Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 hum hum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: hum hum   Dim 29 Mar 2015 - 22:34

Sujet un peu à la con ouvert un peu pour faire jolie.
Réponse pas forcément attendu en fait,
Et non j'avais pas envie d'écrire dans mon carnet une deuxième fois dans la journée.

J'voulais juste parler un peu de ma petite vie dans ma petite bulle.
Estomper et laisser couler est un sport de longue pratique.

Il y a des points positifs à tout ça. Ne plus être toucher autant par les évènements, par la solitude ou encore par le temps qui passe tout simplement.

J'ai alors ces petits flash quotidient. L'image s'impose massive, vite, brutale. Ca frappe le bide une fraction de seconde.
Et puis on laisse couler, on estompe les coups, on passe à travers.

L'abandon progressif de ma mère n'aide pas des masses.
Et pour le coup la technique du "quitte la partie avant d'être quitter toi" fonctionne bien.
Après avoir été mise à la porte une seconde fois il y a désormait écrit sur mon front "invitée" dans la maison de mon enfance. Et ca me fait quand même bien chier au fond.

18 ans passe plus vite que je ne l'aurais crue. Devenir adulte tout ça tout ca. Je pensais pas qu'il fallait grandir si vite.

Hier quand je draguais cette fille de manière absoluement pas discrete. Hier quand les autres filles de ma classe auraient pu elles aussi me traiter de grosse pute.
J'me suis juste rappeler que sans mon copain je suis dans la dech.

Si c'est pas con à 18ans d'être déjà semi dépendante de son copain au point que le quiter entrainerait des problèmes que je ne saurais pas règler ni gérer sans lui. Car il y aurait plus personne.
Plus personne pour me sortir de la merde chez ma mère les vacances quand ca dégénère, personne pour m'aider à la conduite, pour m'aider avec les papiers, le déménagement. M'aider à trouver un stage, jouer le taxi à m'enmener à droite à gauche pour tel entretiens ou pour aller à la rencontre de tel professionel. Pour me loger sur Besac le temps d'un stage, pour m'y enmener.

Pour m'aimer, me réconforter. Me servire de père, de mère, de nounou.
Puisque la première à décidé qu'il fallait que je grandisse plus vite
puisque le deuxième veut ma mort
puisque Clémence est parti de l'autre côté de l'océan.


Quand au lycée digérais une enfance un peu à côté de la plaque avec en bonus une dépression sévère sur la gueule,
je me retrouve maintenant dans les études à digérer le lycée + les dernières merdes familiale.

Il y a jamais eu d'années tranquilles pour l'instant.
Et chaque fois j'ai l'impression que le level augmente.

"T'as déjà vu une baleine passer à travers les mailles d'un filet de pêche".

Reste des petits bouts.
La face figée d'une fille qu'a trop morflée qui pourtant me regarde toujours depuis bientôt deux ans (putain deux ans, deux ans déjà pour toi Ju, c'est terrible).
Les flash morcelés, répétés, d'une année de première défoncée par la dépression sévère.
Une jambe droite qui ne revera plus le soleil.
Et une sensation vieillesse prématurée à laquelle j'essaie d'échapper.


J'me sort bien.


Et puis toi, c'est quoi les news grosse?

oh la routine tu sais.

Le ton banale n'aide plus à cacher le passé bancale aux oreilles de tout les jours.
Ecouter la fille du 105 raler sur l'humanité car sa meilleure pote ne lui parle plus me fait doucement sourir et je passe alors pour la grosse méchante insensible car l'humour noir n'a pas marché en guise de réponse.

Et je laisse couler, je ne m'attache plus, et abandonne à mon tour ces personnes à qui je disais encore il 'ny a pas si longtemps que je serai là pour les soutenirs.
Non maintenant le service soutien existe plus, il y a juste l'option "écouter". Et encore, je viens plus demander des nouvelles, fat venir m'en donner. J'laisse couler.
Je patauge avec les mots en guise de réponse bancale, j'échappe à la honte et m'enfonce dans le personnage de l'anti héros dans mon vaiseau bulle. La routine m'indique le chemin des bancs déshumanisants où faut attendre le train.

Tu montes ou pas?

Revenir en haut Aller en bas
SpreadThePlague



Nombre de messages : 1262
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Mar 31 Mar 2015 - 1:19

Tu es sûre qu'il y a que ton copain?
Revenir en haut Aller en bas
jðånne



Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Jeu 2 Avr 2015 - 17:44

Qu'importe le stade de dépression, je pense qu'on peut tous s'en sortir.
Après l'environnement ça fait énormément dans la rémission. Comme quand tu te trouve face à une personne souriante qui dégage de la chaleur, c'est dur de ne pas être réceptif à cette chaleur et te sentir bien à ton tour.
As-tu déjà pensé à couper court avec tes parents?
Je sais ce que c'est, j'ai coupé à 17 avec les miens, on m'appelait par mon nom de famille, je n'existais plus à leurs yeux qu'à travers les insultes. Comment te construire là dessus?
Je sais que c'est pas évident, mais de couper court, du moins de tout ce qui pourrait te toucher négativement peut faire du bien. Toutes ces choses là, tout ces ressentis négatifs, tu en as pas besoin. Si tu dois te construire une vie, autant la construire sur des choses qui te rendent plus forte, sur des personnes qui te rendent plus forte.
Ta famille tu ne la choisis pas, mais les personnes qui t'entourent aujourd'hui, tu peux les choisir, te créer ta propre famille dans laquelle tu te sens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Mer 1 Juil 2015 - 21:28

Je n'ai pas envie qu'on vienne me dire que je suis incompétente car je le sais déjà.
Je n'ai pas envie qu'on me demande de rire de mes merdes car je le fais trop souvent.
Je n'ai pas envie de rire.

Pas envie que l'on vienne me faire la moral, le discours pour tenir le coup, les conseilles pour endurer.

J'amortie c'est déjà pas mal.
Pour le service amabilité et joie de vivre aller voir ailleurs.

Mes grands parents ont eu un accident.
Ma grand mère n'est pas morte, mon grand père non plus.
Juste des os cassés, des nombres d’hématomes, des chiffres de fractures, des coupures.

"Juste".

Je passe le permis le 9 juillet, j'ai les boules de le rater une deuxièmes fois.
Et puis niveau thune c'est pas la joie.
Et puis j'ai pas le moral, c'est tout.

J'ai envie de retourner dormir dehors en camping sauvage.
Retrouver les essentielles: trouver pour se laver, trouver pour manger, trouver lieux pour dormir.

Need repos.


Revenir en haut Aller en bas
postblue



Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: hum hum   Jeu 2 Juil 2015 - 23:45

Juste un: j'ai lu et bon courage, alors, en espérant que ce genre de réponse soit adéquat.
Revenir en haut Aller en bas
anaam



Nombre de messages : 706
Age : 22
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 4 Juil 2015 - 16:39

Bonjour ma belle brise-patte,

Même si ton post n'amène pas forcément à des réponses, il m'a touchée et donc j'ai voulu partager avec toi mes diverses réflexions à la lecture de celui-ci.


Déjà, même si je pense que tu le sais, à 18 ans, on est pas adulte. Tu ne vis peut être plus au domicile familial mais pour moi, ça ne change rien...
Avant, la vie était je pense plus "simple", il y avait plus de boulots, moins de trucs 'officiels' et chiant, le permis était plus facile à obtenir etc, ce qui fait la génération de nos grands parents voire nos parents s'autonomisaient beaucoup plus vite. Aujourd'hui, pas mal de jeunes font des études longues et donc vivent plus longtemps chez eux et ont besoin d'un soutien financier, affectif et de gestion de la vie quotidienne.
C'est pas mieux ou moins bien, c'est juste différent.
Du coup, je trouve normal que les parents accompagnent leurs enfants dans leur autonomisation, dans les démarches de la vie quotidienne, jusqu'à ce qu'ils volent de leurs propres ailes. Et il y a aussi un grand facteur qui rentre en compte : la débrouillardise et donc la personnalité propre à chacun.
Tu ne peux pas t'en vouloir d'être "dépendante" de ton petit ami. A cet âge, et j'ai 21 ans, je suis encore dépendante de ma famille et de mon petit ami.
Vu que ta famille a du mal visiblement à t'aider et t'accompagner, que tu puisses t'appuyer sur un repère stable est plutôt une bonne chose.
Le truc étant de devenir autonome le plus vite possible au cas où cela se terminerait avec ton copain car comme tu l'as bien expliqué, il est ta seule aide pour le moment. Après, te prends pas trop la tête avec ça, ça viendra avec le temps, parfois en une année, on devient plus indépendant qu'en 10 ans... Et la galère pousse aussi à trouver ses propres armes.
Tu peux aussi envisager d'avancer par étape genre : pour tel dossier administratif, première fois je le fais avec mon copain, seconde fois je fais seule etc. Tout le monde y arrive, on est pas plus bête que les autres, faut juste qu'on nous explique et qu'on apprenne aussi...
De toute manière, on a toujours besoin de quelque chose ou quelqu'un. Être "dépendante" de ton copain, c'est plutôt un bon support de dépendance, tu crois pas ?
Et j'émets l'hypothèse que c'est angoissant pour toi peut être de grandir, de devenir autonome, et c'est ce qui te donne envie de retrouver des valeurs plus "ancestrales" comme tu le dis ici "J'ai envie de retourner dormir dehors en camping sauvage.
Retrouver les essentielles: trouver pour se laver, trouver pour manger, trouver lieux pour dormir."
Je critique pas, je suis à peu près dans la même situation, et puis ce que je viens de dire est carrément subjectif en fait, mais peut être que ça t'aidera.

Ps : tkt pour le permis, faut y croire
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Mar 7 Juil 2015 - 16:12

merci vous deux, j'ai bien lu.


tkt anaam j'y crois. Si la voiture est un sonna quand je monte dedans je pourrais toujours simuler un malaise, j'suis sure qu'en ce moment ça sera assez crédible lol

Je vous tiens au jus pour le permis.
Si je l'ai pas, j'irais rejoindre ma grand mère sur son lit pour déprimer avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Mer 8 Juil 2015 - 22:17

D'accord avec anaam, la "dépendance" à ton copain n'est pas la pire qui puisse exister, loin de là Very Happy d'autant plus qu'il t'aime et n'essaie pas de t'ettouffer sous pretexte que tu as besoin de lui. Il n'y a aucune honte à avoir: tu t'appuie sur lui, il t'apporte son soutien, il est attentionné, vous vous faites du bien tous les deux en raison du lien qui vous unit.
Et puis, petit à petit, tu pourras en effet apprendre à faire des choses seules-par ordre croissant, inutile de te mettre la pression d'emblée avec des choses qui te font trop peur-une chose en entraîne une autre...ce qu'il faut, comme souvent, c'est de la patience et de la ténacité. Et si tu n'y arrive pas du premier coup, tu pourras toujours réésayer, ce qui compte c'est d'essayer Very Happy tu ne peux qu'y arriver au fil du temps, et crois-moi il n'y a pas de petites victoires, toutes ont leur importance et conduisent à des victoires plus grandes en apparence...
Ton copain pourra t'aider moralement dans tes démarches si tu le lui demande^^

Bonne chance pour ton permis!!! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Lun 5 Oct 2015 - 20:05

hum hum

C'est un peu triste de se rendre compte que ta mère ne te connais pas.

C'est un peu triste de connaitre sa mère aussi.

C'est mieux pour l'aimer, que de ne pas la connaître vraiment.

Et c'est mieux aussi que les rôles ne s'inversent pas. Parce que si elle a été une maman pour moi, moi je refuse d'en être une pour elle.
Non, je la laisse couler, je regarde de loin le petit naufrage, je ne lui répond plus que ce qu'elle a envie d'entendre.
Je me demande même si d'ici quelques mois quand j'appellerais, on m'apprendra son suicide.
Que cette fois ci elle ne s'était pas loupée, qu'elle a trop attendu des autres, qu'elles à trop crue en moi, que mes mots n'étaient peut être pas ce dont elle avait besoin.

C'est sure que je ne l'ai pas félicité pour les photos de famille brûlées part caprice.
Que je ne la félicite pas pour tout son cinéma suicidaire devant les petits.
Que je ne lui dit pas que ça vie s'arrangera toute seule.
Qu'elle à 55 balais et non 20 physiquement.
Que je ne la réconforte pas quand elle récolte ce qu'elle a semer.

C'est dure de garder les yeux fermés quand les miens sont écarquillés.

C'est moche de se rendre compte qu'on aime pas sa mère.
C'est moche de se rendre compte que sa mère n'aime que l'image qu'elle se fait de vous. Enfin, je ne sais pas si c'est vraiment le cas. Si elle n'essaie pas juste de m'aimer car je suis biologiquement sensée être sa fille. Mais je crois que je m'en fout.
C'est moche mais c'est comme ça.

Dans les combats perdus d'avance par flem de s'engager, celui ci aura été le plus représentatif.

C'est la réponse facile. C'est la réponse de l'autruche. C'est la réponse moche.

Alors, est ce que j'aurais eux ces yeux moi?
Son regard qui n'espérait plus rien de moi, celui qui criait:
"mais pourquoi ce truc est ma fille?"
Est ce que moi, j'aurais alors eux ce même regard?
Pourquoi est ce que tu es ma mère?
Pourquoi est ce que l'on se fait aussi mal?
En tout cas, je le comprend maintenant. Pour l'avoir vécue, et pour le vivre maintenant.

C'est moche de ne pas aimer sa mère, quand on a déjà déjà plus qu'elle comme parent.


Dernière édition par Brise-patte le Mer 30 Déc 2015 - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 26 Déc 2015 - 1:34

Je ne t aime pas.
Si un jour, dans une autre vie, nous nous croisions. Alors sache qu assurement nous ne nous croiserions qu une fois.
Tu es ce que je n aime pas.
Tu es la fermeture totale a toute tentative de dialogue.
J aimerais. oui. j aimerais ne jamais te revoir.
En restera 20min d appel téléphonique par semaine. Loin l une de l autre.

Si je pouvais fusionner ta face avec mon poing je serais heureuse.
Hurler encore le dégout que tu m inspires.

Ranger le tablier du dialogue. Laisser tomber la diplomatie.
Mais allez vous faire foutre.
Pourquoi est ce que je reviens te voir? Honnêtement je me demande maman. Je me demande pourquoi je rentre toujours, je passe le seuil de la porte la boule au ventre, j angoisse a l approche des vacances. L peur de ce genre de situation où l on sait pertinemment qu'on va essayer de sourire pour oublier qu'on est incapable de se blairer la gueule.
Oublier a chaque fois que je rentre les insultes passées, les cris, les paroles de trop. Faire
comme si de rien n'était.

N ayons l air de rien. Oui. N ayons l air de rien. du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Dim 3 Jan 2016 - 20:11

J'espère que ça t'as fait un peu de bien d'extèrioriser tes ressentis vis-à-vis de ta mère, que ça t'as un peu défoulée Wink

Tu peux te dire une chose, c'est que tu n'es pas ta mère, ni "uniquement" la fille de ta mère; tu n'es pas davantage l'image qu'elle peut se faire de toi, nous n'existons pas dans les yeux des autres: tu es une personne à part entière, parfaitement distincte, tu le sais, toi, qui tu es et ce que tu es, tu as ta conscience pour toi. Tans pis si elle ne le comprends pas. Il n'y a pas de fatalité que tu reproduise certains shémas, ou que tu vives à travers son regard. Tu dois vivre pour toi, indépendament de ce qu'elle peut en penser.


Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 2 Juil 2016 - 1:45

J'ai un sujet pour ma è, un sujet pour mon père, si c'est pas triste.

Je sais que quand je vais rentrer chez ma mère pour cet été je vais faire comme du hab'
Et puis dans le speed, ce comportement qui empêche de trop penser, de trop ruminer face a la situation.

De toute façon j'ai bien assez à gérer entre le proces, mon inscription à la fac, mes “devoirs d'avant rentrée“ because moi pas avoir le niveau attendu pour cette année et moi stresser au mort. Pour changer.

J avance la tête une peu baisser, des fois que je entreverrais trop la merdé qui m'attend. Je ne sais d'ailleurs toujours pas si je pourrais être dispensée de ma présence physique au proces, c'est géniale parce que c'est dans dix jours. Lol.

Mais le sujet etait pas vraiment tourné vers ca, encore une fois je occulte tout autres probleme part celui ci.

Le retour de la fille ainée ne vas pas etre une partie de plaisir.
Je sens d'ici la pseudo affection degoulinante dans les phrases de ma petite soeur que je me contenterais d'eviter, ne pas lui rentrer dedans, ne pas là envoyer des le premier contacte.
je pense presque avoir assez d'entrainement pour lui repondre les deux premiers jours avec un tact de façade, c'est que j'ai des là confiance ou de l'espoir tien'

Je vais tâter le terrain avec ma mere, echanger les convenances, lui faire croire que l'on est prohe et que je lui raconte des nouvelles sur moi, lui faire croire qu'elle est une bonne mere parce que c'est ce qu'elle veut croire.

Je prie pour que mes freres soient là. Enfin, surtout mon grand frere. Admettons le, je n'ai d affection pour lui que les deux trois premiers jours. Apres je passer mon temps au jouer au papa de remplacement, comme ma mère me l'a encore sous entendu dernierement au telephone.

Je ne suis pas sure des gerer ma vie là dedans.

Je ne vais absolument pas gerer ses questions, ses intrusions dans ma vie privée, sur ce que je peux prendre comme traitement mon suivit (le tout bien sur, inexistant, pour changer. Je ne pense pas avoir tenu une suivit jusqu que boutique ne serait ce que une fois dans ma vie aha), les allusions a la nuit oú j ai “disparue“ (mais le gros lol quoi. Ma mère n'y a fait allusions qu'une seulement fois. Je cite "ta nuit “speciale““. Loliloz pardon.
TS ça t’écorche dans ta fierté de mère ou m imaginer aussi peu stable,loin de ton image idéale de moi mettrait trop a mal ton ego?).


L'été vas être long. Au moins jusqu'au résultat du proces...


Dernière édition par Brise-patte le Dim 3 Juil 2016 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Dim 3 Juil 2016 - 19:33

Rester calme et posée-quoiqu'il t'en coûte-ne pas entrer dans le jeu de tes proches, jeu que tu connais si bien mais paraît une bonne technique. Je comprends que ce soit très difficile à vivre, mais si tu tombais dans leurs pièges ils seraient trop contents, et toi encore plus déprimée, c'est du moins l'impression que ça donne. Si tu ne donne pas prise, peut-être qu'ils vont se lasser Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Dim 3 Juil 2016 - 22:37

Pas un piège de leur part. Ma famille ne cherchent pas à me pourrir, c'est presque triste.
C'est juste que je ne les supporte pas.
Je ne supporte pas les comportements de ma mère, ces réflexions, parce qu'elle est pas très évoluée intellectuellement. Voila, c'est moche et c'est comme ça.

Je ne supporte pas ma famille, ou très mal. C'est tout. Parce qu'on a rien en commun, parce qu'on a pratiquement rien à partager, parce que je n'aime ni mes petits frère et soeur, ni ma mère, pour diverses raisons.

Le problème étant que je ne suis pas encore assez autonome pour éviter de devoir vivre avec eux certaines fois, ou que j'ai encore trop de pitié pour ma mère pour ne pas céder à ses plaintes quand elle me demande de revenir à la maison.


Revenir en haut Aller en bas
Petite Luciole



Nombre de messages : 1878
Age : 32
Localisation : Entre-deux
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: hum hum   Lun 4 Juil 2016 - 22:04

quand tu retournes chez elle, évade-toi un max.
Histoire d'être là-bas, de faire ce que t'as à faire ou plutôt faire ce que tu crois devoir faire et en même temps, quitter le nid dès que possible pour apprendre l'indépendance. 'fin j'sais pas si c'est très clair....

pour le permis, j'croise les doigts
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Mer 6 Juil 2016 - 10:34

Je m'enferme dans mon donjon comme dit ma mère, ce qui est pas terrible à ces yeux, ça fait déjà deux mois et demi et que je suis pas rentrée, la dernière fois c'était en pseudo coup vent de deux jours, bon... je fuis déjà bien assez la maison ^^"

Mais bon, d'un certain côté, oui j'applique très bien ta remarque. J'ai d'ailleurs une chambre à ranger et je pense en avoir pour encore 2 bonnes journées de rangement. En m'y mettant à font.

La nuit je m'occupe des documents pour le procès + inscription à la fac, par exemple, lolilol
Et refaire aussi ma liste de film à voir, parce que j'avais fait un putain de glossaire et tout, et avec mon disque dur qu'à sauté (pour faire bref) bah.. j'ai tout perdu. Chouette.

Donc:

_ranger chambre
_doc avocat, aide juridictionnelle à compléter tout ça tout ça
_liste de film à refaire
_document fac
_dossier artistes à refaire

ça, c'est pour avant vendredi.

Revenir en haut Aller en bas
Petite Luciole



Nombre de messages : 1878
Age : 32
Localisation : Entre-deux
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: hum hum   Ven 8 Juil 2016 - 12:16

tu as réussi à tout faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Ven 8 Juil 2016 - 14:29

Bonne question Neutral Smile
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 9 Juil 2016 - 0:44

Avocat, j attend une reponse concrete de l aide juridictionnelle.
Fac, ca est fait.
Chambre ca est fait aussi
Je posterais une photo demain tien, rien que pour montrer l ampleur des degats ^^
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 9 Juil 2016 - 11:22

Hé bien ça avance cheers
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 9 Juil 2016 - 11:51

Chambre chez ma mère :
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Et ça à encore rebougé depuis, l'armoire sur le côté gauche qu'on ne voit pas vraiment à totalement été rangé (et il y a avait un sacré paquet de bordel...), les dessins/papiers diverses grands formats sous mon lit ont été roulé dans les tubes de rangement qui se trouve au fond sur le sol dans la deuxième photo.

Je suis plutôt fière de moi pour le coup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 9 Juil 2016 - 14:45

Bravo Very Happy il faudrait que je la range, mon armoire à moi, la pièce est bien rangée mais dans l'armoire c'est un vrai fouilli :q
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Sam 20 Aoû 2016 - 23:30

Je voudrais que ma mère s'excuses.
Je n'espère pas ça de denis. Ca serait pas acceptable, rien n'est récupérable. Mon père est mort. Je m'en fout.
Mais ma mère, elle existe encore un peu. Et j'ai besoin qu'elle s'excuse, tant qu'il est encore possible de sauver un truc. Que je puisse lui pardonner.
Parce que là, je peux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Jeu 25 Aoû 2016 - 22:46

Oui je vois ce que tu veux dire: si les personnes qui nous ont fait le plus de mal pouvaient s'excuser, juste s'excuser et qu'on sache que c'est sincère, ce serait peut-être bien la meilleure des thérapies Neutral tu pourrais peut-être dire à ta mére que tu aurais besoin d'avoir une conversation franche et posée avec elle, un jour où vous seriez à peu prés détendues toutes les deux, où vous pourriez prendre tout votre temps. Mais j'imagine qu'avec elle ce serait compliqué scratch
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4945
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: hum hum   Ven 26 Aoû 2016 - 0:46

Oui comme tu dis, avec elle ça serait compliqué parce que le problème, c'est qu'elle n'en a même pas conscience ^^"

Tu sais, ma mère est quand même un peu à côté de la plaque hien...
Alors au final.. je sais pas. Je préfère ponctuer ce sujet de coup de mou quotidien plutôt que possiblement ré-ouvrir une situation de conflit avec ma mère.
Ca se passe pas trop mal entre nous deux.

C'est surement complètement dégueulasse de ma part, de lui faire croire que je resterais à ces côtés avec le temps, que j'apprécie rentrer chez elle.

Pourtant c'est pas comme si je la confortais dans le truc, quand elle recommence à aller trop loin, à dire de la merde, je la rattache un peu au sol, avec de l'humour, diplomatie... des fois je suis juste cash. Mais j'aimerais éviter une nouvelle guerre entre elle et moi quoi.
Mais elle projette tellement de truc sur moi.

Avec du recule, j'ai l'impression que ma mère délire, qu'elle est malade. Enfin, quelque chose de plus que la dépression. Comme elle me voit, ou m'ignore totalement dans son comportement.
Comme elle projette des trucs sur moi. A un moment donné elle a eu un trip du genre "c'est MA fille". Du coup elle m'achetait les mêmes robes qu'elle, me prenait mes affaires et les essayait, des bijoux, un rouge à lèvre... Alors que je lui disais non, vraiment c'était catégorique.
Et elle finissait par rentrer dans ma chambre en douce prendre des trucs, se pavanait devant moi avec le lendemain genre "nanana je l'ai quand même fait regarde comme elle me va bien cette robe". (c'est à peu près mot pour mot).

Elle a des fois des phrases assez perturbantes à force d'être répétées, comme quoi elle m'envie d'avoir un mec, d'être jeune, d'avoir un "beau corps" (non mais lol quoi), d'avoir des belles études (non mais non ta gueule la maman), ce qui résume tout pour elle donc j'ai une vie merveilleuse et pas elle.
C'est assez régulier. C'est pas des compliments, c'est juste des projections. De ce qu'elle voudrait que je soit, et qu'elle envie aussi.

Quand je rentre chez moi je revois ma mère dans ce comportement qui la rend ridicule, ou complètement malsaine.
Même mon frère l'a remarqué, ce comportement de facette. Et c'est dire lol.

On pourrait dire que c'est une mère gâteuse mais c'est pas ça. C'est une projection, une image qu'elle essaye de se donner pour diverses raisons. En gros c'est apparue après que mon beau père soit parti il y a deux ans.

Y a pleins de trucs là dedans qui me dérangent.

Comme si elle voulait se rattraper de toute ces années, aussi.

Mais j'ai pas besoin de ça, j'en veux pas.
Un coup, on allait chez l'avocat et elle a commencé à pleuré, elle se remémorait une lettre qu'elle avait lu de mon grand frère, qui était adressé à l'avocat mais il lui a donné la permission de la lire (-_- ). Forcément, ça parlait de ce qu'il s'était passé chez Denis, et c'est dingue, mais je crois qu'elle ne savait pas avant, ou qu'elle ne voulait pas se rendre compte.
Du coup elle a commencé à pleurer, et puis elle a dit des trucs assez touchants, complètement maladroits mais touchants.

Le problème, c'est que j'étais juste mal à l'aise + 0 empathie.

Je veux pas qu'elle reconnaisse (ENFIN Oo?!) ce qu'il s'est passé avec notre père, je voudrais juste qu'elle s'excuse. (oui, j'ai des exigences, en plus). Ou juste, qu'elle reconnaisse qu'elle a été trop dur, qu'elle a trop merdé. Qu'elle a été trop loin et que c'était pas que la faute de mon beau père, de mon père, ou du harcèlement scolaire (quoi que ça, je crois qu'elle n'est même pas au courant).
Qu'elle a SA part de responsabilité.

Et surtout:
PARCE QUE MÊME MON BEAU PERE A TROUVER LE MOYEN DE S'EXCUSER BORDEL.
Alors pourquoi pas elle?!

Ah oui : parce qu'elle n'est pas au courant.

Ah oui : je vous renvoie au début de ce poste.


---> la procrastination et rebouillage de merdes stérile, c'est par ici, bonjour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hum hum   Aujourd'hui à 11:47

Revenir en haut Aller en bas
 
hum hum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: