Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques petites questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Quelques petites questions   Jeu 28 Avr 2016 - 0:10

Bonsoir,

J'ai quelque questions par rapport au traitement psychothérapie/traitement médical.
J'ai déjà vu une psychiatre qui m'avait prescrit des antidépresseurs et des anxiolitiques pendant ma dépression l'année dernière et les antidépresseurs n'étaient pas efficaces le traitement n'a pas été long puisque je ne l'ai pas terminé ayant fait une TS médicamenteuse quelques temps après j'ai coupé tout rapport avec les médicaments sans doute par peur.

En ce qui concerne les psychologues je voudrais savoir quelle est la différence avec un psychothérapeute ?
Est-ce que la prise en charge de traumatismes doit être prise en compte dans le choix du type de professionnel ?

J'aimerais savoir aussi qu'elle démarche je peux faire pour éventuellement savoir si j'ai un trouble de l'humeur ou essayer de savoir ce qui peut causer la tristesse que j'ai depuis toute petite j'aimerais vraiment savoir s'il y a quelque chose ou pas pour peut-être mieux adapté une thérapie à ce que j'ai besoin, comment puis-je le faire de façon à ce que mes parents ne le sachent pas ? (je suis sous la mutuelle de mes parents)  

Est-ce que les antidépresseurs sont plus efficaces combinés à une thérapie ou est-ce que c'est tout aussi envisageable de commencer un traitement médical en attendant une thérapie si on me le propose ?
Est-ce que dire la vérité sur les pensées suicidaires c'est mieux de l'éviter ? Je sais qu'on ne peut pas vraiment être hospitalisée contre son gré mais j'aimerais éviter qu'on m' embête à ce propos si je suis honnête.

Finalement pour ceux qui ont fait cette démarche là est-ce que ça vous a beaucoup aidé ?
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Jeu 28 Avr 2016 - 11:57

la différence entre un psychologue et un psychothérapeute c'est qu'un psychologue a un diplome de psychologie, un psychothérapeute n'a aucun diplome officiel

oui oui ça peu paraitre abbérrant mais n'importe qui peu mettre un plaque de psychothérapeute, seulle condition: etre adhérant dans une association plus ou moins officielle

niveau prise en charge par la sécu et/ou la mutuelle ba c'est simple, y'en a pas!... parfois certaines bonnes mutuelles ont un forfait qui ne couvre que 2 ou 3 séances

un psychologue n'est pas médecin, il ne peux donc pas prescrire de médicaments...

pour le match psychotérapies/médicaments sur du long terme c'est la psychotérapie qui gagne!

malgré tout les médicaments peuvent etre utiles en béquille. dans les troubles psy c'est souvent un déséquilible dans les neurotransmetteur du cerveau qui fait que l'on ne parviens plus à gerer les choses les médicaments peuvent temporairement aider à rétablir cet équillibre mais ne permettent pas de gerer le problème de fond (assumer un évenement traumatique, gerer une maladie psy plus durable au quotidien...) dans tous les cas donc il est indispençable de suivre une psychothérapie pour "apprendre à vivre avec"

des thérapies y'en a des tas, certaines peuvent durer plusieurs années d'autres sont plus courtes à toi de voir ce qui te conviens le mieux...

au niveau de l'hospitalisation, désolé de te dire que l'hospitalisation à la demande d'un tiers peux aller très vite... en gros on l'invoque quand tu te met toi meme en danger ou que tu met les autres en danger... après ouai le système français est moisi donc tu a les 2 extrèmes: soit on t'hospitalise pour pas grand choses soit on te vire alors que tu est en demande de cette hospitalisation parce que tu ne te sent pas sécure... dans tout ça le mieux si tu sent que tu a besoin ou va avoir besoin d'une hospitalisation dans les prochains mois il vaut mieux éviter l'urgence, faire des recherches sur les cliniques privés dans ta région et préparer cette hospitalisation plus sereinnement.

voilà j'espère que mon bla bla t'aura un peu éclairé sur les choses^^
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Sam 30 Avr 2016 - 18:40

Je te remercie de ta réponse !

Donc si je me rend dans un CMP pour voir un psychiatre il serait plus compétent pour chercher à savoir ce qui explique une mélancolie depuis l'enfance ? Je pense que ce serait déjà bien que je m'occupe de ça en premier, d'ailleurs je préférai savoir qu'il y à vraiment une explication et que ça peut se régler ça me donnerai déjà plus envie de faire une thérapie.
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Dim 1 Mai 2016 - 10:05

Un psychiatre en CMP ou en libéral... c'est remboursé par la sécu, un psychiatre est médecin...

après oui avoir un diagnostique sur ta mélancolie et autres symptomes potentiels peut t'aider à mieux te comprendre et oui la thérapie poura t'aider à mieux gerer ça au quotidien sous réserve que tu trouve les bons psychiatre et les bons thérapeutes

après tout ça est à double tranchant, comme je te l'ai dit c'est important que tu trouve des psy avec qui "le courrant passe".l'errance diagnostique puis l'errance de suivi n'est pas facile à gerer... avec un peu de chance tu tombera tout de suite sur les proffessionnels qui te conviennent mais il est aussi possible que tu galère pendant des mois voir des années avant de trouver...

pour choisir un psy évite de prendre la liste du botin dans l'ordre, essaye de te renseigner par le bouche à oreille, les avis sur internet, renseigne tois sur les formations que les psy que tu va voir ont eu...

quand tu va voir un psy si au bout de 2 ou 3 séances il ne te convient pas n'hésite pas à en changer, et si il te dit des énormités n'hésite pas à fuir

pour le CMP il y a souvent des listes d'attentes de plusieurs mois voir un an ou 2 et une fois pris en charge tu a moins le choix de changer de psy ou de thérapie qui pourrais te convenir... après tu peux tomber aussi sur un CMP ouvert à tout un tas de choses donc tu aura ce choix

bref encore une fois la psychiatrie que ce soit dans le système privé ou public tu a tout et son contraire des trucs très bien ou maltraitants

au final je ne te conseil pas grand choses, c'est à toi de faire tes choix, d'entamer ou non ces démarches, avec tel ou tel psy, orienté vers tels ou tels courrants psy... moi comme les autres on peu te donner quelques conseils pratico pratiques, on peu te soutenir, témoigner de nos experiences mais au final c'est a toi de faire tes choix...
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Dim 1 Mai 2016 - 11:11

Ah bah oui j'avais oublié que c'était remboursé et qu forcément mes parents vont le voir avec la mutuelle --"

Merci de ta réponse ça répond à pas mal d'interrogations Smile
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Lun 2 Mai 2016 - 16:25

la mutuelle pas sur mais la sécu oui^^
idem pour le CMP...

après si tu est collégienne/lycéenne/étudiante tu peux commencer par le service de santé de ton établissement... si tu a une infirmière elle pourra toujours t'écouter/te conseiller/ faire le lien avec tes parents

à la fac par exemple y'a souvent un pole santé avec médecin et autres spécialité... au pire ils pourront t'orienter au mieux ils pourront faire eux meme un diagnostic
Revenir en haut Aller en bas
Dody

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 24
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Lun 2 Mai 2016 - 18:06

Je voulais revenir sur la différence entre psychothérapeute et psychologue et sur la réponse qui t'a été apporté.

"Le titre de psychothérapeute est désormais encadré. Ainsi, il n'est plus possible de s’autoproclamer psychothérapeute du jour au lendemain et d'ouvrir son propre cabinet. Si la plupart des psychothérapeutes sont également psychiatres ou psychologues, les autres professionnels doivent remplir les conditions suivantes : avoir validé une formation universitaire de 5 ans minimum ainsi que 5 mois de stage professionnel dans un établissement public ou privé. Quant aux psychologues ou aux psychiatres, ils peuvent faire la demande du titre de psychothérapeute aux agences régionales de santé."

C'est pour les psychanalystes en fait où il n'y a pas vraiment de formation, il suffit d'avoir suivi une psychanalyse soi-même il me semble.
Mais par contre les psychiatres et psychologues peuvent proposer des psychothérapies.

LittleLady a écrit:

Est-ce que les antidépresseurs sont plus efficaces combinés à une thérapie ou est-ce que c'est tout aussi envisageable de commencer un traitement médical en attendant une thérapie si on me le propose ?
Est-ce que dire la vérité sur les pensées suicidaires c'est mieux de l'éviter ? Je sais qu'on ne peut pas vraiment être hospitalisée contre son gré mais j'aimerais éviter qu'on m' embête à ce propos si je suis honnête.

Finalement pour ceux qui ont fait cette démarche là est-ce que ça vous a beaucoup aidé ?

Les antidépresseurs sont bien sûr plus efficaces si tu suis une thérapie en même temps, puisqu'ils servent à atténuer les symptômes alors que la thérapie va traiter la cause du problème.
Pour ce qui est des pensées suicidaires, moi je te conseille d'être honnête. Mais il faut peut-être pas commencé par ça, voir comment tu le sens au cours de l'entretien aussi. Moi j'ai été honnête et on ne m'a pas embêté avec ça en tout cas. Après peut-être que s'ils sentent que tu te mets trop en danger ils peuvent te proposer une hospit, mais à partir du moment où tu consultes de toi-même tu as plus de "pouvoir" je pense.

Dernier point, si tu te rends dans une Maison des Adolescents ou que tu choisis de consulter en CMP, tes parents ne seront pas averti puisque tu n'as aucun frais à débourser.
Pour le CMP tu donnes juste ta carte vitale au 1er rdv et ça s'arrête là.
Ah oui et aussi, pour ma part, j'ai appelé le CMP et j'ai eu le 1er rdv avec un infirmier une semaine après, avec un psychologue au bout de deux semaines, et le psychiatre le moins suivant, donc ce n'est pas toujours des délais d'attente extrêmement long, ça vaut le coup de tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Lun 2 Mai 2016 - 20:34

Merci !

J'ai envoyé un mail hier au bureau d'aide psychologique universitaire et la sécurité sociale étudiante prend tout en charge et il y a des psychologues et psychiatres donc je pense y faire un tour prendre un rendez-vous cette semaine (l'attente est de 1 mois).
Comme ça j'espère pouvoir résoudre au moins un souci question santé mentale.
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Mar 31 Mai 2016 - 1:14

J'ai rendez-vous vendredi matin. (déjà la secrétaire était pas très très agréable au téléphone et m'a demandé deux fois pourquoi je voulais voir un psychiatre, j'ai juste dit que c'était plus adapté à ma situation, j'avais pas envie de raconter ma vie)

C'est une femme médecin généraliste et psychiatre que je vais voir. Je ne sais pas du tout comment expliquer pourquoi je viens, j'ai peur d'être maladroite et qu'elle pense que je raconte n'importe quoi si je lui dis que je suis sûre que il y a un souci avec mon humeur ou quelque chose qui ressemble à ça en tout cas. C'est comme si je posais déjà un diagnostic toute seule et j'ai peur qu'elle le prenne mal.
Revenir en haut Aller en bas
menthe



Nombre de messages : 18
Age : 34
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Jeu 2 Juin 2016 - 12:31

Coucou,
c'est normal d'avoir peur.
Elle est médecin, toi tu es patiente. Normalement c'est à elle de trouver le comportement adéquat.
Toi vas y comme tu es, vas y avec tes doutes et tes questions, avec tes certitudes aussi.
C'est un premier rendez vous, il y aura le temps que tu la vois fonctionner...

Je te souhaite bon courage pour vendredi Wink tiens nous au courant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Ven 3 Juin 2016 - 14:36

Ça s'est bien passé j'ai dû passer une demie heure avec la psychiatre. J'ai expliqué pourquoi je venais et elle m'a poser plusieurs questions sur mon environnement familial social ce genre de choses. Je dois la revoir jeudi prochain. J'ai essayé de lui expliquer pourquoi je pense que être triste depuis des années n'est sûrement pas normal et la différence qu'il y avait quand j'ai fais une dépression pour qu'elle comprenne bien le souci. Elle prenait le temps de réfléchir aux questions à me poser parfois je voyais qu'elle disait rien pour que j'en dise plus. Il y a des tas de choses que je n'ai pas encore abordé parce que je voulais vraiment qu'elle prenne le temps de comprendre au lieu de se focaliser tout de suite sur des événements de vie. J'espère qu'elle saura mettre le doigt sur ce qui cloche.
Revenir en haut Aller en bas
menthe



Nombre de messages : 18
Age : 34
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Ven 3 Juin 2016 - 14:38

Voila une très bonne nouvelle Wink
je suis contente que ça se soit bien passée Wink

Prochaine étape jeudi prochain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Dim 12 Juin 2016 - 18:39

J'ai mon 3ème rdv jeudi prochain. On à quasiment tout abordé, elle me pose différentes questions, ce qui est bien c'est que je suis assez à l'aise pour répondre à ses questions, parce que certains sujets sont impossibles à aborder pour moi en face à face sans pleurer et avec elle ce n'est pas le cas, j'arrive à répondre et expliquer sans soucis et je pense que ça peut faire avancer les choses assez vite.

Mais on n'a pas parlé de faire un suivi, quand je suis venue la première fois je lui ai simplement expliquer que je venais parce que j'étais quelqu'un de très triste depuis l'enfance et que je commence à me dire que ce n'est pas forcément normal d'être comme ça, et on arrive déjà à la 3ème séance et je me demande combien de fois je vais venir, si elle va réussir à trouver ce qui cloche ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Mar 14 Juin 2016 - 19:53

tu sais un diagnostique psy se fait rarement en une seule scéance^^

comme tu l'a très bien dit le psy a souvent besoin de connaitre un peu l'histoire de la personne avant d'établir un diagnostique et d'envisager une thérapie...

certains psychiatres aussi ne veulent pas exprimer de diagnostic... effectivement y'a des pours et des contres^^

après tu peux aussi en parler avec le toubib, si toi tu sens que tu a besoins de poser un mot concret sur tes symptomes tu peux lui demander clairement... reste que avoir un mot sur les symptomes ça peu aider mais ça ne résout pas grand choses... c'est comme si on te disait "t'a une jambe cassée" mais que derrière on ne mettait pas de platre, c'est aussi pour ça que certains psychiatres ne veulent pas donner de diag...

d'autres psy craignent que les patients s'enferment dans une étiquette... une étiquette ça peut etre moteur comme ça peut etre destructeur... si on reprend l'exemple de la jambe cassée on peut autant se dire "j'ai une jambe cassée, OK on me met un platre et dans un mois c'est reparti!" que "j'ai une jambe cassée merde je vais resté paralysé, ma vie est foutue"

alors forcément à l'anonce du diagnostique on a des doutes, on a peur de ne pas s'en sortir... certains rebondissent et cherchent des solutions avec l'aide de leurs amis, de leur médecin d'autres s'engluent et s'éternisent dans l'idée que leur vie est foutue...
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Lun 27 Juin 2016 - 15:54

J'ai eu rendez-vous il y à plus d'une semaine, le prochain est dans deux semaines. J'ai été un peu déçue du dernier rendez-vous parce qu'il n'a duré qu'un quart d'heure au lieu de la demie heure habituelle, en 15 minutes on à pas vraiment le temps de farfouiller un sujet. Elle persiste à ce que je trouve une explication à mes sauts d'humeur. Pourtant j'ai vraiment essayé de lui faire comprendre que tous ces moments de tristesse que je ressens depuis l'enfance ne se déclenchent par rien de particulier, ça vient sans raison, il ne se passe rien ou je ne pense pas vraiment à quoi que ce soit. Je différencie vraiment les moments de déprime quand je ressasse des choses, et ces moments de déprime qui arrivent subitement . Si je suis venue la voir c'est parce que justement je suis incapable d'expliquer ça. Mais elle m' a dit qu'il faut comprendre d'où ça vient et comment ça part le soucis c'est qu'il n'y à pas d'explication, je peux être d'humeur normale, et quelques heures après partir en grosse déprime, comme ça d'un coup. Et j'attends que ça passe, parfois ça dure plusieurs heures, ou toute la journée quasiment. Et c'est très régulier. Ça fait des années que je cherche à comprendre pourquoi ça vient d'un coup, je me suis crue parano sur les bords, mais j'en fais pas exprès, je ne contrôle pas. En bref, je ne sais pas ce qui cloche ce que je sais maintenant c'est que ce n'est pas possible que ce soit mon caractère, en tout cas c'est handicapant à force. Mais je ne vois aucun élément déclencheur et elle reste vraiment dans cette position de chercher à tout prix une raison. C'est sûrement sa façon de travailler mais c'est déstabilisant d'entendre ça. C'est comme si elle ne me croyait pas.
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Lun 27 Juin 2016 - 20:24

peut etre elle veux savoir le contexte de la periode ou ça a commencé... raconte lui le contexte familial de ton enfance, comment ça se passais à l'école... essaye aussi de lui détailler une "crise" type d'aujourd'hui meme si y'a pas vraiment de trucs particuliers...

si tu te sent pas de dévelloper tout ça tu peux peut etre lui écrire, tu lui donnera le papier la prochaine fois...
Revenir en haut Aller en bas
Lux in tenebris

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 23
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Quelques petites questions   Lun 27 Juin 2016 - 21:06

Merci de l'idée je n'y avais vraiment pas pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques petites questions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques petites questions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petites questions betes ^^
» Quelques petites questions pour la PCSI et l'internat
» Quelques petites questions
» Bonjour, nouvelle venur et quelques petites questions...
» cas pratique : 5 petites questions courtes svp...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: