Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A bout...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Lun 7 Jan 2013 - 21:36

Bien sûr que non je ne veux pas être une fille facile, mais ca ne les a pas refroidit visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Lun 7 Jan 2013 - 21:40

Mais je ne vois pas comment la retrouver :/
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 0:47

Stana a écrit:
lorsque quelqu'un s'"amuse"de nous,nous ne sommes pas coupable;ces personnes profitent de notre vulnérabilités parce-qu'elles la sentent.Et notre vulnérabilité vient bien de quelque part.Tu iras peut-être mieux lorsque tu retrouveras l'estime de toi-même.Courage!

Il avait 8 ans, le gars, hein.

Donc détente et relaxation s'imposent, comme dja dit : il n'y a probablement (et voire même certainement) pas eu la moindre volonté de nuire, ni le moindre profitage de vulnérabilité de qui que ce soit...

Par contre, un thème reviens tout le temps dans ton post, "Je n'ai pas su dire non".

Tu en es à quoi avec ça ? Tu as appris à dire non ?

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 1:13

Euh...je ne sais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 1:20

Je sais que vous essayez de m'aider, mais honnêtement Caramel, même si c'est vrai ca me fait vraiment mal de vous voir répeter ca... D'accord c'est ma faute mais je ne le voulais pas, même si je n'ai pas réussi à dire non...
Revenir en haut Aller en bas
Sybil



Nombre de messages : 7084
Age : 27
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 1:40

Où tu as vu qu'on a dit que c'était ta faute ?

Ce qui a été dit c'est qu'à l'époque des faits, le fils de ton parrain était un gamin (il l'est toujours d'ailleurs) et qu'il n'a donc pas pris conscience que ce qu'il faisait était mal.
Un adulte qui fait ça à un mineur (ou adulte même) c'est une agression sexuelle on est bien d'accord mais un enfant de 8 ans c'est juste une découverte du corps et de la sexualité.

Personne n'a minimisé le fait que tu l'es mal vécu, on t'a juste demandé de ne pas le diaboliser.

Bien sur que non, ça n'est pas ta faute et le fait de ne pas avoir réussi à lui dire non te rend pas responsable de ce qu'il s'est passé mais lui non plus, étant donné son âge ne l'est pas vraiment.

A 8 ans, il n'a certainement pas calculé ce qu'il faisait.

Après je comprend que le fait de te répéter constamment que c'est pas ce que tu crois soit douloureux pour toi mais sincèrement, si ça peut t'aider à comprendre la situation et à avancer par rapport à tout ça, ça vaut la peine de te faire mal en le disant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 1:47

Mais ca a continué pendant des années...
Une fois je lui ai dit (pas aussi directement mais c'était compréhensible) qu'il ne devait pas faire ca et pourtant il continuait jusqu'à...
Je n'en peux plus, j'entends autour de mois que ce soit famille ou amis des gens dire que la sexualité c'est au moins à 16 ans. Tous le monde le dit comme ca devant moi même parents, certains disent que ce sont des putes mais moi alors... On m'a dit une fois que si je ne disais pas non c'est que je profitais... Je suis peut-être une pute au final, je ne sais même plus...
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 2:39

Il faisait ca alors que sa soeur était là. Et parfois même alors qu'on était toute la famille ensemble dans la même pièce...
J'en peux plus ca me fait mal de repenser à tout ca. Franchement j'aimerai me taire définitivement et arrêter de me plaindre comme ca, désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Aloysius



Nombre de messages : 1376
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 9:15

Ouais, 'fin faudrait peut-être aussi que t'arrêtes d'écouter les conneries que ça raconte autour de toi. La sexualité c'est pas avant 16ans ? Euh... wtf ? Ok, je veux bien que ce soit pas forcément une bonne chose pour tout le monde de découvrir ça jeune, mais euh... aucun rapport avec le fait d'être une pute, ni le fait de profiter.

Faudrait peut-être que tu commences à arrêter d'écouter les conneries que déblatère ton entourage, histoire de te focaliser sur les faits: tu as mal vécu ce truc. Maintenant, euh... stoppe culpabilisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 12:57

Comment tu veux que j'arrête de culpabiliser quand mes parents me disent que je serai déshéritée de la famille si je n'etait plus vierge à mon âge ?
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 13:34

Huu déjà, je sait pas comment ils vont faire pour savoir si t'es plus vierge à tel ou tel âge.
Qui plus es, je pense plus à des menaces proférés un peu en lair pour te disuader et bien de te faire peur pour ne plus que ça recommence, pluôt qu'une menace réelle.
Après, rien n'es impossible, c'est pour ça que le dialogue serait pas mal.

Ensuite, culpabiliser est une chose,
et reprendre le control, ou en tout cas, essayer de s'en sortir, en est une autre.
Culpabiliser ne vas pas t'aider à t'en sortir, au contraire même.

Alors, la question se pose: veux tu avancer et essayer de voir si tu peux faire bouger les choses en espérant qu'on aille vers du positif, ou tu continue à te lamenter et à sombrer. Ce qui ne t'aidera pas.

Tu as déjà essayer de discuter de sa avec ta mère? posément, en prenant du reculs sur les faits, en les expliquant (nfin, ce que tu te sens d'expliquer, ce que tu penses qu'il ne faudrais pas dire etc etc), ton ressentis ?

Quand tu dis des années, histoire de ne pas se perdre, combient de temps?
De quel âge à quel âge?

est ce que tu arriverais à dire "non", et à le repousser, quite à bien lui expliquer le pourquoi du comment, toi tu ne veux pas?

Sa soeur avait quel âge à cette époque?

Pour ce qui est de "faut absolument être puuure jusqu'à 16ans", bon huu...
Ca revient à classer mentalité, maturité et autres par âge, à dcider à ta place si oui ou non tu es prête pour faire tel ou tel chose, comment tu dois/devrais être à tel ou tel âge.
Alors, je sais qu'on peut quand même faire des groupements, des classement et autres (je ne vais pas non plus m'attarder sur le sujet, faisons court...), mais c'est quand même assez large, il y a pas vraiment de date limite pour tout le monde, chacun le voit à sa magnière,
donc, moralité
écoutes pas trop les conneries clichées de ce genre.


...
Parcontre, un truc ma tilté:
Il faisait ca alors que sa soeur était là. Et parfois même alors qu'on était toute la famille ensemble dans la même pièce...

Tu peux développer en fait?
Personne n'a rien remarqué?
mais il faisait quoi au juste?
Revenir en haut Aller en bas
Mélancholia



Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 14:12

Je sais que c'est difficile de parler à ses parents mais parfois c'est nécessaire. Essaie de parler posément avec elle, lorsque vous serez toutes les deux. Parle lui de ce qu'il s'est passé (juste ce que tu peux hein!), et de ce que tu ressens. Mais qu'elle le sache, ce n'est pas une mauvaise chose. Moi, je n'ai rien dit à personne, je l'ai gardé pour moi pendant 16 ans, et au final, ça m'a détruite. Si ma mère l'avait su, alors elle m'aurait aidée.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 14:14

@Mélancholia:
Il me semble que les parents de Vivith sont au curant, juste qu'ils réagisent pas avec de grands bouqets de fleurs, bien au coutraire
Revenir en haut Aller en bas
Mélancholia



Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 14:20

J'avais compris qu'ils étaient au courant, mais peut-être faut-il qu'elle en discute posément avec sa mère. Parfois, même si le problème est posé, la communication est plus difficile. Ses parents ne savent peut-être pas comment réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 15:10

Même s'ils ne le savent pas ca me fait mal de savoir que je n'ai pas suivis leur règle. Et je vais avoir 15ans, et je vais devoir faire le vaccin contre le cancer du col de l'utérus, ils vont réussir à saboir avec ca, non ?

J'ai envie de m'en sortir, seulement j'y arrive pas, un rien me fait pleurer. Par exemple, quand je vais chez mes grand parents, ils sont toujours là en train de dire que le fils de mon parrain edt un garçon génial, gentil, mature et tout le tralala... Alors que moi on me fait surtout des reproches, même mes parents prenent par à cette conversation. Je les ai surpris une fois avoir cette disussion mais je suis directement partie avant qu'ils ne me voient.

Je ne veux pas parler avec ma famille de tout ca. C'est d'ailleurs pour ca que je suis venue sur ce forum, pour éviter de leur en parler. Vu comment ca s'est passé quand ils l'ont su et tous les regards qu'ils me lancent dès qu'on est en famille avec lui...

Ca a duré 4 - 5 ans. De 10 à 14 ans pour moi et de 8 à 12 pour lui. Et ca allait toujours plus loin...

Sa soeur a un ou deux ans de plus que moi je ne sais plus.

En fait, comme ce sont les meilleurs amis de ma famille, j'allais passer une semaine ou deux de temps en temps. Et là-bas je dors avecnsa soeur et lui dans un lit à part. Sauf que comme il était tout seul, sa soeur le faisait venir avec nous avant de dormir. Et j'aime pas trop rester éveiller tard le soir, alors j'essayais de dormir avant qu'il ne soit reparti. Et c'est la qu'il me..touchait... Sa soeur devait être en train de lire et comme je dors sur côté face au mur je comprends qu'elle ne pouvait pas voir. Des fois il restait dormir avec nous, et pendant que je dormais (enfin j'essayais) il continuait et aller toujours plus loin...

Et parfois, même quand il y avait du monde il glissait une main sous mon pantalon ou ma jupe. j'essayais de m'écarter mais ca changeais rien. Et non, apparemment personne ne voyait rien...
Revenir en haut Aller en bas
Mélancholia



Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 17:48

Citation :
Et je vais avoir 15ans, et je vais devoir faire le vaccin contre le cancer du col de l'utérus, ils vont réussir à saboir avec ca, non ?
Savoir quoi, si t'es encore vierge ? Un médecin est voué au secret professionnel et tu as le droit d'être seule pour la consultation. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 18:14

C'est au moins ca.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 21:33

le vaccin contre le cancer du col de l uterus ne permets pas a ton medecin de savoir si tu es encore vierge ou non,
juste de te faire 3picures dans le bras.

Pour ce qui est de ta sitution, il faut qu elke se debloque, et je ne pense pas qu il y ai 36 moyens:
parler avec tes parents, histoire de mettre les choses aux claires et eviter que les choses s enveniment, ou que tes parents commencent a imaginer trop de choses qui iraient encore plus a ton encontre.
Dire les choses est parfois mieux que de laisser faire et attendre que sa passe, ect je crois que tu es assez bien placer pour le comprendre.
Tu peux aussi attendre que ca passe avec le temps, mais les resultats sont plus long a venir et quelque peu alleatoires.
Pour le fils de ton parain, ecoute, les gens en pensent ce qu ils veulent, il n est d ailleurs pas rare que les parents deifient un peu leur enfant, n ecoute pas trop ce qu ils en racontent.

Aussi, est ce que le fils de ton parain (ouhh que c est long a dire) te touche encore?
En tout cas, se resigner une bonne fois pour toute a dire non, ou a montrer ton refus s impose, vus la maniere dont tu ne peux supporter sa. De plus, tu foutra plus eternellement sur la tronche que tu es une merde.
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mar 8 Jan 2013 - 22:12

Je veux pas parler avec mes parents, j'y arriverai pas. Quand elle est venue après que ma soeur l'ait prévenue, je n'ai absolument rien dit. J'ai attendu qu'elle parte. Franchement, qu'est ce que je vais lui dire ? En plus je ne suis pas confiante vis à vis de sa réaction. Une fois par exemple, j'avais un problème de coeur, je ne mangeais plus (pendant deux semaines) et j'avais de mauvaises notes, j'ai essayé de lui parler, elle s'est foutu de ma gueule et m'a envoyé chier. Alors effectivement c'était moins grave mais ca avait quand même des conséquences assez moches sur ce que je faisais. Alors non, je ne veux pas lui parler.

Après non le fils de mon parrein ne me touche plus, du moins pour l'instant. En même temps vu comment je suis fliquée (et je dis bien je, j'ai droit à la dose de regards mitrailleurs dès que je bouge ce qui fait que je ne bouge plus du tout) et l'écart que j'ai creusé entre nos deux familles avec mes conneries j'ai pas vraiment eu l'occasion d'être remise à l'épreuve.
Et je sais que j'aurai du dire non, seulement j'ai été trop nulle pour le dire le moment venue. Je comprends d'ailleurs que mes parents ne me fassent plus confiance et me fliquent comme ca, c'est logique.
Revenir en haut Aller en bas
H



Nombre de messages : 6591
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: A bout...   Mer 9 Jan 2013 - 4:35

Tu saurais dire non à présent ? Parce que c'est pas juste une occasion ratée, si ça a duré c'est que ton incapacité à dire non s'est installé comme quelque chose de récurrent.

J'ai pas tout lu, mais de ce que je lis de la situation il me semble qu'il y a deux objectifs que tu pourrais te mettre pour aller un peu mieux :

1. Dédramatiser, "accepter" (et par là je veux dire le même genre d'acceptation que pour un deuil, pas "devenir rétroactivement consentante") ce qu'il s'est passé. Avoir des éléments de compréhension et ne plus seulement être dans la réaction émotionnelle.

Et par rapport à cet objectif, il y a tout un tas de discours qu'on peut te faire pour t'apporter des visions extérieures, des autres vues de la situation. Si tu veux en faire quelque chose et que tu es prête à considérer d'autres points de vue, je peux te faire ma version personnelle. Beaucoup de ce que je dirais a déjà été dit à ce que j'ai lu, mais si t'es prête à l'entendre avec d'autres mots sans prendre mal (ou surréagir en passant de "je suis victime" à "c'est ma faute" parce que je pense sincèrement que tu n'es ni complètement l'un ni complètement l'autre) qu'on essaye de te faire voir les choses différemment au lieu de juste composer une musique triste pour aller avec tes ressentis, bah ça sera volontiers.

2. T'affirmer par rapport à ce que tu veux et ce que tu ne veux pas.

Les gens ne sont pas télépathes. Dire nonononononon dans ta tête ne suffit pas. Non est un mot puissant. Tout le monde comprend un refus, certains vont l'ignorer, d'autres essayer de pousser pour vérifier si vraiment c'est un refus (comme les enfants qui testent les limites), mais la majorité l'accepte. Parfois sans t'en vouloir, et parfois ils vont être vexés et peut-être même chercher à se venger d'une manière où d'une autre. C'est ce risque qui fait que non est parfois difficile à dire ("on va moins m'aimer", "[quelque chose] va se passer") et que parfois il vaut mieux dire oui à contre-coeur et faire des compromis.

L'idée c'est juste d'avoir ses raisons et de s'oser s'y tenir, oser malgré le risque que ça soit mal pris et surtout malgré tout ce qu'on s'imagine qu'il va se passer. Il y a bien plus de scénarios catastrophes que de catastrophes, au final. Dire non t'a probablement fait peur d'une certaine manière puisque tu n'as pas osé le dire et préféré faire durer une situation pendant un certain temps avant d'oser dire quelque chose. A toi de savoir quoi (honte, peur de déplaire, peur de s'affirmer, etc.) et s'il est nécessaire de travailler sur cette peur, si elle peut t'empêcher de dire non encore et continuer de te mettre dans des situations déplaisantes.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: A bout...   Mer 9 Jan 2013 - 12:36

Autre mini truc auquel je viens de penser là tout de suite,
c'est que pour dire que tu n'es plus vierge, il faut que tu es déchirée ton hymen, une petite peau située dans ton vagin qui ce déchire lors de ta "première fois", et cette déchirure te fait saigner un peu. (et oui, voici le célèbre bout de peau qui fait tant de polémique des fois... pour un bout de peau...Bref.)

Et donc, si tu n'as pas saigné, tu es encore "vièrge".
Revenir en haut Aller en bas
Mélancholia



Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mer 9 Jan 2013 - 13:50

Brise-patte a écrit:

donc, si tu n'as pas saigné, tu es encore "vièrge".
Certaines femmes ne saignent pas. Dans ce cas, seul un gynéco peut déterminer si l'hymen est déchiré. Mais de toute façon, il faut qu'il y ait pénétration pour ne plus l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mer 9 Jan 2013 - 16:06

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas dit non. Mais je ne voulais pas qu'il me fasse ca. Quand il voulait m'embrasser je tournais la tête en espérant qu'il finisse par arrêter.
Par contre je ne voulais pas le dire parce que j'avais peur des on-dit. Et je voulais pas me faire engueuler. Et maintenant à cause de moi nos deux familles ont été séparé.

Je ne sais pas si je serais assez forte pour dire non si ca arrivait encore...

--> Brise-patte : A vrai dire quand ca s'est passé j'ai pas vraiment cherché à regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Vivith



Nombre de messages : 270
Age : 18
Localisation : 76
Date d'inscription : 05/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mer 9 Jan 2013 - 16:07

Il y a eu pénétration...
Revenir en haut Aller en bas
Mélancholia



Nombre de messages : 55
Age : 32
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: A bout...   Mer 9 Jan 2013 - 19:20

Je suis bien placée pour savoir que ce n'est pas facile, mais il faut à tout prix que tu essaie d'arrêter de t'en vouloir. Et si vos familles sont brouillées, ce n'est pas ta faute ! C'est eux qui n'ont pas su accepter et gérer le problème, c'est tout.

Citation :
Je ne sais pas si je serais assez forte pour dire non si ca arrivait encore...
S'il venait à vouloir recommencer, il faut que tu lui dises que tu ne veux pas. C'est important. Parfois ce simple petit mot peut être difficile à prononcer par peur de tout un tas de choses, mais il faut que tu t’entraînes car ça t'aidera tout au long de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A bout...   Aujourd'hui à 23:04

Revenir en haut Aller en bas
 
A bout...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Allez... Je vous raconte un bout de ma vie!
» Le chien de Guy Bedos abattu d'une balle à bout portant
» L'or du peuple du bout du monde
» ELORN - ET DE BOUT DE BOIS
» Au bout du rouleau .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: