Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un retour à la case départ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Void



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Un retour à la case départ.   Mar 29 Nov 2016 - 17:57

Et bien nous revoilà.
Je ne suis pas revenue sur ce forum depuis quelques temps et j'ai arrêté l'AM depuis une paire d'années déjà.
Je viens me confier un peu, parce que demain j'ai 18 ans et j'ai plutôt envie d'en pleurer que de le fêter.

J'ai pas d'idées noires vraiment,je me sens juste terriblement mal....
Cela fait 3 mois maintenant que je suis rentrée en prépa maths. Je suis dans la deuxième moitié de ma classe, je peine comme tout le monde (ou presque) et je vois lentement, mais sûrement, les gens un peu au dessus de moi au niveau du classement vouloir quitter la prépa.
Je ne sais pas ce que je veux faire. Je ne sais même pas si le métier d'ingénieur me plaira (on nous martèle avec les banques de concours e3a, CCP, mines ponts, centrale, X, ENS.... Mais au final c'est une histoire de niveau dans quelque chose de scientifique mais on ne sait pas quoi choisir comme école/matière )
J'aime bien les maths mais je n'ai pas d'idées, je me sens tellement nulle. J'ai juste l'impression de me tuer à la tâche pour rien. Les profs sont très sympas et attentifs, mais la prépa restant une prépa j'en bave quand même. J'ai même les répercussions physique du stress (insomnies, eczéma jambes/poignet, migraines à répétition, fatigue intense constante, douleurs au dos, j'attrape toutes les bactéries aussi) et depuis quelques temps, je pleure tous les soirs... Pourtant j'ai un petit copain, socialement c'est le top, les gens de la prépa sont adorables...
Et je sais que si j'arrête la prépa je vais tellement le regretter...

Je suis tellement épuisée de tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem



Nombre de messages : 2378
Age : 28
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Mar 29 Nov 2016 - 19:17

Je suis passée par là, je vois à peu près ce que tu peux ressentir.
J'ai fait une première année en PCSI.
J'avais les mêmes incertitudes quant à mon niveau, mon orientation post-prépa, mes capacités à tenir le rythme, et c'est à peu près à cette période de l'année que j'ai décidé d'arrêter la prépa pour me réorienter. Mes parents ne l'ont pas accepté et j'ai dû terminer l'année. Je passais en deuxième année, j'étais apparemment moins nulle que je ne le pensais mais j'ai tout de même fait le choix de ne pas poursuivre, car j'avais abandonné mon projet (devenir astrophysicienne) pour d'autres intérêts et je ne souhaitais pas devenir ingénieur. J'étais aussi trop épuisée pour enchaîner sur une deuxième année, mais la prépa n'était pas la seule cause de cet épuisement.
Est-ce que tu as pu parler avec des deuxièmes années et te renseigner sur les différentes perspectives offertes par la prépa, au delà des concours ? On ne devient pas forcément ingénieur même si c'est la majorité des issues professionnelles à la prépa. Dans tous les cas, c'est une expérience que tu pourras réinvestir quelque part, que tu ailles au bout ou non : les connaissances et savoir-faire scientifiques sont ultra solides pour peu que tu ne cesses pas de les pratiquer si tu te réorientes et tu acquières généralement une bonne capacité de travail qui est assez précieuse dans tout un tas de situations étudiantes.

Le passage à l'âge adulte est une période de la vie où l'on est sommé de s'envisager concrètement un avenir est souvent ultra stressant, et il n'est pas facile à négocier. Si en plus tu es dans un environnement où tu te dois d'entrer en compétition (même si tes camarades n'entretiennent pas cet esprit là !) et d'être performant, il y a de quoi morfler. Tu as des endroits ou des activités qui te permettent de relâcher la pression, d'oublier un moment la prépa, le classement et compagnie ? C'est quelque chose que personne ne t'apprendra dans cet univers, mais les pauses sont très importantes. Ce sont elles qui te permettent de digérer ce que tu apprends activement et de te rendre disponible aux nouveaux apprentissages !
Revenir en haut Aller en bas
The Void



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Mar 29 Nov 2016 - 19:38

Merci de ta réponse! Ça fait plaisir de parler un peu de tout ça avec quelqu'un ^^

Je suis en MPSI mais j'ai peur de la réorientation, disons que je suis physiquement et mentalement épuisée mais plusieurs personnes de ma famille ont fait une prépa jusqu'au bout, j'ai pas envie de les décevoir...
J'ai aucun projets, aucune idée de ce que je pourrai faire, ingénieur c'est tellement vaste comme métier, mon frère et mon père sont ingénieurs et je ne comprends pas concrètement ce qu'il font car je n'ai pas les connaissances pour.
Et la recherche c'est compliqué, c'est risqué, et j'ai probablement pas les capacités pour... Quant à être prof, très peu pour moi !
Je me suis renseignée, mais... C'est compliqué. Il y a plein de réorientations possible, mais un diplôme d'ingénieur semble être la voie dorée.

J'ai arrêté la musique et le dessin depuis, mais j'ai la chance d'avoir mon copain et des amis dans la résidence où je suis qui ne sont pas tous en prépa, histoire de... Penser à autre chose.

J'estime avoir de bonnes méthodes de travail comparé au début d'année, j'arrive toujours à finir mes DMs dans les temps, à apprendre mes démos pour les colles, le travail ne m'effraie plus, c'est la difficulté, les notes et la fatigue qui me rendent vulnérable.

Revenir en haut Aller en bas
Zyos



Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 27/11/2016

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Mar 29 Nov 2016 - 21:45

Hello,

Premier sujet que je lis, et ça me parle, j'espère que mon expérience pourra aider car j'ai un parcours scolaire très houleux.

Trouver sa voie c'est très difficile, surtout de nos jours. Avant, entrer dans des écoles était assez rare, les gens qui le faisaient étaient soit particulièrement bons, soit avaient l'argent. Aujourd'hui, le savoir s'est démocratisé et on a fait des études une "voie dorée" comme tu le dis, et on a spécialisé ça dans les milieux scientifiques.
On nous demande de choisir dans quoi on va s'enfermer pendant les prochaines années, souvent on ne sait pas ce qu'on veut, et franchement, on peut s'attendre à se réorienter dans la vie même plus tard.

Tout ça pour dire que : tu n'es pas nulle. Tu as un environnement familial qui fait que tu t'es dirigée dans une voie, et tu te mets une pression qui vient en partie d'eux. Mais les études, c'est ton avenir, ce n'est pas eux, il ne faut pas craindre de décevoir quelqu'un. Tu sais, j'ai déçu et déçu mes parents, et finalement, quand j'ai trouvé ma voie, je me suis défoncée pour y arriver (seule, du coup). Ils s'en sont rendus compte et depuis ils me soutiennent à mort même s'ils ne comprennent pas.

Tu devrais peut être essayer d'en parler avec eux ?

Sinon j'avais suivi le programme "passeport réorientation" (ou réosup) à la chambre du commerce et de l'industrie. Ca ne se fait pas partout, il faut que tu contactes la CCI et leur demande si ça se fait (ou bien chercher sur le net) et en fait tu es accompagnée dans ta réorientation. J'avais passé des test de personnalité, mon conseiller m'avait longuement aidée et m'avait aidée à faire des lettres de motivatin, refaire mon CV... bref un vrai accompagnement !
Revenir en haut Aller en bas
The Void



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Mar 29 Nov 2016 - 22:16

Merci de ta réponse Zyos,
Le plus stupide dans cette histoire c'est que je sais bien que ma famille me soutiendra quoi qu'il arrive et qu'ils ne cherchent pas à me mettre la pression. Je suis quelqu'un de très stressée et je suis responsable de l'état où je suis actuellement...
Mais j'ai un peu peur d'en parler, je sais qu'il vont s'inquiéter et me pousser à rester, parce-qu'on a tous eu les mêmes doutes à cette période là de prépa...


Pour se réorienter, ma prépa sait comment s'y prendre avec les élèves, en plus, notre prof de maths est adorable, même quand ça ne le concerne pas il veut tout faire pour aider, je sais qu'il a déjà réorienté un élève en fac d'anglais. Mais merci de ton aide!

Après j'ai toujours des questions existentielles en tête : se réorienter pour faire quoi, aller où? J'aime les sciences, mais je ne suis pas sûre qu'elles m'aiment moi.
Au moins je pourrai finir cette année de MPSI pour avoir mon équivalence L1. Après, soit je me fait réorienter, soit on me met en PSI, mais quitte à choisir j'irais plutôt en maths spé...(et vu mon niveau en SI et en physique ça serait mieux)
Le truc c'est de tenir bon...
Puis.... Mes rêves sont plutôt rangés dans le domaine "hobbies" parceque c'est compliqué d'en faire un métier de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Zyos



Nombre de messages : 11
Age : 26
Date d'inscription : 27/11/2016

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Mar 29 Nov 2016 - 22:31

Tu parles à une costumière Smile Et ex musicienne, beaucoup de gens casent ça dans le domaine du loisir.
Quand on vit d'une passion, on en chie, je ne te le cacherai pas, mais c'est un choix qui fait que chaque jour on est heureux du travail qu'on fait (d'autres jours un peu moins :p Et on a des doutes aussi, un peu tous les jours en fait, quand on est indépendant, c'est pas facile, mais je sais que ça a a été une révélation quand j'ai décidé de franchir le pas).

C'est à toi seule de savoir ce qui te convient, je connais ça : on pourra te dire mille fois de partir, tu resteras et tu te poseras les mêmes questions. Je pense que tu dois t'imaginer : on te dit "reste là c'est normal de douter", tu es soulagée ou déçue ? Et si on te dit "lâche tout" ? C'est comme le jeu de pile ou face : le résultat (selon si tu es déçue ou soulagée) te donne ta réponse.

Après, tu sais, un travail c'est un travail. A moins de faire partie des gros passionnés, un jour, tu vas juste travailler car t'as besoin de sous. Et parfois avoir un travail stable permet d'être heureux dans sa vie, car on peut accomplir d'autres rêves qui nécessitent cette stabilité (soi financière soit géographique). C'est avec la force des expériences que tu sauras ce que tu veux.

Aussi, si je peux me permettre un conseil, c'est de prendre soit un été sabbatique, soit une année sabbatique. Dans les deux cas, il faut que tu sortes de ta zone de confort . Vas dans des endroits que tu ne connais pas, rencontre de nouvelles personnes, fais des expériences. Genre.. Faire de la plongée en Espagne, dormir dans un camping à la belle étoile, vas faire du wwoofing dans une ferme en norvège... J'ai eu une période voyageuse, si tu veux je peux même te donner des pistes très effifaces. =)
Revenir en haut Aller en bas
Rise and Carry on



Nombre de messages : 155
Age : 19
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Mer 30 Nov 2016 - 21:25

Oh mon dieu on dira moi ha ha x)

J'étais une très bonne élève en TermS, donc évidemment on m'a poussé en prépa .... mais j'ai résisté et je n'y suis pas allée, tout simplement parce que je savais que je ne le supporterais pas. J'aurais pu, j'avais les capacités de faire MON métier (véto) mais je savais que la prépa me briserait.
Je suis donc partie en fac, puis j'ai arrêté parce que les sciendes de l'éducation et la psycho ne m'allait pas
J'ai travaillé, je me suis battue avec mes parents et aujourd'hui je suis de nouveau à la fac, en L1, dans des études d'histoire/geo/archeo/anthropo et bon sang que j'aime ça !

Tout ça pour dire qu'il faut savoir ce que tu veux, je sais que c'est très dur à faire, mais oblige toi a te poser et à regarder tes options
Je savais que la prépa ne m'irait pas, détruisant ainsi le seul métier que j'aimais et à force de réfléchir j'ai trouvé que je n'ai pas de vocation, pas de métier qui me plairait plus que tout
Mais ce n'est pas grave, ca arrive, bcp de gens sont dans mon cas.
J'ai pas d'idees de metier, meme encore maintenant, alors j'ai décidé de faire des études que j'aime et me laisser porter par les opportunités
Je trouverais un métier que j'aimerais ou peut être pas, mais j'en aurais un

Bref, va dans des CIO, des forum des métiers et pose toi les bonnes questions

Je sais que c'est long et difficile, mais au final on en sort grandit !
Revenir en haut Aller en bas
Peach



Nombre de messages : 26
Age : 27
Date d'inscription : 02/12/2016

MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Sam 3 Déc 2016 - 8:19

Pareil pour moi, brillante en TermS, donc mes parents m'ont poussés à m'inscrire en médecine.
J'ai raté la première année haut les mains et me suis inscrite dans une école d'infirmière pour finalement attérir aide-soignante. Et sérieusement, ce boulot me plaisait, parce que le choix venait de moi.

Aujourd'hui je me réoriente même si je suis toujours dans le plus total flou Wink
Je prépare un concours Petite Enfance et viens de décrocher un CDD chargée d'information.

Bref, tout ça pour te dire que le choix, ben faut qu'il vienne de toi, de tes envies.
On est souvent guidés par la réussite des parents depuis tout petit, des fois sans s'en apercevoir.

Quand j'étais en médecine et que j'ai su que j'avais ratée la première année, ma première pensée concernait ma mère, "je l'ai déçue". Je me suis rendue compte que je voulais faire quelque chose qui me donnerait envie de me lever tous les matins sans penser argent toute ma vie. Pour moi le déclic a été le départ de la maison familiale. A partir de ce moment là, j'ai choisi mes études sans l'influence de ma mère ..


Pose-toi la question de ce que tu veux vraiment, prends un choix pour ton avenir en prenant en compte que tes envies et ambitions. J'espère que ça ira vite mieux en tout cas ..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour à la case départ.   Aujourd'hui à 11:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour à la case départ.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour à la case départ
» repartir à la case départ pour suicide
» Le rétablissement de toute chose,avant le retour du Seigneur Jésus Christ
» Une minute avec Marie?: Le Grand Retour de Notre-Dame de Boulogne (I)
» Liens retour et partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: