Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Addiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Addiction   Sam 16 Sep 2017 - 10:11

Salut à tous,

L'automutilation.. j'ai commencé ma première marque à 15-16 ans, le pire c'est que c'était sans raison particulière, mais j'ai vite aimer le sang qui coulait et la fine douleur sur ma peau (je suis désolée de dire ça..)

Pendant des années je n'ai plus recommencé, jusqu'à mes 24 ans. Gros mal être, je me suis retournée vers cette douleur, ce sang..

Le problème et que je n'arrive plus à m'arrêter.

Parfois j'anticipe quand je vais le faire, je sais que je vais craquer dans la journée du coup je m'habille en conséquence (affaires noires au cas ou, ou vêtements amples pour pouvoir mettre une compresse sans que ça se voit) et parfois je fais quelque chose et d'un coup (sans anticipation) je ressens ce besoin, cette envie, de me faire du mal.

Parfois il y a une raison (souffrance intérieur du au stress, aux angoisses, aux doutes, à une remarque qui m'atteint, à une culpabilité ou parce que j'en ai marre d'être moi même) et parfois je le fais sans vraiment de raison.

Il y a t-il d'autres personnes dans mon cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Synapse

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Sam 16 Sep 2017 - 11:02

Oh que oui il y a d'autres personnes dans ton cas !
J'ai une amie en école d'infirmière comme exemple.
Ou moi avant.
Saches que je compatis, et je pense pas être le seul ici.
La vie c'est dur, on est censés évoluer dans un sens qui ne nous correspond pas forcément, a faire des trucs sans savoir pourquoi, à chercher un sens à son existence...
En parler c'est déjà un pas en avant.
Ensuite il va s'agir de combattre la raison de ce mal être, ou de trouver une échappatoire qui ne soit pas auto-destructrice.
Ça c'est le plus dur je trouves.


Personnellement la douleur liée à l'auto-mutilation me permettait de moins ressentir de douleur morale et ça marchait bien sur le moment. Est-ce ton cas ?
A ça s'ajoute le soulagement que je qualifierais de malsain de se faire du mal que je ne connais que trop bien et que tous ceux qui sont passés par là connaissent.
Tu trouveras surement davantage de personnes sur ce forum partageant ton expérience.
En tout cas n'hésite pas à venir partager ce dont tu ne peux pas parler à tes proches, ça aide, même si pour certains c'est plus difficiles que d'autres !

Peut-on en savoir plus sur ton mal-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Sam 16 Sep 2017 - 14:11

Merci beaucoup pour ta réponse !

Et ton amie comment vit-elle la formation d'infirmière ? (je demande car je suis en formation aide soignante)

Je suis désolée que tu sois passé par là et j'espère que tu vas mieux par rapport à l'automutilation !

Oui c'est exactement ça aussi, la douleur moral par la douleur physique et la sensation de ce sang qui coule..

Mon mal être je ne sais pas exactement pourquoi je suis tombée si bas. J'ai une mère qui a toujours tout fait pour moi. Un père absent et rabaissant quand il était présent mais maintenant on ne se parle plus du tout.
Un manque de confiance en moi puissance 1000. Une instabilité dans tout domaines. Je ne m'aime pas, je me trouve nulle. J'ai ce truc auto destructeur en moi. J'ai toujours été attiré par l'impossible ou ce qui me fait du mal. Je déçois, je ne suis pas comme j'aimerai être. Le trouble borderline a pris le dessus mais je ne sais pas vraiment comment il est apparu.. désolée ma réponse est très vague..
Revenir en haut Aller en bas
Synapse

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Dim 17 Sep 2017 - 19:25

Salut et de rien !
Ben je crois qu'elle le vit bien, ses problèmes d'am viennent de ses liens familiaux, et de ses peurs côté affectif je crois.
Je crois que son copain la soutien pas mal.
Et ouais, par rapport à l'am c'est bon j'ai donné, ça remonte à des années mais vu les marques que ça m'a laissé merci bien Laughing

C'est une échappatoire quoi. S'agit de trouver mieux mais c'est pas simple. S'agit de mettre des mots sur nos peines histoire de savoir ce qui cloche et d'y voir plus clair. Pas simple hein ^^
Aussi peut-être n'éprouve tu pas assez de plaisir dans ta vie ? Ça et des soucis de familles, ça marque (dans tous les sens du terme faut croire bounce ), c'est sur.
Y a un truc qui m'a beaucoup fait avancer au fil du temps, alors je t'en parle au cas où !
Je me détestait, je me jugeait toujours bien plus dur que les autres, ne m'aimait pas, trouvais que je méritait de souffrir et pas de vivre.
Peut-être quelque part ça te rejoins.
Je me suis demandé comment je réagirais si je me rencontrais.
Je m'explique, je me suis demandé si j'aurais la même opinion de moi même avec un point de vue extérieur.
Quel effet je me ferais si j'étais un autre ?
Et ben figure toi qu'au fil du temps ça a démoli tout dégoût de moi, parce que clairement si j'étais un autre, que je me rencontrais, clairement au contraire je compatirais plus qu'autre chose quant à mon état.
Pas simple à expliquer tout ça !
En d'autres termes, penses-tu que tu te trouverais aussi décevante en te regardant comme si tu regardais une autre personne ?
Tu n'as pas demandé à atterrir sur Terre, en quoi est-tu responsable, punissable, si tu n'est pas parfaite sous tout points ?
On fait juste comme on peut avec ce que la vie nous donne, nous reprend.
Si t'étais née ailleurs, ça aurait été sans doute été différent. En mieux ou en pire, si tant est que la distinction importe !
A moins d'avoir fait quelque chose de clairement répréhensible, je vois pas pourquoi tu t'en voudrais d'avoir fait comme t'as pu Wink
Enfin c'est mon avis.
Qu'est-ce que tu n'aime pas chez toi, qu'est-ce que tu voudrais changer au point de te sentir mal ?
Point de vue de connaisseur, je parle certes pas pour tout le monde mais quand même, question conduite auto-destructrice j'ai donné !
Je me suis fait du mal, je me suis fait saigner, j'ai connu cette sombre satisfaction de blesser quelqu'un que l'on hait.
Je pense pas que tu soit quelqu'un de foncièrement haïssable, faut pas exagérer.
Qu'en penses-tu ?
Bonne soirée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Lun 18 Sep 2017 - 15:37

Hey !

Merci de prendre le temps de me répondre c'est vraiment gentil.

Aïe ! niveau marque je vais être gâté aussi ^^' mais ce qui est bizarre c'est que.. ça me dérange pas plus que ça (pour moi même je veux dire, c'est sur que j'aurai du mal à me mettre en short vu les marques aux jambes, le regard des autres j'aimerai pas, mais moi je m'en fou...)

Oui c'est ça, c'est un échappatoire qui devient une addiction (dans mon cas) donc parfois ça me fait peur et j'ai envie d'arrêter de me faire du mal, et parfois je veux pas arrêter parce que "j'aime" ça, tu vois ? :$
Alors la tu as trouvé LE truc. Je n'éprouve pas de plaisir dans ma vie, je n'ai rien qui me donne envie (à part manger comme j'ai expliquer dans un autre post MAIS manger me fait souffrir aussi bref ahaha je m'adore Mad bounce ironique hein !) sinon je sais pas.. j'avais mon chien mais depuis que je l'ai perdu.. j'ai goût à rien, je peux être à fond sur quelque chose pendant quelques minutes et ça s'estompe.

Je trouve ça vraiment bien e que tu m'as expliquer.. je pense que je réagirai pareil que toi, si je me voyais à travers les yeux de quelqu'un d'autres je serai dans la compassion. Ou dans l’incompréhension..

J'aimerai avoir plus confiance en moi, j'aimerai ne plus avoir ce démon qui me contrôle (bien que j'aime être avec lui), j'aimerai ne plus avoir d'addiction et d'obsession (que ça soit la nourriture ou l'auto mutilation), j'aimerai redevenir la fille que j'étais qui n'avait pas de crises de colère, qui était solitaire mais qui aimait les gens.. je suis tout son contraire maintenant.
Et physiquement c'est mon corps que je reconnais plus, ayant eu une période d'anorexie j'étais à 45kg et maintenant je suis montée à 58 (sachant que mon poids normal est de 53..) j'ai beaucoup de mal à m'accepter.

Bref voila..

Merci pour tes mots réconfortants ! Et pour tes conseils ça me touche beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Synapse

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Lun 18 Sep 2017 - 19:51

C'est avec plaisir, j'était bien seul moi quand j'étais au fond du trou.
Maintenant que j'ai un peu de recul autant en profiter des fois que ça serve Smile

J'imagine que si tu ne vis pas dans une ville ou la température monte pas jusqu’à 40 l'été, et que pendant ce même été tu t'est pas trouvé un taf d’extérieur type manutention et portage de trucs lourds, ben alors peut-être que ça te dérange pas de te balader en jean quand il fait chaud à en crever, mais personnellement ça me goooonfle !
Surtout au niveau de l'intimité en fait.
Essaie alors de penser à la toi du futur, peut-être qu'elle aurait pas envie de plus pouvoir avoir telle ou telle partie du corps à l'air libre.
Moi ça me plombe le moral des fois aujourd'hui alors qu'avant je m'en foutais.
Et j'espère que tu finiras bien par en avoir quelque chose à faire Very Happy

Et hum... Question échappatoires qui devienne addiction... Disons que je connais aussi le mécanisme... Non sérieux je vois très bien cet attrait malsain pour le geste, je vais pas donner de détails, c'est vraiment un signe selon moi que quelque chose ne va pas.
C'est un symptôme plutôt révélateur et je compatis.
C'est un peu comme ton rapport à la nourriture au fond, une recherche de plaisir solitaire dont les conséquences sur ton psychisme sont pas non plus terribles.
Personnellement, mon échappatoire c'était la défonce, et question mécanisme ça ressemble pas mal quand même.
J'avais aussi pris beaucoup de poids quand j'ai perdu pied, plus de 30 kilos.
Et tout reperdu après.
Tout ça pour dire que quand tu iras mieux tu pourras tout reperdre si tu le veut, tant que tu le fait pour toi, ton propre bien-être.
La prise de poids c'est aussi symptomatique.
Donc non, a priori dans l’immédiat rien de grave, mais ce serait dommage d'empirer ton mal-être.

Il s'est passé quelque chose pour que ce démon fasse son apparition, et pour que la fille que tu étais avant s'efface face à lui ?
J'ai du mal à croire que ce genre de profond mal-être s'installe sans raison.
Déjà en trouver l'origine serait un premier pas ?
Tu avais mentionné ton père.

Pour finir, ne penses-tu pas que tu devrais te traiter avec compassion comme tu le ferais avec n'importe qui ? Sauf si tu mérite, toi en particulier, plus que quiconque sur Terre de souffrir bien sur Razz
Ouais tu craques, peut-être souvent parfois, j'en sais rien, avec un rasoir, une tablette de cocholat, qu'importe, si tu en arrives à là c'est bien que tu réagis à quelque chose qui te fais du mal, d'un manière ou d'une autre, non ?
Ce n'est surement pas par masochisme vu la façon dont tu en parles.
Tu n'as pas à t'en vouloir de réagir comme tu le fais, tu réagis comme tu peux à ton histoire, ta vie...
Ne t'en veux pas si tu éprouves ces envies auto-destructrices, tu fais comme tu peux.




Tu ferais autrement si tu pouvais, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mar 19 Sep 2017 - 3:01

"Alors la tu as trouvé LE truc. Je n'éprouve pas de plaisir dans ma vie, je n'ai rien qui me donne envie (à part manger comme j'ai expliquer dans un autre post MAIS manger me fait souffrir aussi bref ahaha je m'adore Mad bounce ironique hein !) sinon je sais pas.. j'avais mon chien mais depuis que je l'ai perdu.. j'ai goût à rien, je peux être à fond sur quelque chose pendant quelques minutes et ça s'estompe. "

Il y a pas de "truc" miracle sait comme la cigarette si tu a réellement anvi d'arrêter tu le ferra tous les truc comme patch a la nucotine ext... Sont juste la pour te fair croire que tu est pas seul, olieux de chercher le truc qui te ferra arrêter tu devrait cherche le truc qui tanpaiche d'arrêter.

Ps : des pour les faute d'orthographe.
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mar 19 Sep 2017 - 9:26

Synapse a écrit:
C'est avec plaisir, j'était bien seul moi quand j'étais au fond du trou.
Maintenant que j'ai un peu de recul autant en profiter des fois que ça serve Smile

J'imagine que si tu ne vis pas dans une ville ou la température monte pas jusqu’à 40 l'été, et que pendant ce même été tu t'est pas trouvé un taf d’extérieur type manutention et portage de trucs lourds, ben alors peut-être que ça te dérange pas de te balader en jean quand il fait chaud à en crever, mais personnellement ça me goooonfle !
Surtout au niveau de l'intimité en fait.
Essaie alors de penser à la toi du futur, peut-être qu'elle aurait pas envie de plus pouvoir avoir telle ou telle partie du corps à l'air libre.
Moi ça me plombe le moral des fois aujourd'hui alors qu'avant je m'en foutais.
Et j'espère que tu finiras bien par en avoir quelque chose à faire Very Happy

Et hum... Question échappatoires qui devienne addiction... Disons que je connais aussi le mécanisme... Non sérieux je vois très bien cet attrait malsain pour le geste, je vais pas donner de détails, c'est vraiment un signe selon moi que quelque chose ne va pas.
C'est un symptôme plutôt révélateur et je compatis.
C'est un peu comme ton rapport à la nourriture au fond, une recherche de plaisir solitaire dont les conséquences sur ton psychisme sont pas non plus terribles.
Personnellement, mon échappatoire c'était la défonce, et question mécanisme ça ressemble pas mal quand même.
J'avais aussi pris beaucoup de poids quand j'ai perdu pied, plus de 30 kilos.
Et tout reperdu après.
Tout ça pour dire que quand tu iras mieux tu pourras tout reperdre si tu le veut, tant que tu le fait pour toi, ton propre bien-être.
La prise de poids c'est aussi symptomatique.
Donc non, a priori dans l’immédiat rien de grave, mais ce serait dommage d'empirer ton mal-être.

Il s'est passé quelque chose pour que ce démon fasse son apparition, et pour que la fille que tu étais avant s'efface face à lui ?
J'ai du mal à croire que ce genre de profond mal-être s'installe sans raison.
Déjà en trouver l'origine serait un premier pas ?
Tu avais mentionné ton père.

Pour finir, ne penses-tu pas que tu devrais te traiter avec compassion comme tu le ferais avec n'importe qui ? Sauf si tu mérite, toi en particulier, plus que quiconque sur Terre de souffrir bien sur Razz
Ouais tu craques, peut-être souvent parfois, j'en sais rien, avec un rasoir, une tablette de cocholat, qu'importe, si tu en arrives à là c'est bien que tu réagis à quelque chose qui te fais du mal, d'un manière ou d'une autre, non ?
Ce n'est surement pas par masochisme vu la façon dont tu en parles.
Tu n'as pas à t'en vouloir de réagir comme tu le fais, tu réagis comme tu peux à ton histoire, ta vie...
Ne t'en veux pas si tu éprouves ces envies auto-destructrices, tu fais comme tu peux.




Tu ferais autrement si tu pouvais, non ? Smile

J'aime beaucoup ta façon d'écrire Smile

Non mais clairement tu as raison, en plus je supporte pas la chaleur donc même si je vis pas dans une ville très chaude , j'avoue qu'être en pantalon et manche longue h24 c'est embêtant :/ (mais j'ai vu ton post sur la crème ^^) effectivement je devrai plus penser à mon moi du futur mais j'ai tellement de mal à me projeter que je me vois pas plus tard.. si c'est pas trop indiscret, tes cicatrices à toi ce sont un peu effacées ? mais vu que ça te plombe le moral j'imagine que non ?

Oui tu as tout à fait cerné la chose. L'auto destruction quoi.
As tu réussi à te séparer de la défonce ? vu que tu as perdu du poids du coup, je pense que oui, bravo ça a pas du être simple. Tu as eu des aides extérieures ?

Honnêtement je ne sais pas. Pour mon père oui j'ai toujours eu un rapport très compliqué et maintenant il ne me parle carrément plus ^^' j'ai une maman très très protectrice, plus j'avance en âge et plus je m'éloigne du monde et moins j'ose aller vers les gens (même au téléphone j'aime pas, donc souvent c'est elle qui prend mes rv, la honte hein..) j'ai perdue mon chien (je l'ai déjà mentionné mais pour moi c'était mon pilier, mon Tout), j'ai changé d'alimentation brutalement, ce qui est, pour ma psy, un signe que déjà ça allait pas bien et que je cherchais une "raison de vivre". Je crois que j'allais bien (hormis le fait d'être solitaire et très instable dans tous domaines) jusqu'à ce que je change d'alimentation (d'omnivore à végétalienne) et que je vois toute la souffrance animale en face.. c'est bizarre mais je crois que ça m'a traumatisé donc je suis devenue direct végétalienne (manger rien d'origine animal) et au bout de 2 ans j'ai pété un boulon (peut être trop de frustration je sais pas..) j'ai remangé de la viande, culpabilité, re passé végétarienne puis végétalienne mais je n'arrivais plus à tenir. Mes troubles alimentaires sont aussi venues comme ça. Enfin voilà, y'a eu un déménagement.. désolée je voulais pas écrire de pavé mais je l'ai fais Embarassed en me relisant je me dis qu'il ne s'est rien passé de grave dans ma vie, je comprends pas pourquoi j'ai déraillé comme ça..

Pour l'instant je n'arrive pas à me traiter avec compassion car je vois que je fais du mal à ma maman, qu'elle se fait du soucis pour moi et ça me rend dingue. Je sais pas quoi faire de ma vie, je vais avoir 25 ans.
Sinon oui c'est que quelque chose me fait mal quand je réagis en mangeant énormément ou en me coupant mais parfois je ne sais pas maîtriser ma colère, parfois je suis dans l'exagération et l'impulsivité (Borderline bonjour bounce ) je me trouve dans une impasse et la boule à l'estomac apparait. Gloups pale
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mar 19 Sep 2017 - 9:27

? a écrit:
olieux de chercher le truc qui te ferra arrêter tu devrait cherche le truc qui tanpaiche d'arrêter.


J'essaie, j'y travaille..
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mar 19 Sep 2017 - 17:20

Mait toi des objectif dans ta vie jore "demin je vait fair un tour avec mait ami" ou de travailler plus pour que sa laise moin de place a l'am.

t'es allé voir du coté des alternatives a l'am sur le forum?
http://automutilation.actifforum.com/t1277-alternatives-pour-ne-pas-se-faire-de-mal

Sinon tu les psy est tou sa .
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mar 19 Sep 2017 - 20:45

? a écrit:
Mait toi des objectif dans ta vie jore "demin je vait fair un tour avec mait ami" ou de travailler plus pour que sa laise moin de place a l'am.

t'es allé voir du coté des alternatives a l'am sur le forum?
http://automutilation.actifforum.com/t1277-alternatives-pour-ne-pas-se-faire-de-mal

Sinon tu les psy est tou sa .

Merci pour tes conseils Smile et non j'ai pas été voir j'y vais de suite !
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mar 19 Sep 2017 - 20:56

Si tu veut plus de conseil jait trouvé un poste elle a pas exactement le maime problaime mait elle a le maime bute automutilation.actifforum.com/t17280-j-ai-besoin-d-aide#457023
Revenir en haut Aller en bas
Synapse

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mer 20 Sep 2017 - 8:36

Salut point d'interrogation (c'est chiant de trouver un pseudonyme pas vrai ? ^^), merci d'avoir fait passer ce lien, je trouve l'idée intéressante et je pense qu'elle peut effectivement aider certaines personnes.
C'est combattre les symptômes, moi je suis plus dans l'idée de combattre les causes, mais si je choppe une angine, je dis pas non au paracétamol pour faire baisser la fièvre.
C'est une très bonne initiative que ces idées d'alternatives pour ne pas se faire de mal !

Ellie-cat, j'ai pas répondu plus tôt parce que je voulais avoir le temps de faire les choses bien plutôt qu'à l'arrache, le soir, après une aprème entière de cours magistraux sur les microcontrôleurs...
Même si tu vois pas comment c'est possible aujourd'hui, donnes toi la chance de plus tard, être bien dans ton corps.
Mes marques me pourrissent la vie, j'y suis allé comme une brute, avec un record de plus de trente points de suture en une fois sur une jambe, parce que quand je l'ai fait j'étais convaincu que jamais je m'en sortirais, donc que je me foutait totalement de mon délabrement physique.
Aujourd'hui, plus ou moins 7 ans après mes premières conneries, quand bien même il y a encore deux ans je ne me voyais pas m'en sortir, eh ben je regrette.
Donnes toi une chance de te sentir bien Smile
Ça se fait pas du jours au lendemain, mais prendre soin de soit est primordial.
Tu dis que tu culpabilise du mal que tu fais à ta mère.
Alors, pour elle, tu peux bien admettre que ce serait égoïste de ne pas prendre soin de toi ?
Si tu aimes ta mère et que ta mère t'aime, alors tu dois t'aimer.
En tout cas c'est un objectif.
C'est ce raisonnement qui m'a sauvé entre autre, une sorte de remix du coup de l’ennemi de ton ennemi qui est donc ton ami.
Ça a été dur pour moi de comprendre que de m'aimer pour ce que je suis, c'était pas de l'égoïsme, que j'avais le devoir de tout faire pour être heureux et en bonne santé, pour ceux que j'aime et qui m'aiment.
Alors qu'au départ, j'arrivais simplement à pas me pendre pour pas leur faire du mal.
Si moi j'ai pu faire tous ce chemin, il y a de l'espoir pour tout le monde.
Je dis pas que j'ai été le plus malheureux loin de la, n’empêche que même si tu ne vois pas la lumière au bout du tunnel, c'est juste parce que tu as des problèmes de vue tongue
Pour répondre à ta question je dirais que 70% de mes cicatrices ont bien disparues. Elles sont toute restées, mais grandement dégonflées et blanches, plus rouge, c'est déjà ça.
Mais je peux plus faire de natation, la mer j'oublie, pas de short en été... Et la peur de me mettre à nu quoi. J'ai encore du travail à faire sur moi-même.
Pour ce qui est de ma consommation de drogues je dirais que oui, je suis sorti.
Plus précisément je suis passé de 7 ans d'injection de morphiniques (morphine, héro, subutex), shit/beuh, GBL (ouais du néttoyant pour jantes...), injection de somnifères quotidiennes, parfois plus de 10 injections de subutex par jour, pour finir par réussir à me séparer de la méthadone il y a un peu plus d'un an.
En comparaison aujourd'hui je ne fume pas (ni tabac ni rien), ne bois qu’occasionnellement avec des amis, et comme je le disais dans ma présentation l'honnêteté me pousse à dire qu'environ une fois toute les deux semaines en moyenne je consomme du kratom.
Donc oui, voila pour le détails, c'est pas encore tout blanc mais clairement oui à mes yeux je m'en suis sorti.

Ah ça, l'instabilité familiale ça laisse des marques. En profondeur, pas forcément facile à voir pour la personne concernée, parce que les dégâts sont là depuis toujours et sont donc normal pour elle.
Pourquoi fuis-tu les autres si je peux me permettre ?
Pour éviter de souffrir, de te mettre à découvert, ou est-ce autre chose ?
Je sais bien qu'un chien c'est plus qu'un ami pour son maître, ou dirais-je son compagnon Smile
Je suis très attaché à ces bêtes là, elle sont souvent plus humaines que nous.
J'avancerais même que perdre son chien, c'est comparable à perdre un proche, sans sourciller.
Mais c'est ainsi, ces bêtes là vivent moins longtemps que nous.
Ce qui me console, c'est d'avoir pu leur procurer de la joie et de l'amour.

Pourquoi ne pas faire profiter un autre chien de ton amour ?
Là, à mon sens, ce serait clairement bénéfique pour toi ainsi que pour lui, si tu à le temps de t'en occuper (pas toujours facile... surtout en tant qu'étudiante !).
Ce serait en un sens investir dans la vie, et pas dans la mort.
Question d'alimentation je m'y perd dans les notions, ça veut dire que tu ne mange aucune viande/poisson, ou aucun produit animaliers comme des œufs ?
Personnellement quand j'en aurais les moyen je n’achèterais plus que des produits fermiers, parce que l'élevage intensif c'est littéralement le mal.
Ah oui, et occasionnellement, un steak par semaine est amplement suffisant, en plus des oeufs/fromage et cie.
Ce que je voulais te demander, tu veux te passer de viande pour des raisons morales, mais si tu en à repris, c'est parce que tu en avais envie ?
Pas facile l'alimentation, je suis assez extrémiste moi aussi, quand j'ai une idée en tête, et ça m'a mit pas mal de temps avant de trouver un mode d'alimentation qui me convenait.
Surtout que d'après moi, se remplir de nourriture, c'est pour remplir un vide intérieur, comme un trou dans l'âme. Autant dire que c'est mal barré.

Le fait que t'ai pété les plombs ça veux dire que tu t'étais mis trop de pression trop rapidement, faut connaître ses limites ! Pour atteindre un objectif dont la barre a été placée assez haute, mieux vaut parfois y aller petit à petit, en fonction de ses moyens.
Ensuite, il n'y a pas forcément à avoir d’événements ultra-marquants pour que ton histoire puisse te conduire à la mélancolie.
Ne pense pas que ce n'est rien ce par quoi tu est passée, alors c'est sur, dans l'absolu, par rapport à l'humanité c'est que dalle, mais il faut en juger par rapport à l'impact que ça à sur toi aujourd'hui.
Ces événements dont tu parles, qu'ont-ils causés en toi ?
Ton père par exemple, pour un enfant c'est pas rien un père ! Il est censé aimer, rassurer, protéger, que sais-je encore...
S'il n'est pas là, ce sont des choses qui peuvent manquer, et sur un enfant/adolescent (quel âge avais-tu quand il s'est éloigné ? Et pourquoi as tu de mauvais rapports avec lui ?)
Ce déménagement c'est pareil, qu'a t'il causé en toi, à quel point étais-tu attachée à ton ancien logement ?

Pour rebondir sur ton dernier paragraphe et en rajouter une couche parce que ça me paraît important, au final...
Tu vas mal donc c'est douloureux pour ta mère donc tu t'en veux donc tu vas mal.
En plus du reste qui te plombe bien sur, mais rien que ça c'est un cercle vicieux.
Même si tu ne pouvais/voulais (?) rien faire pour t'aider, tu dois t'aider et t'aimer pour ta mère.
Normalement tu devrais le faire pour toi, mais pour nous deux, visiblement au départ il faut se contenter de ça ^^

Voila précisément ce qu'il m'a fallut des années pour l'appliquer :

Je ne peux pas me suicider pour ne pas faire de mal à mes frères et à mon père parce que je ne me le permettrait jamais.
Je dois donc vivre.
Oui mais si je suis malheureux, eux le seront aussi pour moi, on ne peux pas tout cacher.
Je dois donc tout faire pour être heureux.

En d'autres termes, si tu aimes ta mère, tu dois t'aimer toi aussi, ou en tout cas tout faire pour.
J'aimerai te faire comprendre ce raisonnement et que tu le trouves valable pour que peut-être, un jour, il finisse par arriver dans ton cœur.

Mis à part ça, question pavé/roman je me défend aussi, déjà ce message est costaud, mais t'as pas vu le post que j'ai écrit il y a quelque semaines quand j'était nerveux pour un truc, donc hésite pas à vider ton sac si tu en ressent le besoin.
Pas mal de monde va te lire, et si certains comme "?" pensent pouvoir t'aider, il répondront.
C'est pourquoi je t'encourage à ne pas te censurer, tu en vaux (si si je te jure) la peine.

Prend soin de toi, courage pour ta journée et à bientôt ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Petite réflexion.   Mer 20 Sep 2017 - 15:44

"Point d'interrogation."

Je nait pas de problaime pour trouver un psedo.
A vrait dir je passe mait jounait a rien fair je pourait trouver un psedo sant tro de dificulter.
(Aprait reflection je les passe a reflaichir ou a regarder des truc "debile")
Mait la jait mi sa san tro savoir si je devait metre un de mait otre psedo.
Je me sui dit que se serait bien de an maitre un apare est sant que les jent peuve le stereotiper négativement.

Je sait pas rélement les lien que jait link peuve aider je lait pas tester moi maime.
Mait il est vrait que j'aime bien ta facon d'aborder les chause alor je vait test une nouvelle aproche.

Je trouve ta reflection interesente mait sait pas tous le temp vrait.
Donc je vait la dévlopé.
(Je sait pas pourqoit je passe mon temp a fair sa.  scratch )

Tu peut aitre malereux san que tais proche le sache.
Donc il seron pas malereux de plus il seron pas maleureux mait maleureux pour toi.
Se qui les forcera a fair l'eur posible quite a finir maleureux...
efectivement ta pas tor mait alor il faut qu'il soit maleureux pour toi.
des paren de basse sont aser proche de l'eur enfant donc je dirait que sa maire est maleureuse pour elle.

Donc peti recipatife :
On a une fille avec Une maire maleureuse pour elle.
Donc pour que sa maire soit plus malereuse il faut aitre heureux.

Conclution :
Il faut aitre heureux

Ah la parti que je prefaire.
Ok il faut aitre heureux mait comment?
Deja prendre le temp de tous prendre en conte.
(si besoin un papier sa aide)

Alor on commense parre lister tous se qui nous rent maleureux.
Puit se qui nous rende heureux.

Ansuite on cherche une soluction d'un point de vut neutre a se qui nous rent maleureux.
Puit on cherche a maximiser se qui nous rent heureux.

An pricipe si on juge tous bien on atin se qui pourait sapeller "le niv le plus haut de bonneur pour moi dans les circonstances actuelles."

Alor sait purment logique le problaime sait que nous on est pas logique antouca pas totalment.
(on a touse fait des truc debile.)

Donc soit on est aser logique est on sort de sont malleur soit on vie avec.
Donc si vous sorter de votre maleure falicitation vous aver un "espri logique"

Donc la on se retrouve avec un choit.
Exposer sait problaime a un espri l'ogique.
Vivre avec.

Bon sait comme choisire entre l'enfaire est le paradit il y a pas tro a se poser de question.

Donc il faut exposer sont problaime a un esprit l'ogique.
Deja an trouver un espri logique.
Bon sa sava sait pas dure ou sa parait pas dure.

Donc on vat juste test le plus desprit posible jusqua trouver un esprit capable de repondre a notre demende.
Mait il y a la posibliter que votre probmaime nait pas de solution.
Est la est tous le problaime a partire de la sait de plus en plus dure de trouver une soluction.

Bon alor que fair si notre problaime na pas de solution.

Pour pouvoit sematiser tousa on vat prendre un group de 10 persone.
[1/2/3/4/5/6/7/8/9/10]
Bon la il sont 10 alor sait un "group" sur sa on est d'acore
si on alaive 1 persone sait toujour un group la osi on est dacore.
[1/2/3/4/5/6/7/8/9/10] = Group
[1/2/3/4/5/6/7/8/9] = Group
[1/2/3/4/5/6/7/8] = Group

La question sait a quelle moment se "group" nait plus un "group"
On a pare principe envi de repondre 2.
Mait il y a pas de definition rele de se que est un group alor le 2 est un definition arbitraire pour definir "group".

Donc il faut trouver une definition arbitraire a notre problaime.

Voila.
Aprait la desition sa peut aitre niporteqoit alor je vait pas pousait plus loint.

Je sait pas si saite reflaiction peut aider mait bon si on sait pas quelle est le relle problaime est dans quelle contexte il se situ sait dure de denait un réponce care elle seron plus generaliser.

Bon tousa pour dire que an fin de conte "tecniquement sait posible de sent sortire".

je sui senserment desolait pour mon ortographe.  :/

:rép:
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Dim 24 Sep 2017 - 14:00

Synapse a écrit:
Salut point d'interrogation (c'est chiant de trouver un pseudonyme pas vrai ? ^^), merci d'avoir fait passer ce lien, je trouve l'idée intéressante et je pense qu'elle peut effectivement aider certaines personnes.
C'est combattre les symptômes, moi je suis plus dans l'idée de combattre les causes, mais si je choppe une angine, je dis pas non au paracétamol pour faire baisser la fièvre.
C'est une très bonne initiative que ces idées d'alternatives pour ne pas se faire de mal !

Ellie-cat, j'ai pas répondu plus tôt parce que je voulais avoir le temps de faire les choses bien plutôt qu'à l'arrache, le soir, après une aprème entière de cours magistraux sur les microcontrôleurs...
Même si tu vois pas comment c'est possible aujourd'hui, donnes toi la chance de plus tard, être bien dans ton corps.
Mes marques me pourrissent la vie, j'y suis allé comme une brute, avec un record de plus de trente points de suture en une fois sur une jambe, parce que quand je l'ai fait j'étais convaincu que jamais je m'en sortirais, donc que je me foutait totalement de mon délabrement physique.
Aujourd'hui, plus ou moins 7 ans après mes premières conneries, quand bien même il y a encore deux ans je ne me voyais pas m'en sortir, eh ben je regrette.
Donnes toi une chance de te sentir bien Smile
Ça se fait pas du jours au lendemain, mais prendre soin de soit est primordial.
Tu dis que tu culpabilise du mal que tu fais à ta mère.
Alors, pour elle, tu peux bien admettre que ce serait égoïste de ne pas prendre soin de toi ?
Si tu aimes ta mère et que ta mère t'aime, alors tu dois t'aimer.
En tout cas c'est un objectif.
C'est ce raisonnement qui m'a sauvé entre autre, une sorte de remix du coup de l’ennemi de ton ennemi qui est donc ton ami.
Ça a été dur pour moi de comprendre que de m'aimer pour ce que je suis, c'était pas de l'égoïsme, que j'avais le devoir de tout faire pour être heureux et en bonne santé, pour ceux que j'aime et qui m'aiment.
Alors qu'au départ, j'arrivais simplement à pas me pendre pour pas leur faire du mal.
Si moi j'ai pu faire tous ce chemin, il y a de l'espoir pour tout le monde.
Je dis pas que j'ai été le plus malheureux loin de la, n’empêche que même si tu ne vois pas la lumière au bout du tunnel, c'est juste parce que tu as des problèmes de vue tongue
Pour répondre à ta question je dirais que 70% de mes cicatrices ont bien disparues. Elles sont toute restées, mais grandement dégonflées et blanches, plus rouge, c'est déjà ça.
Mais je peux plus faire de natation, la mer j'oublie, pas de short en été... Et la peur de me mettre à nu quoi. J'ai encore du travail à faire sur moi-même.
Pour ce qui est de ma consommation de drogues je dirais que oui, je suis sorti.
Plus précisément je suis passé de 7 ans d'injection de morphiniques (morphine, héro, subutex), shit/beuh, GBL (ouais du néttoyant pour jantes...), injection de somnifères quotidiennes, parfois plus de 10 injections de subutex par jour, pour finir par réussir à me séparer de la méthadone il y a un peu plus d'un an.
En comparaison aujourd'hui je ne fume pas (ni tabac ni rien), ne bois qu’occasionnellement avec des amis, et comme je le disais dans ma présentation l'honnêteté me pousse à dire qu'environ une fois toute les deux semaines en moyenne je consomme du kratom.
Donc oui, voila pour le détails, c'est pas encore tout blanc mais clairement oui à mes yeux je m'en suis sorti.

Ah ça, l'instabilité familiale ça laisse des marques. En profondeur, pas forcément facile à voir pour la personne concernée, parce que les dégâts sont là depuis toujours et sont donc normal pour elle.
Pourquoi fuis-tu les autres si je peux me permettre ?
Pour éviter de souffrir, de te mettre à découvert, ou est-ce autre chose ?
Je sais bien qu'un chien c'est plus qu'un ami pour son maître, ou dirais-je son compagnon Smile
Je suis très attaché à ces bêtes là, elle sont souvent plus humaines que nous.
J'avancerais même que perdre son chien, c'est comparable à perdre un proche, sans sourciller.
Mais c'est ainsi, ces bêtes là vivent moins longtemps que nous.
Ce qui me console, c'est d'avoir pu leur procurer de la joie et de l'amour.

Pourquoi ne pas faire profiter un autre chien de ton amour ?
Là, à mon sens, ce serait clairement bénéfique pour toi ainsi que pour lui, si tu à le temps de t'en occuper (pas toujours facile... surtout en tant qu'étudiante !).
Ce serait en un sens investir dans la vie, et pas dans la mort.
Question d'alimentation je m'y perd dans les notions, ça veut dire que tu ne mange aucune viande/poisson, ou aucun produit animaliers comme des œufs ?
Personnellement quand j'en aurais les moyen je n’achèterais plus que des produits fermiers, parce que l'élevage intensif c'est littéralement le mal.
Ah oui, et occasionnellement, un steak par semaine est amplement suffisant, en plus des oeufs/fromage et cie.
Ce que je voulais te demander, tu veux te passer de viande pour des raisons morales, mais si tu en à repris, c'est parce que tu en avais envie ?
Pas facile l'alimentation, je suis assez extrémiste moi aussi, quand j'ai une idée en tête, et ça m'a mit pas mal de temps avant de trouver un mode d'alimentation qui me convenait.
Surtout que d'après moi, se remplir de nourriture, c'est pour remplir un vide intérieur, comme un trou dans l'âme. Autant dire que c'est mal barré.

Le fait que t'ai pété les plombs ça veux dire que tu t'étais mis trop de pression trop rapidement, faut connaître ses limites ! Pour atteindre un objectif dont la barre a été placée assez haute, mieux vaut parfois y aller petit à petit, en fonction de ses moyens.
Ensuite, il n'y a pas forcément à avoir d’événements ultra-marquants pour que ton histoire puisse te conduire à la mélancolie.
Ne pense pas que ce n'est rien ce par quoi tu est passée, alors c'est sur, dans l'absolu, par rapport à l'humanité c'est que dalle, mais il faut en juger par rapport à l'impact que ça à sur toi aujourd'hui.
Ces événements dont tu parles, qu'ont-ils causés en toi ?
Ton père par exemple, pour un enfant c'est pas rien un père ! Il est censé aimer, rassurer, protéger, que sais-je encore...
S'il n'est pas là, ce sont des choses qui peuvent manquer, et sur un enfant/adolescent (quel âge avais-tu quand il s'est éloigné ? Et pourquoi as tu de mauvais rapports avec lui ?)
Ce déménagement c'est pareil, qu'a t'il causé en toi, à quel point étais-tu attachée à ton ancien logement ?

Pour rebondir sur ton dernier paragraphe et en rajouter une couche parce que ça me paraît important, au final...
Tu vas mal donc c'est douloureux pour ta mère donc tu t'en veux donc tu vas mal.
En plus du reste qui te plombe bien sur, mais rien que ça c'est un cercle vicieux.
Même si tu ne pouvais/voulais (?) rien faire pour t'aider, tu dois t'aider et t'aimer pour ta mère.
Normalement tu devrais le faire pour toi, mais pour nous deux, visiblement au départ il faut se contenter de ça ^^

Voila précisément ce qu'il m'a fallut des années pour l'appliquer :

Je ne peux pas me suicider pour ne pas faire de mal à mes frères et à mon père parce que je ne me le permettrait jamais.
Je dois donc vivre.
Oui mais si je suis malheureux, eux le seront aussi pour moi, on ne peux pas tout cacher.
Je dois donc tout faire pour être heureux.

En d'autres termes, si tu aimes ta mère, tu dois t'aimer toi aussi, ou en tout cas tout faire pour.
J'aimerai te faire comprendre ce raisonnement et que tu le trouves valable pour que peut-être, un jour, il finisse par arriver dans ton cœur.

Mis à part ça, question pavé/roman je me défend aussi, déjà ce message est costaud, mais t'as pas vu le post que j'ai écrit il y a quelque semaines quand j'était nerveux pour un truc, donc hésite pas à vider ton sac si tu en ressent le besoin.
Pas mal de monde va te lire, et si certains comme "?" pensent pouvoir t'aider, il répondront.
C'est pourquoi je t'encourage à ne pas te censurer, tu en vaux (si si je te jure) la peine.

Prend soin de toi, courage pour ta journée et à bientôt ! Smile

Hey ! je suis sincèrement désolée de pas avoir répondu avant, j'étais dans le flou. Encore merci de prendre autant de temps pour me répondre, j'aime beaucoup te lire, je trouve que c'est vraiment intéressant.

Déjà en premier lieu je tiens vraiment à te féliciter pour le chemin que tu as parcouru, ça a pas du être facile tous les jours et franchement un Grand Bravo ! tu peux être fier de toi.

Je fuis les autres car je suis mal à l'aise, j'ai tendance à me comparer, et j'ai peur de pas avoir de sujet de conversation, qu'on voit mon malaise, que je sois trop timide, qu'on me juge, de mal faire des choses.. du coup j'évite beaucoup..
Je suis entièrement d'accord avec toi pour les animaux Smile je vis encore chez mes parents et ils ne veulent plus d'animaux (mon chat est mort en début d'année) et ils n'en veulent plus, j'attendrai d'avoir mon petit chez moi. Mais actuellement j'essaie de donner un but à ma vie.. d'avoir autre chose que la nourriture et les 1000 questions que je me pose par rapport à mon boulot. J'ai pensé à l'équitation mais encore une fois ma peur des autres prend le dessus..

Alors pour l'alimentation en fait quand on est végétarien c'est quand on mange ni viande ni poisson.
Et quand on est végétalien c'est rien d'origine animale donc pas viande poisson oeuf beurre lait..
Je suis d'accord, l’élevage intensif est juste odieux.. en fait j'en ai repris car je commençais à péter un câble j'étais très exigeante envers moi même je regardais toutes les étiquettes, et comme la dépression était là j'étais à bout.. je me suis dit que ça me ferait "un soucis de moins" de plus me prendre la tête pour les repas mais au final le problème est toujours là Laughing car je vais pas mentir, le fait d'en avoir remangé j'ai vraiment constaté que ça m'avait manqué (gloups..) c'est pour ça que maintenant j'ai du mal à ne plus en manger mais ça m'embête..
C'est quoi ton mode d'alimentation ?

Il a quitté ma mère quand j'avais 2 ans (en fait il trompait déjà ma mère quand ils essayaient de m'avoir mais ma maman le savait pas) après j'allais quand même chez lui le week end mais il s'occupait pas de moi du tout j'étais avec ma belle mère (qui, heureusement était adorable) et à l'adolescence il faisait que de me critiquer par rapport à l'école et tout (j'ai jamais été une grande bosseuse mais toujours passé) enfait il critiquait tout. Puis là depuis plusieurs mois/années je sais même plus on s'est plus appelé, plus vu, plus parler. Il parle toujours à mon frère. Quand j'ai été hospitalisé je lui ai envoyé pleins de messages, en vain. C'est ma mère qui l'a appelé pour lui demander qu'il me rappel et il m'a laissé un message vocal (ta mère m'a demandé de t'appeler donc je le fais, voilà.) j'ai essayé de le rappelé et rien.. bref voilà ^^'
Mon ancien logement je sais pas je sais que j'ai toujours vécue dans la ville ou j'étais, depuis que je suis née, donc ça m'a peut être fait quelque chose de changer de région.. je sais que je fais beaucoup de rêve de mon ancien logement.

"Je ne peux pas me suicider pour ne pas faire de mal à mes frères et à mon père parce que je ne me le permettrait jamais.
Je dois donc vivre.
Oui mais si je suis malheureux, eux le seront aussi pour moi, on ne peux pas tout cacher.
Je dois donc tout faire pour être heureux."

MERCI, c'est exactement ce dont j'avais besoin.. ça me touche beaucoup ce paragraphe.. merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Dim 24 Sep 2017 - 14:46

scratch
Donc si tu est végétarienne sait pasque sait de l'élevage intensive?
Je vois pas pourqoit sa serait réellement différent avec les plantes.
Sait vrais au final tu mange un truc "mort" a la basse la plante "vivé" de plus sait cultiver en masse, sait un peut comme de l'élevage intensive nn?

Dans "tous" les ca tu fini pas mangé un truc qui "vie" ou "vivé".
"Regarde plus l'oin de se que tu peut voir."
Revenir en haut Aller en bas
Ellie-Cat

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 12/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Dim 24 Sep 2017 - 19:23

Je ne trouve pas que ça soit la même chose.
Les animaux ont des sentiments, ils ressentent la souffrance, la douleur.
Et on peut très bien se nourrir sans avoir besoin d'animaux, mais je sais que moi même j'ai du mal, mais c'est possible..
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Dim 24 Sep 2017 - 20:33

Je dois avouer on a touse une avis sur sa.
Mais les plantes réfléchi sa on peut pas le nié il y a pleins d'étude sur le sujet qui sont toute plus ou moins intéressant.

Mais j'aime bien le sujet alor avant de dener un vrais réponse je vais me renseigner sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Synapse

avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mer 27 Sep 2017 - 9:13

Salut à vous deux, désolé d'avoir tardé à répondre, j'étais pas super en forme.

"?", laisse-moi deviner, dyslexique ? ^^
Tu me rappelles un ami, et tant que ce n'est pas par paresse on peut te pardonner ton orthographe.
Après j'avoue ça pique les yeux, mais j'aime les challenges :p
Ceci dit au moins tu aères ton texte, donc c'est déjà bien Smile

Ma réflexion s'adressait à Ellie-Cat parce que je ne connais pas ta relation avec tes parents, ni ton âge !
C'est donc sûr qu'elle ne s'appliqueras pas à tout le monde, mais à moins d'être vraiment seul tu peux surement l'appliquer à quelqu'un d'autre.
Après encore une fois selon moi si tu aimes ta mère ça ne doit pas te faire plaisir de lui mentir, même si c'est des fois nécessaire, ne serait-ce que pour lui épargner de la douleur.
Et effectivement, il faut être heureux, la grande question comment ?
Donc déjà j'ai dit tout faire pour être heureux, parce qu'il y a pas de grande formule.
Il est coutume de dire que le bonheur se trouve en le recherchant, à méditer.
En fait c'est une question qui est loin d'être simple, j'en suis aussi à me demander quoi faire.
La base pour moi ça a été mon rétablissement physique, je suis passé de 115 kilos à 82 pour mon 1.84m, ça a été dur, mais au moins je savais quoi faire.
Je me sent beaucoup mieux aujourd'hui et c'est déjà ça.
Quoi faire ensuite ? Pour ma part je cherche à m'arracher à mon besoin de solitude, de passer plus de temps avec mes amis, pour partager rires et bons moments.
J’essaie de ne plus avoir ce besoin de solitude et de repli sur moi même puisqu'il vient de mes blessures dues à des événements pas marrants.

En fait c'est très personnel, mais je vous pose la question à tous les deux, que feriez vous si vous aviez une baguette magique pour améliorer votre quotidien ?
Je ne trouve pas que ce soit si facile comme question, je suis un peu perdu à ce niveau et j'évolue dans le vague.

Je sais bien que l'Homme est par essence irrationnel, qu'on fonctionne pas en binaire, je dis juste qu'au moins en essayant d'être heureux, en essayant de se connaître et de se comprendre avec bienveillance, on acquiert sagesse et bien-être.
Si ton problème n'a pas de solution, alors ce n'est pas un problème selon moi.
Et crois moi, ce n'est pas parce que aujourd'hui tu ne vois sincèrement pas de solution que dans 10 ans tu en seras toujours au même point, je parle en connaissance de cause, si tu savais à travers quoi je suis passé...
Aujourd'hui encore je me sens brisé de l’intérieur en profondeur mais ce n'est plus aussi douloureux qu'avant.
J'ai souvent l'impression de vouloir marcher avec deux jambes cassées qui, bien que n'étant plus douloureuses, ne sont pas réparées.
Métaphoriquement parlant et dans la vraie vie, ça donne une démarche assez étrange.
Et tu sais quoi ?
J'ai connu un type en train de s'en sortir qui avait une histoire que je trouve bien pire que la mienne.
Fils d'un toxico et d'une prostituée russe, ballotté d'orphelinat en orphelinat, il a vécu du trafic de drogue et en consommait énormément.
Aujourd'hui il vit dans une communauté pour anciens toxicos, et à trouvé son chemin, n'est plus dans la douleur, mais la vie.
Et crois moi il lui en est arrivé des merdes à ce type, vraiment pas une vie facile.
Je pense qu'on peut se sortir de toute les situation.
Je le pense sincèrement maintenant que j'ai du recul.

Au fait , je ne sais rien de toi, as tu été aller te présenter dans la partie présentation ?
Tu n'est pas obligé de dire ce dont tu ne veux pas parler, mais on aimerais bien savoir à qui on parle, c'est plus facile pour s'entraider ! Smile

Ellie-Cat, que de compliments ^^'
C'est un plaisir et un devoir pour moi que d'aider ou au moins essayer d'aider mon prochain alors il n'y a vraiment pas de quoi.
Je sais pas si je peux être fier, au final je n'ai fait que de trouver la réponse qui m'allait à la question de comment faire pour trouver la force nécessaire pour m'en sortir.
Et effectivement, j'ai une pas une histoire drôle, avec le recul, je pense que j'avais pas la moindre chance d'en réchapper indemne, et que c'est un miracle que je ne sois pas tombé plus bas.
Rien que pour commencer, je suis en vie, j'ai failli y passer pas mal de fois au final, surdose d'opiacés et cie...
Merci les ambulanciers et la naloxone.

Je fuis les autres car je suis mal à l'aise, j'ai tendance à me comparer, et j'ai peur de pas avoir de sujet de conversation, qu'on voit mon malaise, que je sois trop timide, qu'on me juge, de mal faire des choses.. du coup j'évite beaucoup.. Je suis entièrement d'accord avec toi pour les animaux Smile je vis encore chez mes parents et ils ne veulent plus d'animaux (mon chat est mort en début d'année) et ils n'en veulent plus, j'attendrai d'avoir mon petit chez moi. Mais actuellement j'essaie de donner un but à ma vie.. d'avoir autre chose que la nourriture et les 1000 questions que je me pose par rapport à mon boulot. J'ai pensé à l'équitation mais encore une fois ma peur des autres prend le dessus.. a écrit:

Je pense très bien te comprendre, mais ta vision est biaisée, ce n'est pas parce que tu à une mauvaise image de toi qu'il en va de même pour les autres. La peur du jugement ah...
Ça c'est quelque chose que tout le monde connais je dirais, moi même quand je suis allé chez le médecin que je ne connaissais pas pour faire un check up j'étais extrêmement angoissé par son jugement (ben oui, faut se mettre en caleçon... Expliquer l'AM et les cicatrices dues aux injections)..
Depuis qu'un pharmacien m'a traité de sale drogué dans sa pharmacie bondée, j'ai une peur bleue du jugement des docteurs/infirmiers et cie !
Le truc pour toi c'est que quand les gens te voient, ils ne voient pas ce que tu as dans la tête et ne te jugent pas aussi durement que tu te juges toi même.
J'ai l'impression que tu as peur qu'il te fassent du mal ?
Les gens peuvent être méchants parfois, surtout quand on es petits, à l'école, au collège/lycée... Et parfois ça à des conséquences sur nous bien plus tard !
C'est en tout cas un point à travailler. J'ai vu un sophrologue pendant un temps qui m'avait aidé à ne plus percevoir une menace potentielle dans chaque inconnu que je croise, et franchement sans cette peur on vis mieux.
L'autre, c'est toi.
Tu ne mérites pas qu'on te blesse.
En fait, pour que cette peur disparaisse, j'ai du me rendre compte que si j'avais peur des autre c'est parce que j'en avais peur quand j'étais plus petit et à raison, je devais sans cesse me battre pour ne pas me faire insulter, traiter d'intello, de fils de pu*e...
Et réaliser que cette peur était nécessaire à l'époque pour me protéger mais qu'aujourd'hui elle était hors de propos, plus nécessaire.
Est-ce que ça te parle ?
As tu des amis sinon ?
Je vois le problème pour les animaux, y a t'il moyen que tu fasse comprendre à tes parents que tu en as besoin ?
Sinon l'équitation est une bonne idée, ce serait un très bon point que tu arrives à dépasser ta peur pour en faire !
Ce serait certes un petit pas qui peut paraître bien grand, mais c'est ce genre de petits pas qui te font franchir des montagnes à la longue.
Ne te met pas la pression par contre, vas-y à ton rythme.

Alors pour l'alimentation en fait quand on est végétarien c'est quand on mange ni viande ni poisson. Et quand on est végétalien c'est rien d'origine animale donc pas viande poisson oeuf beurre lait.. Je suis d'accord, l’élevage intensif est juste odieux.. en fait j'en ai repris car je commençais à péter un câble j'étais très exigeante envers moi même je regardais toutes les étiquettes, et comme la dépression était là j'étais à bout.. je me suis dit que ça me ferait "un soucis de moins" de plus me prendre la tête pour les repas mais au final le problème est toujours là Laughing car je vais pas mentir, le fait d'en avoir remangé j'ai vraiment constaté que ça m'avait manqué (gloups..) c'est pour ça que maintenant j'ai du mal à ne plus en manger mais ça m'embête.. C'est quoi ton mode d'alimentation ? a écrit:

Je vois mieux. Penses tu pouvoir vivre sans faire de compromis du tout ? Par exemple, tu dois bien pouvoir acheter du lait, des oeufs et du fromage obtenus sur des animaux correctement traités, non ? Tu veux surement en faire trop d'un coup, tu n'as pas à te culpabiliser de ne pas arriver à changer radicalement de mode d'alimentation du premier coup, sans accroc !
Déjà vouloir vivre selon ses propres principes moraux c'est admirable, plutôt que d'en avoir rien à foutre et faire l'autruche !
Moi mon mode d'alimentation c'est régulièrement pratique des jeunes d'une journée, une fois par semaine environ parce que ça augmente énormément mon capital énergie les autres jours.
Je mange de tout sinon, mais rarement de la viande parce que je n'approuve pas le mode d'élevage, donc je prend de la viande fermière, mais rarement parce que je suis fauché ^^'
Sinon beaucoup de fruits, et des féculents une fois par jours voire deux.

Il a quitté ma mère quand j'avais 2 ans (en fait il trompait déjà ma mère quand ils essayaient de m'avoir mais ma maman le savait pas) après j'allais quand même chez lui le week end mais il s'occupait pas de moi du tout j'étais avec ma belle mère (qui, heureusement était adorable) et à l'adolescence il faisait que de me critiquer par rapport à l'école et tout (j'ai jamais été une grande bosseuse mais toujours passé) enfait il critiquait tout. Puis là depuis plusieurs mois/années je sais même plus on s'est plus appelé, plus vu, plus parler. Il parle toujours à mon frère. Quand j'ai été hospitalisé je lui ai envoyé pleins de messages, en vain. C'est ma mère qui l'a appelé pour lui demander qu'il me rappel et il m'a laissé un message vocal (ta mère m'a demandé de t'appeler donc je le fais, voilà.) j'ai essayé de le rappelé et rien.. bref voilà ^^' Mon ancien logement je sais pas je sais que j'ai toujours vécue dans la ville ou j'étais, depuis que je suis née, donc ça m'a peut être fait quelque chose de changer de région.. je sais que je fais beaucoup de rêve de mon ancien logement. a écrit:

Question comme ça, est-ce que tu as peur de l'autre parce que tu as peur d'être rejetée, comme ton père te rejette ?
Visiblement, tu n'as pas grand chose à attendre de ta relation avec lui Sad
C'est bien ce genre de choses qui expliquent tes problèmes d'aujourd'hui, aucun(e) fils/fille ne mérite d'être rejetée par ses parents parce que clairement tu n'y est pour rien ! Tu était pas bosseuse, la belle affaire ! Ça ne justifie pas un tel traitement, oh que non !
Est-tu encore en recherche de lien avec lui ?

Sinon, je suis content que tu ai pu trouver du réconfort dans mes mots. Comment se sont passés ces derniers jours au fait ? Niveau craquages, et AM ?
En d'autres termes, comment vas-tu ? Smile
Je suis désolé je n'ai pas l'impression d'avoir répondu en profondeur mais je suis un peu pressé par le temps, je dois partir dans dix minutes...
Aller, courage à vous deux, répondez moi vite Smile
Revenir en haut Aller en bas
?

avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Sur terre
Date d'inscription : 11/09/2017

MessageSujet: Re: Addiction   Mer 27 Sep 2017 - 20:41

Oui.

Jais totalment 0 idé de pourqoit tu me dit bon corage mait merci. Smile

Une baguette magique Mhhh....
Je croit que je ferait disaraitre TOUS maime moi.

Nn je suit pas aler me présanter je trouve sa pas trais utile.
Puit personellement je vie trais bien avec mais problaime je vérait sa par la suite si le besoin sant fait resentir.


"Je pense très bien te comprendre, mais ta vision est biaisée."
Dommage pour toi elle a "parfaitement" réson sur se point.
Nous jugon les otre avec les premier critaire que sont disponible sur saite persone.
Donc le jugement dais otre est potantiellement biaisée.
Sa veut pas dire que on doit changer mais on peut pas nié que les autres oron toujours un jugement sur nous.

De plus si tu décide de ne plus aporté d'importance o regar des autres tu deside de changé donc o funial les autres te change.
De nouveau un problème sans réponse...


"Si ton problaime a pas de soluction sait pas un problaime selon moi."
Si sait pas un problaime alor sait qoit?
Je norait pas dut dire que saiter un problaime sant soluction.
Pluto un truc come sa "Il problaime oquelle on connait pas de réponce."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Addiction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Addiction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reportage sur l'addiction aux AD, anxio etc,...
» L'addiction aux chats
» Addiction, troubles du comportement, sentiments dépressifs. Troubles bipolaires ?
» L’addiction au « je »
» Insomnie et addiction...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: