Forum AM-Entraide
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l'entraide autour des problèmes d'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionSuis-je réellement la seule ? 260zw3p

 

 Suis-je réellement la seule ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Meyél



Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 21/03/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 18:45

Bonjour,
Je m'appelle Meyél et j'ai 17 ans.
Je suis ici pour avoir des avis, des conseils, ou juste de la compréhension d'autres gens par rapport à mon vécu (un peu comme tout le monde je pense ..)
Alors voilà laissez moi vous expliquer:
J'ai commencé à m'automutiler il y a quelques années, par périodes de quelques mois, puis j'arrêtais quand je n'en ressentais plus le besoin, et reprenais plus tard, etc...
J'avais recommencé quand j'ai rencontré mon copain actuel, qui m'a fait comprendre qu'il me soutenais et me soutiendrai toujours. J'ai décidé d'arrêter, notamment parce que je veux le préserver au maximum vu que je sais que ça l'horrifie de savoir et de voir ce que je fais. Après deux mois sans rien me faire, la pulsion est revenue.
Mais en soit ce n'est pas pour ça que je suis sur ce forum.
Mon "problème" c'est que mes raisons de me faire du mal, je ne les retrouve nulle part quand je me renseigne sur internet, sur des forums comme celui-ci, etc .. Et j'ai l'impression de ne pas pouvoir trouver de soutiens chez d'autres gens car personne ne comprends réellement pourquoi je le fais.
J'ai toujours été perfectionniste, et quand je suis sous pression, ou juste quand j'ai un objectif à respecter, je me lance des challenges.
[Ca peut être difficile à se représenter, alors laissez moi préciser un peu. Je suis étudiante cette année en PACES (première année de médecine), et le concours est très sélectif donc il y a pas mal de pressions. A cause de ça je travaille beaucoup, et j'ai délaissé le sport aors j'ai pris du poids et des formes. Pour un exemple de défi, quand je me lève le matin, je me dis "aujourd'hui, tu travailleras sur ce chapitre, celui-là, et tu irasa courir une demie heure"]
Si je n'arrive pas à faire ce que j'avais prévu, je me sens mal et j'ai envie de me punir (pareil si j'ai fait quelque chose qu'il ne "fallait pas", comme une après midi netflix, je me sens coupable et faible dene pas avoir pu 'résister' et je me punis),  parce que c'est de ma faute si je n'ai pas respecté ce que j'avais prévu. Et je ne vois pas d'autre solution pour me "punir", que de le faire physiquement, avec des lames..
Voilà, donc ce que je recherche ici, c'est si quelqu'un est dans mon cas et peut me dire comment changer sa façon de penser, comment éviter de se sentir nulle de ne pas avoir respecté un seul objectif (pas si important que ça en lui même d'ailleurs)...
Merci pour votre lecture en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Hunlrik

Hunlrik

Nombre de messages : 297
Age : 24
Date d'inscription : 25/01/2016

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 16:55

Hey, j'ai lu, je pratique/ais l'am, pas.pour les même raison. Ce que je peux te conseiller, c'est de trouver un moyen pour déculpabiliser. Je vais essayer d'expliquer ma pensée; par exemple, si tu te lèves tard, avant de conclure par ta nullité à ne pas te lever tôt, essaie de voir si tu ne t'es pas couché tard ou que tu n'étais pas malade, fatigué. Des fois, on a juste besoin de plus dormir, est-ce que tu as des problèmes de sommeil ?

Je suis quelqu'un de très perfectionniste dans l'Art mais il faut savoir se laisser du temps, on ne fait pas Rome en un jour, et faire des erreurs, ratés, en fait, ça fait partie de la réussite. C'est en comprenant les échecs, que l'on sait pourquoi on réussi. Enfin, je sais que voir les erreurs dans mes dessins, voir ce que je rate de manière récurrente m'a permis de comprendre comment faire de belles manières.

Peut-être, quand tu réussis quelque chose, trouver quelque chose qui te récompense ? Essayer de se concentrer sur ce que tu réussis, comprendre pourquoi tu n'arrives pas à faire quelque chose. Comprendre par exemple pourquoi tu as passé l'aprèm devant netflix, est-ce que tu as été trop pris dans ce que tu regardais ? Manque de motivation ? Fatiguée ? Ce sont des pistes de réflexion, j'espère que ça pourra t'aider, un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Meyél



Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 21/03/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeLun 23 Mar 2020 - 22:39

Merci beaucoup pour ta réponse !
Je la trouve très 'juste' et je me retrouve dans la façon que tu as de te décrire quand tu juges mal tes dessins, mais je ne suis pas encore parvenue à ton degré de sagesse avec laquelle tu peux tirer profit de tes erreurs apparemment ..

Je n'ai pas de problèmes de sommeil, de ce côté là tout va bien Wink

Pour l'exemple de Netflix, je pense après coup et en y réfléchissant que c'est un mélange de ce que tu m'as dit en fait .. Oui les séries netflix sont  vraiment bien, et le suspense en fin d'épisode donne forcément envie de continuer dans l'histoire.. Et en même temps, je sais aussi que si j'arrête de regarder ça, je devrais me remettre à travailler parce que je n'ai pas le choix si je veux avoir mon année (pas de répits pour les petits PACES ..)... Donc je continue à regarder, et en fin de journée quand je me rend compte de 'ce que j'ai fait ', je me sens coupable. Cette pression me pèse mais en même temps on peut se dire que je l'ai choisie (j'aurai pu m'orienter ailleurs après tout.. Mais c'est ça qui me plaisait ..). Alors j'essaie d'encaisser un maximum et me donner à fond, mais parfois je craque (et de plus en plus souvent en ce moment en fait ...)

En tout cas merci, je vais essayer d'appliquer tes conseils pour penser positivement quand je fais quelque chose, par contre je ne vois pas trop comment me récompenser du coup ...
Revenir en haut Aller en bas
Meyél



Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 21/03/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeLun 1 Juin 2020 - 20:25

J’aimerai faire une petite update sur cette discussion, pour continuer à expliquer ma situation et voir un peu vos réactions vis-à-vis de ça.

J’ai essayé de me raisonner et d’analyser un peu plus les raisons pour lesquelles j’avais envie de m’AM.

Dans les post précédents j’explique que c’est principalement la pression de mes études, et la pression que je m’inflige moi-même quand je me « mets au défi » de faire quelque chose (perdre du poids notamment vu le peu d’estime que j’ai pour mon corps), qui me pousse au final à prendre une lame quand ça devient trop.
Et c’est toujours le cas, mais en ce moment j’ai l’impression d’avoir ‘besoin’ de me faire du mal même quand je n’ai pas une pression énorme sur les épaules et ça me déstabilise parce que je ne sais pas d’où vient cette envie-là.

Je pense (même si j’en suis pas certaine), que connaître mes raisons ‘profondes’ de l’envie de m’AM m’aideraient à arrêter, mais j’ai peur d’avoir besoin de le faire même sans raisons, de devenir accro au fur et à mesure et de ne pas réussir à arrêter alors que j’avais l’impression de commencer à ‘maitriser’ les crises…

Bon maitriser c’est un grand mot, mais j’avais enlevé tous les rasoirs et autre de mon appart, et j’appelais mon copain quand je commençais à me sentir vraiment mal.
Ça a marché jusqu’à il y a quelques jours, où j’ai recommencé. Je me sentais pas réellement mal, mais d’un coup j’ai pas pu résister à sortir acheter des lames et recommencer compulsivement à me dessiner dessus (pas très profond, juste assez pour ressentir quelque chose).
L’idée d’appeler mon copain pour lui parler ne m’a même pas traversé l’esprit, et je lui ai caché que j’avais recommencé parce que j’ai un peu peur de sa réaction…
Voilà du coup j’ai un peu honte de m’AM alors que « tout va bien » dans ma vie.. mais pourtant je n’ai pas assez de volonté pour arrêter ..

Merci de m'avoir lue et merci si vous prenez le temps de répondre quelque chose même si ça appelle pas forcément de réponse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Chiris



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/09/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Salut    Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeVen 4 Sep 2020 - 19:14

Moi, j'ai 14 ans donc je ne vais pas divulgué mon nom ...
Je suis dans le meme état que toi .
Mes parents sont au courant mais ne savent pas que j'ai recommencé …
J'ai un suivi psychologique .
Le CPE et le directeur plus quasiment toute l'école sont au courant que je me suis fais ça mais pas que j'ai recommencé et je compte bien leur cacher.
Je suis venue sur ce forum pour avoir des avis comme toi …
Bon courage .
Revenir en haut Aller en bas
Meyél



Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 21/03/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeDim 6 Sep 2020 - 22:25

Salut Chiris,
Quand tu dis que tu es dans le même état que moi, tu parles du fait que j'ai recommencé et toi aussi ?
Si c'est le cas ça veut dire que tu avais réussi à arrêter pendant un moment donc c'est déjà positif Smile
Je ne sais pas si tu essaies d'analyser les causes aussi, ou pas, mais si c'est le cas et que tu souhaites discuter, je suis là
Si tu es déjà suivi(e) tu peux au moins en parler à ton/ta psy pour te libérer de cette manière... Elle sera tenue au secret professionnel de toutes façons donc il y a peu de risque que ça parvienne aux oreilles des gens de ton école..!
Mais je pense que sinon le garder pour soi n'est pas forcément une bonne idée (je sais que je me contredis par rapport à un post précédent... Mais j'ai évolué un petit peu en deux mois!) Je pense que s'ouvrir à certaines personnes peut être positif si tu sens qu'elles peuvent t'aider et qu'elles seront là pour toi .. Tout dépend de ton point de vue après ... Si tu cherches du soutien pour arrêter, ou la possibilité de continuer en cachette
Je veux pas que ma réponse prenne une tournure moralisatrice donc je vais m'arrêter là haha
Perso j'ai réussi à arrêter de nouveau, même si je me bats contre moi même tous les jours et que c'est pas facile facile Smile
Courage à toi
Revenir en haut Aller en bas
Chiris



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/09/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Merci   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeLun 7 Sep 2020 - 18:40

Merci, c'est cool de savoir que je peux compter sur toi.
Oui quand je dis que je suis comme c'est que j'ai recommencé alors que j'avais arrêter depuis je confinement …
Sauf que j'ai régressé : avant je le faisais que au compas et au criterium et maintenant je le fais aux ciseaux et aux couteaux …
J'ai vu a un endroit que pour essayer de s'arrêter , il fallait faire avec un truc moins dangereux qu'avant et je fais avec un truc plus dangereux … Trouve la logique … Neutral
A bientôt .
Chiris
Revenir en haut Aller en bas
Meyél



Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : France
Date d'inscription : 21/03/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeLun 7 Sep 2020 - 20:05

C'est pas facile d'arrêter en stoppant tout d'un coup, même si t'es motivé à ne plus rien faire, c'est normal d'avoir des rechutes au début ..
Je crois comprendre dans ton message que du coup tu l'as fait plus d'une fois depuis que t'as recommencé..?
C'est vrai qu'on m'a souvent dit aussi (et j'ai lu comme toi) qu'une façon d'arrêter est de s'habituer à trouver un comportement de remplacement que tu peux faire quand tu as envie de te couper
Une amie utilisait un marqueur rouge à la place des lames, comme ça elle le sentait sur sa peau et elle voyait du rouge comme si elle se coupait vraiment, ça trompe en partie ton cerveau. Certaines personnes déchirent du papier, détruisent un objet, gribouillent quelque part ... Tout dépend de ce qui marche pour toi, de ce que t'aurais envie de faire pour éviter d'utiliser une vraie lame...
Personnellement ces comportements ont pas vraiment marché pour moi, et ce qui me calme vraiment c'est de parler à mon copain (au téléphone, ou en allant le voir en vrai c'est encore mieux), il sait me détourner de mes pensées sombres et faire ressortir le meilleur de moi
Je ne sais pas si tu as quelqu'un dans ton entourage qui pourrait t'aider comme ça quand tu es "en crise", ça peut être un ami ou n'importe qui en qui tu as confiance (et qui est au courant que tu as recommencé du coup ..)
Sinon pour les comportements de remplacement il y a plusieurs articles sur ce site, avec plein d'autres idées qui marcheront peut être mieux pour toi, qui sait ..!
Mais surtout ce n'est PAS parce que tu as recommencé avec des objets un peu plus tranchants que tu ne vas pas arriver à t'en sortir ! Et c'est normal de faire des petites "rechutes", comme je t'ai dit je ne connais personne qui a réussi à se dire "à partir de demain j'arrête", et qui n'a plus jamais touché à une lame !!
Si tu arrives à te limiter dans un premier temps c'est déjà bien, et quand tu sentiras que tu as envie de te faire quelque chose la prochaine fois, essaie un comportement de remplacement pour détourner ton attention (on dit que si tu arrives à t'occuper pendant un quart d'heure, l'envie passe)

J'espère que ma réponse t'aura été utile  Smile
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Chiris



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 04/09/2020

Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitimeLun 7 Sep 2020 - 20:34

Malheureusement, je n'ai pas de copain mais j'ai une amie qui sait tout .
Le problème c'est qu'elle ne comprend pas pourquoi je me fais ca .
Elle ne l'a jamais fait donc elle ne sais pas que c'est la meme chose qu'être adicte à la drogue au à l' alcool.
D'ailleurs mes parents non plus ne comprennent pas .
Mais en tout cas, merci pour tes conseils.
Je vais essayer de trouver un truc qui marche .
A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Suis-je réellement la seule ? Empty
MessageSujet: Re: Suis-je réellement la seule ?   Suis-je réellement la seule ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Suis-je réellement la seule ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: