Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La confiance, elle se perd rapidement...

Aller en bas 
AuteurMessage
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 77
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: La confiance, elle se perd rapidement...   Jeu 2 Mar 2017 - 12:14

Premièrement, bonjour et merci à ceux qui vont lire. Dans les lignes qui suivent, j'espère seulement me vider un peu.

Depuis un événement survenu durant décembre 2016, j'ai un suivi à l'école, soit avec une éducatrice spécialisé (tes) (c'est son nom donné au Québec je ne sais pas si en France ou Belgique ses aussi appelé comme ça j'en suis désolé) ainsi que deux psychoéducatrice, une à l'école, une à l'externe. Bon, au début tout allait bien, mais dernièrement, j'ai perdu confiance en eux, surtout à l'école. Ma tes ouais m'aidait et tout, mais ce qu'elle ne me disait pas, c'est que si je lui disait quelque chose par rapport à des idées X ou des pensées Y, elle appelait mes parents pour leur dire. Mais en fait, si je voulais aller voir ma tes, c'était pour lui dire des choses que je ne voulais pas dire à mes parents et je lui avait clairement fait savoir cela la première fois que je l'ai vu. Je l'ai su la fois qu'elle m'a appelé lors d'une journée pédagogique, où elle m'a appelé car la veille, à l'école, les professeurs me trouvait bizarre, différent, avec un regard fixe et vide. Donc elle m'appelle, me demande si ça va bien et tout ce qui viens avec et elle me demande à parlé à ma mère pour lui répété ce que je lui ai dit et lui dire ses crainte envers moi. Donc j'ai passé une fin de semaine cloitré dans ma chambre à pas pouvoir sortir car mes parents avait peur que je fasse quelque chose de mal. Tout ça à cause de ma tes. Mais pourtant, je n'était pas dans un down, j'allais bien, j'avais pas le gout d'agir... Depuis j'ai perdu confiance, elle fait ce que je ne voulais pas: faire son porte-paniée avec mes parents. Certains de mes professeurs ont aussi perdu ma confiance, pour des raisons semblables. Un de ceux-ci m'a offert de me confier à lui si j'allais pas bien, si je voulais parler. Je l'ai fait une fois, et ce fut aussi la dernière. La soirée même, la tes appelle encore à la maison pour me dire textuellement tout ce que j'avais dis à mon prof, ce dernier avait aussi fait son porte-paniée. Il savait que j'avais confiance en lui, mais plus maintenant. J'ai aussi si que ce n'était pas le seul, plusieurs autre prof selon ma tes est venu la voir pour lui dore que j'avais l'air mal ou des choses du genre. À l'école, je suis rendu constamment surveillé, analysé, j'ai quasiment peur de faire quelque chose de différent par peur que tout le monde commence à appeler chez nous du genre "Hey, d'habitude il ne se croise pas les jambes et la il l'a fait, je pense qu'il à des idées Y. Surveillez-le!" J'ai donc pris une résolution, je ne vais plus voir ma tes.

Que d'écrire ces mots me soulage, ça me vide un peu. Inquiétez-vous pas, je ne voulais que parler.

Si vous voulez j'aimerais bien entendre vous à quelle point faite-vous confiance à vos intervenants et aidants, comment pourraient-ils perdre votre confiance?
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 2.0

avatar

Nombre de messages : 24
Age : 25
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: La confiance, elle se perd rapidement...   Ven 3 Mar 2017 - 0:20

Salut à toi !

Vu la teneur de ton message, je pense que ça n'a pas vraiment sa place dans cocooning puisque tu n'as pas l'air de demander des câlins et des cœurs mais des réponses concrètes. Je vais donc partir de ce principe, si je me suis trompée désolée.

Premièrement, je tiens à dire que je ne connais pas le système sanitaire et social au Québec. Et je ne sais pas ce que tu entends par idées X ou idées Y mais je suppose au vu du contexte que tu parles d'idées plus ou moins suicidaires, ou en tout cas dépressives.
Et à moins que je ne me trompe, tu es mineur.

Ça change déjà pas mal de choses. Parce que selon le système canadien, peut être que tes éducs sont pas soumis au secret professionnel, ne serait-ce que parce que tu es mineur. Et peut être qu'ils/elles se sont dit qu'il valait mieux que tu ne leur fasses plus confiance plutôt que tu te buttes. Pareil pour tes profs. Ils ne peuvent pas garder des idées dépressives et/ou suicidaires pour eux s'ils estiment qu'il y a un risque de passage à l'acte. En tout cas en France.

Après, je pense pas que ce soit pour t'emmerder, honnêtement. En France ou au Québec, la plupart des éducs et des aidants ont pour but d'être aidants, justement. Des fois ça donne pas l'impression, parce qu'on voudrait qu'ils parlent pas, qu'ils nous emmerde pas avec leur surveillance, etc. Mais au final, s'ils ne faisaient rien, les gens seraient capable de râler qu'ils en ont rien à foutre.
Bref, c'est une position assez délicate qu'ils ont. D'autant plus avec un mineur qui n'est de fait pas considéré responsable de ses actes et de ses choix.

C'est malheureux que tu ne leur fasse plus confiance, mais honnêtement, tu ne peux pas faire confiance à grand monde sur ce sujet. Tant que tu exprimeras des idées plus ou moins suicidaires autour de toi, les gens essayeront de réagir et de t'empêcher de passer à l'acte. Ça ne te parait pas logique ?
Comment tu réagirais si personne ne disait rien et n'en avait rien à faire ?

Parce que bon, tu as l'air d'avoir besoin de pouvoir parler et qu'on t'écoute. Alors si tes aidants, tes parents ou encore tes profs faisaient mine de ne rien voir et ignorer tes appels ou ta souffrance, je suis pas sûre que tu le vivrais mieux. Et à raison.

Je pense qu'avant de couper les liens avec ton éduc, tu devrais en discuter avec elle. Pourquoi est-ce qu'elle rapporte tes propos ou ceux de tes profs à tes parents ? Est-ce que c'est parce qu'elle a peur que tu passes à l'acte et qu'elle ne peut pas elle-même te surveiller pour t'en empêcher ? Est-ce que c'est une obligation légale dans son métier ? Est-ce que c'est pour une autre raison ?
Je pense que tu devrais essayer d'avoir un dialogue ouvert avec elle. Peut être négocier que si jamais elle te sent "à risque", elle puisse en parler à tes parents, sans pour autant leur die toute la teneur de tes propos ?

Bref, honnêtement je comprends ton ressenti mais je pense que tu devrais réfléchir de nouveau à tout ça et prendre un peu de hauteur et de recul sur tout ça.

Après si tu as pas envie de t'en sortir et que tu veux pouvoir te buter tranquille, c'est différent. Mais vu que tu postes ici, je pense pas que ce soit le cas. Pourquoi rejeter tes ressources, alors, plutôt que d'essayer de trouver des consensus et des compromis ?
Revenir en haut Aller en bas
Le L'angle Loi

avatar

Nombre de messages : 77
Localisation : Canada
Date d'inscription : 02/01/2017

MessageSujet: Re: La confiance, elle se perd rapidement...   Ven 3 Mar 2017 - 12:24

Premièrement, bonjour Lilith 2.0! Merci beaucoup pour ta réponse où le contenu ne manque pas. Justement, j'aimerais répondre à ta réponse point par point.

Pourquoi cocooning?
C'est vrai que dans mon message ce n'est pas clair, mais en fait c'est plutôt par rapport au sentiment de "trahison" et de déception envers mes intervenants qui me frustre et dérange, mais c'est vrai ce n'était pas clair, je m'en excuse. Mais malgré tout sur ce point tu y a peut étre indirectement répondu, j'y reviendrai plus tard.

Idée x ou y?
Tu as visé juste.

Mineur?
Ouais, j'ai 17 ans.

Secret professionnel?
En effet, ma tes n'est pas soumis à cela.

Les questions générales répondu, entrons dans le vif du sujet. C'est sur que étant une intervenante, et n'étant pas soumis au secret professionnel, de parler à mes parents semble logique. Mais si je consulte elle plutôt que mes parents, c'est justement que ce n'est pas ma mère. J'ai personnellement comme résolution de ne pas inclure mes parents là-dedans, donc qu'ils reçoivent constamment des appels pour leur dire à point je suis dangereux (ce qui n'est pas nécessairement le cas) les stress plus que autre chose et bon mes fin de semaine je les passe enfermé à la maison pour être sur que je ne fait rien...

C'est une des problématiques que je devrai abordé avec ma tes. Tu as raison, je pense que de parler de tout ça avec elle serai le plus logique, je crois que ses tout de même la mieux placé pour me parler de ses interventions. Questions de mettre tout au clair et de peut être en arrivé à des ententes. C'est une idée probablement plus sensé que de coupé mes liens avec elle comme je l'ai fait cette semaine.

Merci beaucoup Lilith 2.0! Tu m'as fait une prise de conscience que j'avais bien besoin Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La confiance, elle se perd rapidement...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La confiance, elle se perd rapidement...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» 2009: Observation de boules lumineuses oranges se déplaçant rapidement... - Châtel Saint-Germain - (57)
» jje ne perd plus aidez moi
» Débats d'idées sans détour : La religion rend-elle altruiste ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Cocooning-
Sauter vers: