Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le rapport aux hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Implo

avatar

Nombre de messages : 12858
Age : 28
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Le rapport aux hommes   Sam 8 Juil 2017 - 15:16

Je débarque comme une profiteuse mais j'avais besoin de poster ici aussi.

J'ai toujours eu un rapport bizarre avec les hommes, les mecs, les garçons.
Je veux dire ok,j'ai pas eu d'exemple avec mon père, mon beau père ou mes premières "relations", B, puis N.
Mais je sais pas, c'est étrange et difficile à décrire. Je vais tenter de mettre des mots dessus.

Je prends un exemple tout simple. Y a un jeu en ligne sur lequel je suis et pour "délirer" dans les moments ou je m'ennuie ou je bade, dépend, je vais avec des gens de ma guilde ou de mon alliance sur un vocal. Jusque là rien de grave. Sauf que presque tout les mecs auquel je parle " flirte" avec moi.
Alors je précise que ces gens ne sont pas des amis, ce sont des gens que je connais, c'est tout. Je n'espère rien avec eux, pour moi y a pas d’ambiguïté mais j'arrive pas à ne pas rentrer dans leur jeu. Résultat je me retrouve avec " pleins de mecs sur le dos" qui m'abreuve de <3 et de " bisous". Et moi je les leurs rends. Évidemment je ne met jamais de photo de moi, pour vous expliquer un peu ce sont des gens qui se marrent en s'insultant de pédé parce que lol, et qui mise tout sur le physique. Donc bon je rentre pas dans les standards de ces mecs. Ni des mecs en général mais ça c'est une autre histoire.

Mon psy m'a dit une fois que je devrais faire de la radio parce que j'avais une voix apaisante. C'est donc ça que ça voulait dire ?

Un autre rapport aux mecs étrange que j'ai avec les mecs, c'est quand il s'agit de proximité. Je ne supporte pas qu'on me touche, et encore moins les mecs. Sauf quelques exceptions comme Meth, ou mon coloc ( Y en a peut être d'autres mais c'est les deux premiers qui me sont venu en tête), mais j'ai pas d'explication. Sinon les autres je déteste ça, m'imaginer dans les bras d'un homme, ou même d'avoir quelque chose de plus qu'une poignée de main ( que je tolère avec le temps et l'affection que j'ai pour certaines personnes) me dégoute. Ouais je crois bien que c'est du dégout.

Pourtant, même si je ne me considérant pas comme étant quelqu'un qui aime un sexe sur patte,(Et oui encore une parenthèse, j'entends par là que je tombe amoureuse d'une personne, peut importe son sexe), je me vois mieux avec un homme qu'avec une femme. C'est pas " ce que je recherche" parce qu'il y a bien longtemps que j'ai abandonnée ma vie sentimentale, mais ce sont les hommes qui m'attirent.

Désolée j'ai un peu fumé quand j'écris tout ça et je sais même pas si c'est clair, et j'ai même pas pu poser ma problématique, j'ai perdu le fil, alors tampi ça va partir comme ça sortira.

J'ai jamais eu l'affection de mon père, de celui qui m'a élevé même si tout le monde à l'appeler " beau-père" ça reste mon père. Il m'aime, j'en doute pas, à sa façon, comme il sait aimer les gens, mais du coup j'ai manqué pas mal de chose de ce côté la. Et ma mère n'est pas mieux dans ce contexte la, alors j'ai pas vraiment eu de signes d'affections étant jeune si ce n'est par B. Et B c'est pas une référence. En même temps je pense que je serais morte si j'avais pas eu l'affection de B tellement j'en crevé de douleur de ne pas avoir cette étreinte si rassurante et apaisante. Du coup je me suis retrouvé à coucher avec un mec qui avait 40 ans de plus que moi. Et à en redemander. Tellement j'étais ivre de ce besoin.

Je perds de plus en plus le fil.
Je ne me supporte pas, je déteste la vision que les gens ont de moi. Alors je perds du poids. Notamment, mais il reste le fait que je transpire et que c'est dégoutant ? Je crois que je deviens dingue.

J'aimerais trouver quelqu'un. A défaut d'avoir eu un père et une première fois saine, est ce que je pourrais avoir une relation saine et stable dans ma vie future ? Mon idéal ?
J'en ai pas, juste pas de contact physique tant que je ne m'accepterais pas. Peut être à vie. Ou un je t'aime serai sincère et timide. Quelqu'un qui me ferait vibrer à chaque fois que je reçois un message, on se verrait de temps en temps aussi. Pas toujours, mais des fois.
Oui je sais je rêve. Parce que ça m'arrivera pas, pas à moi. Alors je vais recommencer à bouquiner, parce que la dedans je peux m'évader. Je crois.

Je hais les hommes autant que je les hais. J'ai besoin de leur présence mais elle me terrifie.

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Bonnie-chan

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 26/01/2017

MessageSujet: Re: Le rapport aux hommes   Ven 4 Aoû 2017 - 11:03

J'avoue ne pas avoir tout saisi de ton problème, mais ce que j'en ai compris, c'est que bien que tu sois "attirée" par les hommes, tu n'aimes pas le contact physique avec eux c'est cela ?

N'hésites pas à me corriger si j'ai mal compris, et j'en suis désolée

En tout cas, si jamais tu veux parler librement, de tout et n'importe quoi, je suis là
Revenir en haut Aller en bas
Allan Vectrom

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Le rapport aux hommes   Lun 4 Sep 2017 - 11:25


Bon ça fait plusieurs fois que je relis ton message pour l'analyser. Et j'ai cru sentir plusieurs fois un mal être étrange comme tu le dis que je ressens aussi.
Je suis un peu comme toi sur pas mal de point dans ce que tu décris.
Les contacts physiques de type prise de bras, câlin et tout ça me gêne au plus au point voir me tétanise. Quand y a quelqu'un qui se rapproche de moi pour essayer de me draguer, ça me génère une espèce de douleur mentale assez violente que je n'arrive pas toujours à bien décrire ou expliquer. Imaginer un bisous,c'est déjà pour moi la fin du monde.
Bref, j'ai un rapport au autres (social) et femme (sentimental) assez étrange. J'ai besoin de ma bulle, d'un espace vital où je peux respirer loin de toute ces choses que je perçois comme un agression. Un peu comme toi, si j'ai bien compris une fois de plus.

Mais j'ai l'impression que tu n'as pas tranché ou que tu as du mal à assumer. Genre t'es resté au carrefour et t'arrive pas à choisir. Je m'explique :

Tu hais les hommes mais ils t'attirent. Tu détestes les contacts physiques mais j'ai l'impression de sentir un presque besoin sur le long terme quand tu as donné ta confiance. Tu cherches le sentiment tout en le fuyant. Peut être que ce n'est pas les hommes que tu détestes tant mais la manière dite classique d'aborder/flirter/se rapprocher. Peut être parce qu'elle ne colle pas avec ta manière profonde de fonctionner. Du coup, tu te blesses au contact des autres. C'est paradoxal mais assez logique. Genre t'as envie de t'adapter à sa mais ton esprit fonctionne en décalé. Du coup ça te génère de violente douleurs. C'est ça?

Ne les vois tu pas comme des primitifs, esclaves de leur pulsion (sentimental et social)? Que tu les trouves faibles et cette faiblesse t'horripile? Qu'au final tu cherches quelqu'un d'assez fort pour te contenir? Te laisser respirer quand il faut, te rassurer quand tu en as besoin et sans que tu ai besoin de le dire?
Fort comme un père au final, ça rejoint un peu ce que tu disais ( j'ai peur de faire des parallèle foireux là).

Si c'est ça, le truck c'est que la plupart des gens ne fonctionnent pas comme ça. Et les gens que tu peux rechercher sont rare et/ou prit. Et si tu n'es pas en accord avec toi même, tu vas ne faire que te blesser.
Qu'est ce que tu veux vraiment, effectivement c'est la bonne question. Mais on dirait que tu n'as pas trouver la réponse ou que tu en as trop.

Tu as aussi l'air d'attacher trop d'importance à la manière dont les autres te perçoivent. Dans notre société, manque de bol ça marche beaucoup comme ça mais tu peux apprendre à t'en foutre. Complément. Ma manière de voir la chose est très égoïste mais je considère que j'existe en priorité pour moi même et non pour les autres. Et je me refuse de changer parce que ça plait aux autres que je sois comme ça. Je me plais, c'est l'essentiel, fta comme on dit.

Après, la haine est comme une chaudière. Elle a besoin de combustible pour continuer de brûler et j'ai l'impression que tu l'alimentes constamment avec tes pensées, une sorte de réflexe.
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12858
Age : 28
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Le rapport aux hommes   Sam 9 Sep 2017 - 23:26

Quelqu'un pour répondre à Allan Vectrom ?
C'est exactement ce que je pense et recent et la tout de suite ça me donne envie de sang.

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Allan Vectrom

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Le rapport aux hommes   Jeu 14 Sep 2017 - 12:09

mmmh, désolé je crois que j'ai été encore trop violent dans mon analyse.
Dans le sens où j'ai le cerveau froid comme de la glace quand je le fais et j'ai beaucoup mal à imaginer la réaction des gens.
Même si maintenant avec le recul, ça peut facilement être pris pour une intrusion et une agression.

Ce n'était pas le but, juste de montrer que je comprenais bien ta souffrance.
Et ayant choisi un chemin différent, celui d'assumer mon état d'esprit quitte à me brûler et brûler les autres en fonction des rencontres.

J'ai arrêter d'haïr inutilement aussi. Je tire beaucoup d'énergie de ma haine contre tout, que j'utilise pour avancer et dans l'idéal les faire changer.

Je sais que ça peut être terrifiant de choisir un chemin,pour la simple raison que tu perds le(s) autre(s) voies possible.
L'état "carrefour" malgré ses douleurs est très plaisant aussi, je le sais trop bien. T'évolue dans un monde qui tourne lentement, que tu contrôles assez facilement (du moins ce qu'il y a autour de toi). Tu filtres tout élément pouvant bouleverser l'équilibre qu'on s’évertu de maintenir.
On fuit le monde quoi.
Et on s'épuise. Parce que ce putin de monde est omniprésent, c'est un travail constant et crevant.
Contrôler les gens, contrôler leur envie, contrôler leur distance vis à vis de nous, contrôler leur sentiment débordant, leur émotions envahissante, leur amour suintant.
Manipuler les conversations pour éviter tout rapprochement, souffler de la glace pour calmer les ardeurs et pour neutraliser la compassion.
Toujours inventer une nouvelle excuse d'avance pour éviter les sorties/les avances/les rencards.

Je veux pas dire que c'est mal de faire ça, quand tu fonctionnes comme ça mais il faut le doser et le réguler. Sinon ça tourne en rond dans ta tête et tu te retrouves dans l'état <Carrefour>, à le faire par réflexe tout en espérant réussir à t’acclimater un jour.
Mais le plus dur, c'est d'accepter que nous avons les cartes en mains et de choisir.
Que le monde ne s'habituera pas à nous mais que c'est à nous de soit choisir d'en rejeter un partie, soit de s'y fondre.

Une fois de plus, désolé si je t'ai fais peur/agressée.
Vue ta signature tu devrais comprendre ce qu'est un cerveau froid qui tranche et découpe sans forcément d'émotion (si je dis pas de connerie)  
Mes excuses encore, je déteste faire du tord au gens en voulant les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rapport aux hommes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rapport aux hommes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle rapport de tension à appliquer en tension contiue et en alternative en HT
» Petite Aide pour mon rapport de Stage de 3ème
» Le rapport Cometa: les ovnis et la défense à quoi doit-on se préparer?
» engrenage (rapport de transmission )
» Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Amour et amitié-
Sauter vers: