Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Me revoilà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lilith95



Nombre de messages : 183
Age : 21
Localisation : Lille
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Me revoilà   Mar 28 Oct 2014 - 0:40

Bonjour à tous et toutes,

Bon voilà ça fait un million d'années que j'ai pas posté (plus d'un an), donc je tiens à m'excuser de mon silence, j'ai quelques peu délaissé ce forum pour me consacrer à un groupe sur facebook sur l'AM, la dépression et les TCA. Bon tout d'abord quelques nouvelles : la dernière fois que j'ai posté j'étais en HDJ sur Bordeaux.Ca se passait mal et ça c'est mal passé jusqu'en juin. AM toujours présent cette années là (plusieurs fois par semaine), ainsi que d'autres TS (je me souviens plus de la dernière en date). Bref, malgré beaucoup de problèmes interpersonnels j'ai réussi à avoir mon bac (mention très bien sisiii cheers ). J'ai passé le concours de Sciences Po Bordeaux mais je ne l'ai pas eu. J'ai été prise en prépa IEP (institut d'études politiques). J'ai passé un bon été 2013, puis j'ai déménagé à Paris. Au début comme partout ailleurs ça allait. Sauf que j'ai eu la géniale idée de tenter de débuter une relation avec un mec qui avait déménagé à l'autre bout du globe. Comme d'habitude je m'accroche bien trop et trop vite, lui s'en fout, me dis que je suis une malade imaginaire, qu'il y a des gens bien plus malheureux que moi. Bref il m'enfonçait. Mais je m'accrochais. Il essayait de me convaincre d'arrêter mes études. Je pensais sincèrement le vouloir. Je n'allais presque plus en cours, je ne travaillais plus. J'ai vécu de septembre à décembre 2013 dans un foyer d'étudiantes, l'enfer. J'ai été obligée de dire au gérant du foyer que j'avais des soucis psychologiques / psychiatriques (j'ai été diagnostiquée borderline), la première chose qu'il me dit "ah bah ça se voit". C'était bien parti. Ma mère a fini par se rendre compte que cet homme me persécutait limite, qu'il m'espionnait, et j'en passe (il a menacé plus d'une fois de me mettre à la rue), donc elle a décidé que je devais partir de là. J'ai donc pris mon appart. Et à l'approche du premier concours j'ai fini par me remotiver, je me suis remise au travail. je ne me scarifiais plus. Et un jour j'appelle le garçon en question, et j'étais en train de bosser. Et quand il a vu ça il a commencé à m'insulter, me traiter de tous les noms, me dire des horreurs, tout pour me faire mal. Et ça a marché et bim AM. J'ai coupé les ponts avec lui, depuis ce jour je ne lui ai plus jamais parlé et tant mieux. Il était pas bien sur le plan psychique ça se voyait, enfin j'étais bien la seule à ne pas le voir. Côté psy j'ai eu une prise en charge à Paris à l'institut montsouris avec une super psy, j'étais à mi temps en hôpital de jour où surprise ça c'est super bien passé ! J'ai remonté la pente peu à peu, j'arrivais à venir en cours et à beaucoup travailler à côté. Sans l'AM ni des problèmes alimentaires, j'avais d'autres types de comportements dangereux (sexuels surtout j'allais voir à droite et à gauche..) ça m'a causé quelques problèmes mais ça pouvait aller. Le temps est passé. j'ai passé 3 autres concours, je les ai pas eu tant pis. J'ai été prise à la fac de lille en sciences politiques ça c'est la bonne nouvelle, j'habite désormais à lille c'est top. Toujours des hauts et des bas, toujours hyper émotive, pas vu de psy pendant presque 3 mois mais le suivi reprend là. Je suis rentrée à Bordeaux ce we pour mes vacances, et là l'horreur. Déjà deux jours avant mon retour ma mère m'annonce qu'elle part à l'étranger pour son travail pendant que je serai à Bordeaux… super nouvelle. Hier (dimanche) déjeuner familial avec père frère soeur grands parents. Grosse dispute avec ma soeur qui finit par me dire de me barrer, alors je me suis barrée. mon père m'a rattrapée, il m'a frappée, insultée, crachée dessus. J'ai des bleus partout. Je sais pas ce que je dois faire. Je crois que je vais faire comme s'il existait plus c'est tout ce qu'il mérite.
Un autre truc pas cool : mon "meilleur ami" (celui avec qui c'était ambigu) a purement et simplement arrêté de me parler, sans raison, alors j'en rigole mais au fond j'ai très mal. Il le sait surement. Il s'en fout clairement. Et une de mes meilleures amies veut prendre de la distance avec moi, je sais pas pourquoi non plus elle veut pas me le dire par messages ou par téléphone elle veut attendre qu'on se voit, mais le truc c'est qu'on se verra surement plus jamais en vrai vu qu'on habite plus dans la même ville et qu'elle ne rentre jamais à Bordeaux en même temps que moi. Bref compliqué à vivre tout ca.
Je me suis quand même tait de nouveaux potes à Lille, mais ils ne sont pas au courant de mes problèmes (en tout cas ils n'en mettent pas le nom dessus), ils sont sympas mais de la part de certain c'est des critiques, des reproches, etc. Et du fait de ma pathologie j'exagère tout, donc ça doit pas être facile pour eux, me supporter. Maintenant j'essaye de ne plus trop m'accrocher aussi rapidement aux gens, je veux pas les saouler en les sollicitant trop tout le temps.
Sinon truc super cool : j'ai un copain depuis 4 mois (ok on dirait que c'est rien mais vu mes difficultés à avoir une relation stable c'est énorme pour moi), c'est le big love. Voilou
Revenir en haut Aller en bas
Laura.



Nombre de messages : 40
Localisation : 11 (Aude)
Date d'inscription : 29/04/2012

MessageSujet: Re: Me revoilà   Ven 31 Oct 2014 - 18:26

C'est la première fois que ton père réagit de la sorte ? Tu en as parlé à quelqu'un de ta famille comme ta mère par exemple ? Dans tous les cas ce n'est clairement pas à faire, je pense que tu as raison de choisir de l'ignorer, on ne choisit pas sa famille, il faut faire en sorte qu'elle ne nous empêche pas de vivre.

Pareil pour les amis dont tu parles, s'ils n'ont pas envie de t'exposer les raisons de leur éloignement tu n'y peux rien. Même si c'est difficile ça fait partie des relations, tu t'en feras d'autres ou ils reviendront d'eux même.

Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4946
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Me revoilà   Sam 1 Nov 2014 - 20:54

C'est bizarre, mais j'ai l'impression en te lisant que tu as tout de même une sacrée pêche malgré tout.

Un gros point positif je trouve, c'est que, malgré les échecs que tu as eu avec tes concours, tu n'as pas lâché tes études et de ce que tu dis, ça à l'air de plutot s'arranger même. C'est un gros point positif et un gros poids en moins quand sur ce plan là t'es pas trop à la rue.


NIveau famille, ça a pas l'air de s'être très arrangé par contre... Ne plus revenir à Bordeaux quand ta mère n'y est pas? 9a pourrait peut être t'éviter ce genre de disputes.
D'ailleurs, vus que t'es en appart maintenant, ça te fait du bien la prise de distance?
Si tu ne sais pas trop quoi foutre de ce père qui m'a l'air bien pourrit, tu peux soit ne plus l'approcher, soit appeler les flics la prochaine fois que ça arrive.
Ca dépend si tu eux t'embarquer là dedans, où si tu veux juste ne plus en entendre parler.
Car il mérite quand même un peu plus que tu l'ignores hien.
Ce comportement qu'il a eu avec toi est inacceptable et aux yeux de la loi non plus, ça ne passerait pas.
Le truc, c'est qu'il ne faut pas que tu t'imprimes dans le crâne que ce comportement envers toi en normal voir même mérité. Non, il n'est absolument pas justifiable et tu ne mérites pas d'être traité comme une merde, tu n'es n'est pas une.


Pour ce qui ets de tes potes à Lilles; ils ne sont pas obligés de savoir que tu as été diagnostiqué machin truc Y X ni même que tu te coupes ni même que tu as une vie assez compliquée.
Tu as le droit de leur dire ce que tu veux, et tu as aussi donc le droit de filtrer les infos.
Je pense honnêtement qu'avoir un cercle social où tout ces problèmes qui ponctuent ta vie n'ont pas leur place, (dans le sens où tu n'as pas besoin de te justifier dessus, d'en parler où qu'on te fasse des critiques potentiellement blessantes dessus) peut être pas mal pour toi même.
Ne pas ramener tout ça sur le tapis pourrait pas mal t'aider.

Aussi, ils peuvent être tes potes, mais ca ne veut pas dire qu'ils arriveraient à accepter tout ces problèmes (ton diag' ou ton penchant pour l'am) facilement sans te regarder autrement après.
Il y a tout un tas de réactions face à ce genre de révélation et elles ne sont des fois pas très facile à supporter. Si ta vie est compliquer, ça peut être pas mal de ne pas te rajouter des problèmes ^^
Revenir en haut Aller en bas
lilith95



Nombre de messages : 183
Age : 21
Localisation : Lille
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Me revoilà   Sam 1 Nov 2014 - 22:08

Je sais pas si on peut dire que j'ai la pêche mais j'essaye de garder le moral et de voir le bon coté des choses.
Concernant mon retour chez moi alors que ma mère n'y était pas, ce n'était pas prévu quand on a réservé le train, elle ne m'a dit qu'elle ne serait pas là que 2 jours avant mon retour, billets pas remboursables….La distance aide beaucoup je pense, quand on se voit du coup on profite plus et on se prend moins la tête.
Je sais que c'est pas normal ni mérité par rapport à mon père. enfin je sais que je devrais penser que ce n'est pas normal ni mérité… mais je me vois tellement comme une tâche, une erreur de la nature que je me dis que je le mérite…Enfin on m'a tellement renvoyé cette image que c'est difficile de me voir autrement désormais.

Concernant mes potes, je trouve ça pas mal d'un côté qu'ils ne sachent pas exactement ce que j'ai, mais du coup je me prends des remarques du style "maladie imaginaire"… Ca c'est chiant mais c'est vrai qu'au moins il ne me voit pas comme "borderline" il me voit comme moi avec ma "maladie mais on sait pas ce que c'est"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me revoilà   Aujourd'hui à 7:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Me revoilà
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour, me revoilà
» Me revoilà
» Me revoilà chez moi
» Nous revoilà parmi vous !!!
» Me revoilà, après...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: