Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Regrette d'en avoir parlé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewig

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Regrette d'en avoir parlé   Ven 28 Juil 2017 - 13:18

Bonjour,

Je me rends compte que j'aurais pas dû en parler à mon père de l'am. Il m'a engueulée tout à l'heure parce qu'il a remarqué des nouvelles marques (je dormais et ma manche s'était remontée). Il a menacé d'arrêter de me laisser voir mes amis avant le déménagement si j'arrêtais pas.. il a essayé de me faire culpabiliser en me disant que je pourrais pas me cacher tout le temps, surtout quand on ira à la plage...et d'autres choses... Il m'a dit de lui parler au lieu de me mutiler. Sauf que ca sert à rien..j'arrive plus à lui parler, parce qu'il juge ce que je dis, qu'il trouve l'am inutile et qu'il comprend pas que mon vrai problème c'est le déménagement alors qu'il n'arrête pas d'en parler! Je me sens mal..personne ne m'aide chez moi et je pleure en silence, cachée sous mon oreiller..
Revenir en haut Aller en bas
Onda

avatar

Nombre de messages : 2872
Age : 21
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Ven 28 Juil 2017 - 18:14

Tu ne pourrais pas utiliser cela à ton avantage en lui disant que c'est difficile de lui parler, à lui, parce que c'est ton père, mais qu'effectivement tu aurais besoin de parler à quelqu'un avec qui tu te sentirais plus à l'aise !

Peut-être de cette manière pourras-tu le convaincre de te laisser changer de psy...

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Ven 28 Juil 2017 - 18:22

Mon père voit pas vraiment les choses de cette façon...

Et j'ai commencé a lui dire que dans la prochaine ville j'aimerais choisir mon psy et mon père a direct dit "de toute façon tu joues pas le jeu avec les psy donc ça sert à rien" alors j'ai essayé de lui expliquer que c'est parce que je m'entends pas avec et il m'a dit "de toute façon tu t'entends jamais avec"..
Revenir en haut Aller en bas
Onda

avatar

Nombre de messages : 2872
Age : 21
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Ven 28 Juil 2017 - 18:28

Je pense que le mieux que tu puisses faire maintenant, c'est patienter. Attendre le déménagement, laisser passer un peu de temps pour voir comment cela se passe pour toi, comment tu t'y adaptes et aussi laisser à tes parents le temps d'être un peu moins dans le jus et puis selon ce qu'il en est, tu pourras revenir à la charge au sujet du psy, en justifiant que l'adaptation est difficile pour toi par exemple...

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Ven 28 Juil 2017 - 18:33

Non...je sais que c'est ma mère qui va choisir mon psy...le but c'est que il lui plaise à ELLE et que j'aille voir un psy pour qu'ELLE ait la conscience tranquille... No Sad
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12847
Age : 28
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Ven 28 Juil 2017 - 18:34

Te fais pas de fausses idées avant, attends de voir le fameux psy plutôt que d'anticiper, c'est pas bon ^^

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Dissochaton



Nombre de messages : 11
Age : 20
Localisation : Système limbique
Date d'inscription : 28/06/2017

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Sam 29 Juil 2017 - 5:48

Aïe Aïe Aïe! En société, l'AM c'est pas cool du tout!
En parler à ses parents, je ne pense vraiment pas que ce soit une bonne idée. C'est le souci avec les proches, c'est que parfois en pensant bien faire ils font plus de mal que de bien. Ils risquent de s'inquiéter beaucoup trop et de créer des problèmes là où il n'y en avait pas à la base. Et ça met une atmosphère vraiment pesante. Ils sont beaucoup trop impliqués émotionnellement pour pouvoir en parler sereinement.
Une fois qu'ils sont au courant, il faut s'attendre à ce que même longtemps après, vos AM soient mises régulièrement sur le tapis quand le ton monte. Alors je vous dit pas lors des réunions de famille... Donc mieux vaut éviter d'aborder le sujet dans la sphère familiale, vous obtiendriez exactement l'inverse de ce que vous recherchez: à savoir de l'aide et du réconfort.

Par contre en parler peut être une très bonne chose si on en a envie ou que l'on en ressent le besoin, à condition que ce ne soit pas avec n'importe qui. Faites très très attention dans le choix de la personne de confiance. C'est un peu comme raconter des choses très personnelles et intimes, toutes ces choses qu'en temps normal on n'ose dire à personne comme les mycoses, les hémorroïdes et toute sa vie sexuelle par exemple, sauf que là c'est pire encore. Si vous vous confiez, la personne peut utiliser votre secret en tant qu'arme contre vous. Elle peut vous mettre la pression ou obtenir ce qu'elle veut de vous en vous menaçant de tout divulguer. Si vous vous fâchez avec elle, elle peut tout dire pour se venger ou pour vous blesser. Et oui des gens comme ça, ça existe et il y en a partout. Il y a même des gens qui profiteront de la situation pour lancer des rumeurs sur vous, car c'est facile d'inventer des histoires sur quelqu'un qui s'AM.
Bien que cela concerne beaucoup de monde, l'AM est un sujet extrêmement délicat à aborder. Surtout évitez les déclarations directes, car en agissant ainsi vous n'avez pas idée de la réaction de l'autre et des conséquences que ça peut avoir par la suite. De plus il y a de fortes chances que fatalement la personne en question insistera pour voir vos cicatrices, et le fait de les montrer sans y être prêt peut être très déstabilisant pour vous.

Pour les mineurs, prudence aussi avec les professionnels de santé, surtout les médecins généralistes et les psychologues exerçant en libéral. Ils sont sensés respecter le secret médical, sauf s'ils estiment que le patient se met en danger et dans ce cas ils doivent informer les parents. Et encore, je ne suis même pas sûr que le secret médical ne s'applique aux psychologues libéraux et encore moins aux psychanalystes. Bref, pour faire simple ils ne respectent pas toujours votre vie privée. Juste comme ça méfiez vous des psychanalystes. Tout ça c'est du vent et ça n'a rien de fondé scientifiquement, et en plus de coûter cher pendant ce temps les patients ne sont pas pris en charge et c'est leur santé et leur bien être qui est en jeu.
Ah les psychanalystes... Ces charlatans qui se prennent pour des médecins! Laughing
Dans la même lignée on trouve les voyants, les magiciens et les magnétiseurs qui ont aussi eu leur heure de gloire en leur temps
Restons sérieux, des bons psys on en trouve dans les CMP ou en ambulatoire dans les hôpitaux

Si à un moment les choses sont trop dures à garder pour soi, il ne faut pas hésiter à appeler des services téléphoniques comme SOS amitié, c'est anonyme. Cette association à été fondée initialement dans le but de prévenir le suicide. Les membres sont bénévoles et formés pour toutes les formes de difficultés de la vie, ils ont l'habitude d'en voir de toutes les couleurs. Ils sauront donc vous écouter avec une rare qualité d'écoute, et vous proposeront des solutions à vos problèmes. Si toutefois vous tombez sur quelqu'un qui vous met mal à l'aise, rappelez et quelqu'un d'autre décrochera.
Ce service a l'énorme avantage d'être tout le temps disponible, et vous ne prenez aucun risque à les appeler, l'anonymat étant de règle.

Le truc c'est qu'on peut avoir confiance en quelqu'un, mais pas forcément assez pour parler d'AM. Voyez et jugez si ça en vaut réellement la peine, pour quelques instants de soulagement et de réconfort mais au prix de tous ces risques qui vous suivront à long terme. Une fois qu'on en a parlé, on ne peut plus retourner en arrière...
Je pense que le vrai danger de l'AM ce sont les conséquences sociales, qui sont assez terribles. Cela entraîne: mauvaises réactions et culpabilité de l'entourage qui se sent responsable, honte, incompréhension, solitude voire exclusion et stigmatisation.

Faites attention à vous, réfléchissez bien avant d'en parler à quelqu'un car les conséquences peuvent être lourdes et les regrets qui suivent peuvent être assez violents à encaisser
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Sam 29 Juil 2017 - 10:59

Merci de ton explication.

J'ai contacté sos amitié pour un autre problème, celui de ma relation avec ma mère.. mais dans tout les cas je ne peux appeler personne, même si c'est gratuit, tout simplement parce que mon forfait est surveillé et que je ne suis pas seule chez moi.

Je me suis bien rendue compte de mon erreur..j'avais confiance en mon père pour m'aider, mais en réalité, je ne sais pas s'il culpabilise mais j'ai presque l'impression qu'il essaie de me faire culpabiliser. Il m'a dit de lui parler quand je vais mal mais je n'arrive plus à lui parler, il trouve l'am inutile et sa réaction d'hier matin m'a profondément blessée. Qu'il attrape mes bras et les retourne pour voir les nouvelles marques c'est très gênant et ça blesse beaucoup....du coup, pour lui cacher, je vais arrêter sur les bras et me blesser ailleurs, où je puisse le cacher et je lui en parlerai plus. Et en hiver, je pourrais sur les bras parce qu'il n'y aura plus de risque (enfin pas de maillot de bain et pas de manches courtes).

En tout cas, pour mon psy, en effet je ne compte pas lui en parler parce que j'ai aucune confiance en lui. Même s'il m'a garantie que je pouvais tout lui dire, j'arrive pas à lui parler de mes vrais problèmes et donc encore moins de l'am. En plus j'ai très peur que ma mère ou mon psy soit au courant et décident tous les deux, comme ils l'ont déjà fait pour ma relation avec V, que je me mets trop en danger et donc que je dois changer de lycée (dans le cas de V) ou aller en hôpital psychiatrique dans le cas de mon am.
Revenir en haut Aller en bas
Ewig

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 16
Localisation : France, Rhône Alpes
Date d'inscription : 10/07/2017

MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   Lun 31 Juil 2017 - 10:30

De toute façon...tout continue d'empirer.. mon père me sermonne encore et toujours, surveille encore mes bras et mes jambes... Je sais plus quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regrette d'en avoir parlé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regrette d'en avoir parlé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jésus dans le Coran
» INTP et orientation
» JE REGRETTE..........
» AVOIR FAIM LA NUIT.
» Avoir un animal de compagnie: un choix égoïste?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: