Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prêt à arrêter, mais comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Normal is boring

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : Sur la route :)
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Prêt à arrêter, mais comment ?    Lun 26 Juin 2017 - 6:48

Bonsoir,

Tout d'abord, merci à Mz Hyde de m'avoir donné le courage de m'exprimer sur l'automutilation qui est un tabou pour moi depuis des années.

Comme dit dans ma présentation je suis un Emo et je me mutile, et ce n'est pas sans raison alors petit flash back. J'ai eu beaucoup de problème lorsque j'étais enfant, je me sens pas encore prête à en parler, donc petite ellipse.. J'ai perdu ma mère au début du collège, j'ai été brisé intérieurement et je me suis totalement coupé du monde. J'ai même carrément cessé de parler quelques jours. Mon père à énormément souffert aussi, il est devenu violent tandis que je me murait dans le silence. Nous n'avions personne à qui a qui nous confier et, muet à ce moment là, j'étais incapable de lui répondre, ce qui le rendait fou car il avait besoin de parler. Il s’en est prit violemment à moi.  J'ai trouvé du réconfort auprès d'un camarade de classe, un gothique, qui m'a énormément aidé. A 14 ans, j'ai finit par tomber amoureux de lui et j'ai commencé à me forger mon look. Mon père homophobe l'à très mal vu. Il a finit par m'agresser sexuellement, certain de me dégoûter des rapports homosexuels en me faisant du mal avec divers objets. J'ai été incapable de me défendre, comme choquée et je restais une marionnette. Brisée, je ne supportait plus qu'on me touche et j'ai commencé à avoir des réactions de défense en réponse à des geste tendres, ce qui à finit par énerver mon copain qui m'à quittée. J'ai commencé à me mutiler, me mordre. Je me suis percé seul les oreilles.  J'ai rencontré Léo, nous sommes tombés amoureux et je lui ai tout dit, ou presque. Il m'a redonné confiance et m'à encouragé à me faire mon style. Mon père m'à alors chassé de chez moi, je dois dire que je m'en accommode bien, je ne supporte plus sa vue et la maison était devenue une prison remplie de souvenirs qui m'oppressaient. Le harcèlement dont je vous ait parlé dans un autre poste m'à fait beaucoup souffrir également, ce qui m'à poussé à continuer à me couper...

L'automutilation est restée comme gravée en moi, c'est devenu une espèce de besoin, une addiction. Il y à eu une période très dure ou Léo et moi prenions des drogues dures et pratiquions l'automutilation ensemble, voir même la mutilation mutuelle (je sais pas trop si ça se dit comme ça). Mais c'est du passé pour lui... Moi je n'arrive pas à stopper. Maintenant, il me gronde souvent à ce sujet, il vérifie mes coupures, me les désinfecte et me confisque mes lames quand il les trouve et ça le bousille de pas réussir à m'arrêter, lui qui en est sortit. C'est devenu un réflexe pour moi de m'entailler quand j'ai un objet coupant dans la main, si bien que Léo tente de m'en tenir éloigné en faisant la cuisine lui même, en préférant l'épilation au rasage etc. Mais je trouve toujours le moyen de me couper... J'arrive pas à me sortir ce réflexe,à "couper les ponts avec les coupures"

Ca à été difficile, mais je pense que maintenant je suis prêt à faire le nécessaire pour m'en sortir, seulement je ne sais pas comment m'y prendre..

Voila, j'ai mis toute la nuit à écrire ces lignes mais je savais pas vraiment comme m'expliquer.

Merci de votre aide,

Brian

PS : Désolé si je me suis exprimé au féminin à certains moments,
Revenir en haut Aller en bas
postblue

avatar

Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    Lun 26 Juin 2017 - 10:13

Salut,

déjà t'as pas à t'excuser d'employer le féminin, tu te genres comme tu veux.

Bon. Comme avec toute addiction, pour mettre en place les conditions de l'arrêt, il faut
- réfléchir à pourquoi on se coupe. Exemple: pourquoi à tel moment je ressens le besoin de me couper? Besoin de sensation/de marque, de preuve visuelle de ma souffrance/ de me punir/ de me concentrer sur autre chose que la douleur psychique, etc, les raisons sont multiples
- une fois qu'on a dégagé ses propres raisons de se couper, il faut travailler sur ça. Tu ne peux pas arrêter de te couper si les raisons qui te poussent à le faire sont toujours présentes dans ta vie.

Je sais pas si je suis claire donc je te donne un exemple perso. Je fume depuis des années pour deux raisons principales: attirance pour l'autodestruction et sociabilité. Tant que je ne serai pas relativement à l'aise en société et que je n'aurais pas modifié mes représentations comme quoi se-faire-du-mal-c'est-trop-swag, je ne pourrai clairement pas arrêter de fumer.

- Une fois qu'on a fait ce travail là, commencer par supprimer toutes les fois où tu te coupes par habitude, ennui etc, en gros toutes les fois où tu n'es pas en mode "si je ne me coupe pas là maintenant je vais péter un câble"
- c'est l'occasion de commencer à mettre en place des substituts qui ensuite devront remplacer toutes les coupures. Sports, peinture, écriture, aller au cinéma, ce que tu veux en fait. Un truc nouveau (ou pas) qui te stimule.

Bon courage.

EDIT
J'ai oublié le plus important: ne pas arrêter de se couper pour faire plaisir à quelqu'un d'autre (genre ton copain).
Arrêter pour SOI.
Revenir en haut Aller en bas
Normal is boring

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : Sur la route :)
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    Lun 26 Juin 2017 - 13:22

Pourquoi je me coupe ? Je pense que c'est pour que la douleur physique l'emporte sur la douleur intérieure, des souvenirs gravés en moi sur lesquels je n'ai jamais put tirer un trait, et aussi par un gout certain pour le sang (je vais citer Mz Hyde : "le sang que je réclame comme une certitude de vie")
Pour travailler sur ces raisons je devrais aller voir un spécialiste ? Ou simplement tout raconter à Léo ?

Sinon, je vais tenter de supprimer ces moments ou je me coupe juste par habitude, comme tu le suggère, je pense que c'ets un bon début.

Et par rapport à pour qui je fais tout ça. Je ne dirais pas que c'est pour Léo, mais plutôt pour que moi je me sente à la hauteur en fait.

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
postblue

avatar

Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    Lun 26 Juin 2017 - 17:23

Personnellement je pense que c'est toujours mieux de parler à un spécialiste qu'à ses proches, parce que le spécialiste c'est son boulot d'entendre des trucs glauqes, alors que les proches ils sont pas forcément en mesure de prendre en charge toute notre souffrance, et c'est pas leur rôle.
ça ne veut pas dire que tu ne dois pas parler à Léo hein. Au contraire c'est génial si tu peux lui parler. Mais il n'a pas à jouer le rôle de psy pour toi.

(j'ai un avis assez radical sur la question vu que j'ai servi de psy à bcp de gens dont je flippais qu'ils crèvent à cause de leur problème et que ça m'a franchement démolie, mais bon c'est parce que j'ai aucune capacité de recul donc je blâme pas les gens. je précise juste ça pour que tu saches que mon avis est déterminé par mon vécu et donc que ce serait bien que tu en ais d'autres.)

mais du coup le coup du spécialiste... c'est un peu cool aussi quand on se met en danger d'avoir un appui médical.

c'était la parole de la vieille mamie chiante, bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Normal is boring

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : Sur la route :)
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    Lun 26 Juin 2017 - 18:21

Je vais voir pour prendre rdv avec un psy, en attendant je vais essayer de parler à Léo, il y à des choses qu'il n'a jamais sut sur moi et je pense qu'il est en droit de savoir ce qui me détruit.
Revenir en haut Aller en bas
Mz. Hyde

avatar

Nombre de messages : 69
Age : 16
Localisation : Nulle part...
Date d'inscription : 15/04/2017

MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    Lun 26 Juin 2017 - 22:31

Ah mon cher Brian je suis contente que tu te confie;)
Je rejoins postblue, je pense que parler a un psy te ferait du bien, mais expliquer a Léo ce qui te pousse a te détruire est une bonne idée aussi, d'après ce que tu m'a dit, c'est un jeune homme compréhensif et présent pour toi.

Autre chose, penses tu que porter plainte contre ton père pourrait t'aider a tirer un trait sur ton passé douloureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Normal is boring

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : Sur la route :)
Date d'inscription : 11/06/2017

MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    Ven 30 Juin 2017 - 22:27

Porter plainte ? nan nan nan ! Même pas envisageable !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prêt à arrêter, mais comment ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Prêt à arrêter, mais comment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVANGÉLISER? Oui...mais...comment faire ?
» Réagir, mais comment?
» Paroles de chien: comment t'as pu?
» Mais, comment reve un aveugle?
» L'unité comment la créer et la vivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: