut-être que je me voile la face, mais je trouve le terme trop 'extrême'.
Qualifier cela est compliqué. C'est simplement de la pure méchanceté venant de personnes ne supportant pas lorsque autrui n'est pas assez conforme à la norme à leur goût.
Cette haine est partagé envers beaucoup de monde. Moi-même, ceux qui parlent, ceux qui en rient, ceux qui ne voient rien.

@kelkun_kelkepart : Disons que je suis un peu « touche-à-tout ». Je parcours tout de même les rayons adolescents, mais les lectures plus « poussées » sont interdites aux moins de 15 ans. Comme si à moins de 15 ans tu n'avais pas le droit de t'intéresser, je trouve cela presque dégradant envers les adolescents. J'aime lire un peu de tout, sauf les BD. Je peux un jour lire un livre parlant d'anciennes civilisations et le lendemain m'occuper avec un manga.
Mes écrits sont très divers aussi, mais généralement se basent sur la destruction,le savoir et l'Humanité.


@Aloysius : Ah, oui. Je me souviens de cela, j'ai eu l'énigme en mathématiques, mais je n'avais jamais fait de rapprochement. C'est une belle métaphore.
Être susceptible n'est pas mon habitude, au contraire l'auto-dérision est mon amie, mais j'avais mal interprété. Je ne culpabilise pas, enfin ne le ressens pas ainsi. Je sais que je ne vais pas spécialement bien, cela je le comprends, même. Mais étant donné que mes émotions sont peu présentes, certainement grâce à une protection que j'ai posée, je ne suis pas déprimée. Je suis d'humeur triste, mais pas au point de me déclarer dépressive ou en souffrance.

@LEM : Lorsque j'étais au début du collège, je cachais aux yeux de tous ce qui pourrait créer un décalage ou des moqueries. Or malgré cela, j'ai tout de même été écartée, moquée. Peut-être avaient-il à cette période-ci besoin de se défouler sur quelqu'un. Période qui dure, tout de même . Lorsque les railleries fusaient déjà, j'avais décider de laisser tomber une partie du masque que je portais. « Quitte à être ris, mieux vaut-il l'être pour ce que je suis » .
Essayer avec les personnes moins bornées je l'ai fais, de nombreuses fois. Il y a une personne avec laquelle je ne fus pas déçue, véritablement ouverte d'esprit, tolérante, drôle et autres, mais jusqu'à lors je ne parlais que très peu avec celle-ci et elle n'apportait aucune ou presque importance à nos discutions. Elle est dans un groupe, et les personnes de ce groupe sont loin d'être comme elle. J'ai été de nombreuses fois déçue lorsque je m'apercevais de l'hypocrisie dont les personnes avec qui je parlais faisaient preuves. Les gens n'ont-ils que cela à faire, faire des suppositions vaseuses sur les vies d'autrui et rire derrière leur dos ?

Disons que pour conclure, je peine à faire des efforts à cause de fortes déceptions passées. C'est idiot, ce blocage que je ressens. Je m'isole car je n'ai plus confiance envers les adolescents au contraire ce que je ressens à leur égard est de la rancune.

@Stana : Je pense réellement avoir une problème émotionnel. On m'a fait plusieurs annonces chocs en quelques mois, le genre d'annonces qui te font pleurer à chaudes larmes. Or je n'ai absolument ressentit, j'ai accepté comme c'était.
Certes. J'ai quelque peu du mal avec les mots de la famille de "souffrance". Cela me paraît trop extrême, dans l'exagération. Je vagabonde souvent sur des forums, et je lis souvent ces mots, j'ai l'impression qu'ils sont trop utilisés. C'est certainement moi qui dérape totalement. A vrai dire c'est même ce qui serait le plus probable.
Je ne vaux peut-être pas moins qu'eux, j'espère du moins, mais mon complexe d'infériorité ne fait qu'augmenter face aux pics. Je reçois des louanges, parfois, pour mes résultats scolaires ou autres, mais cela ne me touche guère et je ne les crois même pas. C'est totalement ... Idiot. Mes réussites sont prouvées, et pourtant je ne  les crois pas. C'est certainement juste un comportement subconscient présent pour ... je ne sais pas, une fausse modestie. Oui voilà, c'est cela. Au fausse modestie mal placée.
Revenir en haut Aller en bas
Aloysius



Nombre de messages : 1376
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Sam 6 Juil 2013 - 8:58

Citation :
Les gens n'ont-ils que cela à faire, faire des suppositions vaseuses sur les vies d'autrui et rire derrière leur dos ?
Au collège/lycée oui. Ça change ensuite, même s'il reste un bon paquet d'irréductibles. Suffit de les esquiver ou de ne pas s'impliquer. Quand la personne est hypocrite ou autre, suffit de regarder s'il y a moyen d'avoir une relation intéressante avec. Non pas une relation profonde, hein, ça peut juste être un moyen de ne pas s'emmerder le mardi soir en attendant le bus. S'il y a, autant garder sans s'impliquer plus avant. S'il n'y a pas, autant aller voir ailleurs chez les Trucs à poil drus.

De quelles annonces chocs parles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
YouFoundMe



Nombre de messages : 10
Age : 17
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Lun 16 Sep 2013 - 21:57

Aloysius a écrit:
Citation :
Les gens n'ont-ils que cela à faire, faire des suppositions vaseuses sur les vies d'autrui et rire derrière leur dos ?
Au collège/lycée oui. Ça change ensuite, même s'il reste un bon paquet d'irréductibles. Suffit de les esquiver ou de ne pas s'impliquer. Quand la personne est hypocrite ou autre, suffit de regarder s'il y a moyen d'avoir une relation intéressante avec. Non pas une relation profonde, hein, ça peut juste être un moyen de ne pas s'emmerder le mardi soir en attendant le bus. S'il y a, autant garder sans s'impliquer plus avant. S'il n'y a pas, autant aller voir ailleurs chez les Trucs à poil drus.

De quelles annonces chocs parles-tu ?
Oui, tu as raison. La chose est que ces rapports du "bon délire dans le bus" sont tout de même plutôt néfastes pour moi, bien qu'ayant des effets bénéfiques d'autres parts. Disons qu'au fond, j'ai envie d'avoir un véritable ami. Une personne avec qui je pourrais me confier, pour qui je ne serais pas obligée de me forcer à sourire. Même si je sais que cela n'irait pas: Je suis une personne instable et plus qu'haïssable. Du moins je le ressens ainsi, au fond. Et me connaissant un minimum, je trouverais toujours un moyen d'être détestable envers cette personne, par peur d'une amitié/d'engagement ou par pure misanthropie. Je me sens comme condamnée aux délires sans confidences dans ce sujet-ci.

Des annonces tels des secrets se dévoilant, du genre des tentatives de suicide à répétition chez une personne que j'apprécie quelque peu et d'autres histoires. Ce ne sont pas des annonces extraordinaires, bien que tout de même plutôt importantes, mais la fille que j'étais autrefois en aurait pleuré à chaudes larmes, y penserait très souvent, s'en serait tourmentée. Et là ... Rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pathétique.   Aujourd'hui à 7:04

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pathétique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» registres ?
» [4eme] Parle-t-on de registre en 4e / au collège ?
» POUTOU le nouveau visage du NPA
» Les registres littéraires !!!! Gggrrr...
» Baudry - La Station spatiale internationale est pathétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: