Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Psy à la fac ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kimeow



Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 12/10/2015

MessageSujet: Psy à la fac ?   Lun 12 Oct 2015 - 22:37

Bonsoir,

Etant étudiante j'ai la possibilité de consulter gratuitement un psychologue à la fac. L'idée me trotte dans la tête depuis quelques temps, je n'ai pas encore eu le courage jusqu'à présent mais ça me semble de plus en plus urgent.
Comme je n'ai jamais vu de psy de ma vie, j'aimerais savoir comment ça se passe, ce que je peux réellement attendre de ces visites, si c'est vraiment utile, si il y a un suivi qui peut se faire ou s'il s'agit de consultations ponctuelles.. en particulier dans le cadre d'un psy scolaire, mais toutes les réponses sont les bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Vanish



Nombre de messages : 580
Age : 30
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Mar 13 Oct 2015 - 2:27

Hello, concernant le psy, disons que tu n'as pas grand chose à perdre à essayer, à part un peu de temps, mais bon si tu considères ça comme urgent, t'as plus à gagner qu'à perdre, nan ?

C'est à tester car c'est avant tout une histoire de personnes, aussi, donc c'est difficile de prédire si tu vas accrocher avec lui. Il ne faut pas y aller avec les plus grandes attentes de toute ta vie, car une première session c'est avant tout pour "faire connaissance" et te présenter, et aborder brièvement ce que tu fais ici, faire le point sur ta situation en gros.

Le détail, c'est plutôt pour les fois suivantes. Un psy un tant soit peu sérieux fait un suivi, il ne peut travailler efficacement en une fois (à moins d'arriver avec un problème très spécifique qui attend un conseil pratique concret, pas un truc qui se réfléchit, se discute, se cogite, se digère...). Par contre, euh... tes consultations restent ponctuelles, il peut faire un suivi sans devenir très présent dans ta vie !

Au niveau de l'utilité, c'est à toi de voir comment tu appréhendes ça et ce que ça t'apporte. Un psy n'est là que pour te faire faire le boulot toi-même. Il n'a pas de pouvoir magique pour tout deviner, faut que tu verbalises. Et de même, s'il peut t'apporter des judicieux conseils ou te contredire pour mettre en perspective tes opinions ou certitudes, il n'a pas de baguette magique qui dissout les problèmes. Et après, y'en a que ça aide, d'autres que ça saoule. C'est juste important d'avoir des attentes réalistes sur ce que tu comptes retirer des séances (pour la première, juste faire connaissance, et pour la suite, aborder le sujet X ou Y, poser des questions si nécessaire, ou vider ton sac et te "décharger"...) pour ne pas sortir frustrée d'une consultation.

En général, discuter de ce qui te tracasse est tout de même un premier pas décisif vers un mieux... faut y aller sans te foutre une pression du résultat et prendre ton temps pour développer une relation de confiance avec le thérapeute (surtout s'il est gratuit profite-en, quand ça te coûte un bras par séance, tu as un peu + tendance à speeder par souci d'efficacité ^^).

Je n'ai jamais consulté dans un cadre scolaire, donc sur ce point, par contre, j'aurais pas trop de conseils très spécifiques à cette question.

S'il y a des stress à l'idée de consulter, n'hésite pas à les partager, on peut t'aider à te préparer si ça te sécurise Wink
Revenir en haut Aller en bas
kimeow



Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 12/10/2015

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Mar 13 Oct 2015 - 2:42

Merci beaucoup pour ta réponse !

Je pense que demain j'irai prendre rendez-vous, j'ai en effet rien à perdre.
J'ai bien conscience qu'il va falloir verbaliser et c'est ça qui m'angoisse à l'idée de voir un psy, j'ai peur de craquer, ayant beaucoup de mal à exprimer mes émotions. Ou alors ce qui est plus probable, c'est que je finisse par lui dire "enfin bref, c'est pas si grave que ça, je sais pas pourquoi je suis venue."
Quand je suis toute seule l'AM est un vrai problème qui me submerge et me détruit mais quand je veux en parler, soit je minimise le problème, je me renferme en disant que tout va bien ; soit je suis décidée à parler et là c'est tremblements, larmes et compagnie.  Donc oui un peu (très ?) stressée à l'idée de franchir le pas mais il va bien falloir avancer !
Revenir en haut Aller en bas
FcK



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Mar 13 Oct 2015 - 8:57

Salut Smile

Faire la démarche d'aller voir un psy est déjà une belle preuve d'avancée.
Maintenant, il faut te dire que la personne en face de toi n'est pas là pour te juger mais pour t'écouter et t'aider.

Plus tu joueras franc jeu avec elle et plus vous arriverez ensemble à trouver des solutions.

Et puis effectivement, c'est gratuit, alors pourquoi ne pas tenter ?
tu n'as rien à perdre mais il faut aussi garder en tête qu'il doit y avoir un feeling avec le psy, tu sais, cette sensation d'être à l'aise et de sentir que l'on peut aborder tout plein de sujets.

Et si jamais tu ne t'y sens pas bien, ne t'arrête pas à ça, il y a plein d'autres psy aux méthodes diverses et variées Wink

ça prend du temps tout ça mais ça en vaut la peine, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
kimeow



Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 12/10/2015

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Dim 18 Oct 2015 - 1:51

Mercredi matin j'ai enfin poussé la porte du service médicale de l'université. Je suis tombée sur une infirmière très sympa qui m'a dit de revenir plus tard parce que la psy n'était pas encore là. Elle m'a dit "quoiqu'il se passe, n'abandonnez pas." J'ai trouvé ça adorable et je suis revenue quelques heures plus tard, un peu moins tremblante.

Là, j'ai rencontrée la psy, pas commode du tout, qui m'a bien prise de haut et m'a annoncé qu'elle n'avait plus de créneau jusqu'à début Novembre. Je comprends bien qu'elle ai beaucoup de consultations, là n'est pas le problème. Elle m'a dit que si j'étais "vraiment mal", je devais revenir la voir dans 3 semaines et alors elle m'enverrai voir quelqu'un d'autre qui aurai plus de disponibilité qu'elle. Je lui ai demandé si elle ne pouvait pas directement me rediriger vers cette personne, et j'ai essuyé un refus bien, bien froid.

D'un coté je me dis qu'après avoir attendu près de 8 ans pour pousser la porte du psy je ne suis pas à 3 semaines près, que c'est bien ma faute à moi de pas y avoir été avant. Mais bon, c'était déjà un effort pour moi d'aller demander un rendez-vous, je m'attendais pas à me faire jetée comme ça...

J'avoue que cet épisode m'a bien refroidie mais j'abandonne pas encore l'idée de voir quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
anaam



Nombre de messages : 706
Age : 22
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Dim 18 Oct 2015 - 13:46

Ecoute, faut pas culpabiliser, t'as déjà fait la démarche de rencontrer un professionnel, certains ne le font jamais malgré des années de galère, tellement ils sont dans le déni de leurs problèmes.

Dans le monde médical, paramédical, éducatif etc y aura toujours des cons.
Ou des gens qui sont cons à un moment donné pour X ou Y raison.

Je ne sais pas de quelle catégorie fait partie cette psy, mais si elle est comme ça dés la première rencontre je pense que tu rates pas grand chose !
Essaye quand même avec son contact, ça ne te coûte rien Smile
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Jeu 28 Jan 2016 - 23:02

'alut j'ai hésité entre un nouveau topic pour ça ou répondre ici vu que c'est un peu dans la veine du sujet mais si cette intervention en tant que réponse n'est pas la bienvenue valdinguez moi !

Je voulais simplement avoir vos avis / connaissances quant à l'utilité concrète des psychologues. Si je demande ça, c'est parce que, bien que j'en vu plusieurs psychologues (mission locales, fac ... séances gratuites donc), je ne suis jamais parvenu à obtenir ce que je cherche, à savoir une analyse minimale sur moi-même. Et je veux une étiquette aussi. J'obtiens uniquement des ''conseils concrèts'', qui, en plus d'être totalement évidents à mes yeux, ne me guident pas vers la connaissance de moi-même ; hors mon vécu m'a enseigné que j'ai vraiment besoin de bases solides, soit la compréhension finie puis la disparition d'une idée obsessionnelle, afin de pouvoir passer à autre chose. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai avancé en solo.

En ce moment je suis en période de ''consultations'' avec une psychologue que l'infirmière m'avait très vivement suggéré mais n'en voit aucun bénéfice, c'est même plutôt de l'agacement. Du coup j'avancerais désormais que les psychologues sont plus là pour échanger avec le patient, tel un confident possédant des connaissances en la matière, que pour l'analyser en profondeur, soit créer des liens entre le comportement du patient et son vécu, la causalité des troubles ...

La fac propose également un service de psychiatrie, mais j'hésite ... En plus d'avoir l'impression de jeter la psychologue comme une vieille chaussette, aurais-je le droit à un déroulement du même accabit ? Puis-je espérer une certaine analyse de la part de ce professionnel ? Et question à part mais qui arriverait fatalement, s'il me propose un traitement (c'est vrai que j'y pense un peu ... beaucoup), vais-je perdre de mes ''facultés mentales'' (ha-ha ...) [ben oui je suppose naivement que le but est de diminuer les pensées négatives, du coup j'ai très peur que cela concerne les pensées en général ...].

... Ou alors est-ce que je fais fausse route depuis le début, la gratuité rimant alors avec simplicité. scratch

'scuzez, impossible d'être plus concis ... j'aurais encore des trucs à écrire mais c'est juste pour vider mon sac, totalement inutile.

'ci !
Revenir en haut Aller en bas
Onda



Nombre de messages : 2705
Age : 20
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Ven 29 Jan 2016 - 13:32

Les psychologues ont chacun leurs théories et leurs modes de pratiques. Je pense que pour ce que tu cherches, la forme de thérapie la mieux appropriée serait une psychanalyse et donc un thérapeute d'obédience psychanalytique.

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Ven 29 Jan 2016 - 15:02

Oui merci, du coup si j'interprête bien faut que je cash pour que l'on puisse me ''diagnostiquer'' Neutral

Peut-on envisager de boucler ça à, disons, 3 séances de 00:45 min, en sachant que je sais parfaitement ce que j'ai à dire, et que je n'envisage dans un premier temps pas une thérapie ?
Revenir en haut Aller en bas
Onda



Nombre de messages : 2705
Age : 20
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Ven 29 Jan 2016 - 16:11

Alors je vais reprendre et essayer d'être plus explicative et plus claire :

En ce qui concerne le fait que tu veuilles mieux te comprendre et mieux t'analyser, ce que je te conseille de mieux adapté et une thérapie de type analytique. Or, cela est quelque chose de très long qui se concrétise rarement en trois séance, en fait, une analyse, ça se quantifie plutôt en nombre d'années. Tu as trois choix, soit celui de consulter un psychanalyste, dans ce cas là, tu ne seras pas du tout remboursé et la personne que tu verras n'aura pas de formation en psychologie (pour être psychanalyste, suivre une analyse soit même suffit) soit de voir un psychologue d'obédience psychanalytique, c'est à dire quelqu'un qui aura était formé à la psychologie et aura choisi durant son cursus de se spécialiser en psychanalyse plutôt qu'en thérapie comportementale et cognitive ou en systémie, ou n'importe quoi d'autre, mais là encore, à moins que tu en trouve un en CMP ou en association ou que ta mutuelle soit de celles qui prennent en charge les consultations chez un psychologue, tu ne seras pas rembourser. La seule façon d'être rembourser est de consulter un psychiatre qui lui est médecin et donc pris en charge par la sécurité sociale. (Certains psychiatre pratiquent les thérapies de type analytique.) Mais encore une fois, cela ne se fait pas en trois séances : la psychologie n'est pas une pratique vaudou et nécessitent donc de la minutie pour être pratiquée.

Quant au diagnostic ? Pourquoi tiens-tu tant à avoir une étiquette ? Est-ce juste pour toi ou souhaites-tu qu'il découle de ce diagnostic un traitement , des aménagements ou des aides sociales adaptées ? En tout cas, saches que seul le psychiatre est médecin et que donc, seul le psychiatre est habilité à poser un diagnostic qui sera officiellement reconnu. En effet, le rôle du psychologue est seulement de participer à ce diagnostic en donnant son avis suite aux entretiens et aux tests qu'il aura pratiqué. Mais dans tous les cas, cela ne sera pas fait en trois séances et puis basta à moins que tu tombes sur un mauvais professionnel ou un marabout.

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Ven 29 Jan 2016 - 18:32

Ok merci je pense que c'est plus clair à présent. En fait je demandais si c'était possible en peu de séances tout bêtement à cause du prix. J'ai un peu regardé sur le net, j'ai constaté que la demi-heure n'est jamais à moins de 20 € (exrêmum minimal), donc sur plusieurs années ... ça finit pas douiller. De toute façon pour l'instant ce serait trop cher, étudiant je n'ai pas le temps de bosser plus que je ne le fais déjà, je peux encore attendre avec mes angoisses sans faire de bêtise. Dans l'absolu.

Cependant même si je sais que tu as raison, l'idée même d'une analyse / thérapie en plusieurs années me laisse un peu perplexe. Très honnêtement, une fois le(s) souci(s) exposé(s), un récapilatif de l'historique personnel que soit dit en passant je connais par coeur, une pitite ÉTIQUETTE Very Happy , je ne vois pas ce qui peut faire autant durer le processus ... L'évolution peut être lente, certes ... mais du coup les entretiens sont d'autant plus espacés non ? J'aimerais bien savoir Wink

Je sais que c'est en général assez mal perçu de chercher à tout prix à mettre un nom sur tout, une pathologie par exemple, souvent au détriment d'une certaine flexibilité. Cela dit je reconnais en moi ce besoin de savoir pourquoi je perçois le monde de manière différente aux autres. Depuis que j'ai ''découvert'' ma ''faille'', je n'ai pas d'accroche pour essayer d'en guérir. En tout cas pas pour moi. J'avoue aussi, c'est idiot, que cela me conduit à éprouver une certaine frustration ; trop ''bizarre'' pour que je parvienne à être stable, mais aussi trop ''normal'' d'apparence pour qu'un quelconque diagnostic soit évident. Je sais en moi-même que je ne lacherai rien tant que l'on ne m'aura pas rattaché à ''quelque chose'', ou bien au contraire que j'ai une personnalité un peu spéciale. Je reconnais que j'aimerai être dans le premier cas, car en plus de me permettre de diminuer ce doute existentiel quant à mes soucis, je pourrai effectuer des recherches et ainsi savoir dans quelle direction je vais. D'où venons-nous ? Où allons nous ? Une question existentielle non  jocolor  ?

Edit / weeee 100 messages --> auto-gift cherry
Revenir en haut Aller en bas
anaam



Nombre de messages : 706
Age : 22
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Ven 29 Jan 2016 - 21:08

Pour avoir suivi pendant six mois une thérapie analytique à raison de deux séances par semaine, je peux un peu t'en parler.

En fait, l'analyste te colle pas une étiquette. Il t'ecoute, te pose des questions, les questions qu'il te pose étant censé t'orienter à encore te poser des questions sur toi-même jusqu'à ce que tu trouves une réponse qui ne soit pas vraie ou fausse mais qui soit ta réponse et qui te satisfasse.
Le but même de l'analyse c'est qu'on a en soi les clés et les solutions à nos problèmes. On donne pas de méthodes concrètes comme dans les thérapies comportementales (dans la gestion des phobies notamment), on donne même pas de solution, on te laisse accepter la réalilté que tu vis à ta manière et trouver les ressources qui te conviennent toi pour y faire face autre que le déni ou les symptômes.
Après oui, s'il décide d'un traitement (dans ce cas là ce sera un médecin psychiatre avec une spécialité psychanalyse) il devra certainement te dire de quoi tu souffres... Mais les diagnostics changent selon les praticiens, selon comment tu es sur le moment... Alors je décrédibilise pas du tout le diagnostic hein, mais à part t'enfermer dans une étiquette comme tu dis et ne rien y changer, je vois pas l'intérêt.

Et puis trois séances même pour simplement établir un diagnostic c'est vraiment peu, même dans le "corps" pur et dur, la médecine traditionnelle, il faut parfois plus de séances... Alors imagine l'esprit, la psyché...

De plus, c'est pas une science exacte. Pour avoir connu des patients en psy sur le long court, les diagnostics changés selon les médecins même dans les patho "graves" ils étaient pas toujours ok pour des nuances...

Pour ma part j'ai été diagnostiquée dépressive à l'époque et là, je me sens plus du tout appartenant à cette pathologie.
Alors moi aussi j'ai tenté de poser des noms pendant une période. Des noms qui enferment, qui évoluent et qui ne détiennent aucune vérité vu que chacun vit sa pathologie de sa propre manière et qu'en plus, dans la normalité, y a des nuances.

Revenir en haut Aller en bas
SPM



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/11/2011

MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Ven 29 Jan 2016 - 21:31

Rah oui, je sais que tu dis vrai, mais décidément ça ne me plaît pas. Le côté évolutif, changeant, divergent et flou de l'analyse me décourage d'avance. Je dois décidément me faire à l'idée que rien n'est figé.

Du coup je retiens plusieurs choses de ça : à priori les psychologues ne me seront d'aucune aide pour ce que je recherche. Ma prochaine séance sera la dernière. Mais un psychiatre, d'autant plus proposé par la fac, pourrait éventuellement m'aiguiller bien qu'un praticien psychanalyste serait plus à même de mieux de connaître. Le psychanalyste est trop onéreux et dispensable dans un premier temps. Et puis si le psychiatre pense qu'il peut être judicieux de démarrer un traitement, cela règlera peut-être mes pensées obsessionnelles pour un certain temps. Et puis, avec un peu de chance, cela provoquera un cercle vertueux (pitié pas un vicieux) ; meilleures interactions sociales, arrêt de l'am seraient déjà pas mal en soi !

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psy à la fac ?   Aujourd'hui à 12:40

Revenir en haut Aller en bas
 
Psy à la fac ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Divers-
Sauter vers: