Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plus loins que le superficiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Plus loins que le superficiel   Mar 1 Aoû 2017 - 3:20

Salut.
Je sais pas trop comment expliquer, je vais au moins essayer d'y aller de façon cohérente.
Depuis presque un an, j'essaye de réglé mes soucis, j'ai appris que je faisait de l'anxiété, j'ai donc travaillé ça, j'ai fait un burn out, j'ai pu réglé ça avec pour commencer 2 semaines d'hp et un suivi, j'ai pu arrêter l'am aussi, quelques rechutes de temps a autre, mais ses réglé pas mal en partie. Idée noires, ses en montagnes russes. D'où ce qui me dérange. J'ai bin beau essayer de réglé tout ce que je trouve problématique, j'ai tout le temps le principal qui reste. J'ai l'impression de juste m'attaqué au superficiel, j'ai identifier pleins de cause, mais rien ne change. J'ai mis des mots sur presque toute les sphères de ma vie (social, scolaire, familiale...) et j'ai essayer de corriger ce qui était problématique, mais nada. J'ai tout le temps une trame de fond qui reste pi je sais pas ses quoi, ni d'où elle provient. J'ai pourtant aborder presque toute les sphères de ma vie avec mes pros.
Franchement ça use, je suis tout le temps frêner par quelque chose de lourd.
J'aimerais vous donner plus de détail, mais j'ai aucune idée, j'y comprend rien...
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mar 1 Aoû 2017 - 17:27

Je t'ai lu.
Je ne sais pas trop quoi te répondre, mais si tu as besoin de parler je suis la.
Revenir en haut Aller en bas
Ide

avatar

Nombre de messages : 471
Date d'inscription : 18/10/2013

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 11:06

Je sais pas... Est-ce que tu as déjà "travaillé" ton passé avec tes psys, en profondeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 13:21

Mon passé, oui. Où je n'étais pas un jeune comme les autres. Parce que j'ai pas nécessairement vécu comme je devais. Genre, de 5 ans à 16, j'ai juste agi en élève, où jallais qu'a l'école et que seul l'école me faisait plaisir. Je faisais rien d'autre vraiment. De plus, j'ai un coté social horrible, aucune réel amitié, aucunement capable de maintenir ces amitiés, mon Asperger y joue un peu, mais je refuse de tout justifier par ça. Mon passé ressemble à ça, rien de spécial vraiment.

Ses plus sur mes spécificités du présents qu'on focus: social (encore plus horrible qu'avant), anxiété... Car, je suis un extraterrestre qui n'est pas à sa place (merci à ma pro pour cette belle phrase). Comme elle dit, je suis dans un endroit où je me comprendrai jamais vraiment les gens, où je devrai constamment apprendre à vivre avec les autres vu que naturellement je ne vis pas comme les autres. Je devrai, en fait, vivre et agir comme les autres le veullent, plutôt de comment je veux, sinon je n'irai pas loin (toujours selon ma pro).

De plus, merci Ewig, je viendrai te voir si besoin y est
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 14:01

Je crois que tu n'es pas seul à avoir ce problème de devoir t'habituer aux autres pour pas être rejeté. Je sais ce que c'est.
Quand on est différent, on a du mal à suivre les autres. Pourtant c'est ce que la "société" nous demande. Si on est pas conforme et qu'on s'habitue pas à la "normalité", on est souvent mis de côté.

C'est très dur d'agir comme un caméléon en société, faire semblant d'être quelqu'un d'autre plutôt que nous même juste pour pouvoir se faire accepter. Et on arrive pas forcément à se fondre dans la masse comme il le faudrait parce que c'est pas dans notre nature.

Mais contrairement à ta pro, je suis pas d'avis qu'il faut que tu agisses comme le veulent les autres. Ça va te changer, et t'enfermer de plus être vraiment toi même.
Vivre et être toi même c'est essentiel.
On dit souvent que c'est à nous de nous adapter pour les autres, mais à un moment, le monde se doit aussi de faire des efforts pour t'accepter tel que tu es.
Tout le monde est différent et on a des qualités non négligeables à être nous même et à nous accepter. C'est tout ce qui compte.

Je ne sais pas si mon avis t'aura aidé, mais j'espère pouvoir t'aider si tu en as besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 14:26

Tu as raison.
Ses sur qu'il fait avoir un coté authentique, mais franchement, je ne l'ai jamais vraiment été, et je peux pas vraiment l'être non plus. Franchement, sur le coté social par exemple, les gens ne m'intétesse pas, genre je peux socialisé, mais "la réciprocité' social où tu dois t'intéressé aux autre, moi, sa ne m'allume pas du tout. J'ai pas les même perception de l'utilité des gens, moi, je tien à personne vraiment, ami ou pas, je peux arrêter du jour au lendemain à leur parler si sa me tante pu. De plus, je peux être direct, moi de dire "tu m'intéresse pas, arrête de me parler", ses pas un problème. Bien évidemment pour pas sembler d'un snob hautain je me retien. Mais au final, en effet, je suis là, à faker 80% de tout ce que je fais pour essayer d'avoir l'air un minimum intégré et humain au yeux de la société. Chose que j'ai pas le choix, sinon ses clair que je ne m'intégrerai pas (quoi que même si j'essaye d'agir comme les autres je m'intègre pas non plus mais bon).
Au final, ses quoi le but de tout ça, si au final, c'est juste pour jouer un role, faire plaisir aux autres, sans réellement en tiré quelque chose? Un extraterrestre sur la mauvaise planète, c'est vraiment ça. Cette métaphore s'applique avec moi en société, mais, chez nous, c'est semblable. J'ai bin beau expliquer tout ça à mes parents, que sa me derange et tout, maisses plus des commentaires de "tu penses bizarres" et blablabla que je retire de mes parents. J'ai aucun soutien à la maison, ma pro aime bien me dire que je serai jamais vraiment intégré, les autres, je les comprend pas, et c'est réciproque.
Je cherche juste un but en fait, car je vois aucun intérêt à me battre contre moi même et les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 15:01

Un jour, tu trouveras quelqu'un pour te comprendre.
Ça arrive de pas s'attacher aux gens. Et franchement, c'est pas un mal d'être franche et de dire ce que tu penses. Mais les gens aiment pas ça...je sais deja ce que c'est de vouloir dire ce qu'on pense mais de pas pouvoir, se retenir pour pas vexer les autres.
C'est pas grave si tu t'intéresses pas aux gens. C'est pas l'important. Au lycée on me reproche souvent de parler de moi (avant, plus aujourd'hui) et de pas demander aux autres, mais si les autres s'ouvrent pas à toi, c'est pas à toi de les harceler de questions pour savoir qui ils sont. Bah c'est un peu pareil avec toi comme situation, si tu es comme tu es et que tu as tes propres principes, tu agis comme tu le sens c'est tout ce qui compte. Si les gens s'ouvrent à toi ou pas, c'est pas grave. Ils ont leurs propres principes aussi. Et ils doivent accepter que t'a un point de vue différent.

Et tu sais, je suis d'accord, c'est complètement débile et incompréhensible que le monde veuille qu'on joue un rôle.
Le problème c'est que même chez toi, tu peux pas être toi même chez toi.
C'est pour ça que souvent, pour des gens comme nous, on est bien mieux dans la solitude.
Mais si tu as des amis, et même si un jour ça te blasé de leur parler et tout, bah pour l'instant prend ce que tu peux avec ce que tu as et trouve ta place au mieux. Et tant pis si les gens te trouvent bizarre. Ce qui compte c'est qui tu es vraiment.

J'ai raconté beaucoup de charabia et je sais pas si c'est aide..je fais au mieux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 15:20

C'est logique. Mais en se moment, j'ai rien. Ni d'ami, ni de copains, aucun social tout cours. J'ai fermer tout mes réseaux sociaux, j'ai plus aucun contact ou presque. J'ai pas de soutien non plus, autant de moi même ou de mes parents. J'ai aucun passe temps, but, rêves, objectifs, car, rien me tante en fait. Je me laisse porter par le doux monde du laisser aller. J'ai jamais eu de passe temps en fait, c'était l'école, qui est pas un passe temps quoi. Mais maintenant, j'ai perdu la flamme de l'école. J'ai plus grand chose en fait. Oui ça peut un peu s'expliquer par mes intérêts reistreints, mais je sais que si je me bougeais un peu le cul je pourrai faire quelque chose j'imagine. Mais à quoi bon? Juste pour faire plaisir aux autres? Pour bien paraitre? Pour avoir la conscience tranquille? Bof
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 15:50

Non, je te comprends. Moi je suis toute aussi vide que toi en ce moment. Plus envie de rien, plus de désirs et pas de passion. Même voir tes amis qui tu avais ne te remonterai pas le moral. Faut du temps, faut se dire que ça va passer.
La solitude pour seule amie parce qu'on sait plus quoi faire...et on a pas l'énergie de faire quoi que ce soit.
C'est pas ta faute et limite si ça a rien à voir avec le monde là..les autres en vérité on s'en fiche. Ça compte pas.
Si tu n'as pas de soutien venant de toi, dis toi que nous on te soutient et te laissera pas tomber.

Le bien paraître on s'en fiche. Faire plaisir aux autres aussi. Et avoir la conscience tranquille, ça sert à rien pour le moral. Nous rendre insensible non plus.

Ce qui compte c'est toi. Juste toi. T'a pas de passion, pas d'ami(e)s, pas l'envie et pas l'energie et plus de rêve parce que t'a perdu le truc auquel tu tenais. Je sais très bien ce que c'est, on a pas perdu la même chose mais, si tu lis mes postes, tu verras que moi non plus j'ai pas d'envie, d'énergie, de rêves et je vois même pas d'avenir.

Essaie de trouver une chose. Une dernière branche à laquelle te tenir.
Moi, c'est le forum qui m'aide à tenir alors que je veux en finir. Et je cherche d'autres choses.

Je sais que c'est dur et loin d'être facile à trouver et à voir...mais il faut essayer.
Comme ça le monde pourra pas te reprocher d'avoir chercher une porte de sortie qui ne convienne qu'à toi seul.
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 16:05

Tout ce que tu dis à bien du sens. Cependant, oui il y a un coté émotionnel à tout ça, mais en fait, c'est plus une logique dans ma tête. Dans le sens, que tel ou tel personne m'aime pas, je m'en contre fiche. Que tel chose arrive, ça me fais rien, ma solitude ne me fait rien en tant que tel. Mais ses plus une logique qui appuie mes propos. Si moi, j'ai aucune possibilité de réellement agir comme je devrai plutot que comme je voudrais sans me rendre heureux ou rendre les autres heureux, sans les choqué, où est l'intérêt en fait? Le but n'est pas d'être sois même? Mais moi je ne peux pas réellement l'être sans créé un brouhaha de commentaires et d'émotions. Donc, si je peux pas atteindre l'objectif principal, je fonce vers un échec, et il est déja prévu. Si j'ai pas les aptitudes ou du moins le mode de pensée pour vivre en société, qu'est ce que je peux bien y faire? Je me reconnais nul part, j'ai 17 ans, mais j'ai toijours dit depuis des années que j'étais bien plus vieux. Je ne me reconnais nul part. Ni dans les gens, les moeurs, les façons, les pensées, les actions... Je sais que cela me pousse à me sentir différent et aussi incompétant, ce qui est vrai, car je comprend pas donc j'agi en concéquence, et c'est tout croche. Donc, si je fonce vers un échec direct, et en le sachant, je sais pas si ses motivant quoi. Tu comprends? J'essaye pas de détruire tout ce que tu me dis, mais j'essaye d'ajouter des choses que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Mer 2 Aoû 2017 - 16:28

J'ai du mal à comprendre parce que tes pensées ressemblent aux miennes quand je pense à tout sans savoir dire et diriger ce que je dis.

C'est pas anormal quand on est différent de se retrouver dans aucun cadre social.
Mais contrairement à ce qu'on peut penser, tu peux l'utiliser à ton avantage.
Et être toi même dans tous les cas. Tant pis si les autres sont pas capables de l'accepter. C'est pas grave de pas avoir les aptitudes pour vivre dans cette société si superficielle, qui vit sur les apparences plus que sur le véritable fond des personnes..les gens n'ont pas à être choqués que tu sois toi, même si ton comportement leur paraît étrange. S'ils tiennent vraiment à toi, ils ont pas à te juger ni à te rejeter.
Si t'a pas besoin réellement des autres, eh bien fait avec.
Passe au dessus des commentaires et des remarques, de la colère ou de la peur des gens face à toi à cause de l'inconnu que tu représentes.


Dis pas que tu vas vers un échec. Pas voir d'avenir pour le moment et se voir dans l'échec, voir le sol alors que t'es déjà en train de chuter depuis un moment, il existe toujours un moyen de se rattraper.
Le truc c'est de te rattraper, pour toi et à ta manière. Que pour toi. Tant pis si t'es égoïste dans tes choix, mais le but c'est de finir par sortir la tête de l'eau. Et partir bille en tête comme tu fais de te dire que tu es un échec, que tu es incompétent, que t'es insensible et que ça te fait rien, que tu trouveras pas de bonheur et que tu seras pas heureux et que tu te complais dans le lointain ; ça va rien faire. Ça va rien arrangé. Et tu seras toujours aussi vide. Aussi paumé. Aussi mal.
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Jeu 3 Aoû 2017 - 17:23

Trouver le moyen de se rattraper, oui, mais lequel? C'est une partie du travail à aborder. Et se rattraper par rapport à quoi? À voir...
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 93
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Jeu 3 Aoû 2017 - 17:54

Le moyen dépend de chacun de nous. Chacun a le sien. Je ne saurais pas te guider...en ce moment ça va très mal, surtout cette fin d'après midi, mais essaie de te chercher une accroche quelque part ou dans quelque chose.
Se rattraper par rapport à ton sentiment en ce moment...face au dilemme de l'acceptation des autres, de devoir être quelqu'un d'autre pour rien, juste parce qu'on te le demande alors que ça n'apporte rien. Ne plus voir l'échec face à toi mais un uyre horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5088
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Dim 6 Aoû 2017 - 20:07

Est ce que tu as déjà tout simplement déjà rencontré d'autres personnes asperger, dans des assos' ou autre?

Parce que ce problème de socialisation à arrêté d'en être un, pour moi, à partir du moment où mon cercle d'amis, de proches, s'est vu être composé uniquement de personnes... bah, un peu comme moi.
Pas intégré socialement, neuroatypiques, etc.
J'ai longtemps été le pot de fleur inutile des relations, la personne rejeté par tout le collège ou l'internat, jusqu'à ce que j'arrive dans le milieux artistiques, déjà bcp plus ouvert d'esprit, et que j'ai commencé à coutoyer des personnes NA.
Et arrêter de me foutre la pression de plaire aux gens, de comprendre leur attentes, comment interagir, bouffer tellement d'énergie à savoir comment m'intégrer...
Ca a prit du temps, un peu de chance aussi (grâce au milieux artistique) mais c'est totalement faisable.
Beaucoup de mes amis sont asperger diagnostiqué, et la situation a été compliqué (idem que toi, plus ou moins) jusqu'à l'arrivé dans les études supérieur par exemple.
Mon frère n'avait qu'un ou deux amis jusqu'à la fin du lycée, ça c'est énormément amélioré dans les études supérieure (en art) et il s'est bcp épanouie.



Heu
Voila.

Je sais plus trop où je voulais ne venir, prend ce message comme une sorte de tape amicale télépathique sur l'épaule en mode "soutien" + "ca va aller".
Genre, Ca peut vraiment aller, évoluer, etc.
Pas forcément de la manière que l'on pense d'ailleurs.
Peut être que ce sont tes priorités et obligations qui vont évoluer, ta vision de toi même, tes centres d'intérêts, les pressions et objectifs que tu t'imposes ou non, l'environnement dans lequel tu vie, sociale, intellectuel...
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   Lun 7 Aoû 2017 - 1:49

Franchement j'ai jamais essayer d'en fréquenter, quoi qu'en hp j'en ai cotoyer certains, ce fut une expérience pas très agréables. Les gens neurotypique (messemble que ses le mot pour dire sans particularité) ne sont jamais réellement des expériences agréable non plus. Peut importe avec qui je discute, j'ai juste l'impression d'être en face d'un enfant de 4 ans. Jeune ou adulte, ça me fait ça dans 95% du temps
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus loins que le superficiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus loins que le superficiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peeling superficiel
» ceux et celles qui n’ont pris qu’un engagement superficiel vont s’éliminer d’eux-mêmes...
» brûlure ici !!
» Pour un bon voyage à un pays très loin...
» Message pour quelqu'un de special

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: