Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis sevrée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Localisation : Marne
Date d'inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Je suis sevrée ?   Ven 17 Oct 2014 - 8:43

Bonjour a tous.... alors voilà, j'ai été hospitalisée en psychiatrie pendant quelques jours parce que j'ai fais une dépression nerveuse violente... (pression de la fac, rupture, codo, angoisses...)
Bref là bas ils m'ont dit que je devais arrêter la codéine, que j'allais me tuer. Donc plus de codo du jour au lendemain. J'ai passé trois jours en enfer (même pas le droit aux dolipranes le premier jour) a me trainer de douleur, a supplier pour un médoc, des crises angoisses monstrueuses... ils m'ont calmé a coup de Seresta 50 et Tercian. Les effets se sont dissipés, enfin la j'ai toujours la sensation de manque qui reviens de temps en temps + du mal a rester dans une position...

Bref je suis toujours déprimée et angoissée mais avec le poids de la codo en moins....
La je suis sous Seresta 10 trois fois par jour (on dit que ca rend dependant aussi... youpi) et Tercian le soir si besoin.

J'appréhende beaucoup la suite. J'ai plus cette sensation de joie que me procurait la codo. Je me sens déprimée. J'angoisse pour tout, et surtout a l'idée de rester comme ça toute ma vie :'( Je dois entamer une nouvelle psychothérapie mais encore faut-il que je trouve un psy ou il n'y a pas une liste d'attente de 6 mois......

Si certains d'entre vous sont sortis d'un sevrage vous avez fait comment après ?
Revenir en haut Aller en bas
Brise-patte

avatar

Nombre de messages : 5098
Age : 21
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Ven 17 Oct 2014 - 21:18

Coucou!
C'est vraiment un gros coup d'avoir réussi à arrêter la codo et supporter le sevrage.
J'crois qu'avant de faire une fixette sur un future qui pourrait être bancale, tu peux déjà prendre en compte tout le chemin que tu as fait jusque là pour t'en sortir et te féliciter un peu!
Clap Clap Clap! *<--ceci est un applaudissement*


Je n'ai jamais eu affaire à une addiction médicamenteuse, cependant, pour la suite, je pense qu'avoir déjà un bon suivit chez un psychiatre et/ou un addictologie pour te suivre dans ta prise de traitement pourrait pas mal t'aider pour limiter la casse voir, éviter totalement tout risque de dérapage avec ton nouveau traitement.

T'as passé beaucoup de temps à prendre beaucoup de codo, normal que le retour à la vie sans codo soit pas le pied.
Et là, j'engloberais aussi dans la question du sevrage, tout ce qui est lié à la pratique de l'am par exemple, les TCA ou autres problèmes du même genre... la clope aussi tien. C'est peut être plus banale, ça n'en reste pas moins addictif.
Alors, en prenant en compte tout ça, oui, il y en a beaucoup qui s'en sont sorti. De l'envie de vomir X fois par jour, de se couper à chaque pet de travers et de prendre la clope avant d'aller au taf.
Après, il y a différente manière d'arrêter.
Arrêter brusquement tout ces moyens de lâcher du leste (car oui, quelque part c'est pour tenir le coup que tout ces comportements se font) peut faire pas mal de dégâts et être très très inconfortable les premiers temps.

Souvent il y a même quelques rechutes, mais enfin de compte, les "rechutes" ne sont peut être pas si mal car elles permettent de couper plus en douceur tout lien avec l'addiction.
Et les rechutes sont presque même "normales". Donc ne pas stigmatiser, ne pas aller se pendre si on fail un coup. C'est le meilleur moyen pour se recasser bien la gueule. Nan, faut se pardonner, et tenter d'à nouveau tenir le plus possible.

Et au final, il y a pas mal de belles réussites.


Je ne te cache cependant que wai, le future ne vas pas être tout rose du jour au lendemain, que tu ne vas pas te réveiller demain avec le teint tout frais et les cheveux bien coiffés comme les princesses de Disney.
Cependant, si tu ne veux pas d'une vie dans l'addiction, et d'une vie dans la merde tout simplement, si tu t'en donne les moyens, alors non, il n'y a aucune raison que vie toute ta vie ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Localisation : Marne
Date d'inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Sam 18 Oct 2014 - 18:42

Merci beaucoup pour ta réponse ...

En effet déjà, je me suis remise à fumer, en Hôpital Psyciatrique pas le droit d'avoir ma clope éléctronique, enfin le chargeur, donc du coup .... Bon.

Pour l'instant le Seresta pallie un peu aux effets de la codo, enfin j'veux dire, je plane pas non plus, mais j'ai plus envie de me jeter sous un bus.

Le sevrage de codo peut induire une vraie déprime ? Parce que j'ai l'impression que ça amplifie un peu ce que je ressentais vis à vis de la rupture avec mon "mec" (dont je parlais dans un post déjà) qui a eu lieu deux jours avant le sevrage...
Fin c'est un peu le bordel dans tout ça, j'ai plus de repères, là je reprends les études lundi et j'ai vraiment peur....
Revenir en haut Aller en bas
anaam

avatar

Nombre de messages : 722
Age : 23
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Dim 19 Oct 2014 - 15:19


" Le sevrage de codo peut induire une vraie déprime ? Parce que j'ai l'impression que ça amplifie un peu ce que je ressentais vis à vis de la rupture avec mon "mec" (dont je parlais dans un post déjà) qui a eu lieu deux jours avant le sevrage... "

Oui, je pense que le sevrage amplifie l'angoisse et les déprimes vu qu'il y a plus la substance qui apaisait et rassurait. Mais au final, c'est sûrement un sentiment normal que tu ressens. Ce que je veux dire que c'est que la codo devait diminuer tes ressentis et que là ils sont "réels". C'est normal de se sentir mal après une rupture. Ca va s'atténuer avec le temps.

" Fin c'est un peu le bordel dans tout ça, j'ai plus de repères, là je reprends les études lundi et j'ai vraiment peur.... "

Ecoute, tente on verra bien. Imagine que dans le meilleur des cas ça t'aére la tête et t'occupe assez pour plus t'angoisser ? Et si jamais tu gères pas, tu peux toujours demander un justificatif
Revenir en haut Aller en bas
Kaya

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Localisation : Marne
Date d'inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Dim 19 Oct 2014 - 21:47

Merci pour vos réponses.

Le truc c'est que le Seresta m'apaise vraiment, je suis beaucoup plus "motivée". Un peu comme quand je prenais de la codo, mais l'effet de la codo durait pas longtemps, après j'étais irritable, énervée, molle ...

Mais c'est pareil, ce truc, le Seresta, c'est addictif aussi, j'ai pas envie de me trimballer d'une addiction à une autre......
Revenir en haut Aller en bas
Gbrl

avatar

Nombre de messages : 1005
Age : 27
Localisation : Dans un sous-sol pas de fenêtres
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Lun 20 Oct 2014 - 22:54

Kaya a écrit:
Le sevrage de codo peut induire une vraie déprime ? Parce que j'ai l'impression que ça amplifie un peu ce que je ressentais vis à vis de la rupture avec mon "mec" (dont je parlais dans un post déjà) qui a eu lieu deux jours avant le sevrage...

Est-ce que ça amplifie ou tu le ressens à 100%? Avec la codéine, les ressentis sont buzzés, amoindris. Les ressentis que tu as sans codéines, sont entiers, pas réduits chimiquement.

Kaya a écrit:
Mais c'est pareil, ce truc, le Seresta, c'est addictif aussi, j'ai pas envie de me trimballer d'une addiction à une autre......

Pour avoir pris de l'oxazépam et des opiacés, le sevrage de l'oxazépam est plus facile que celui des opiacés. Un des effets du sevrage des opiacés qui ne se retrouve pas avec l'oxazépam, c'est l'hyperalgésie, c'est-à-dire l'augmentation de la sensation de la douleur. J'avais, par exemple, du mal à m’abriller pour dormir, le contact des draps contre ma peau était horriblement douloureux.

De plus, ton oxazépam est géré par ton doc, la codéine ne l'était pas. Je crois que tu prenais surtout de la codéine avec de l'acétaminophène, non? L'acétaminophène est toxique pour le foie, et c'est assez rapide que la dose de toxicité chronique est atteinte...

Tu peux avoir l'impression de troquer une dépendance pour une autre, mais l'oxazépam c'est moins pire que les opiacés.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Localisation : Marne
Date d'inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Mar 21 Oct 2014 - 9:27

Ouais c'est ça en fait, je ressens vraiment ... et c'est ça qui me dérange en fait. Je vivais tellement mieux sans ressenti, parce que le problème c'est que mon ressenti "normal" à moi, par rapport à quelqu'un de "normal" (j'aime pas ce mot), il est déjà amplifié à la base.
Enfin je sais pas comment expliquer, c'est comme si j'avais pas de peau émotionnelle, que mes sentiments étaient toujours à vif, que je ressentais le moindre trucs amplifié fois mille...
J'aimais vraiment cet effet là, de ne ressentir que ... "normalement", de ne plus avoir l'impression constante d'être sur un brasier.
Et je sais pas comment réussir à gérer toutes ces émotions qui reviennent.... Surtout qu'avec ma rupture ça me.... bouah... ça me flingue.

Ouais effectivement la codo je la prenais avec du paracétamol, c'est ce qu'ils m'ont dit à l'hôpital, que j'allais me flinguer le foie....
Revenir en haut Aller en bas
anaam

avatar

Nombre de messages : 722
Age : 23
Date d'inscription : 20/01/2013

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Mar 21 Oct 2014 - 18:48

Je pense qu'il est important maintenant que le sevrage aux opiacés est bien entamé de commencer à travailler sur la cause de cette prise de drogue.

Tu parles d'une hyper sensibilité aux émotions, c'est mon cas aussi.
Une protection, une peau, comme tu dis, ça se forme, ça se construit.
Et puis, ressentir tout plus fort n'a pas que des inconvénients et on peut bosser dessus
Revenir en haut Aller en bas
notonemore

avatar

Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Biel/Bienne
Date d'inscription : 26/10/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Mar 28 Oct 2014 - 16:45

yoh

un petit truc qui pourrait éventuellement t'aider se sont les Narcotiques Anonymes ca à l'aire un peux bizarre sous certaines formes mais les préjugés tombent en général asse vite.
Ils sont ouvert à tous les dépendants (toutes droques confondues) ayant le souhait d' arreter totalement leur(s) consomation(s)
important:
Ils sont basés sur le programme A.A. qui part du partage des ressentis face à l'abstinence et encourage à une vie plus saine, ils ne portent pas de jugements et accueils toutes et tous. Il y à aussi pas mal de monde qui peuvent donner des trucs pour comprendre ou gerer ses émotions.Il se subventionne eux même, et n'es pas une association à bute lucratif. après je pense que  cela dépend de l'aproche que l'on en fait.


sinon pour le problème de rupture je crois ( pas sur j'ai jamais essayé ) qu'il existe une organisation semblable qui s' appel les Alanons mais de loin pas sur.

Bonne chance et bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Localisation : Marne
Date d'inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Sam 1 Nov 2014 - 18:52

Coucou, tout d'abord merci pour cette info, tu sais ou je pourrais avoir + de renseignements ?
Et si ils existent un peu partout en France ?

Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
notonemore

avatar

Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Biel/Bienne
Date d'inscription : 26/10/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Lun 3 Nov 2014 - 6:40

Reyoh

tu peut trouver les emplacements des séances sur leur site internet narcotique-anonyme.fr sous liste des réunions et si il n'y en à pas dans ta régions tu peut en trouver on line (skype ou du genre je n'ai pas testé)

sinon pour les alanon je me suis tromper se n'est pas vraiment sa. désolé.

Revenir en haut Aller en bas
Kaya

avatar

Nombre de messages : 169
Age : 23
Localisation : Marne
Date d'inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Lun 3 Nov 2014 - 15:12

Ouais j'en ai trouvé dans ma ville mais assez loin de chez moi quand même donc j'vais voir comment je pourrais y aller ><
Revenir en haut Aller en bas
notonemore

avatar

Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : Biel/Bienne
Date d'inscription : 26/10/2014

MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   Dim 9 Nov 2014 - 16:07

Bonne chance

si jamais il existe aussi des réunions sur internet (intheroom.com) mais je connais pas du tout, le syndrome de je crée un compte pour jamais y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis sevrée ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis sevrée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des (bonnes) nouvelles...
» Je suis en crise depuis 3 jours
» Je suis seul
» Je suis peiné
» Saint Laurent de Rome Diacre et Martyr († en 258), commentaire du jour "Là où je suis, la aussi sera mon serviteur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Drogues et comportements addictifs-
Sauter vers: