Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Electrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanish



Nombre de messages : 584
Age : 30
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Electrique   Ven 28 Nov 2014 - 23:29

Besoin de poser des mots sur un truc, même si ça n'attend pas nécessairement de réponse.

Je suis nerveusement fini, mon téléphone sonne je dis "allez chier" avant de voir qui appelle, et à la fois je tiens en mode défi/warrior de "plus que 3 semaines avant de pouvoir souffler".

En soi, cela ne me pose pas + de problèmes que cela n'en a posé ces deux dernières années, sauf que dans des situations limites, je suis beaucoup plus limite.
Je m'explique. Mon instinct de survie part vraiment en vacances avec mon self-control.

Hier soir, je plaisantais sur "j'en peux plus de la vie, j'espère que je vais me taper une hémorragie au don du sang comme ça j'aurais plus à me poser mille questions sur comment garder un semblant de self control à la fin de ma journée quand tout me prend la tête, tout le monde me tombe dessus et que ma liste de choses à faire s'allonge sans aucun temps pour espérer ne faire qu'une bête connerie dans cette liste de la journée".

Alors ouais, l'idée était rigolote, sauf que...
Je m'amène super gonflé à bloc au don de sang, "ça va, vous êtes en bonne santé pour donner ?", "ouais ouais fais ton truc lâche moi j'ai pas le temps", prise de tension, ok, 12,8, alles gut.

Aiguille plantée dans le bras, gros néon sur la gueule, et là, je me sens partir. Et je me dis "broaf, tant pis". En sueur, ouais, bon, ok, je vais peut-être tourner de l'œil, ça m'est jamais arrivé, quelle fillette, haha. Tout ça reste très intérieur parce que j'ai pas la moindre envie de le signaler et que sur le moment, dans l'absolu j'en ai rien à foutre, mais rien à foutre de ce qui peut bien se passer.

L'infirmière passe "ça va monsieur ?", et là, tellement la flemme de même la renvoyer bouler que je dis rien, et elle doit voir que j'ai perdu quelques couleurs... "euh."

10 secondes après, une infirmière à ma droite qui dit "sa tension est à 5", et l'autre qui dit "je ne sens plus son pouls", et là une espèce d'envie de rire, parce que déjà j'ai du mal à y croire, étant pleinement conscient et pas tombé dans les pommes, et juste amorphe et en sueur... et trouvant assez drôle d'être le plus rassuré sur ma capacité à encaisser.

Je suis bien conscient que je n'ai pas risqué la mort, mais la corrélation entre ma vanne intériorisée dans la journée et le résultat a quelque chose d'assez troublant, et je me dis qu'il y a tout de même un fond de vérité à "je me sens explosif, et si j'explose ou je crève comme un vieux sac d'ordures, c'est pas grave parce que j'ai aucune envie d'essayer de continuer à essayer de survivre dans l'état où je me trouve".

Dans l'absolu, je ne me sens plus suicidaire. Je me sens juste las. Mais après un soir comme ça, je me demande si je ne dois pas réagir à ce genre de signal d'alarme, et je ne sais pas trop quoi faire qui ne soit pas complètement vain.

J'y reviendrai sobre, si ça m'inspire demain.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4946
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Electrique   Sam 13 Déc 2014 - 12:23

Je sais pas,
perso ça me fait un peu flipper ce genre de poste.
Tirer une sonnette d’alarme? wai pourquoi pas, ça serait pas trop mal, mais c'est quoi la sonnette d'alarme? faire gaffe quoi.
Parce que bon, être las... las de quoi? Las de vivre? C'est un peu puant ça ^^
Bref, j'espère que depuis le poste tu tiens encore le coup, les vacances ne devraient être plus très loin.

Ca t'inspire quoi maintenant ce poste?
Revenir en haut Aller en bas
Vanish



Nombre de messages : 584
Age : 30
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Electrique   Lun 15 Déc 2014 - 1:15

Pas facile de répondre, enfin bon, essayons.
La sonnette d'alarme, c'est écouter mon corps, me reposer, dormir davantage, avoir une alimentation + saine, faire du sport. Les trucs basiques, ceux que je ne fais pas, en gros.
La lassitude, c'est celle d'une situation installée et sans issue, professionnellement, où je me sens seul à tirer des dizaines de locomotive tout seul, au détriment de tout le reste.
La lassitude, c'est celle de voir que le rythme ne ralentit pas, quelle que soit ma façon d'essayer de m'organiser pour gagner du temps. La lassitude, c'est celle d'éprouver de la culpabilité le week-end parce que je me force à être "en week-end", et à pas répondre à mes mails ou mon téléphone.
J'ai par ailleurs reçu un gentil MP qui me demandait si je ne faisais pas un burn-out. J'ai l'impression d'être en burn-out non déclaré depuis +- 2 ans. C'est tellement banalisé d'être à la bourre et surchargé de tout que je me sens complètement insensible au contexte, j'ai juste envie qu'on me foute la paix pour que je puisse avancer et un jour descendre à moins de 80 mails à traiter dans la mailbox.
Sinon, ouaip, je suis en vacances vendredi prochain, j'ai pas envie de rentrer en France, j'ai plus d'amis de toute façon vu les nouvelles que je donne aux gens qui tenaient à moi alors je ne vois que moyennement l'intérêt. Who the fuck cares ? Ici, pas davantage de vie privée qu'il y a deux ans, avec en prime l'envie de déménager et me casser de cette collocation qui marche pas.
De l'extérieur pour les gens qui me côtoient, j'imagine que ma vie doit avoir l'air parfaitement fonctionnelle et satisfaisante, c'est sans doute ça le plus drôle.

Alors ouais, on va me dire "à part râler, tu fais quoi"... beh je projette de déménager, de retrouver un rythme de vie plus sain, de sortir davantage de chez moi, et de marquer davantage une scission entre ma vie professionnelle et ma vie privée.

Seulement, c'est loin d'être gagné, à l'heure actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Onda



Nombre de messages : 2714
Age : 20
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Electrique   Lun 15 Déc 2014 - 21:09

C'est une idée comme ça, même pas la mienne, parce que c'est un truc qu'on m'a déjà dit et que j'ai souvent lu ici, donc ça pourrait être à côté de la plaque et ne pas te convenir du tout. Mais d'expérience, souvent ça marche donc bon...

Je me demandais si poser des objectifs plus clairs, en gros découper les gros qui paraissent inatteignable en tout petits très simples qui permettraient à terme d'atteindre les gros tout en rendant la tâche finale plus positive, moins insurmontable, en donnant l'impression d'être en train d'avancer, ça ne serait pas une ébauche de solution...

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4946
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Electrique   Mar 16 Déc 2014 - 20:42

Code:
Alors ouais, on va me dire "à part râler, tu fais quoi"... beh je projette de déménager, de retrouver un rythme de vie plus sain, de sortir davantage de chez moi, et de marquer davantage une scission entre ma vie professionnelle et ma vie privée.

Râler pour râler c'est très bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Vanish



Nombre de messages : 584
Age : 30
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Electrique   Mer 17 Déc 2014 - 23:56

Brise-patte a écrit:
Râler pour râler c'est très bien aussi.

Oh ça faut pas s'en faire, c'est mon mode numéro 1 de communication que de grogner...

Onda a écrit:
C'est une idée comme ça, même pas la mienne, parce que c'est un truc qu'on m'a déjà dit et que j'ai souvent lu ici, donc ça pourrait être à côté de la plaque et ne pas te convenir du tout. Mais d'expérience, souvent ça marche donc bon...
Je me demandais si poser des objectifs plus clairs, en gros découper les gros qui paraissent inatteignable en tout petits très simples qui permettraient à terme d'atteindre les gros tout en rendant la tâche finale plus positive, moins insurmontable, en donnant l'impression d'être en train d'avancer, ça ne serait pas une ébauche de solution...

Mes échéances sont relativement claires. Le problème est grandement lié ou dépendant de la question du déménagement, planifié pour juillet/août 2015. Je commence les recherches intensives en janvier / février pour trouver qqch qui me plaise et sans avoir à choisir "par défaut".

Pour le reste, c'est déjà une somme de petites choses, mais des choses qui nécessitent un temps pour s'y mettre. Le problème, c'est que je cours tout le temps après le train. Et le souci actuellement est que j'ai beau tenter d'anticiper ce que je veux, j'ai toujours des urgences à traiter qui me tombent sur le coin de la face tous les jours et mettent à mal tout le reste.
Résultat, le reste de ce que je prévois dans le travail de fond, c'est "quand j'ai le temps". Et en admettant que j'avance un peu dans cette liste-ci, il suffit d'une ou deux réunions en extérieur hors du bureau, pour que
1. ma mailbox explose en retard à traiter/rattraper
2. pour gagner 2/3 objectifs long terme qui resteront dans ma todolist des 6 prochains mois.
Un peu le sentiment que c'est simplement sans fin. J'ai juste trop pour un seul être humain. Y'a que 24h dans une journée, j'ai besoin de dormir aussi, et je ne suis pas un robot. Je ne suis de toute façon plus sensible aux quelconques remarques sur un retard que j'aurais... parce que non, c'est pas une situation que j'estime "normale" à tenir plus de 6 mois. Ca fait deux ans, alors non, la conciliance, elle s'arrête là. Je fais ce que je peux, et je mets au défi de trouver mieux, au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Onda



Nombre de messages : 2714
Age : 20
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Electrique   Jeu 18 Déc 2014 - 22:33

Arrêter le boulot, mais genre vraiment, juste le temps de faire ce que tu aurais besoin de faire pour toi, c'est vraiment impossible ? Fin' je veux dire, c'est normal que tu es besoin de souffler toi aussi : ils peuvent bien tourner sans toi une semaine, non ? 

________________
"Pensavo di essere la soluzione, invece no, non ero nemmeno il problema. Non ero niente."
Francesco Roversi
Revenir en haut Aller en bas
FcK



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Electrique   Ven 19 Déc 2014 - 8:46

Bonjour,

Dans ce que tu dis, effectivement tu cours toujours après ce temps si précieux qui te manque.

J'ai connu une période similaire à la tienne, impossible de prendre le temps nécessaire pour avancer des projets, ni juste "profiter" un peu pour moi.

Un jour j'ai dit "fuck", j'ai mis de côté les choses que je m'étais mise en tête pour faire des trucs simples.

Ok, tu n'as le temps de rien
Ok, tu es overbooké
Ok, c'est l'enfer

Et si tu prenais (oui oui) 1h ou 2 pour faire un ciné, aller courir, aller nager, un massage, prendre la voiture et aller te poser dans un coin sympa ?

C'est probablement un détail mais je l'ai fait à plusieurs reprises et je t'assure que ça vide le crâne, le temps d'un court moment certes, mais ça fait un bien fou !

De ce que je lis, tu as l'air d'avoir besoin de mettre ta tête et ton corps en mode OFF.

Comme tu le suggères Onda, il va falloir envisager une "pause" boulot, personne n'est indispensable et si tu veux éviter le fameux burn out (qui est déjà là, me semble-t-il), il devient nécessaire que tu agisses.
Non pas pour ton boulot mais pour ton bien être.

Je ne sais comment cela s'organise à ton travail mais si tu te sens complètement dépassé :
Est-ce qu'il y a possibilité de déléguer ?
Est-ce qu'il y a possibilité de remonter à ta hiérarchie tes difficultés et la nécessité d'embaucher une personne pour te soulager ?

Peut-être que tu vas me dire que tu l'as déjà fait, que ça n'a abouti à rien, peut-être.


Mais au final, il faut que tu déconnectes un peu et que tu reprennes du poil de la bête avant de mal finir.

courage à toi

Revenir en haut Aller en bas
Vanish



Nombre de messages : 584
Age : 30
Date d'inscription : 11/09/2014

MessageSujet: Re: Electrique   Lun 22 Déc 2014 - 10:50

Je suis en break deux semaines pour les fêtes, ça aidera à recharger les batteries.
Après, jusqu'à juillet ce sera une looongue ligne droite, avec peut-être une accalmie de 2-3 jours pour Pâques. Mais après, c'est après...

Pour le reste, j'entends et suis parfaitement conscient qu'il faut ralentir la cadence...
Cependant : c'est pas une blague, si je m'arrête une semaine, ça va être le bordel à fond. Et de toute façon, ce sera pour ma pomme pour le rattraper, donc ça va clairement me bouffer du temps hors bureau, genre la nuit blanche gratuite. Non merci...
Vous allez probablement penser que j'exagère à mort mais la réalité n'est pas si "blanche/noire"... je m'occupe des salaires, contrats, et ça pleut dans tous les sens, et toujours des imprévus à un rythme exagéré. En gros, y'a toute une équipe qui crée une activité multiple, et dès que ça engage du personnel, des techniciens, ça génère de l'administratif que je dois bouffer. A titre indicatif, en deux ans, le nombre de déclarations à l'ONSS que j'ai faite est+- 1000. Et c'est le genre de trucs où on a pas le droit à l'erreur, surtout connaissant les pénalités en cas de contrôle (risque réel déjà encouru et assez mal vécu pour ma part...)

Pour ce qui est de prendre du temps, je m'oblige à prendre une vraie pause midi, à pas bouffer un sandwich devant mon écran (ce dont je serais tout à fait capable si je m'écoutais).

Compte tenu de la tension physique entretenue, j'avais une prescription chez une kiné mais j'ai bouffé mon quota de séance pour 2014, heureusement 2015 commence, youpi.

La possibilité de déléguer est partiellement testée... cependant la personne là pour me seconder va passer à mi-temps donc en termes de disponibilités pour m'aider en + des autres trucs qu'elle a à faire, ça va tenir de la grosse blague.
Pour le mail à la hiérarchie, c'est fait, refait. Malheureusement les tentatives en ce sens pour soulager la masse de travail que j'ai à assumer ne rencontre pas de franc succès, ce qui tient à mon sens à "l'effet entonnoir", et au fait que chaque tentative de délégation me donne une casquette supplémentaire de "chef de projet x ou y", qui nécessite du temps pour cadrer, contrôler, valider... et ce n'est pas rien non plus en termes d'investissement.

Là, en gros, je ne vois pas trop comment ça pourrait aller mieux, en fait. Mais je le prends avec + de philosophie qu'il y a un an. Quand c'est clair, au moins on ne sent pas trahi. C'est violent mais au fond, j'aime mon boulot. L'équipe est cool, partage cette suractivité, reste solidaire. C'est "juste" les imprévus en cascade qui me transforment en Mr. Hyde de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Electrique   Lun 22 Déc 2014 - 20:45

C'est déjà positif que ton travail te plaise, tu vois qu'il y a du bon dans ta vie. Bien sûr, je ne minimise pas le reste. Parfois, vu de l'exterieur, on a tout pour être heureux, mais personne n'est dans notre tête.
Il y a de quoi être stressé avec ton rythme de travail, et oui, il est normal que parfois, tu ai besoin de relâché la pression en t'enervant, c'est une soupape de sécurité!
Comme il a été dit plus haut, tu devrais essayer de profiter du temps que tu as de libre pour t'accorder des plaisirs simples.
Tu connais peut-être une méthode de relaxation?
Déjà, avoir une petite activité ludique (ça peut être tout et n'importe quoi, il y a le choix) qui t'épanouisse, pratiquer un sport que tu aime, ce peut être un +.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Electrique   Aujourd'hui à 7:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Electrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Optique ondulatoire:l'equation de propagation du champ electrique
» economie electrique...
» courant electrique
» Filets cloture electrique moutons
» probleme electrique sur 309 peugeot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: