Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des petites ruines et des fleures pourries.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 16:47

Je commence à en avoir mare d'une vie de merde. Concrètement, il n'y aura pas une année dans ma vie où il ne me sera pas arrivée une merde. Une bonne grosse brique sur la gueule.

J'suis censée prendre du temps pour me reposer. J'ai laissé Quentin repartir seul chez nous pour rester seule à Rennes et pouvoir me reposer, travailler le dessin.
Et non, je suis complètement déphasée.

Je dors pas, je compte les cachets qu'il me reste et j'en ai pas assez pour me tuer.
J'ai pas les couilles d'aller me foutre sous les rails, moi j'arrive qu'à attendre à côté et penser à Julie et aux ruines qu'elles à laissée.

Là concrètement je suis entrain gentiment de couler. Y en a mare de cette vie de chien qui me fout des bâtons dans les roues.
Je peux même pas préparer mes concours l'esprit tranquil, je ne peux même pas me concentrer sur le dessin ou me reposer bordel.
Non, à la place je me contente juste de rester en vie, passer outre, attendre que la pluie tombe.

La vie est une connasse. Une saloperie de grosse connasse de merde. Je hais ma vie. Je ne me hais pas, faut pas confondre. Je répugne juste ma vie, ma vie de merde. J'voudrais lui shooter dedans. Lui dégomer sa face. Lui faire un pied de nez. Je vais m'en débarasser.


Dernière édition par Brise-patte le Mar 16 Fév 2016 - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Petite Luciole

avatar

Nombre de messages : 2076
Age : 33
Localisation : Entre-deux
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 17:42

Débarasse-toi des merdes de ta vie, je veux dire par là celles qui sont capables d'être jetée sans jeter ta vie. J'te sens complètement mal et je suis pas douée pour trouver les bons mots en ce moments mais quand ça ne va pas, essaie de trouver une occupation, une musique, un film ou une série, quelque chose à boire ou à manger, n'importe quoi mais une chose qui puisse te faire un minimum de bien, sans pour autant voir la vie en rose d'un coup hein.
Mais essayer de contourner la peine par un plaisir et lui foutre un coup de pied dans sa gueule à cette merde qui t’empoisonne. En prenant merde par merde.

Bon j'sais pas si je suis claire mais dis-moi si tu comprends un peu au moins ce que je veux dire.
Sans écrire un pavé qui ne servirait à rien, je suis là aussi via mp si tu veux écrire, parler pour exprimer des choses. Bref t'as compris.
Revenir en haut Aller en bas
Stana

avatar

Nombre de messages : 2816
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 19:07

Comme dit Petite Luciole, tu peux essayer de faire des choses que tu aimes, même des petites choses. Un film, une musique que tu aimes particulièrement, une promenade, un tour en ville pour aller t'acheter quelque chose qui te fera plaisir, boire un verre dans un bistrot sympa, voire une amie, visiter une exposition, te faire une manucure...quand on se sens très mal, même les petites "démarches" peuvent paraître insurmontables, mais le plus souvent il n'y a que le premier pas qui compte, et après tout s'emboîte naturellement.
Les petits plaisirs, ça n'a l'air de rien, mais ce sont des instants, des moments d'apaisement, des embellies furtives ou non qui ont plus d'importance qu'on l'imagine, tout dépend comment on les vit. Ils sont toujours bons à prendre et sont là pour nous rappeler qu'il n'y a pas que de mauvaises choses dans la vie, même si c'est parfois très difficile.
Essayer de s'occuper les mains et/ou l'esprit d'une manière que tu aimes, et aussi réflechir à des projets, des buts dans la vie, même des petits pour commencer, ça pourrait t'aider je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 19:30

J'ai téléphoné à ma mère. C'est rare ça m'a permis d'avior son avis sur ma proprio.
Je cherche pas vraiment de réconfort quand je l'appelle. Nos discutions sont assez auto centrées sur elle. C'est moche à dire mais elle ne m'écoute pas et me coupe la parole quand je risquerais de m'ouvrir un peu. C'est comme ça, je ne lui en veux pas.
C'est pas comme si un jour nous avions pu être proche elle et moi.

Je vais voir pour quitter cet appartement et par la même occasion ma connasse de proprio.
Je me fiche de savoir si je suis bon ou non aux yeux de la loi. Je me casse.
Ou alors je ne passerais pas l'année.

Je vais probablement passer ces prochains jours en autarcie. M'enfermer moi et moi même ailleurs que dans cet appartement et me couper du reste du monde aussi êut être.

Honnêtement, j'aimerais juste mourir. Mourir quelques secondes, mourir quelques minutes.
Juste oublier ma vie un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem

avatar

Nombre de messages : 2434
Age : 29
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 19:45

Le souci avec la mort, le décès, le trépas, l'expiration, le passage de l'arme à gauche, c'est que c'est définitif.
Alors que la probabilité de vivre des trucs un peu plus sympas dans ta vie à un moment donné est, je pense, loin d'être nulle. Je sais qu'on n'a pas forcément envie d'entendre ça quand on se sent mal mais ça vaut le coup d'être rappelé.

Se reposer, souffler, s'exprimer, voir une chose après l'autre, se mettre hors d'atteinte des nuisibles, se blottir dans les trucs qui font du bien, chercher de l'aide et/ou un espace de répit.
Je reconnais un peu ma mère dans la description des capacités d'écoute de la tienne. J'ai pas (enfin, plus) de souci particulier avec elle, on s'entend bien, mais je ne compte pas sur elle pour les confidences. Je sais de quels problèmes je peux lui parler sans que ça dérive, pour les autres... si j'ai quand même besoin d'elle je la canalise ("soit tu descends d'un étage, tu m'écoutes et tu vois ce que tu peux faire, soit c'est pas la peine de me parler tant que je n'ai pas réglé le problème, sauf urgence"). Mais ouais, chercher de l'écoute bienveillante quelque part et ... non, quoi, c'est jamais agréable.

Je compatis fortement. Tiens le coup !
Revenir en haut Aller en bas
Dody

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 24
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 19:57

Tiens, je crois que j'ai la même mère que toi Lem.
Si jamais tu veux qu'on se revoit cette semaine ou la semaine pro tu me dis Audrey. Voire pour venir dormir chez moi si jamais c'est plus vivable.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 20:40

Wai, c'est un peu ça le soucis avec le suicide. Le truc c'est que je voudrais bien y croire si j'avais pas quotidiennement la confirmation que ma vie est une constance de trucs pourris tombés sur le coin de la gueule.
Je ne demande même qu'à y croire tien.
J'en ai fais des efforts jusqu'à présent. J'en ai chier pour m'en sortir, toujours. Alors concrètement, il est où ce moment où ça ira mieux?
Arbeit macht Frei?
Cette phrase est monstrueuse.
On fait le résumé? J'aime pas faire ça parce que c'est horriblement déprimant:
Gamine j'ai vécu une situation de maltraitance avec mon père qui à aboutie à un procès et la sentence que j'étais une menteuse. Que j'avais mentie sur toute la ligne et ça grace à la super expertise psy.
Au collège j'ai été le parfait cliché de la fille qu'on foutait toujours sur le banc de touche, la "cas sos'" du collège les 4 années durant. A tel point que certains de mes amies se faisait enmerder si jamais ils entraient en contacte avec moi tellement j'étais à fuire comme la peste.
Au lycée j'ai passé les trois ans à m'entérrer avec une belle grosse dépression sur la gueule et j'ai ramé pour m'en sortir avec le lot de merde et les concéquences que ça à entrainé comme les up, les menaces pour me faire exclure du lycée à cause de mon am, cette destruction mutuelle avec ma mère et j'en passe des pires et des meilleurs.
La première année d'étude c'est soldé part une année vraiment dure à encaisser -pour diverse raisons-, une classe plutôt à chier, le divores de mes parents, ma mère en dépression, des relations plus que désastreuse avec elle soldé par des mises à la porte régulières, un procès avec mon père biologique qui n'en fini pas...

Bon d'un autre côté, mon copain pense qu'à force de tout expérimenter je finirais par ne plus avoir de problème pour le restant de mes jours.
J'avoue que j'ai de la peine à le croire ou même que ça ne me rassure que très très très moyennement.
J'aimerais même éviter de devoir tout expérimenté ou presque pour avoir le droit de vivre une vie tranquille.


Bonjour le débalage de life ok cool posey.


Dernière édition par Brise-patte le Mar 16 Fév 2016 - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stana

avatar

Nombre de messages : 2816
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 21:00

Mon père dit toujours qu'il vaut mieux manger son "pain noir" avant de manger son "pain blanc" plutôt que l'inverse^^j'espère pour toi que ton copain a raison^^en tout cas ça vaut la peine d'attendre un peu de voire si une embellie durable peux arriver, si le vent ne vas pas finir par tourner au bout du compte.

 La psychiatrie n'est pas une science exacte, la preuve Mad  ça doit être d'autant plus révoltant que beaucoup de gens croient ce que disent ce genre de personnes parce-qu'ils sont sensés s'y connaître...mais toi tu as ta conscience pour toi, tu sais bien que tout ce qui t'es arrivé est hélas vrai. Ici personne ne met ta parole en doute, et ton copain non plus. Tu n'es pas seule contre tous à connaître la vérité biz


Dernière édition par Stana le Mar 16 Fév 2016 - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem

avatar

Nombre de messages : 2434
Age : 29
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 21:11


Il y a sérieusement de quoi être épuisée dans ton histoire.
Si tu en es au moment où il faut déballer tout ce qui t'embourbe, te fait mal, te leste... vas-y, déballe ?

On ne peut jamais prévoir ni contrôler ce qui nous tombe dessus. Mais on a une petite marge de manoeuvre. Si elle consistait justement à ne plus TOI en chier quand ce sont les autres qui font n'importe quoi ? "Moi je prends soin de moi et de mon avenir, je me ressource parce que j'en peux plus, vous remplissez vos devoirs envers moi, sinon allez vous faire cuire un oeuf ?"
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 21:24

J'ai pas trop envie de déballer ce soir, je l'ai déjà fais à un moment donné, j'en avais besoin.. maintenant j'en suis plutôt à faire les comptes et me rendre compte qu'inéluctablement j'ai une vie à chier.

Je sais que c'est réducteur de dire ça, j'ai rencontré des personnes cools, j'ai passé des bons moments malgré la boue tout autour...
Mais je suis au regret de vous informer que ça ne suffis pas. Si la vie se résume à douiller 9 fois sur 10 ça ne m'intéresse pas des masses et attendre doucement que le 10 fois sur 10 arrive m'ennuie profondément.
Je sais qu'au moins un 10% restant me donne la curiosité de connaitre la suite de l'histoire, malgré tout.
Et honnêtement j'veux bien comprendre qu'il faut s'accrocher tout ça tout ça. Pour ces 10% restant. Qu'il faudrait en théorie.
Mais mon raisonnement reviendra au même point et on relis le paragraphe que je viens de pondre pour retomber sur le même point final: y en a mare.

Ce soir (enfin, cette nuit vu mon décalage de sommeil assez allucinant prit en à peine 4 jours), je vais faire des trucs, trier des papiers, finir des dossiers et faire un petit déménagement dans l'appart -vide- d'une amie partie en vacances. Je ne veux pas/plus être dans cet appartement avec la peur au bide et l'angoisse face à cette connasse de proprio. Qui est juste un petit rappel comme quoi, non, j'ai pas du tirer les bonnes cartes à la naissance. Clairement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Stana

avatar

Nombre de messages : 2816
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 21:48

Même si c'est pour tourner un peu en rond, ce n'est pas grave si ça te soulage ne serait-ce qu'un peu, tu as raison d'extèrioriser.

Hé bien, tu fais quelque chose d'utile malgrès tout, tu bouge un peu, tu t'occuppe les mains, c'est toujours ça^^
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mar 16 Fév 2016 - 21:52

En fait non, je vais continuer à lobotomiser mon cerveau devant Arrow saison 4. Et fumer des clopes et boire de l'eau avec un délicieux sirop de grenadine en oubliant l'angoisse.
Soit je fais nuit blanche comme pour les 25h de la BD et je fais mon mini déménagement ce matin vers 5/6h, soit je dors quelques heures et je me réveille vers 4h du mat. C'est cool, je me laisse le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 15:12

je gère pas svp désolée

bad life dans bad day and bad news
going down
Revenir en haut Aller en bas
Tatie Lem

avatar

Nombre de messages : 2434
Age : 29
Date d'inscription : 10/08/2011

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 15:50

Si tu veux papoter par MP, j'ai du temps, n'hésite pas à m'envoyer un message.
Revenir en haut Aller en bas
jðånne

avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 17:24

si envie ce soir sur skype ou fb
Revenir en haut Aller en bas
hands_away

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 17/02/2016

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 17:28

Je compatis également, perso quand j'avais 18-19 ans j'estimais aussi avoir une vie de merde. J'ai réussi à passer cette période grâce au travail psychiatrique et aux médocs, même si aujourd'hui j'ai toujours de gros problèmes mais d'un ordre un peu différent.

Ne lâche pas l'affaire, je pense que cette période de ta vie est une des plus difficiles, il faut essayer de se dire que ce sera mieux après, même si je suis la preuve que ce n'est pas toujours vrai.

Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan

avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 19:13

Dispo. Cherche moi sur Skype
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 20:10

Aujourd'hui c'était un peu ololol médoc et ololol train je suis vraiment désolée pour le stresse occasionné,
Je tiens à te remercier full ++ Dody pour ta présence aujourd'hui et je suis encore désolée pour le coup de flip vraiment désolée.
Bref, urgences psy et medecin pour moi demain, c'est cool.

Je suis lessivée. Ca fais dépenser beaucoup d'énergie d'essayer de survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Dody

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 24
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 21:07

T'inquiète, quand tu veux <3
Et tiens moi au courant pour demain !
Revenir en haut Aller en bas
Onda

avatar

Nombre de messages : 2788
Age : 21
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 22:24

C'est bien que tu choisissent d'y aller. Je pense que tu as besoin d'aide et c'est le genre de truc dans lequel il vaut mieux arriver sur ses deux jambes que dans une ambulance si l'on veut en ressortir.
J'espère qu'ils se montreront bienveillants et compétents avec toi !
PS : Je sais que je ne suis pas un exemple de la meilleure amie qui soit, que je ne vais pas souvent vers les autres, mais tu as mon numéro alors si besoin n'hésite pas, je répondrais !
calin

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Mer 17 Fév 2016 - 23:23

Les pensées ne se calment pas.
Mon cerveau est un légume pourtant, j'imagine que la quantité de cachet avalé n'y ai pas pour rien. Je ne sais pas si j'aurais du appeler les secours ou en tout cas voir un medecins, je sais que c'est pas terrible ce genre de truc. Pas bon pour le corps, je le sens bien.

J'suis fatiguée et j'arrive pas à dormir. Je pense et repense à tout ce que ma proprio a dit sur moi, ce que mes collocs ont pu dire sur moi. Je tourne et retourne la conversation dans ma tête et les mots n'arrivent pas à en sortir.

Comme pour mon stage il y a maintenant bientôt un an (déjà!?). La même gene d'ordure qui te démonte, pierre après pierre. Pour que tu comprennes à quel point tu es la pire des merdes.

Je ne sais pas ce qui ne va pas avec moi. Qu'est ce qui fait que je dois me coltiner pareille pourriture? Pourquoi est ce qu'avec le temps je m'en sort toujours aussi peu? Est ce que je suis une mauvaise personne? Est ce que je me trompe sur toute la ligne? Suis je à ce point une idiote? Est ce que le problème viendrait au final de moi?

C'est con, mais le seul truc qui me réconforte vraiment par rapport à cette histoire avec ma proprio c'est de regarder mon rat. Je me dis qu'il faut vraiment n'avoir que ça a foutre de sa vie pour faire chier à ce point pour une petite bête aussi adorable.
Il a un museau si beau, des petits yeux noirs tout tendre, des petites oreilles toute roses, des petites pattes avec des petits doigts tout roses aussi...

Pi merde quoi.
J'aimerais dormir.
Ou crever.
Ou vivre à fond.

Mais arrêter de devoir avoir le cul entre deux chaises. Survivre et encaisser, j'en ai ma claque.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Jeu 18 Fév 2016 - 14:52

Medecin:
Je continue sous seroplex. Pas d'anxio, j'ai pas voulu. Rajouter du stock de médicaments chez moi sachant mes tendances un peu suicidaires de dernièrement ne me rassure pas, surtout après mon "ololol médocs" et "ololol je vais aller me jeter sous un train" de hier.
(ololol est sur ce forum synonime de "foirage", "faire de la merde", "yolo" ^^).
Foirage dont je ne lui ai pas parlé d'ailleurs.
Pas envie de potentiellement de me faire chier en HP même rien qu'une semaine. J'ai pas besoin de ça, non merci.

urgence psy:
En gros, c'était cool, on a bien parlé avec le medecin. Je reviens quand je veux, par contre, il m'a demandé de commencé un suivit psy (comme mon medecin d'ailleurs) au CMP par exemple.
Je suis pas contre, le truc c'est que je part dans deux semaines en stage pour une durée de 1 mois. Donc je commencerais après mon stage.
En attendant, si j'ai le moindre soucis je vais les voir.
Mais je refuse l'internement en HP pour l'instant.
On m'a parlé aussi d'une association qui pourrait m'aider dans mes démarches avec ma proprio et pour retrouver un appartement aussi. Je vais la voir demain.

Revenir en haut Aller en bas
Stana

avatar

Nombre de messages : 2816
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Jeu 18 Fév 2016 - 14:56

Heureuse de savoir que tu as pus trouver de l'aide I love you

J'espère que tout s'est bien passé avec ton médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5045
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Jeu 18 Fév 2016 - 15:05

Oui, ca va, ça c'est bien passé.
Là je suis lessivée à cause de ma nuit de merde, nuit à éponger les contres coup de ma prise d'une dose trop importante de médicament mais sinon, concrètement ça va.
Je vais essayer de faire en sorte de faire les démarches pour m'en sortir. Après, je penserais à me remettre doucement.
Revenir en haut Aller en bas
jðånne

avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    Jeu 18 Fév 2016 - 15:25

Des choses comme celle qui viennent de se passer ne sont simplement pas acceptables.
Quand tu as quelqu'un qui monte un dossier sur un an contre quelqu'un sans qu'il y aie eu la moindre discussion, que tout se soit fait dans le dos (en supposant que ce dossier existe vraiment), il faut dire ce qu'il en est, c'est minable et stupide. Et il y a rien qui peut justifier cela.
Quand un Professeur ou maître de stage/formation dévie de son droit et se permet des aises, qui du haut de sa présumé hauteur ne critique plus le fond et le travail, mais la personne en question, c'est grave et on ne peut pas l'accepter. On appelle ça du mobbing. Autant pour l'un que pour l'autre. Et rien ne peut le justifier.
Parce qu'il y a clairement un décalage entre ce qu'ils peuvent/ont le droit de demander, et où es ce qu'ils frappent.
Et là où ces personnes frappent, elles n'ont absolument rien à y faire, elles se trouvent en dehors de leurs droits.

Aux questions que tu te posent, dont celle de te dire que finalement tu es une idiote, la réponse est clairement non. Qu'es ce qu'un maître de formation peut te demander? -> du sérieux, du travail, de la ponctualité etc.
de la même manière, qu'es ce qu'un proprio peut te demander? -> de la propreté, de l'entretien, des règles de vie etc. Tout ce qui est annexe à cela, t'es horaires de sommeils, la musique que tu écoutes, si tu as un rat ou non, ton style de vie, ta manière de t'habiller, d'être, de faire les choses, tout cela ne les regardent simplement pas.
A ça tu peux dire clairement que NON tu ne dévies pas des règles fondamentales qui te sont imposés. Tu es propre, tu te donnes de la peine pour le ménage, tu fais même plus que tes colocataires, tu fais largement le nécessaire. Et pour le stage, je t'ai pas lu en parler, mais par extension de ce que j'ai lu de toi, je suis certain que c'est la même chose. Tu es sérieuse, tu fais le boulot, tu vas certainement plus loin dans ta réflexion que le commun des apprentis, tu valides tout les critère qu'une personne dans la position de formateur a le droit de te demander.

Et ça je pense que c'est important de pouvoir l'affirmer clairement intérieurement quand tu te poses ces questions : "je m'appelle A, je suis propre, je fais mon travail qu'on me demande, je me donne de la peine dans ce que je fais, j'ai des passions, je suis tolérante, et tout cela, si je peux l'affirmer, c'est parce que je le montre jour après jour."
Et de cette manière démonter ces sous-merdes qui ne savent plus leur réelle position, ni leur droit.
Cette base là doit être présente. Après le reste, que tu aimes les piercing, que tu aies tel ou tel caractère, que tu aimes tels ou tels animaux, que tu es apprécié par tes collègues ou colocs, que tes préférences se tournent vers X-choses plus que d'autres, tout cela n'a rien à voir dedans. c'est juste la part qui te définit intimement.
Il y en a vraiment certains qui devrait redescendre de leur piédestal. Et si ce n'est pas possible de les faire descendre soi-même parce qu'ils sont trop con pour le faire et se remettre en question, ce qui est possible de cette manière que j'ai écrit au dessus, c'est de les faire de leur piédestal dans notre tête. Et c'est finalement le plus important, que tu puisses te dire qu'ils ne sont pas autant haut que ce qu'ils cherchent a le faire paraître, et que tu aies des idées clair quant à leur réelle hauteur, et quant à la tienne.

Pour le pourquoi de tout cela, je ne pense pas qu'il y aie de réponse et qu'il faille chercher aussi loin. Un con est un con, et la réflexion ne mérite surement pas d'être poussé plus loin.

courage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des petites ruines et des fleures pourries.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Des petites ruines et des fleures pourries.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reportage sur les petites combines de la grande distribution
» Lotion pour les petites fesses?
» Les petites "expressions" de nos enfants
» la Legion des Petites Ames
» Les ruines de l'océan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: