Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AD et études

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: AD et études   Ven 11 Mar 2016 - 20:47

Bonjour, je n'ai pas vu de post concernant ce sujet ailleurs, mais s'il existe merci de m'en envoyer le lien.

J'ai pris un rendez-vous chez un psychiatre dans le but de faire la demande pour commencer un traitement AD / anxio / autre je n'y connais pas grand chose, mais plus j'y pense et plus j'ai peur que cela ait un impact dans les études que je poursuis, voire dans le peu de relations que j'ai. D'un autre côté je suis épuisé de badder 75% du temps, d'angoisser, de m'am, de bouffer sans arrêt ...

Si je vous demande votre avis, c'est parce que j'ai déjà eu une mauvaise expérience par un psychiatre peu sérieux (pour info je n'avais pas commencé le traitement qu'il m'avait prescrit). Merci de me rassurer, de me dire que je ne me transformerai pas en bulot ambulant, ou si c'est le cas m'avertir du potentiel danger, que je réfléchisse vraiment à deux fois avant de démarrer un traitement avant la fin de mes études (après je m'en fous :q ).
Revenir en haut Aller en bas
anaam



Nombre de messages : 706
Age : 22
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: AD et études   Ven 11 Mar 2016 - 22:59

C'est indiscret de te demander quelles études tu fais ?

Parce que je n'ai jamais pris d'AD ni d'anxio ni rien du tout d'ailleurs. Mais je pars du principe que la santé est plus importante que les études.
De toute manière on supporte tous +/- bien les molécules des médicaments donc même si quelqu'un d'ici était HS, peut-être que toi non et vice-versa.

Après si tu as un concours à la fin de l'année (prépa, médecine, concours nationaux) je peux comprendre ton appréhension et laisse les autres membres plus renseignés te répondre. Parce qu'avec ce type de filière, je sais qu'on est à l'heure de révision près parfois.
Sinon pour tout autre examen (FAC ou BAC), je pense pas que ça te ralentirait à ce point, et même si c'est le cas, ça durerait pas bien longtemps. Au mieux, ça diminuerait tes angoisses et te permettrait au bout de quelques semaines de devenir bien plus performant.

Après y a une notion de quantité aussi. Et je pense pas que vu tes troubles on t'assomme avec de fortes doses Smile
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 11:47

Merci pour ta réponse.

Je suis en première année de licence en Sciences de la Terre (enfin c'est un portail scientifique, je ne sais pas si vous connaissez Wink  ).

Citation :
De toute manière on supporte tous +/- bien les molécules des médicaments donc même si quelqu'un d'ici était HS, peut-être que toi non et vice-versa.

Oui c'est vrai j'avais lu ça ailleurs aussi, comme quoi il y aurait presque plus d'écart entre deux personnes que deux molécules.

Citation :
Sinon pour tout autre examen (FAC ou BAC), je pense pas que ça te ralentirait à ce point, et même si c'est le cas, ça durerait pas bien longtemps. Au mieux, ça diminuerait tes angoisses et te permettrait au bout de quelques semaines de devenir bien plus performant.

C'est un peu quitte ou double quoi. L'idée dans tout ça est que vu qu'il me reste encore X années à faire des études, c'est effrayant de se dire qu'il va falloir résister aux megabads ces X années.
Revenir en haut Aller en bas
Stone_Or_Die



Nombre de messages : 279
Localisation : Nowhere
Date d'inscription : 01/10/2015

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 12:44

Je sais que quand j'étais sous temesta, je perdais pas mal niveau reflex (je me suis déplacer le coccyx comme ça) et en capacité cognitive. En gros, j'étais encore plus lent que je le suis.
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 12:47

J'suis quelqu'un de plutôt vif, mais effectivement c'est ce genre d'effet secondaire qui m'horrifie.
Revenir en haut Aller en bas
soap474



Nombre de messages : 23
Age : 16
Localisation : En théorie, par ce que en théorie tout se passe bien.
Date d'inscription : 28/02/2016

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 17:48

Je peut te répondre pour les anxiolytiques, la plupart te ralentissent vachement je suis quelqu'un de plutôt vive et ça m'emmerde vachement mais je suis réellement moins angoissée, je tremble plus et mon coeur bats bien moins vite (quand on est à 90 de puls ça fait la différence) après j'ai pas encore pris d'AD.
Mais peut être peut tu te soigner uniquement grâce à une psychothérapie et autres ? Le passage à la médication n'est pas du tout obligatoire, surtout si tu n'as pas d'envie suicidaires, enfin peut être en a tu ? Enfin voilà tout ce que je sais.
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 18:46

mmh c'est vrai que ce n'est pas rassurant scratch

Mon mal-être se traduit surtout pas des pensées obsessionnelles, des idées mentales qui m'oppressent. Même si je horriblement angoissé pour le futur post-études, je n'ai pour l'instant pas de pensées suicidaires fréquentes, et quand j'en ai je sais bien y résister, pas de risque de ce côté-là. J'avais pensé aux AD / anxio pour espérer les détruire, gagner plus de quiétude au quotidien. Et aussi parce que plus ça va, et plus je désespère des professionnels de santé ... ce qui ne m'empêche pas de continuer à consulter.
Revenir en haut Aller en bas
anaam



Nombre de messages : 706
Age : 22
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 18:47

Au pire qu'est-ce qui t'empêche d'essayer de débuter et d'arrêter le traitement si c'est vraiment invivable ?

Après, il n'y a que toi qui peut calculer le niveau de risques/opportunités.
Déjà au niveau de tes études : es-tu en difficultés ou pas ? Est-ce que cela te demande beaucoup de travail personnel et donc de concentration ? Arriverais-tu à réorganiser ton planning de travail sans problèmes si tu devais effectuer certains travaux plus lentement ?
Et au niveau de ta santé : vas-tu si mal que ça ? Pourquoi ton médecin/psy propose de te mettre sous traitement ? As-tu fréquemment des angoisses qui bloquent ton apprentissage/qui t'empêchent de vivre convenablement ? As-tu des pensées suicidaires ? Penses-tu que tu pourrais passer à l'acte ?

C'est tout ceci qu'il faut prendre en compte. Par exemple, si t'es suicidaire +++, je te dirai bien qu'un traitement ne pourrait que te soulager et qu'après, le travail, ça peut se réorganiser en prenant en compte ton possible - mais pas sûr - ralentissement. De plus, tu gagnerais vachement en qualité de vie.
A contrario, si c'est des angoisses très ponctuelles, gérables et/ou que tes études sont trop difficiles ce serait à discuter avec ton médecin.
Mais ici on ne peut pas te dire de prendre/ou pas prendre. Cela dépend de ce que ton médecin et toi même décideraient ensemble.

Surtout que comme je l'ai dit, ça dépend de la molécule et de sa quantité. Il faut donc que tu en parles avec un mèdecin de cette inquiétude, il rédigera son ordonnance en fonction de tes craintes.
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 20:18

M'oui, après tout. Rien ne m'oblige de m'y tenir si je vous mes capacités diminuer.

Dans tous les cas je verrai ça avec le psychiatre, je demandais simplement des conseils suite à une expérience décevante, mais je suis bien conscient qu'il est de toute façon impossible de quantifier une réponse totalement fiable à ce genre de questionnement, même pour le professionnel j'ai envie de dire.

Merci en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: AD et études   Sam 12 Mar 2016 - 23:57

Tout dépend des anxio et AD que tu aura en fait.
Si tu es sous atarax (anxio) ça sera pas la même que sous xanax (anxio) ou encore tercian (anxio).
D'ailleurs, vus que ce sera ta première "rencontre" avec le joyeux monde des médocs, tu sera surement mis soit sous un traitement léger pour débuter, voir juste avec une cure de vitamine D. Histoire de commencer en douceur, tu n'aura surement pas un traitement AD directement. Sauf si tu es déjà passé par là au part avant.
Les AD, ça joue pas pareille au jour le jour. Pas le même effet en fait (lol, c'est pour ça que ça a deux noms différents. LOL)

Personnellement, j'ai été sous Deroxate et atarax (mais je faisais de la merde avec donc je ne suis pas une référence) et j'ai juste senti mon moral et humeur se stabiliser un peu plus facilement que d'habitude.
Moins de saute d'humeur allant de l'oeuphorique à la crise d'angoisse morbide.
Même si j'en avais encore.
Ce petit ralentissement dans les humeurs m'a à l'inverse beaucoup aidé dans la vie de tout les jours.

Après, aucune nuisance avec tes études ou ton entourage. Au contraire, si t'es plus stable, t'arrives alors aussi mieux à gérer tes cours, le stresse, le monde, tes relations etc etc

En ce moment je suis sous alprazolam (xanax, de son petit nom) et excitalopram  (séroplex) et je n'éprouve qu'une fatigue passagère de temps à autre, le xanax étant un xanxio plutôt costaud. Bien qu'il y ai un effet d'accoutumence au fil du temps donc la fatigue se fait moins sentir (comme le reste des effets en fait).
Le changement s'opérant sur les humeurs (en positif, généralement), ça aide plutôt pas mal avec le reste.

Tu reste quand même maître de toi même hien, faut pas croire ^^


Dernière édition par Brise-patte le Dim 13 Mar 2016 - 12:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Dim 13 Mar 2016 - 8:34

Ok, eh bien merci pour ces précisions.

En effet je recherche cette stabilité. Je pense à l'effet d'accoutumance également, la fatigue doit être plus importante lors des premières semaines, il faut alors résister le temps que tout se mette en place.

L'embêtant avec les fluctuations d'humeur je trouve c'est qu'il biaise le diagnostic du médecin et par la même le traitement qu'il préconise. Je parlais d'une décéption de la part d'un psychiatre justement, mais à y réfléchir de plus près j'avais un comportement particulièrement euphorique ce jour là, résultat je me suis retrouvé avec des boîtes de tercian et paroxetine que j'ai laissé périmer car je les trouvaient un peu ''fort'' pour ce que j'ai. Bon à côté de ça il m'avait ''diagnostiqué'' bipolaire en 20 min, ça veut tout dire Laughing

Une dernière idée m'a traversé l'esprit, selon laquelle le spécialiste éprouverait une certaine ''crainte'' en ne proposant aucun traitement ; si le patient se fout en l'air, il aura quand même une part de responsabilité morale, tandis que s'il prescrit, même en connaissant mal le patient (mais en constatant tout de même un malaise ambiant) il ne prend aucun risque. J'ai raison ?

EDIT

Citation :
Personnellement, j'ai été sous Deroxate et atarax (mais je faisais de la merde avec donc je ne suis pas une référence) et j'ai juste senti mon moral et humeur se stabilisé un peu plus facilement que d'habitude.

Cool ça tombe bien

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa-1003-nevrose-obsessionnelle.htm

Citation :
Traitement

Le traitement repose sur :

   La psychothérapie et la psychanalyse ont des résultats incertains.
   Les antidépresseurs sérotoninergiques (Prozac, Deroxat)
   Les neuroleptiques sédatifs ou anxiolytiques quand l'angoisse est très importante.

Si j'avais su j'aurais fait la demande pour la proposition n° 3 y'a quelques années de ça lol. Plus maintenant, c'est clair.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: AD et études   Dim 13 Mar 2016 - 13:23

SPM a écrit:
OBon à côté de ça il m'avait ''diagnostiqué'' bipolaire en 20 min, ça veut tout dire Laughing
Ahaha, la même!

SPM a écrit:

Une dernière idée m'a traversé l'esprit, selon laquelle le spécialiste éprouverait une certaine ''crainte'' en ne proposant aucun traitement ; si le patient se fout en l'air, il aura quand même une part de responsabilité morale, tandis que s'il prescrit, même en connaissant mal le patient (mais en constatant tout de même un malaise ambiant) il ne prend aucun risque. J'ai raison ?
Honnêtement je ne pense pas. J'en sais fichtre rein d'un autre côté mais je ne pense pas. Vu les dérives beaucoup plus graves et évidentes des commises régulièrement par les cortèges médicaux, je ne pense pas que ça ai grande importance pour un médecin.
Et vu le problème d'ailleurs que soulèvent les AD, je ne pense pas qu'ils soient tout fan d'en distribuer facilement. Ca doit dépendre franchement des médecins.


Citation :
Personnellement, j'ai été sous Deroxate et atarax (mais je faisais de la merde avec donc je ne suis pas une référence) et j'ai juste senti mon moral et humeur se stabilisé un peu plus facilement que d'habitude.

Après, le truc moins cools avec les AD (notamment les sérotoninergiques) c'est les effets de sevrage à encaisser en fin de traitement.
Le séroplex à l'avantage d'être un AD "capteur de sérotonine" (je ne sais plus le terme exacte) c'est que les effets de sevrages sont beaucoup moins chiant.

Enfin, c'est moins avis, voila voila...
Revenir en haut Aller en bas
Stone_Or_Die



Nombre de messages : 279
Localisation : Nowhere
Date d'inscription : 01/10/2015

MessageSujet: Re: AD et études   Dim 13 Mar 2016 - 14:11

et surtout, éviter les AD avec n'importe qu'elle drogues, surtout les emphéts.
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Dim 13 Mar 2016 - 16:46

Ah d'accord, je note ton point de vue, j'ai sûrement une position trop externe et égocentrique vis-à-vis de ce cortège médical.

Stone or Die, merci pour ta prévenance mais ce n'est pas au programme ^^
Revenir en haut Aller en bas
soap474



Nombre de messages : 23
Age : 16
Localisation : En théorie, par ce que en théorie tout se passe bien.
Date d'inscription : 28/02/2016

MessageSujet: Re: AD et études   Mer 16 Mar 2016 - 12:46

Par rapport à la fatigue dont tu parle cela fait deux mois que je suis sous Tercian et avec les 10 gouttes que j'avais le soir pour dormir j'était crever, maintenant j'ai 50 gouttes plus 10 à 25 gouttes en si besoin et j'ai des palpitations, vertiges et je suis encore plus fatigué par contre on peut noter que si je prends les 50 gouttes à 21h30 vers 22h20 je commence à m'endormir, donc je m'endors bien plus vite qu'avant.
Après chaque traitement doit être adapté à chaque patient.
Bon courage en tout cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Mer 16 Mar 2016 - 18:59

En effet, et j'espère ne pas avoir à foirer X marques / dosages avant de trouver les bons. Enfin je verrai bien, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: AD et études   Mer 16 Mar 2016 - 19:06

Suis ton ordonnance et ce que te conseil ton pyschiatre (ou autre) sans ololol médics, ça sera déjà un bon début ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dody



Nombre de messages : 836
Age : 23
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: AD et études   Mer 16 Mar 2016 - 19:55

Ton médecin/psychiatre s'il est compétent, sera aussi là pour écouter tes craintes, et adapter ton traitement en fonction de tes besoins.
Pour répondre à ta question, moi je suis sous xanax (alprazolam) depuis quelques semaines et franchement ça fait du bien de pas être angoissée H24, et je suis pas ralentie ou amorphe, et je lui avais dit qu'il fallait que je reste efficace parce que je suis en master2 et que je peux pas me foirer.
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: AD et études   Mer 16 Mar 2016 - 21:15

Citation :
Suis ton ordonnance et ce que te conseil ton pyschiatre (ou autre) sans ololol médics, ça sera déjà un bon début ^^

Je suis du genre hyper craintif vis à vis de ma santé, même en cas de mégabad  Smile

Citation :
franchement ça fait du bien de pas être angoissée H24

pfff tu m'étonnes ; j'espère +++ que ça va fonctionner pour moi.

Citation :
je suis en master2 et que je peux pas me foirer

En L1 comparé à toi c'est de la rigolade, du coup c'est quand même rassurant Smile

EDIT HS : la vaaaaache ce que j'ai pu mettre comme merde dans mes vieux posts affraid Je pige l'agacement que vous aviez, et paradoxalement vous remercie à postériori pour votre patience lol
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AD et études   Aujourd'hui à 11:46

Revenir en haut Aller en bas
 
AD et études
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation des études en Physique
» Programmes d'études des ovnis dans les pays étrangers
» Reprendre des "études" en étant salarié
» Le travail, les études et la femme
» bourse des études supérieures, comment l'avoir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: