Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    Sam 16 Sep 2017 - 10:21

Hey c'est encore moi..

L'alimentation et moi.. tout allait bien jusqu'en 2014. J'ai changé d'alimentation brutalement (de omnivore à végétalienne) et là tout est partit en vrille. Au début ça allait, pendant 2 ans. Puis dépression. Mon cerveau pétait un câble, j'étais très exigeante envers moi même, je ne voulais rien d'origine animal dans mon alimentation (par conviction pour les animaux), après 2 ans je n'y arrivais plus (à mon grand désespoir) j'ai été hospitalisé quelques jours et j'ai remangé de la viande et du poisson.. j'ai commencé une phase d'anorexie, je suis passé de 54kg à 45kg, je ne le voulais pas au début, c'était pas voulu ! mais plus le chiffre baissait, plus j'aimais ça.. bref.. le mal être était toujours là, je suis repassé végétalienne, j'avais du mal à tenir plus d'1 ou 2 semaines et là les crises de boulimies/hyperphagies sont apparues sur des produits d'origine animal (fromage, cocholat au lait..) du coup je suis repassé végétarienne, les crises de plus en plus puissantes, je me faisais pas vomir mais compensais par du sport.
Puis.. j'ai remangé de la viande et des produits animaux (je m'en veux mais je n'y arrive pas autrement..) sauf que mon obsession pour la nourriture est présente h24. J'y pense tout le temps, je fais des crises presque tous les jours. J'ai pris du poids (+4 kg pour l'instant).
Le truc c'est que la nourriture est mon seul plaisir.. j'attends les repas avec impatience.. mais je sais qu'en même temps c'est une destruction intérieur car je n'arrive pas à gérer..
Revenir en haut Aller en bas
Cloudofeather

avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2014

MessageSujet: Re: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    Sam 16 Sep 2017 - 21:38

Hey,

Déjà, je voulais te dire que j'ai lu en entier ton message et te dire un bienvenu timide!
Quand je te lis, je lis quelqu'un qui comprends un peu déjà comment elle fonctionne et je trouve que c'est déjà beaucoup et puis si tu viens te confier ici c'est un grand pas aussi!
Permet moi de te poser deux/trois questions:

- Comment gérais-tu tes repas en tant que végétalienne ? puis végétarienne ? et maintenant ? (Je suis moi-même végétarienne pour des raisons éthiques)
- Comment vois-tu le fait du prendre du poids ? (Je me doute de la réponse mais je trouve ça important que tu te poses la question)
- Es-tu suivie par une psychologue ou/et une nutritionniste ?
- As-tu déjà pensé à t'accorder le fait que la nourriture ça te fait plaisir donc que ce n'est pas quelque chose dont tu dois te priver ?

Il est normal d'être obsédée par la nourriture quand on a des troubles alimentaires.. puisqu'on est focalisé dessus et c'est quelque chose auquel on se rattache car on juge avoir un entier contrôle dessus (contrairement souvent à ce qui peut se passer autour de nous). Cela permet en quelque sorte d'avoir un certain pouvoir mais qui se retourne vite contre nous.. Qui nous renferme un peu sur ça. Sauf que je suis sûre que tu n'es pas déterminée en soi par ce que tu manges ou le poids que tu fais. Tu es sûrement bien plus que ça et tu apprendras à le reconnaitre je l'espère. Puis au fur et à mesure tu te defocalisera de la nourriture, tu apprendras à lâcher prise: on y prend, il parait, plus de plaisir et ce n'est pas valable que pour manger.. Tu apprendras à pardonner ton corps de ces crises car c'est une manière pour lui de répondre à une privation (comme une sorte de cercle vicieux: privation=crise=privation=crise etc..) et quand tu l'auras compris à ton rythme, tu comprendras que pour arrêter le cercle c'est la privation qu'il faudra supprimer.. (Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire et que c'est long à accepter et à réaliser; j'ai moi-même des TCA en passant par anorexie, boulimie et hyperphagie..) Mais, ça se fait promis, il faut juste se laisser du temps.

Si jamais tu as envie d'en parler, je suis là. Je te souhaite plein de courage !
Revenir en haut Aller en bas
H

avatar

Nombre de messages : 6621
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    Dim 17 Sep 2017 - 21:28

Ma petite règle empirique c'est qu'il faut 2 fois la durée de la privation pour que l'instinct de survie commence à arrêter de paniquer et faire des réserves pour la prochaine privation. C'est probablement pas une vraie règle valable pour tout le monde sinon j'en aurais entendu parler dans des livres médicaux, mais pour moi ça marchait un peu comme ça. Et donc je rejoins ce que Cloudofeather dit, la crise c'est la réponse de ton corps face à la privation et du coup ce n'est pas la porte d'entrée pour casser le cycle.

Je sais pas comment ça se passe, l'alimentation en dehors des crises ? Vu que tu mentionnes de la compensation, en tout cas dans le passé, j'imagine que t'es pas forcément dans un état d'esprit "bon j'ai fait une crise mais ça signifie probablement que j'en avais besoin, pas la peine de m'imposer une Conséquence", mais comment est-ce que ça se passe à présent ?  Est-ce que tu décides d'une réaction à avoir dans ton alimentation face à la crise ou est-ce qu'en dehors des crises ton alimentation est relativement "normale" ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    Lun 18 Sep 2017 - 15:52

Bonjour et merci de m'avoir répondu Smile

Cloudofeather : merci pour ton bienvenu et ne soit pas timide ^^

Alors je vais répondre à tes questions, que ça soit en tant que végétalienne, végétarienne ou maintenant j'ai toujours fais 3 repas par jours (avec un goûter si j'ai faim sauf en période d'anorexie ou je m'en empêchais) je faisais des repas équilibré (sauf au début du végétalisme car j'avoue y être passé du jours au lendemain je connaissais pas tout encore)
Bravo pour ton végétarisme I love you après ta question est plus au niveau des fréquences des repas ou si je fais des crises ?

Le fait de prendre du poids.. ahah mal ! pourtant j'ai beau me dire que c'est pas grave, qu'il vaut mieux avoir quelques kg de plus et être bien dans sa tête (sauf que je suis pas bien dans ma tête) j'ai du mal à me reconnaître. On voyait mes os et là on voit.. bref ^^'

Je vois une psychiatre mais elle me dit juste qu'il faudrait que je passe l'alimentation en second plan dans ma vie (non sérieux sans blague Laughing )

Oui justement je suis dans cette phase maintenant de manger pour me faire plaisir sauf que justement je ne gère plus rien.. c'est mon seul plaisir de manger maintenant sauf que je ne contrôle plus vraiment pale

J'avais aussi vu ce cercle vicieux et justement à cause de ça j'ai décidé de ne plus me priver, de manger ce que je voulais sauf que je mange trop, même ma mère et mon beau le disent et tout façon je le vois sur la balance, et j'y pense tout le temps et je culpabilise..
As tu réussi à t'en sortir ?

Salut H !

Merci aussi de ta réponse Smile

Ce que je comprends pas c'est que je fais toujours des crises alors que je ne me prive plus..
En dehors des crises ça va mais j'y pense tout le temps, parfois je m'empêche de manger (comme maintenant car j'ai un creux mais j'ai trop manger ce midi..) mais je fais mes crises souvent pendant mes repas ou je vais manger de tout et hyper vite que ça soit du salé ou du sucré donc en dehors des repas j'essaie de rien manger tu vois ?
Maintenant généralement quand je vois que je mange vraiment trop je fais du vélo après pour me déculpabiliser un peu.. avant je faisais plus mais j'ai plus le courage :/
Honnêtement je ne sais pas je suis perdue..
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    Ven 22 Sep 2017 - 15:41

Bon deja tu a test de "remplacer" la viande par des Légumineuses?
(https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fabaceae)

Alor sache qu'il est possible de compenser avec des Légumineuses ta consommation de viande.
Attention /!\ sa ne la remplace pas!
Donc un oeuf de tan a otre sait utile.

Puit personnellement je pense que t'on anvi de mangé vien du fait que tu reconsomme de la viande, se que ton corps demande an masse pour équilibré l'organisme.

Aprait si tu a peur de grossir jeté la balance ca peut aidé.

Bon jais pas boucou de temps alor si jais oublié un truc je ajouterait un commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 25
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    Dim 24 Sep 2017 - 13:41

Oui bien sur quand j'étais végétarienne et végétalienne c'est ce que je faisais.

Mais vivant chez mes parents qui eux mangent de la viande c'est vrai que j'ai du mal à résister à manger de la viande (je m'en veux de dire ça mais c'est vrai..) j'ai réussi 2 ans mais là le fait d'en avoir remangé oui maintenant je n'arrive plus pale
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..    

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'alimentation est un plaisir destructeur..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment pratiquer Zazen?
» plaquettes en baisse: alimentation? soja?des rapports entre?
» L'ALIMENTATION ET L'AGORA
» Conseil pour l alimentation a la cuillere avec flp bilateral
» precision alimentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Anorexie, boulimie, troubles alimentaires-
Sauter vers: