Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gros besoin d'aide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rise and Carry on

avatar

Nombre de messages : 167
Age : 20
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: Gros besoin d'aide   Jeu 23 Avr 2015 - 0:05

Bonjour tout le monde. Voilà, j'ai besoin qu'on réponde aux questions que je me pose, je ne veux pas en parler à des proches donc je me suis dit que ce forum pourrait être une bonne alternative.
Alors, voilà, je me lance.
Je vient d'une famille dans la moyenne, je n'ai jamais manqué de confort matériel. Mon père est quelqu'un de très anxieux, qui est souvent sur les nerfs. Mon petit frère et moi-même avons passé notre enfance dans les cris des disputes quotidiennes de nos parents, et les remarques de mon père ("Tu n'arriveras jamais à rien dans la vie !"). Mes parents se sont toujours disputés devant nous, ce qui a forgé pour ma part une maturité assez "hors-norme" pour quelqu'un de mon âge. En bref, je n'ai pas eu l'innocence de l'enfance.
Tout s'est précipité lorsque j'ai eu 10 ans. Mes parents se sont séparés quelque temps. La raison du départ de mon père ? Ma mère l'a mis à la porte après avoir appris que mon père s'était montré nu devant ma tante, qui avait 15 ans à l'époque.
Mes parents nous l'ont dit. J'avais 10 ans et mon frère 7. A partir de ce jour là, j'ai tout fait pour protéger mon frère, pour qu'il n'en souffre pas trop, pour que lui ai droit à encore un peu d'innocence. Mon enfance était de toute façon fichu, et je refusais que mon frère vive la même chose.
Je suis donc devenue une "adulte". En grandissant, je me suis rendue compte que je n'aimais pas ma famille. Je leur serais éternellement reconnaissante pour tout ce qu'il on fait pour moi, pour m'avoir élevé, pour m'avoir éduqué, pour avoir pris soin de moi, mais je n'éprouve pas d'amour pour eux. Mon frère est tout pour moi, de même que mes cousins et mes cousines, qui sont tous plus petits que moi. Je me sens tout de même toujours mal à l'aise lors des repas de famille, lors des fêtes.
Je me suis renfermée sur moi-même, mes amies ne connaissent rien de ma vie, mes parents non plus. Je rejette les personnes qui s'approchent de moi. Je rentre toujours dans une relation (amoureuse ou amicale) en me disant "Ne t'accroche pas, ne te confies pas, il/elle va te trahir, personne ne mérite ta confiance". Je suis aussi accro au contrôle, je ne me relâche jamais (je ne dors jamais dans transports en commun, de peur qu'un accident arrive par exemple). Ma plus grande peur, au fond, c'est d'être rejetée. Alors je me protège en rejetant les autres avant qu'ils ne le fassent. J'ai aussi beaucoup de peurs qui m'empêchent d'évoluer dans la vie.
Aujourd'hui, j'ai 17 ans, je suis en Terminale S et j'ai traversé une dépression cette hiver. Je me fais suivre par une psychologue mais .... Je n'arrive pas à me confier à elle.
Cette année j'ai commencé à me faire du mal. Je me mords le poignet quand la pression est trop forte. Je me coupe aussi le haut de la cuisse avec un machin (pas très profondément non plus, en gros je saigne un peu mais le saignement s'arrête au bout de quelques minutes). Le problème, c'est que je ne me fais pas cela en continue; je vais par exemple me couper la cuisse pendant 1 mois, puis arrêter pendant 3 mois et recommencer, et ainsi de suite.

Mes questions sont donc les suivantes : est-ce que ce que je me fais subir est de la mutilation ? Devrais-je en parler avec ma psy ? Je ne veux pas qu'elle mette mes parents au courant, mais va-t-elle leur en parler si je lui dit qu'il m'arrive de me couper la cuisse ? Si je dois lui en parler; comment lui dire ?

Comme vous l'avez sûrement compris, pour moi il est impossible d'en parler avec une amie ou avec un adulte "digne de confiance", car je ne fais confiance en personne. Si j'écris sur ce forum aujourd'hui c'est parce que j'ai besoin de réponses objectives, sans être jugée et sans devoir accorder ma confiance. J'aimerais vraiment que l'on me réponde.

Merci d'avance.

EDIT SpeadThePlague : Ne le prends pas pour toi, mais j'ai dû enlever l'objet, c'est préférable sur un forum comme celui-ci ^^
Revenir en haut Aller en bas
faraway

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Jeu 23 Avr 2015 - 0:21

Rise and Carry on a écrit:


Mes questions sont donc les suivantes : est-ce que ce que je me fais subir est de la mutilation ? Devrais-je en parler avec ma psy ? Je ne veux pas qu'elle mette mes parents au courant, mais va-t-elle leur en parler si je lui dit qu'il m'arrive de me couper la cuisse ? Si je dois lui en parler; comment lui dire ?

alors pour tes question, oui c'est de l'automutilation, tu te fait du mal intentionnellement, et ça c'est parce que tu souffre..
je pense que tu devrais en parler à ta psy, si tu pose la question c'est que tu à l'idée de le faire et c'est bien, c'est une personne qui est là pour t'aider, elle ne te jugera pas, et elle peut largement l'entendre, et en prime elle pourra t'aider sur ce point, si tu ne dit rien, elle ne pourra pas t'aider Smile
pour ce qui est de "est ce qu'elle va en parler ?" une psy à le secret médical, elle n'a pas le droit d'en parler sauf si elle te sent trop en danger là elle n'a pas le choix de le signaler.
pour comment lui dire, perso je recommande toujours la lettre, tu à le temps de choisir tes mots tu peux effacer et recommencer, le plus dur c'est de la donner Wink
mais c'est plutôt bien comme moyen comme ça elle la lit et vous pouvez en discuter

bon courage et bienvenue sur le forum (si tu veux tu peux te présenter dans la rubrique pour, histoire qu'on te connaisse un peu Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12864
Age : 28
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Jeu 23 Avr 2015 - 1:37

hello,

alors plusieurs questions, je vais tenter de répondre en raccourcis.

oui, c'est de l'automutilation, le temps ou la durée ne compte pas, concrètement tu peux te faire du mal une fois par mois, c'est toujours de l'AM.

Ensuite pour ce qui est de ta psy, j'ai envie de te poser une question, tu la connais d'ou ?

Parce que les réactions des psys peuvent être grandement différente de l'un à l'autre, et donc ta " motivation" ou " raison" d'en parler aussi.

Te sens tu à l'aise pour lui parler de ton AM ? Si oui, fait le, tu as plusieurs façons : l'appeler, lui en parler et ré aborder le sujet en face à face, la lettre ou oralement en face à face pour les plus simples.

Si tu ne te sens pas de lui parler de ça, si c'est trop gros pour toi, peut être essaie de commencer par des sujets que tu " maitrise" mieux, ou qui sont moins douloureux, histoire de voir si tu peux avoir confiance en elle.

Pour ce qui est de le dire aux parent, si t'es en danger oui, sinon non je ne pense pas qu'elle en parle, t'as 17 ans. Pour un ado, ou un enfant oui généralement les psy en parlent aux parents même s'l y a secret médical, mais à ton âge, en principe le psy peut garder le secret. Au pire demande lui avant cash si ce que tu lui dis peut être répété a tes parents.

En fait je voulais faire court mais finalement pas.

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Vanish

avatar

Nombre de messages : 649
Age : 31
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Jeu 23 Avr 2015 - 1:46

Techniquement, oui, tu t'automutiles, se mutiler c'est un poil plus trash, ça induit que tu perds un morceau... et à moins d'être un lézard, ça repousse pas, les morceaux.
Après bon, sans chipoter plus longuement sur les mots, justement, peu importe... car c'est plutôt les raisons qui t'y poussent qui sont importantes à creuser. Celles dont tu parles avant.

Alors ouais, une psy va probablement être la bonne personne à qui en parler si tu ne veux pas que ça fuite et que ça n'ait pas la moindre implication émotionnelle/affective dans le dialogue, mais si tu ne parles "que" de ça, c'est dommage, car c'est juste une façon de te cacher le besoin de parler du reste, du fond du problème.

Et ce problème de confiance, tout comme le reste que tu analyses déjà assez en profondeur toute seule, c'est pas mal d'avoir un œil extérieur dessus, avec un autre point de vue, du recul.

A titre personnel, bien que je sois très bien placé pour m'y retrouver/reconnaître, je pense que c'est quand même un brin illusoire que de croire que tu ne peux faire confiance à rien ni personne.

Méta-exemple : rien qu'en écrivant, tu as fait confiance à notre capacité à te lire et à te répondre avec respect. Il est trop tard pour reculer, tu nous as déjà fait confiance Surprised

Après, au fond, c'est peut-être aussi accepter la possibilité d'une déception qu'il faut travailler... en relativisant, en ne misant pas tout sur un seul poulain, pour que le monde ne s'écroule pas à chaque déception. Une vie sans déception ou trucs qui ne vont pas dans le sens que tu aurais espéré, ça n'existera pas. Mais c'est une vie quand même, et visiblement la seule que tu aies sous la main.

Et tout l'enjeu, c'est d'essayer d'y faire un bout de chemin, et ça passe par essayer, donc prendre un risque, et donc faire confiance à ton intuition, aux autres, à ta capacité à rebondir et à te relever quand tu trébuches... Parce que oui, une vie sans trébucher, c'est une vie sans bouger... et ça se rapproche assez fort d'un ennui proche de la mort, comme perspective d'avenir.

Je ne sais pas si ma réponse correspond à tes attentes, parce qu'elle est franchement plus subjective qu'objective, et elle te titille sur la question de la confiance, et je ne connais pas ton niveau de susceptibilité sur la question, donc je fais confiance (moi aussi, c'est donnant-donnant) à ton bon sens pour ne pas assimiler ça à un jugement condescendant ou du foutage de gueule... simplement parce que je crois que j'aurais eu besoin d'entendre ça avant de me faire une raison tout seul, longtemps après avoir forgé dans une logique comparable une carapace d'isolement et fermé sans doute par excès de zèle pas mal de portes. Avec le recul, je me dis que si tu en ouvres plusieurs, des portes, tu peux circuler, au moins. Et si échec il y a, tu peux en retirer quelque chose et en faire quelque chose de positif, malgré tout, et que ça reste un bagage que tu gardes sans t'empêcher d'aller ailleurs.

Désolé pour le côté philosophe à trois balles, on va dire que je manque de sommeil...
Revenir en haut Aller en bas
Rise and Carry on

avatar

Nombre de messages : 167
Age : 20
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Jeu 23 Avr 2015 - 13:24

Merci pour toutes vos réponses Very Happy


Alors, concernant ma psy : Je la vois depuis le début de l'année scolaire, une fois toutes les trois semaines. C'était a départ pour m'aider à ne plus stresser comme une malade pour les cours (je ne suis pas une mauvaise élève, mais j'ai l'impression de mourir en allant au lycée, je déteste le regard des autres, y a trop de pressions pour moi), jusqu'au moment où j'ai finit par cracher le morceau sur ce qu'il s'est passer avec mon père. Elle m'a dit qu'elle me comprenait vraiment mieux maintenant qu'elle connaissait la cause de mes angoisses. Depuis on travaille pour que je passe à autre chose et que je dépasse mes angoisses. Dans ma vie, j'ai été suivie par 3 psy différents et c'est la seule avec laquelle j'arrive à me sentir à l'aise. malgré tout, je ne me sens pas encore à l'aise pour lui parler du fait que je m'automutile (il va déjà falloir que je me mette en tête que oui, c'est de l'automutilation, car dans ma tête ce n'est pas "si grave" puisque je suis capable de m'arrêter sur une période ...), je ne vois pas comment aborder le sujet ..... C'est pour cela que la lettre me parait être une bonne idée, je n'y avait pas du tout penser, merci de me l'avoir suggéré.

Et ne t'inquiète pas Vanish, je ne suis absolument pas susceptible. Ce que j'entendais par "je ne fais confiance à personne" c'est plutôt " je ne fais pas assez confiance aux gens qui m'entourent pour leurs parler de mes problèmes" . J'ai trop pris l'habitude de me refermer sur moi-même, de ne laisser voir aux autres que la personne "joyeuse et souriante".
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12864
Age : 28
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Jeu 23 Avr 2015 - 16:33

Je pense pas mal comme Vanish, dans le sens ou l'AM en elle même n'est pas ton problème. J'entends par là que tu t'AM pas pour le fun, y a des raisons pour ça, et vu que tu as commencé à parler de tes difficultés et que ça se passe bien, alors ouais, lâche toi, par lettre ou peu importe comme tu le sens, mais ça fait partie d'info dont elle peut avoir besoin pour t'aider.

Après si tu veux pas appeler ça de l'AM, l'appelle pas comme ça,si ça peut t'aider à mieux en parler, le temps fera son chemin et tu appellera un chat un chat Wink

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Rise and Carry on

avatar

Nombre de messages : 167
Age : 20
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Ven 24 Avr 2015 - 18:24

D'accord merci pour vos réponses. Je vais donc écrire une lettre à ma psy, comme vous me l'avez conseillé, que je lui donnerais lors de ma prochaine séance.
Encore merci pour tout Smile
Revenir en haut Aller en bas
faraway

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 21
Date d'inscription : 27/12/2014

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Ven 24 Avr 2015 - 20:22

aah bravo Smile

c'est bien si tu te sens en confiance avec elle, j'espère qu'elle pourra bien t'aider Smile
Revenir en haut Aller en bas
Implo

avatar

Nombre de messages : 12864
Age : 28
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Ven 24 Avr 2015 - 20:39

tiens nous au courant si tu le souhaite ^^

________________
Il faudra peut être un jour que j'admette que je vais mal, mais peut être qu'à ce moment là, je pourrais le dire parce que j'irais mieux.

j'écris comme mon cerveau découpe
sans ponctuation pas d’intonation
Revenir en haut Aller en bas
Rise and Carry on

avatar

Nombre de messages : 167
Age : 20
Date d'inscription : 22/04/2015

MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   Ven 24 Avr 2015 - 20:59

Merci Smile

Oui Implo, je vous tiendrais au courant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gros besoin d'aide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gros besoin d'aide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros problèmes dans une classe : besoin d'aide!!!
» Besoin d'aide . Fournitures scolaires ...
» Besoin d''aide en épistémologie de la géographie
» besoin d'aide pour mon cas pratique de droit
» Lecture d'image : besoin d'aide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: