Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'ai craché le morceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 18
Date d'inscription : 04/01/2017

MessageSujet: J'ai craché le morceau   Sam 4 Fév 2017 - 23:47

Bonjoir à tous,

Après quelque temps de réflexions et profitant de la fin d'un épisode mutilatoire (il peut y avoir de longues périodes où je ne me mutile pas puis tout revient d'un coup), je me suis dit que j'allais tout faire pour combattre mon addiction si elle revenait mais qu'en attendant je considérais que je pouvais mettre ça derrière moi. Mon premier pas a donc été de demander de l'aide à mon psy pour que je puisse en parler à ma mère.

C'était important pour moi de lui en parler, de sortir du secret et du silence, aussi bien pour qu'elle puisse prendre la pleine mesure de ce que je vis que pour clore ce chapitre et faire bouger les choses.
Elle a été, comme pour beaucoup de choses, d'un (du moins apparent) calme admirable et a tout de suite demandé ce qu'elle pouvait faire pour m'aider. Je lui ai dit que je n'avais besoin de rien.

Je pense que le soir même elle en a parlé à mon mère. Je ne les ai pas entendu converser mais ça s'est senti: mon père était étonnamment plus câlin avec moi d'un coup, il cherchait doucement à attirer mon attention comme d'habitude avec ses éternelles blagues dignes d'un enfant.
Entre temps, j'avais envoyé par mail à ma mère le lien d'un topic de ce forum qui est à l'intention des proches, qui est censé leur permettre de mieux appréhender leurs réactions.

Ce matin, nous étions tous les trois dans la cuisine lorsqu'elle m'a demandé si on pouvait bientôt reparler de tout ça. Je lui ai bien évidemment répondu que oui. Elle m'a dit qu'elle avait lu ce que je lui avais envoyé avant d'aller se coucher, que ça l'avait perturbée. Elle a posé quelques questions, a tenté de chercher du soutien auprès de mon père en l'exhortant à parler puis c'en est resté là.

Je crois qu'elle s'en veut. Elle me prend souvent dans ses bras, comme toujours, mais je sens énormément de tristesse dans ses étreintes. Lorsque nous nous regardons dans les yeux, je vois également ce chagrin.

Je comprends ses réactions mais il m'était important d'être honnête avec ma famille afin de commencer à passer à autre chose.

J'avais prévu de reparler avec elle. Mais ce soir, une de ses phrases murmurées au creux de mon oreille durant l'un de ces câlins qu'elle me prend pour se rassurer et me montrer qu'elle est là a totalement détruit mon envie de le faire. J'entends encore sa voix peinée:
"Promets-moi d'arrêter de te faire du mal. Pourquoi est-ce que tu ne t'aimes pas?"
J'aurais aimé avoir le courage de lui expliquer de quoi il en retournait vraiment mais une colère s'est abattue sur moi et j'ai rompu le contact après un "Ca n'a rien à voir" sec.

Elle a visiblement toujours ses idées très arrêtées sur l'automutilation.
J'ai ressenti ses phrases comme des attaques alors qu'elle ne sait rien de mon cas.
Oui, peut-être que certaines personnes s'automutilent dans un but punitif, parce qu'il ne s'aime pas ou autre. Pas moi. Moi je le fais parce que ça me calme, j'utilise mon corps comme un punching-ball à défaut d'en avoir un vrai sous la main. Le fait que le geste implique mon corps ne veut pas dire que c'est contre lui, contre moi. Je le fais pour moi. C'est ça qu'elle ne saisit pas.
Au moins elle n'a pas redit que tous les gens qui s'automutilent sont suicidaires ou en tout cas que c'est "bordeline" pour reprendre ses termes.
Et ce "promets moi de ne plus te faire de mal". Bon sang c'est tellement douloureux! J'ai cette sensation qu'elle rejette tout en bloc, qu'elle raccourci tout à ça sans vouloir prendre connaissance du reste. Je sais qu'elle est inquiète, choquée, attristée. Mais je m'en fous. C'est horriblement douloureux. Plus j'y repense, plus ça alimente ma colère et j'ai l'impression que je vais exploser d'un moment à l'autre. Je ne sais même pas comment je vais réagir quand je vais la voir demain, quand elle va me prendre dans ses bras etc. Je sais qu'il faudrait que je lui dise que j'ai trouvé ses propos blessants mais actuellement je ne me sens pas de le faire sans être désagréable et sans gagner en agacement à chaque bourde qu'elle fera. Je sais que c'est à moi de modérer mes propos, d'être à l'écoute parce qu'elle n'a pas du tout toutes les clés en mains pour me comprendre. Mais là c'est hors de ma portée.

Bref.

Je sens l'énervement monter, c'est pourquoi j'ai préféré prendre le clavier et écrire plutôt que de faire quoique ce soit d'autre. J'aimerais savoir, d'une manière générale, ce que vous pensez de tout ça.

Merci d'avoir lu, merci d'avance pour vos réponses.

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem

avatar

Nombre de messages : 2483
Age : 29
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: J'ai craché le morceau   Dim 5 Fév 2017 - 10:43

Bonjour !

Globalement, je trouve que tes parents ont eu une bonne réaction, avec ses maladresses.
Ce sont tes parents, ils ont un lien affectif très particulier avec toi, des enjeux narcissiques et identitaires dans ce lien, leur réaction peut difficilement être complètement ajustée à tes ressentis. J'exerce un métier paramédical où je mets couramment en oeuvre une certaine quantité de connaissances et d'expériences pour accompagner au mieux mes patients, quand une situation rencontrée dans mon travail touche l'un de mes proches, ce n'est pas tout à fait la même histoire.

J'entends ton énervement de ne pas être pleinement compris. Découvrir ou ressentir que nos proches n'ont pas toutes les clés pour répondre à nos besoins et que le chemin est parfois long pour rapprocher leurs représentations des nôtres est toujours perturbant. C'est plus ou moins le cours "normal" des choses ! D'après Winicott, l'adéquation parfaite des parents à leurs rejetons n'existeraient que dans les premiers mois de vie (sauf situation particulière), et tant mieux, notre développement devant nous amener à nous individuer.
D'ailleurs... te comprends-tu pleinement, toi ? Tes réponses à tes parents sont-elles toujours en adéquation avec tes besoins (par exemple, tu dis avoir répondu à ta psy "n'avoir besoin de rien"... alors que tu as visiblement besoin que tes parents comprennent ce que tu vis avec précision)
Quand ma mère a réagi (pas de la meilleure façon possible) à mon auto-mutilation, j'aurais bien eu quelques éléments à lui expliquer mais c'était encore très incomplet pour moi, et j'aurais été bien en peine de lui formuler quoi que ce soit de clair.

Si tu sens que tes propres réactions émotionnelles risquent d'empêcher la communication, passe par l'écrit. Tu peux expliquer à tes parents que tu contrôles difficilement certaines émotions et que l'écrit te permettra de les mettre un peu à distance pour t'en saisir de la meilleure façon possible et faire passer le message que tu souhaites leur faire passer. Il semble aussi que tu sois très à l'aise à l'écrit, tu peux donc en profiter.

Bon courage à toi, tu accomplis une belle démarche, il serait vraiment dommage qu'elle n'aboutisse pas alors que les conditions semblent réunies.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5098
Age : 21
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: J'ai craché le morceau   Dim 5 Fév 2017 - 22:36

Juste pour rajouter un +1 au poste de Tatie LEM, j'aurais pas trouvé mieux les mots.

C'est bien d'être venu aussi en parler ici si tu sentais l'énervement monter, laisse leur un peu de temps, il est aussi normal qu'ils soient inquiétaient et aimeraient t'aider... C'est toujours un peu désemparant Smile
Revenir en haut Aller en bas
cat.sue

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 15
Date d'inscription : 05/11/2016

MessageSujet: Re: J'ai craché le morceau   Mer 19 Avr 2017 - 19:03

Bonjours. Je suis d'accord avec ce qui a été dit plus haut, laisse leur du temps qu'il accepte la situation et par la même occasion laisse descendre ton énervement, vous aurez plus de facilité a parler.

J'espère que ta situation pourras s'arranger.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 18
Date d'inscription : 04/01/2017

MessageSujet: Re: J'ai craché le morceau   Mer 19 Avr 2017 - 21:12

Bonjour à tous.
Je suis très en retard pour répondre mais merci à vous d'avoir pris le temps de rédiger un message.

J'ai laissé la situation décanter, mon énervement retomber. On en n'a jamais reparlé et je pense que mes parents s'en foutent.

Encore merci à vous et à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
cat.sue

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 15
Date d'inscription : 05/11/2016

MessageSujet: Re: J'ai craché le morceau   Mer 19 Avr 2017 - 21:21

Bonsoir

J'ai laissé la situation décanter, mon énervement retomber. On en n'a jamais reparlé et je pense que mes parents s'en foutent. a écrit:

Selon moi tes parents soient il s'en moque vraiment et c'est regrettable, soient ils sont comme les miens : font comme si de rien n'était pour ne pas aggraver la situation, dans mon cas c'était pour ne pas augmenter mon sentiment de culpabilité, mais en fin de compte ça les tuent.

Prend soin de toi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai craché le morceau   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai craché le morceau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un livre et un morceau de roche lunaire pour 700 Euros.
» Un morceau d'histoire de la musique
» Un objet s'écrase à proximité d'une ferme brésilienne (morceau de satellite)
» 8ans plus tard un morceau de Columbia retrouvé dans un lac..
» Morceau de Dentelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: