Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pétage de plomb

Aller en bas 
AuteurMessage
Hunlrik

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 22
Date d'inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Pétage de plomb   Mer 15 Mar 2017 - 10:49

Génial...
Je suis tellement contente, encore une fois, je n'arrive pas à me gérer. C'est dingue de se voir agir et dire des choses sans avoir aucune emprise dessus. C'est comme si un autre prenait ma place pendant quelques instants... Enfin là, toute une nuit...

Je le vois rarement, alors, pour lui, j'ai séché les cours. Mais y a rien entre nous, juste un pote, un peu par intérêt mais je crois que je l'apprécie un peu.
Au-delà de ça, j'en ai juste marre de me mettre à dire ou faire des choses stupides, méchantes et horribles...
Mais en même temps, il force un peu. Je ne pouvais plus prendre le métro, je devais dormir chez "un pote" rencontré au bar - je lui avais déjà parlé plusieurs fois -
Je déteste les changements.
Les trucs imprévus.
La cerise sur la gâteau ? Me rappeler qu'on m'a traité comme de la merde, parce qu'il me force à cracher le morceau à chaque putain de fois.
Quand j'essaie de lui expliquer, que, bah oui, putain, j'ai de réels difficultés, c'est con, mais c'est vrai. Alors ça me fait mal quand il me dit "arrête !" genre c'est des conneries...
Pareil quand je lui dis, que là, je vais pas bien, genre vraiment pas avec idées suicidaires et envie d'AM...
Il m'a empêché de me calmer comme je le pouvais, résultat pétage de plomb. Je voulais aller aux urgences parce que la dernière fois, j'ai fait une TS. Et je ne voulais pas mourir.
Je me sentais comme dans un autre monde, j'étais complètement à l'ouest et j'ai pas réussi à lui dire : "BORDEL DE MERDE AMENE MOI AUX URGENCES"
Je commençais à divaguer, pour aller en finir, parce que je supportais plus d'avoir mal, parce que cette situation me saoulait grave.
Tous ce que je fais sera moins bien que lui, tous.
Pour lui, c'est simple question de volonté. Merci. Ferme là avec mes plus grands respects.
J'ai essayé de lui dire, rien à faire, il ne comprend pas...
Résultat, il s'est barré, me laissant en plan, en train de commencer à partir en vrille. Genre totalement. J'avais besoin de lui et il s'est barré.
Je sais, qu'il a juste pas su gérer la situation mais ça me fait mal de ouf. Je me doute bien que c'est pas drôle de voir quelqu'un en plein bad. Mais bordel, au moins, me laisse pas seul quand je te dis et tu sais que j'ai déjà essayer de me foutre en l'air. Merde quoi.

Bon, je l'ai pas fait, croiser des gens, imaginer des gens, j'étais même plus capable de réfléchir, ou d'agir, je faisais juste que marcher et gueuler.
Des policiers sont passés, ils ont du croire que j'étais saoul. Merci le bar. C'était pas le cas.

Résultat des cours, je suis quand même aller chez ce type, parce que, bah, j'avais peur qu'un truc se passe mal dans les rues quoi.

Du coup, on a couché ensemble, évidemment sans protection. Donc évidemment, je dois gérer cette situation.

Je crois que je dois me bouger pour aller voir un psy histoire de calmer le jeu... Je fais n'importe quoi et le capitaine du bateau est en train de se barrer, loin, loin, très loin...

Revenir en haut Aller en bas
postblue

avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Mer 15 Mar 2017 - 18:34

Hey,
déjà: j'ai lu.
Ensuite, as-tu pris rdv avec un médecin comme tu disais compter le faire dans un autre topic? Ce serait déjà un bon pas. Comme tu le dis tu sembles avoir besoin d'un soutien médical.

Ensuite,
des fois les gens comprennent pas, en fait c'est juste... Normal?
Quand c'est de l'indifférence ou de la négligeance c'est grave, mais sinon, si les gens font des efforts et pigent juste pas, on peut pas trop leur en vouloir, non? On vit quand même des réalités qui sont parfois totalement étrangère aux autres, on peut pas attendre d'eux une compréhension totale.
Après, le discours "arrête" il est complètement con, donc les efforts dans ce cas précis j'y crois moyen, mais il me semble simplement qu'on a pas à exiger des autres qu'ils nous sauvent de nous-mêmes, surtout quand ils sont pas médecins (d'autant plus que c'est pas possible je crois). Peut-être que tu le fais pas hein, et encore une fois ça s'applique pas à ce cas mais... je sais pas, ça m'a semblé important de préciser.

Pourquoi t'as pas appelé les urgences par toi -même? Pas possible dans l'état ou tu étais? Franchement, prévoie-toi un truc pour si ça se reproduit, je sais pas, genre enregistre 36 000 numéros d'hosto dans ton téléphone pour pouvoir appeler sans avoir trop de manoeuvre à faire.

Prends soin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Hunlrik

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 22
Date d'inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Mer 15 Mar 2017 - 19:37

Citation :
Ensuite, as-tu pris rdv avec un médecin comme tu disais compter le faire dans un autre topic? Ce serait déjà un bon pas. Comme tu le dis tu sembles avoir besoin d'un soutien médical.

Le téléphone me provoque des crises d'angoisses du coup compliqué et je connais pas très bien ma ville. Mais au vu de ce qui s'est passé hier soir, je vais demander à une amie de m'aider de côté là. Je lui fais confiance sur ce point là.

Citation :
Ensuite,
des fois les gens comprennent pas, en fait c'est juste... Normal?

Je suis totalement d'accord avec ce que tu dis. Je pense surtout qu'il devait être complètement paumé devant la situation. Je lui en voulais pas et je lui en veux pas. Parce que rationnellement, je sais tout ça et clairement j'attends pas de lui qui comprenne tout du premier coup. Juste que je sais pas pourquoi mais ma bouche décide de s'en servir contre lui. Sûrement pour le faire fuir.

C'est compliqué de lui expliquer d'autant que j'aime pas trop devoir me justifier. Et il galère à comprendre que bah, oui, j'ai de réelles difficultés, je fais pas ça pour le faire chier. Parce que clairement, ça me fait plus chier que lui. Ok, je dis des cruautés et je me comporte comme une merde mais moi, je dois me supporter H24 avec mes sautes d'humeurs à la con.
Du coup, bah des fois, je craque quoi.

Je voulais lui dire de le faire mais j'avais déjà galéré à lui avouer que bah, ça allait pas du tout. Je pensais à tort que ça suffirait, que sans appeler les urgences, que ça le fasse rester histoire que la crise passe.

Dans sa tête, j'ai tout pour être heureuse, du coup, ça doit être compliqué d'accepter que bah, les choses sont plus complexes que ça.
Et après ça, j'ai juste complètement péter les plombs pendant une heure ou deux, je sais pas trop.

Citation :
genre enregistre 36 000 numéros d'hosto dans ton téléphone pour pouvoir appeler sans avoir trop de manoeuvre à faire.

C'est une bonne idée, je devrais pas essayer de trop compter sur les autres. Pas que je les pense incapable, juste que je suis majeur et que c'est pas forcément facile de gérer ce genre de crise.

Du coup, j'ai attendu la fin de la journée, histoire d'être calme, et de lui expliquer ce qui s'est passé.
Mais j'ai vraiment l'impression qu'il joue au médecin avec moi, et je trouve ça hyper malsain... "tu as le comportement typique de femme qui se font abuser", "tu veux que je te dise c'est quoi ton problème"... J'essaie d'être, comment dire, pas trop franche pour pas le blesser mais là c'est plus possible.
Y a un moment ou je vais juste l'envoyer boulet et lui dire d'arrêter de jouer les psys avec moi, et de surtout, arrêter de prendre sa situation et de la coller à la mienne. Non, on ne vit pas les mêmes choses, n'a pas la même expérience.

Merci de ton message, ça m'a fait du bien, parce qu'avec ces derniers messages, j'avais clairement l'impression qu'il me prenait une dingue ou une manipulatrice en manque d'attention.
Je vais affirmer plus clairement ce que je pense et mes attentes sinon bah ciao quoi. Je vais pas me coltiner quelqu'un qui rend mes bads encore plus violent que si je pouvais les gérer à ma façon.
Revenir en haut Aller en bas
postblue

avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Jeu 16 Mar 2017 - 17:34

Déjà de rien ça me fait plaisir de pouvoir aider.
Ensuite, pour la phobie du téléphone, oui, demande à quelqu'un de le faire avec toi/pour toi.

"Parce que clairement, ça me fait plus chier que lui. Ok, je dis des cruautés et je me comporte comme une merde mais moi, je dois me supporter H24 avec mes sautes d'humeurs à la con.
Du coup, bah des fois, je craque quoi. "
Evidemment et on peut pas te le reprocher. C'est dur pour l'entourage mais c'est toujours plus dur pour la personne concernée, c'est elle qui n'est jamais en paix ou quasiment.

Le fameux "tout avoir pour être heureuse", ça ne veut rien dire, le bonheur/bien être c'est pas une recette que tu réussis quand t'as les bons ingrédients (d'ailleurs y a pas de "bons ingrédients" valables pour tous)... et en plus c'est hyper culpabilisant.

"J'essaie d'être, comment dire, pas trop franche pour pas le blesser mais là c'est plus possible.
Y a un moment ou je vais juste l'envoyer boulet et lui dire d'arrêter de jouer les psys avec moi"
Effectivement ce genre de truc est malsain. Mais comme tu lui demandes de l'aide, il ne fait peut-être que te donner (très maladroitement) ce que tu lui donnes l'impression de désirer.
Donc effectivement je te conseille d'être clair avec ça. Il te suffit de formuler la chose de la bonne façon pour ne pas être blessante, ne t'inquiète pas. Juste lui dire que t'attends pas ça de lui.

"C'est une bonne idée, je devrais pas essayer de trop compter sur les autres. Pas que je les pense incapable, juste que je suis majeur et que c'est pas forcément facile de gérer ce genre de crise." Je vois pas du tout ça comme une question d'âge. Et avant même de penser au fait que nos potes ne sont pas forcément assez au taquet sur les problèmes psys pour nous aider (ce qui est souvent le cas, si déjà on a la chance qu'ils essaient de comprendre: bingo. s'ils font genre ils savent mieux que toi ce que tu ressens: naze.) , juste pense à toi, pense au fait que tu dois apprendre à gérer avec des ressources qui sont les tiennes. ça ne veut pas du tout dire ne pas demander d'aide hein attention. Mais quand on fait tout reposer sur une personne, si pour une raison x ou y elle peut pas nous donner ce qu'on demande, on est encore plus mal. C'est pour ça que, pour moi, faut apprendre à demander de l'aide aux bonnes personnes tout en essayant de cultiver ses propres ressources pour n'avoir pas continuellement à se reposer sur un tiers, pas parce que c'est mal de le faire, mais parce que c'est plus compliqué.

En somme: demande de l'aide à des médecins et à des personnes qui sauront t'écouter et prendre soin de toi, tout en gardant à l'esprit que tu as aussi des choses à apprendre pour mieux gérer tes émotions (comme nous tous, toute notre vie).
Revenir en haut Aller en bas
Hunlrik

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 22
Date d'inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Mer 5 Avr 2017 - 23:05

Bon après deux jours passés aux urgences, je m'en sors avec une grosse infection urinaire donc bah on va dire que j'ai de la chance pour cette fois. Ca m'a permis de reprendre rendez-vous avec la psychiatre et la psychologue de la fac. Mais je vais devoir bouger les deux vu que je savais pas que j'avais un partiel sur ses dates.
De toute façon au vu de la situation, il vaudrait mieux que je la vois après les vacances ou du moins assez rapidement. Et je pense annuler le rendez-vous avec la psychologue, elle était gentille mais m'aidait pas beaucoup donc, je pense plus me diriger vers un CMP près de chez moi.
Et j'ai très envie de supprimer aussi le rdv de la psychiatre mais si je fais ça, c'est la porte ouverte à la dérive donc je me bats contre cette envie.
Mes relations avec mon ami sont toujours tendus, un peu moins depuis ce soir. J'ai réussi à lui faire comprendre que me dire que je ressemble à un robot n'était pas très cool de sa part.
J'ai essayé de lui expliquer vaguement mon comportement et pourquoi j'ai beaucoup souffert du fait qu'il m'ait abandonné.
Du coup, j'ai préféré dire que je refusais son aide, parce que ça ne m'apporte rien et il en souffre. Vu qu'apparemment l'option, arrêter de se parler n'est pas envisageable, je fais cet effort pour lui.
J'ai pu lui avouer par la même occasion ma jalousie que j'éprouvais à l'égard des filles à qui il parlait alors que j'étais censé être "sa priorité".
J'ai beaucoup de mal à saisir ce que mon cerveau essai de me faire croire et la réalité d'une situation.
Je vais essayer de garder des traces de mon humeur et de mes actions pour le rdv avec la psychiatre.
Mes idées suicidaires reviennent, heureusement l'am permet de compenser pour le moment et le stage m'occupe un peu la tête.
J'ai pu retourner à l'équitation, je dois vraiment me force à y aller par contre les cours, c'est pas ça.
Entre les insomnies, les rêves lucides qui me donnent l'impression d'halluciner et qui me perturbent des heures après. Parce qu'évidemment elles ont la bonne idée de parler, soit en chuchotant, soit en hurlant et de dire des choses qui n'ont pas de sens, dans des langues étrangères.
La dernière en date, était pour une fois en français :"et ta fille ?" il le répétait plusieurs fois dans mon oreille gauche, je lui disais de la fermer et il s'est mis à répéter "ta mère disait quoi ?"
Je me suis réveillais, j'avais l'impression d'être dans mon lit chez mes parents, mon cerveau était tellement perturbé que ma perception c'était totalement adapté au rêve. Du coup, je voyais la pièce à l'envers (dans le rêve je dormais du côté droit, chose que je ne fais plus depuis que j'ai mon piercing). Ca m'a fait tout drôle de voir la pièce tourner x)
Revenir en haut Aller en bas
postblue

avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Jeu 6 Avr 2017 - 17:38

Tant que t'as pas d'autres dates de fixées, mieux vaut ne rien annuler, franchement. Surtout vu le temps d'attente potentiellement long en CMP.
Bravo pour la prise de rdv en tout cas.
Et vive les partiels qui font déplacer des rdv...
Revenir en haut Aller en bas
Hunlrik

avatar

Nombre de messages : 280
Age : 22
Date d'inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Jeu 13 Avr 2017 - 20:50

Yep clairement ça me fait chier, et je crois que je peux juste plus attendre en fait. On m'a dit que j'ai la possibilité de voir en urgences donc, je pense que mardi, je vais y aller pour demander, d'au moins revoir le médecin généraliste que j'avais vu en premier histoire qu'elle me donne un truc pour calmer le tout, parce que je sens que j'en ai besoin. Avoir un truc auquel me raccrocher, qui soit régulier, et qui me permette d'avoir paradoxalement un pied dans la réalité. Je sais pas si c'est clair ?

Parce que les mises en danger se multiplient, un type m'aborde, je suis pas débile, je vois bien qu'il veut juste coucher avec moi, pour pas dire autre chose. Il me propose de fumer un joint et comme une débile j'y vais.
Pourtant, je lui ai dit que je voulais rentrer, que je voulais pas de lui, je lui dis que je suis lesbienne, que y a pas moyen et il insiste.
Du coup, je me suis dit "au pire, je lui taxe un joint, je fume, je me casse"
Au final, il a essayé de m'embrasser, et m'a proposé mais n'a pas trop insisté. Bon il s'est jeté sur moi pour m'embrasser avec la langue, mais j'ai dû être assez "violente et convaincante" pour qu'il aille pas plus loin.
Heureusement ses pote son arrivés, je me suis barrée discrètement.

Je me dis, que tous ça, ça me ressemble pas, que ça fait déjà un moment que mon comportement et mon humeur dérive totalement, et que bah, ça s'arrange pas en bien. A force de chatouiller les emmerdes elles vont vraiment me tomber sur la gueule.

En vrai, je sais ce qu'il faut que je fasse. La voix de la raison me le dit, retourne au SIMMPS et dit que t'as besoin d'un suivie sérieux maintenant, genre pas dans un mois.
Mais plusieurs petites voix me disent le contraire : parce que j'ai peur, parce que j'ai honte, parce que je culpabilise, parce que je suis paumée malgré mon gigantesque recule sur la chose, parce que je suis blasée et saoulée... parce que j'ai l'impression de ne plus vraiment avoir d'emprise sur ce que je fais/dis.

Après si on regarde de façon positive, j'arrive mieux à parler de moi en général, à l'oral encore du mal à cracher le morceau parce que c'est pas facile d'entendre la vérité telle qu'elle est. J'ai réussi à reprendre un rdv bon un peu malgré moi mais j'ai réussi.
Je vais peut-être pouvoir me faire un peu de sous parce que l'endroit dans lequel je fais mon stage propose de m'exposer (ils ont vu un de mes dessins et ont kiffés sa race).
Comme le dessin était mon premier médium, que ça marche bien et que je voulais m'y remettre bah je vais le faire.
Je pourrais me payer de quoi faire un début de cosplay, mon piercing au septum, mettre un peu de côté pour mon futur tatouage que je veux depuis... presque 6 ans damn xD
Il a une très forte signification, je sais le formuler dans ma tête mais je sais pas vraiment le dire à haute voix. Sûrement parce que c'est encore trop récent et personnel, et que ça veut dire que j'oserai avouer au monde que je vais pas bien :O
Bref du coup j'aimerais me faire faire un cœur organique, genre vraiment hyperréaliste, avec pleins de cicatrices dedans. Je tiens beaucoup à ce tatouage et ça me rend très triste de pas pouvoir encore le réaliser.
Parce que pas d'argents, et il va me coûter bonbon, et pas encore trouvé l'artiste. Je pense que je serai totalement prête quand je pourrais parler de ce projet à un tatoueur sans me sentir complètement débile quand j'essaie d'expliquer mes motivations.
Et il est tellement important que je veux trouver le Bon.

Voilà, un peu de blabla parce que ça fait un peu de bien même si je me sens un peu comme une merde, que je voudrais bien faire des jolis dessins sur mon corps mais que maladroite que je suis, j'ai cassé tous mes crayons et que je suis encore sans le sous...
Du coup, je pense que je vais inviter "angoisse, anxiété et panique" et qu'elles vont sûrement m'accompagner toute la nuit.
D'avance merci à elles d'être toujours présente pour moi, vous assurez ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
postblue

avatar

Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Pétage de plomb   Dim 16 Avr 2017 - 14:40

Hahaha, ces bons vieux refuges...

Sérieux, tu gères, tu prends des initiatives, ne te culpabilise pas trop pour tes mises en danger (je fais exactement le même genre de connerie avec les mecs et c'est la merde haha).

Bonne idée les urgences.

Bon courage, bisous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pétage de plomb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pétage de plomb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétage de plomb, plus de fusible en stock.../voyage scolaire
» pétage de plomb sur ce mémoire...
» "Pétage de plombs" d'un collègue : offres en folie
» Demande d'aide pour la confection de soldats de plomb
» Plantes de l'étage alpin à subnival

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Cocooning-
Sauter vers: