Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Indeed



Nombre de messages : 12
Age : 17
Localisation : La ou je suis.. c'est bien je crois :)
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Mer 10 Fév 2016 - 22:33

Bonsoir ( je refais un post je ne retrouve pas l'autre qui c'est envoyé tout seul )
Alors voilà , je fuis la realitée, la vie car je n'ai pas le courage de l'affronter..
Je mens beaucoup à mon entourage , plus souvent même que je dis la vérité , je n'ai pas envie de leur imposer ce que suis vraiment ( ou du moins ce que je crois être ) alors je m'invente une petite vie devant les parents et la famille
Lorsque je me sens mal dans ma tête je vais jusqu'à me faire vomir pour montrer à mes parents que " je suis malade et je ne peut pas aller en cour " jusqu'à presque me croire et me persuader que je suis malade ( c'est un exemple parmis d'autre , en bref il m'arrive de croire ou presque à mes mensonges ) ( mythomanie ?? .. )
Je ne travaille pas en cours ( bon c'est commun à beaucoup de jeunes ) avec la conscience que je gâche un avenir mais sa ne me dérange pas car dans ma tête après 25ans je me vois mort.
Effectivement je trouve la vie trop difficile
Trop de choses compliqué pour pas assez de bonheur et comme je l'ai déjà dit je ne suis pas assez courageux ni motivé pour " affronter la vie " donc aux alentours des 25ans suicide ( qui sait les choses auront peut être changée d'ici la , mais pour linstant ma situation sociale et mentale ne m'en empêche pas )

Pour en revenir à " ce que je pense être " cité plus haut , c'est au rapport avec le détraqué mental du titre ( oui c'est quasi un double post Razz )
Eh bien j'ai souvent des " pulsions ( dans ma tête ) " qu'on pourrait qualifier de " brutale " ou "sauvage "
Par exemple lorsque j'ai un couteau dans les mains et qune personne est à côté je ne peut pas m'empêcher de me demander ce qui se passerait si je lui plantait dans la gorge ou la poitrine j'imagine alors la scène , ( amis , parents , camarade de classe , tout le monde ) si bien que mon rythme cardiaque et ma respiration s'accélèrent
Ou encore dehors , pousser quelqun sous un train ou voiture , frapper un un bébé de 18mois ( Vous voyez le genre d'horreur quoi.. bien que je n'ai JAMAIS fais aucune de ces choses la heureusement ! )
J'ajoute également que je parle tout seul quand je suis seul comme si je madressais a un public
Je n'ais confiance en personne et le fait de rompre une amitiee , meme de plus de 8ans ne m'a jamais fais ni chaud ni froid.
Pour conclure ( enfin Razz )
Je ne suis pas dépressif même si je ne souris pas beaucoup et à certain moments je me pose ces questions sur moi même et je minquietes alors après avoir réfléchis car je n'ais jamais parler de sa a personne pas même à un psy ou a mes parents j'ai décider de le faire sur un forum anonyme ( + ou - ) car je trouve qu'il est plus facile de se confier à des inconnus que l'on ne reconnaîtra jamais dans la rue ou autres
Je n'attend pas de conseils particuliers , j'ai surtout écrit ceci car j'avais besoin de tout dire anonymement

J'aimerais quand même savoir si vous pensez que je dois consulter un psychiatre pour ces histoires de pulsion et de post" mythomanie " j'ai peur que bien l'idée d'y céder me paraisse impossible , de finir pas faire une bêtise Neutral
Pour info j'ai 16ans
I'a pas mal de choses a traiter , merci à ceux qui ont pris la peine de tout lire et qui peut être se reconnaîtront dedans car jimagine ne pas etre le seul a avoir ces problèmes!




Revenir en haut Aller en bas
Wrecked



Nombre de messages : 80
Age : 19
Localisation : Nowhere
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Mer 10 Fév 2016 - 22:52

Bonsoir Smile ,

Bienvenue Smile

Je ne pense pas qu'un post vaille un suivi psychiatrique ^^. Pour tes pulsions, si tu penses en avoir besoin, vas-y. Je pense que c'est plus une question à laquelle tu dois répondre par toi-même, on peut te donner des avis mais pas décider pour toi Smile Maintenant je peux me tromper ..^^
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4936
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Mer 10 Fév 2016 - 22:54

Alors, je vais te rassurer sur un truc:
beaucoup de choses que tu décrit, je les ai vécu. Il y a quelques années certes, mais je les ai ressenti. D'ailleurs, tu dois bien être la première personne qui relate des faits aussi proches que ceux que je décrivais quand je suis arrivée ici il y a quelques années.


La mythomanie: peut être.
A force de mentire, pour x raisons y, ont fini par s'y perdre, ne plus arriver à distinguer le faux du vrais. Retrouver la base de fait réel et les distinguer de l'imaginaire qu'on a construit dessus. Je ne me suis pas penchée énormément sur la question. A vrai dire, je l'ai pas mal fuit en essayant de trouver un lieu ou je pouvais échaper à mes propres mensonges -lieux qui fu ce forum-
Mais je pense en effet que mentir au point d'arriver à se tromper soit même de manière presque maladive se rapporte à ce qu'on pourrait appeler de la mythomanie.
Ce n'est pas honteux, même si c'est de la honte que tu peux ressentir.
Tu sais pourquoi tu mens, tu sais au fond de toi ce qu'il y a derrière ces mensonges -ou en tout cas, des fois tu te rend compte de ce qu'il y a derrière et ça te frappe-
C'est difficile de se confronter à ce que l'on est vraiment. Souvent, les mensonges même mauvais nous protège d'une image réelle que l'on trouve encore pire que nos mensonges.
Pourtant, même si je ne saurais te sortir une éponse miracle, je peux t'affirmer que pas à pas, on s'en sort. La réalité et la vérité revienne, malgré la mythomanie accumulé avec les années. Faut du temps, de la rigueure. Mais ça passe.

Les pulsions:
Se sont des manifestations d'angoisse.
Ok, certes un peu hard, mais se sont des manifestations de crises d'angoisses tout de même. Je te retrouverais mon sujet ouvert par mes soins il y a quelques années là dessus (j'ai du le caché il y a quelques temps tant je n'aime pas que mes sujets anciens trainent sur le forum ^^) mais je peux te le passer. Je pense que tu pourra peut être t'y reconnaitre.
Je n'ai jamais céder à mes pulsions. Le fantasme de frapper mes petits frère et soeur d'à peine 6 et 4 ans, je n'y ai pas céder.
Celui de tourner le volant au détrimet de ma mère quand un camion passait sur la voix d'en face, je l'ai rêvé, imaginé dans les moindres détails, fait plusieurs textes dessus. Mais il est resté cloisonné dans ma tête. Comme toute les manifestations d'angoisses de ce genre.
Et je pense honnêtement, même si ça te fais peur -ça me faisait peur aussi (je devais avoir 14-15ans)- c'est uniquement ton angoisse a laquelle tu ne prette pas attention. Mais ton cerveau lieu à besoin de l'exprimer donc tu vas quand même la ressentir. Bien que de manière biaisé comme tu l'as décris. Par des pulsions violentes comme "supérieur à toi".

Qu'est ce qui te fais affirmer que tu n'es pas en dépression?
Que ce soit une psycologue ou une psychiatre.... Honnêtement, oui, je pense que tu as besoin d'une aide pour comprend mieux ce qui t'arrive et pourquoi et comment le gérer. Après, l'un comme l'autre, ça revient plus ou moins au même. Le truc, c'est qu'il faut arriver à en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Eddy du Nord



Nombre de messages : 289
Age : 38
Localisation : Dunkerque / France
Date d'inscription : 10/06/2013

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Mer 10 Fév 2016 - 22:56

Bonsoir,

Oui, tu devrais aller voir un psy, ça pourrait t'aider.
Peut être même qu'il te donnerait un léger traitement pour que tu ailles mieux.
En tout cas bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Rise and Carry on



Nombre de messages : 155
Age : 19
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Jeu 11 Fév 2016 - 8:50

Je pense qu'un suivit psy ne peut rapporter que du positif.

Pour ce qui est des mensonges, j'étais dans cette situation, au point d'avoir du mal à savoir si ce que je disais être vrai ou sortit de mon imaginaire. C'était pour m'éviter une réalité trop dure pour moi, c'était bien plus agréable de vivre dans mon petit monde de mensonges.
Ça c'est calmé tout seul, quand j'ai commencé à remonter la pente et à être suivit par une psy.

Je te souhaite bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Indeed



Nombre de messages : 12
Age : 17
Localisation : La ou je suis.. c'est bien je crois :)
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Jeu 11 Fév 2016 - 22:43

Merci a tous de vos réponses , mais je ne sais pas trop comment je peux voir un psy anonymement Neutral
J'ai pas envie que ma famille soit au courant
J'imagine qu'il existe des associations mais je ne les connais pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4936
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Jeu 11 Fév 2016 - 23:41

alors, je me suis mal exprimée mais pour ce qui est de l'anonyma (tu ne cite pas ton nom voir même ton prénom), je faisais pluôt référence à des groupes de parole.

Mais dans tout les cas, ta famille peut ne pas être mise au courant de ton suivit si tu en fait la demande auprès de ta psychologue.
Revenir en haut Aller en bas
Chihiro



Nombre de messages : 94
Age : 23
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Jeu 18 Fév 2016 - 18:30

Très intéressant ce post ! Miam miam !

Allez pour dédramatiser tout ça je ferai un petit parallèle à moi à chaque début de paragraphe parce que 1) comme Brise-patte, ce que tu racontes ma foi ça me parle bien.
Et 2) on n'est pas dans une série américaine, malgré tout ce que tu décris t'es pas destiné à devenir un tueur sanguinaire. La preuve moi j'en suis pas un.

Comme toi, j'ai souvent des pensées assez violentes du même type que celles que tu décris.
Et ces scénarios que je fais dans ma tête, et auxquels je ne donnerai jamais vie, m'apportent un certain apaisement. Je vois ça comme un moyen d'extérioriser une violence intérieure, de relâcher un peu la pression.
Dans l'idée je rapprocherais ça des fantasmes d'ordre sexuel qui ne sont pas tous accompagnés de l'envie de passer à l'acte. Tu peux prendre ton pied en t'imaginant coucher avec ta prof de SVT pendant qu'elle disserte sur l'évolution du taux d'hormones ovariennes au cours d'un cycle menstruel (admet que c'est excitant..), c'est pas pour autant que tu vas aller la violer à l'intercours.
La société est moins ouvertement tolérante vis-à-vis du type de désirs que tu décris car faut l'avouer il sont quand même un peu plus trash que la moyenne (ben oui le « je rêve d'un plan à 3 » ça passe mieux que « je rêve d'égorger ma voisine de droite » à action ou vérité).
Mais c'est pas pour autant qu'ils font de toi un détraqué mental.
Quand on y réfléchit bien de tout temps ont été mis en œuvre des moyens pour satisfaire ces pulsions de violence et de mort qu'éprouvent par nature les Hommes.
-Il y a eu les sacrifices humains chez les Incas.
-Puis les jeux de la Rome antique où on pouvait librement assister à des massacres humains par les animaux sauvages, à la mise en bouillies de crânes par les massues des gladiateurs.
-Les prétendues sorcières qu'on a brûlées sur les places des villages. Les tortures et supplices publics de l'époque.
Et toujours la foule en liesse était au rendez-vous. Sisi.
Parce que la violence fait partie de nous et qu'on aura beau jouer les effarouchés pour satisfaire au politiquement correct, les films d'horreurs d'aujourd'hui comme Saw et compagnie ont remplacé les mises en scène d'antan et sont là pour rappeler que c'est normal !
Ce qui est problématique c'est le passage à l'acte. Très problématique même ^^
Mais se faire peur « Oulala imagine que je le fasse vraiment un jour » ça fait partie intégrante du processus de fantasme. Sinon ce serait pas rigolo..

Je n'ai jamais éprouvé le moindre attachement affectif pour aucun de mes « amis ». Ça ne fait pas de moi un être insensible pour autant.
Tu expliques que tu n'as confiance en personne, ben dans ton cas ça doit venir de là.
Après la vraie question à se poser c'est pourquoi ne fais-tu confiance à personne ?

Dans ta tête après 25 ans tu te vois mort. Par suicide. Ok. Bon moi non plus je ne me projette absolument pas dans le long terme. Tu dis que tu as 16 ans, à ton âge (comme au mien d'ailleurs) on tend à profiter du moment présent plus qu'à hypothétiser sur la couleur de la tapisserie sur les murs de notre chambre en maison de retraite (d'accord je pousse le bouchon un peu loin...).
Mais plus sérieusement, c'est rassurant de se dire qu'on n'en a pas pour très longtemps et donc que nos actions d'aujourd'hui n'impacteront pas le demi-siècle futur qu'il nous restera à vivre.
Le plus difficile c'est d'assumer les conséquences de nos choix, ici en l'occurrence ton « je travaille pas en cours ». albino
Revenir en haut Aller en bas
Indeed



Nombre de messages : 12
Age : 17
Localisation : La ou je suis.. c'est bien je crois :)
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Jeu 18 Fév 2016 - 21:28

Bien vu pour la référence à aux sacrifices et autres dans le passé de l'humanité je n'y ai pas penser et c'est vrai que vu comme sa c'est plus rassurant ^^
Après si sa test arrive tu peut comprendre que c'est " flippant " car on a l'impression d'être à 2 doigts de le faire
Oui c'est de l'angoisse un peu ,bon après j'ai UN prof de svt qui est jeune et beau mais je suis hétéro alors ton fantasme sur tes histoire d'hormones ovarienne tres peu pour moi Laughing
Oui effectivement je me dis mort par suicide a 25ans et + parceque je me projette pas et comme j'ai conscience de rien foutre en cours bah je me dit que je serais sdf bon a mourir ^^
( en gros c'est ce que ta expliquer )
Bref a moi de me bouger reste à trouver la motivation !
Revenir en haut Aller en bas
Chihiro



Nombre de messages : 94
Age : 23
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Ven 19 Fév 2016 - 2:45

Huuum ya un truc qui me chiffonne dans ce que tu dis. Je cite "C'est flippant car on a l'impression d'être à deux doigts de le faire".

Perso je n'ai jamais eu de montées d'adrénaline (tu parles de rythme cardiaque et respiration qui s'accélèrent) qui accompagnent une de ces pensées.
L'idée seule suffit à me contenter. Le passage à l'acte ne m'intéresse pas.

Ce qui différencie l'homme de l'animal c'est le contrôle de nos besoins, de nos envies. Quels qu'ils soient, notre capacité à réprimer par la force de l'esprit leur réalisation matérielle est ce qui assure notre supériorité sur les autres êtres vivants.
Dans certains cas malheureusement la personne est incapable d'exercer ce contrôle par elle-même. Cela relève alors de la maladie mentale.
En revanche celui qui pourrait mais ne veut pas, celui-là est faible. Loin d'être plus libre que les autres il est au contraire l'esclave de ses pulsions animales. L'égal du chien.

Alors ya pas trois mille solutions, soit tu te fais des petites frayeurs, après tout c'est l'âge où on joue avec les interdits, on teste les limites, et dans ce cas ça va passer tout seul car la raison l'emportera à chaque fois Smile
Soit tu as des difficultés réelles à gérer ces désirs que tu as et alors il faut consulter car l'aide viendra de l'extérieur.

Je te rassure cependant il est plus probable que ce soit la première option vu que tu es à une période de ta vie où on commence tout juste à se chercher. On analyse à tatons nos ressentis et réactions.
On se pose plein de questions sur soi en somme, surtout si (comme tu sembles le dire) tu éprouves un mal être dans ta vie actuelle.

Mais quoi qu'il en soit je le répète (et mon avis n'engage, et n'a toujours engagé, que moi) ces fantasmes sont tout ce qu'il y a de plus naturel. Seulement ils sont plus ou moins présents chez les individus et on se les avoue aussi plus ou moins ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Indeed



Nombre de messages : 12
Age : 17
Localisation : La ou je suis.. c'est bien je crois :)
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Ven 19 Fév 2016 - 6:54

Oui , c'est pas un simple fantasme comme tu dit , apres c'est des fois plus intense qu'a d'autre moment et c'est pas en permanence meme si sa reste régulier
Oui je suis encore un ado et je me développe alors ce que tu dit est tout à fait probable ^^
Jusque la je n'ai pas eu de probleme alors pas de réel soucis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4936
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Ven 19 Fév 2016 - 11:46

Bah ca dépend Chihiro. Pour ma part, ces montées d'adrénaline et le rithme cardiaque qui s'accélère, être à deux doigts de le faire et ça plus que simplement par fantasme, je l'ai vécu (même assez jeune pour ne pas que la crise d'adolescence puisse être mise ne cause (même si je ne nie pas qu'avec toute les sautes d'humeure que ce passage provoque, la crise d'ado n'est pas sans relations là dedans)).
Bon après, les situations étaient différentes puisque l'on essayait de m'endoctriner pour que je cause un meutre, mais ça, ok, c'est un peu différent.

Dans tout les cas, que ce soit de l'ordre du fantasme ou de l'angoisse, à partir du moment où celà te pose problème pourquoi pas aller voir un psy? (et je pense que tu as pas mal de problème avec ta vie pour d'ailleurs).
C'est pas une honte d'aller en voir un, même pour ça hien ^^
S'il peut d'ailleurs te rassurer, et qu'il te sort les même truc que Chihiro, tant mieux. Sauf que ces mots viendront d'un professionel lors d'un vrai entretien psy et même si je n'attribue pas forcément une confiance absolue en ces professions, il est sûr qu'ils sont déjà plus apte que nous sur ce forum pour.
Revenir en haut Aller en bas
Chihiro



Nombre de messages : 94
Age : 23
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Ven 19 Fév 2016 - 14:12

Tout à fait!
Un avis extérieur, quel qu'il soit, est toujours intéressant certes, cependant il ne faut pas le prendre pour une vérité absolue mais le voir comme une opinion à caractère personnel.
C'est un témoin de la vision de la vie propre à une personne.

Le passé de chacun entre en jeu.
Le rapport à la violence ne sera pas le même pour quelqu'un qui en a souffert, celui qui en a usé, la personne qui n'y a jamais été confrontée, etc.

Et c'est là qu'est tout l'intérêt de recevoir un avis professionnel qui se fonde sur une appréciation objective de la situation.
De plus ces praticiens sont mieux armés que les profanes pour répondre à ce genre de questionnement puisqu'ils ont la masse de connaissances nécessaires pour leur assurer une vision d'ensemble la plus juste possible.
(Quand on tombe pas sur un incompétent  caca ).

C'est vrai que j'ai pu paraître un peu catégorique dans mes propos avec mon "alors ya pas trois mille solutions". A croire que je prétends toutes les connaitre..
Je m'en excuse.

N'empêche, ce que je pense c'est:
Qu'il existe des (au pluriel hein ^^) lignes directrices déterminant nos ressentis/ réactions.
Malgré le fait qu'on aimerait tous être uniques, l'homme répond à des schémas comportementaux pré-établis.
On n'est pas libre de nos sentiments ou émotions.
En revanche toute personne qui n'est pas malade mentale est libre de ses actions. Le seul choix qu'on a c'est de transposer ou pas dans la réalité les productions de notre esprit.
Notre seule force c'est le contrôle de soi.
Revenir en haut Aller en bas
soap474



Nombre de messages : 23
Age : 16
Localisation : En théorie, par ce que en théorie tout se passe bien.
Date d'inscription : 28/02/2016

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Dim 28 Fév 2016 - 21:50

Salut !
Je suis dans le même cas que toi pour ce qui est des pulsions, ce qu'il y a de flippant, c'est que c'est de plus en plus fréquemment et intenses, j'en fait des rêves la nuit, aujourd'hui j'ai failli démonter ma petite soeur qui a 14 ans heureusement qu'elle ma mis un sacré coup de pied dans le ventre, ce qui ma rapidement rappeler à la raison. J'ai autant peur de faire du mal au autres qu'à moi même...
Mais d'un autre côté si toute ma famille mourraient je sais pas si j'en serai tant affecté que ça :/
Je précise que j'ai un suivie psychiatrique, dépressive sous anxiolytiques pour dormir qui fonctionne de moins en moins bien, et j'ai 15 ans. Je me rends compte de l'absurdité de ce post et de la folie que c'est...
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4936
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Lun 29 Fév 2016 - 18:40

Tu voudrais pas plutôt ouvrir un sujet pour toi même? Je pense que ça serait mieux pour si d'autres membres ont envie de te répondre (genre moi, par exemple) sans avoir à empiéter le sujet de Indeed Smile
Surtout que, même si les sensations se rensemble, toute les situations sont différentes les uns par rapport aux autres. Les réponses qui en decoulent ne sont ainsi pas forcément les mêmes d'une personne à une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?   Aujourd'hui à 11:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Re : Je fuis la réalité , je me mens , détraqué mental ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DECOUVERTE D'UNE PLANETE HABITABLE : fiction ou réalité ?
» Réalité Parallèle
» La réalité de l'enfer
» Une réalité irréelle
» Nagarjuna: Hymne à la Réalité absolue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: