Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Skizho ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Implo

avatar

Nombre de messages : 12941
Age : 29
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Skizho ?    Dim 23 Déc 2018 - 6:12

récemment on a eu un rdv a 3 avec mon psychiatre et ma coloc pour régler certains problèmes.
a un moment il sort ( je tiens à préciser que c'était son psy avant aussi a elle) " n'oublier pas qu'Implo souffre d'un sindrome de stress post traumatique qui c'est transformé en skizhophrénie je ne sais pas". sachant qu'on parle rarement par diagnostic, ca nous interesse ni l'un ni l'autre mais que aux dernière nouvelle j'étais syndrome post traumatique multiple avec dépression sévère et avec des " crises" psychotique.

qu'est ce que je dois en penser ? Du skizo je sais pas.
En parler avec lui serait difficile en tout cas par voie orale. J'ai pensé lui envoyer un mail, mais j'hésite. et j'aimerai bien profiter de ces vacances là pour parler un peu plus avec ma soeur sur mon passé. Mais je sais pas jusqu'ou aller.

qu'en pensez vous je suis un peu perdu

:rép:

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
John

avatar

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: Skizho ?    Lun 24 Déc 2018 - 13:06

de mon point de vue, un diagnostic est utile pour deux choses ; pouvoir expliquer en très peu de temps dans quel cadre on se trouve et sans donner nécessairement les détails du vécu de la personne (ex: entre psy) , et surtout aussi pouvoir mettre des mots clairs et précis sur une situation, la résumer et la rendre plus simple à appréhender. C'est plus simple de se faire une image à partir d'un diagnostic, que de le faire avec des centaines d’événements en tête ou de choses vécus.
Même si c'est faillible (personne n'a la science infuse en posant un diag), ça a le mérite d'être peut être plus terre à terre ; qu'est-ce qui est observé vis-à-vis des symptômes et dans leur manière d'apparaître?
Ca peut être une bonne idée d'en parler avec le psy. Je voie un avantage à cela, c'est qu'en le faisant, tu ne remues pas forcément le passé étant donné que la base est en quelque sorte "le(s) symptôme(s)". Il y a a peu près 3 ans, j'ai aussi eu à entendre le diagnostique qui m'était donné "officiellement" et ça m'a fait bizarre de l'entendre. J'ai fait cette démarche de lui demander pourquoi cette étiquette et pas une autre, qu'est-ce que c'est exactement, comment elle le perçoit. Et ça m'a beaucoup apporté. On a pu en parler de manière impersonnel (qu'est-ce que ce diagnostique en tant que tel, avec des exemples qui ne sont pas "moi" ou "ma vie"), mais aussi parler plus en profondeur de comment elle en est arrivé à cette conclusion, ou pourquoi les séances ont pris la tournure qu'elles ont pris (par ex : pourquoi dans un premier temps on a pas travaillé sur les sujets sensibles mais uniquement à calmer mes émotions).
Sans nécessairement s'identifier à un diagnostic, ça peut beaucoup apporter d'en parler et si tu souhaites le faire, je te le conseille sans autre. Juste prendre le temps qu'il faut, même si ça demande 40h avant de se lancer Wink

Sinon pour ta sœur, pourquoi pas. Mais pourquoi ne pas en parler avant à ton psy?
Je me dis toujours que c'est un endroit neutre où il n'y a pas de réel impact, un lieu où on peut être plus ou moins libre. Tu peux par exemple préparer en séance l'idée d'en parler avec ta sœur sans que ça t'oblige à emboîter le pas, ou commencer par parler de ce que tu voudrais dire à ta soeur au psy, et derrière le faire avec ta soeur si avec le psy ça t'a convaincu de faire le pas.

Enfin voilà, c'est juste quelques propositions, il y en a pleins d'autres. J'espère que ces qques lignes t'aideront à y voir plus clair
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12941
Age : 29
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Skizho ?    Ven 28 Déc 2018 - 21:01

Ben en fait il a parlé de syndromeS post traumatiqueS avec skizophrénie atypique

Et ça me laisse un peu sur le cul.
Et en même temps le nombre de fois ou ma mère m'a demandé " tu fais quoi de ta vie " " quand c'est que tu retourne à l'école" " et le boulot ça en est ou" ben j'aimerais bien lui balancer " MAMAN JE SUIS SKIZO"

voir sa réaction
parce que les SPT ça vient en partie d'elle et j'ai pas envie de remonter tout ça a la surface alors que mtn on s'entend bien. sauf qu'elle me connait pas, je suis plus honnête avec mon père biologique ( que je vois jamais, que je ne connais pas mais que j'ai sur fb et avec qui je parle " bonjour salut ça va " ) en étant franche genre : je suis en hp.

:rép:

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Onda

avatar

Nombre de messages : 2903
Age : 22
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Skizho ?    Sam 5 Jan 2019 - 17:31

Tu ne pourrais pas l'annoncer à ta mère ? Pas dans une dynamique de reproche justement, mais plus dans l'idée de : "Comme nous nous rapprochons, j'aimerais que l'on se connaisse mieux, que tu en saches plus sur moi et donc il me semble important de te confier que etc".

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12941
Age : 29
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Skizho ?    Mer 9 Jan 2019 - 1:49

J'hésite à lui faire une lettre mais pour ça j'aimerais confirmer avec le psy cette histoire sauf que j'ose pas lui en parler.

En même temps je suis pas très douées avec les mots.

Ce soir je l'ai eu au téléphone elle m'a en gros demandé ce que j'allais faire de ma vie parce que j'allais pas aller de docteur en docteur pour mon genou et mon coude.
Je lui ai parlé de faire du bénévolat ou un truc du genre si l'AI ( Assurance invalidité) me suis la dessus, Sauf que même ça je suis pas sure d'être capable de le faire. Et ça convient pas à ma mère.

ça commence vraiment à me prendre la tête et c'est pas le moment parce que je me sens de nouveau suicidaire.

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12941
Age : 29
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Skizho ?    Mar 15 Jan 2019 - 20:21

Salut Maman,

Tu vas peut être trouver la démarche étrange mais il fallait que je te parle et au téléphone c'est trop dur.
Maman je suis malade. RIen de grave sur le côté physique. Mais mentalement c'est très dur.
Tu sais depuis que je suis petite, en fait depuis que je me suis faites violée à répétition, j'entends des voix et je vois des choses qui n'exsitent plus ou pas.
Parce que oui c'est bien de viol dont je te parle. Par Bernard, je ne sais pas si tu souviens de lui, l'ami de la famille de Sandra. Ben c'était lui. Pendant des années.
J'y trouvais une forme d'affection, et comme à la maison c'était pas toujours la fête, je t'en ai jamais parlé.
Alors après il s'est passé tout ce qui s'est passé.
J'ai plusieurs foid atanté à ma vie. Sans succès comme tu le vois.
Ce qui me retiens ? Principalement toi et Eva. Vous voir, vous faire un calin, un bisou ou juste discuter. Chais pas être avec vous quoi.
Ne t'inquiète pas c'est pas contagieux. Ca se soigne mais avec du temps et beaucoup beacoup d'efforts.
Pourquoi tout à pété en 2012 ? Parce que j'ai vu une amie à qui je tenais, craquer. Et parce que j'ai pas "survécue" à ce deuil.
Parce qu'elle avit des points commun avec moi.
Parce qu'on était amie.
Bref.
Je pense que ça aurait fini par éclater parce que je suis totalement instable.
Et que peut être que ça m'aurais couter la vie.
Je suis suivis. Par un psychiatre et un infirmier psy, chacun une fois par semaine. Et ils m'aident à avaner, à me reconstruire.
Avec pleins de méthode différentes, si tu savais a quel point le cerveau est complexe...
Je fais parfois encore des abus médicamenteux quand ça va pas, mais mon psychiatre a tout prévue. J'ai pas de boite de médicaments à la maison.
Je dois aller deux fois par semaine chercher mon semainier.
Et les médicaments que je prends c'est du costaud. Sertraline, nozinan, xannax, valium, abilify. Tous les jours.
Et ça m'aide à sortir, à pouvoir une a deux fois par an me permettre de descendre dans le sud pour vous voir. Mais ça c'est des mois de préparation psychologique.
Tu peux pas savoir ce que je suis bien en Suisse. Je veux dire, je croise pas d'ancien " camarade" de classe, j'ai pas de mauvais souvenirs, c'est vierge.
Fin ça l'étais mais plus maintenant vu que je vis ici depuis 10 ans.
Mais je suis bien en Suisse crois moi. Même si toi et Eva me manqué ( Laurie et Papa moins mais quand même pas mal).
Alors voila pourquoi je trouve pas de travail. Ho j'en ai cherché. Mais j'étais trop qualifié ou pas assez. Et j'ai recommencé l'école aussi mais c'était trop dur niveau hallucinations.
Appelons un chat un chat. J'ai des hallucinations.
Syndromes post traumatiques.
Alors tu vois, même si j'ai l'air de rien faire de ma vie, j'essaie d'avancer. Avec deux personnes qui m'accompagne et le soutient de Lau et Aurélien.
Mon psychiatre et mon infirmier psy m'ont aussi envoyer quelques fois à l'hopital parce que j'étais un danger pour moi même parce que trop de stresseur. J'ai jamais refusé, c'était pas forcé hein. J'accepte de me mettre à l'abri quand il le faut.

Je crois que je t'ai un peu tout dit.

Je suis peut être pas la fille parfaite mais je veux pas perdre ton amour.

Je t'aime Maman





a envoyer ou bruler ?



:rép:

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12941
Age : 29
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Skizho ?    Mar 15 Jan 2019 - 21:32

Chère Madame X,

Merci pour votre confiance, je trouve vraiment très prudent de votre part que vous m'ayez fait lire votre lettre à votre mère.

Elle est très authentique et très courageuse, je me demande seulement s'il ne vaudrait pas lui la remettre en mains propres une fois que vous êtes dans le Sud. ça permet d'en parler de vive voix directement après, de clarifier certaines questions qu'elle aura peut-être, c'est moins rude et ça augmente les chances que ça se passe bien pour tout le monde.

Le mieux serait de toute façon de prendre un peu de temps pour avoir davantage de recul et d'imaginer les implications de votre lettre, les différentes réactions que ça peut susciter chez votre maman, donc: je vous propose qu'on prenne la prochaine séance pour discuter du sujet.

Mille et une choses, à très vite,

Votre F.R.



réponse de mon psy a qui j'ai envoyé le mail. sauf que je peux pas lui donner en face c'est pas possible

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Skizho ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Skizho ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: