Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Down.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Down.    Lun 26 Aoû 2013 - 23:29

Je ne peux pas, je n'y arrive pas, et ça me bouffe.
Je tombe, je sens la dépression pointer le bout de son nez.
Et l'am aussi. J'y pense. Beaucoup.

Demain j'ai mon rendez-vous de groupe, atelier pôle emploi, ça dure toute la journée. J'en ai déjà loupé deux à cause de ma PS et là ça fait une putain de semaine que j'angoisse et que je culpabilise de n'avoir fait aucunes des démarches qu'on m'avait demandé. Mais putain, j'y suis juste pas arrivé, c'est plus fort que moi, la peur. J'ai peur, tout le temps, à chaque seconde qui passe.
Peur de faire des crises de panique, de la spasmo, de grossir, de m'évanouir, de sortir, de parler, du regard des gens, de mes pensées, de tomber dans les escalier, d'avoir l'air ridicule, de me casser un bras, une jambe, du présent, de l'avenir, de vivre, de mourir. De tout.

J'allais beaucoup mieux, j'étais toujours paumée mais au moins j'avais la force de faire des trucs biens.
Et là, tout par en couilles, je chie dans la colle. Depuis quelques jours j'essaie de pas bader, de pas penser à ça, de faire genre tout va bien mais ça foire méchamment.
La nuit je dors pas, je recommence à entendre les cris et les insultes dans ma tête, la journée je plane, la réalité m'échappe, j'ai l'impression de devenir folle, comme il y a trois ans quand j'étais une loque et que je voyais mes meubles clignoter à force de ne plus dormir.

Et je sais pas pourquoi.
Pourquoi maintenant ?
Pourquoi de base ?
Qu'est-ce qui foire ? Qu'est-ce qui a foiré ?

Putain de vie.



Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Down.    Lun 26 Aoû 2013 - 23:42

Une des rares phrases que j'ai retenu des mes cours de philo (j'avais un prof particulièrement chiant et pénible, donc je comatais pendant une bonne part de ses cours), c'est "Celui qui craint de souffrir souffre déjà de ce qu'il craint". Et sincèrement, j'ai pas mal l'impression qu'elle s'applique à ravir à ce que tu dis là.

Parce que tu as peur non pas de trucs "actuels et concret", mais de la POSSIBILITE qu'un truc foire. Et. A la limite c'est la plus paralysante des angoisses, vu que pour éviter toute possibilité qu'un truc merde, la panacée (et également le meilleur chemin pour se foutre dans une merde noire, au passage), c'est... Rester figer et attendre comme un flan tremblottant que la vie passe.

Sauf que... Ca marche pas très bien. Et que plus tu remets à plus tard des choses, plus tu laisses d'emprises à ton angoisse. Parce que en plus de l'angoisse irrationnelle de "quelque chose pourrait foirer", y a des angoisses plus rationnelles qui viennent se rajouter, genre "J'ai pas fait telle démarche, donc je me fous dans la merde, donc panique à bord, donc je bouge encore moins"...

Donc. Demain, tu VAS aller à ton truc chiant de Pole Emploi. Et tu vas y survivre, parce que Pole Emploi, ca tue des fois des neurones, des fois des mouches à force qu'ils en enculent, MAIS... ca n'a jamais tué personne. Et demain soir, tu te coucheras surement crevée parce que tu auras dû prendre sur toi toute la journée pour maitriser ton angoisse et ton envie de te terrer dans un quelconque trou de souris. Mais fière de toi d'y être arrivée.

(Sérieusement, je t'assure, des démarches procrastinée par peur, j'en ai beaucoup, BEAUCOUP derrière moi. Donc je comprends totalement la trouille, et je te jette clairement pas la pierre. Mais. Faut secouer la machine, là)

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Mar 27 Aoû 2013 - 0:32

Cette phrase elle me parle ouais...en fait c'est tout à fait ça.

J'en ai bien conscience en plus de cette anticipation anxieuse qui me fige et c'est ça le plus douloureux dans l'histoire. Voir ce qui cloche mais ne pas réussir à se foutre un coup de pieds au cul assez fort pour bouger.

La procrastination génératrice d'angoisses, c'est ma spécialité.
Et la clairement, j'arrive pas à imaginer la journée de demain autrement que foireuse, foireuse si j'y vais et foireuse si j'y vais pas. Alors ouais, ce serait un brin moins foireux que j'y aille. Ouais. Dit comme ça, ça poutre. Sauf que le simple fait d'y pensé ça me retourne la tête et le bide, j'arrive même pas à décrire le truc, c'est plus fort que tout, c'est pas rationnel et je contrôle pas.
Je sais tellement que c'est con, que c'est à la porté de n'importe quel crétin, que ça ne me tuera pas, que c'est juste une journée chiante...je sais, mais je le ressens pas comme je le pense. J'ai l'impression d'aller à l'abattoir, y'a pas de meilleure description possible. Et concrètement personne de sensé n'a envie d'y aller. Sauf que c'est pas sensé, c'est dans ma tête, et ça m'embrouille.





Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Down.    Mar 27 Aoû 2013 - 0:47

Ah mais je comprends totalement l'impression hein ^^

Après, clairement, le seul moyen pour pouvoir te sortir de la tête que c'est l'abattoir, c'est d'y aller et de constater que non, personne ne t'assassine au passage. Alors oui, ca sera un moment doublement désagréable (dja parce qu'une journée à Pole Emploi, euh... bon, c'est pas exactement trippant, mais aussi parce que ca impliquera de te dépatouiller avec l'angoisse), mais... c'est pas mal le seul moyen pour ne pas tomber dans une spirale d'évitement quoi.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Ven 30 Aoû 2013 - 22:07

Je suis en plein dedans, dans la spirale de l'évitement.

Je ne suis pas allé à ce rendez-vous, j'ai même pas eu le courage de prévenir. C'est totalement nul.
Et puis, cette semaine je devais sortir, voir des amis, j'étais contente...mais pareil, impossible de prendre le bus, d'aller en ville, je me retrouve à nouveau dans une situation où tout se complique. J'ai envie mais pas envie, me sens pleine d'angoisse et vide à la fois, tout ça est bizarre. Et j'ai un peu merdé avec l'am la nuit dernière, juste parce que besoin de ressentir autre chose que des angoisses et de la culpabilité.

Tout ceci est peut être dû au fait que j'ai réduis de moitié mon AD depuis quelques jours pour retarder le plus possible ma visite chez mon généraliste. Quand j'y pense je me rends compte que c'est totalement stupide, mais sur le coup retarder les choses qui m'angoisses ça me fait du bien, ça me permet de respirer un peu.
Mais je sais que j'ai pas le choix, je dois écouter ma raison et me reprendre en main. J'ai pris rendez-vous pour lundi, et je vais rappeler le psy aussi.
J'aime pas la personne que je suis devenue, lâche et peureuse, j'ai besoin de me débarrasser de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Break & the legs



Nombre de messages : 4936
Age : 20
Localisation : France - Besançon
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Down.    Sam 31 Aoû 2013 - 16:53

hmm oui effectivement,
réduire les dose d'ad
qui te correspondent
bah...
bah c'est pas franchement le truc à faire quoi.

donc
les reprendre normalement
à mon avis
ça sera déjà un bon pas
...
pour en faire un autre
(phrase pourris bonjour!)

et plus vite
tu reverra ton médecin
plus vite tu sera
débarrasser de lui
pour quelques mois

pareil pour le reste
plus tu repousses
plus angoisse
autant les affronter maintenant donc


aussi
t'aurai pas des
grigris portes bonheur réconfortant
?
personnellement
je me suis trimbalée
un coquetier noir à poids rouges
pendant trois mois
en cours
et j'y ai trouvé une présence
assez réconfortante


aller, courage à toi
faut que ça bouge!
Revenir en haut Aller en bas
Stana



Nombre de messages : 2717
Age : 42
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Down.    Dim 1 Sep 2013 - 10:35

Oui ce n'est pas très bon de diminuer un traîtement sans avis médical à mon avis...ça doit être en partie pour ça que tes angoisses ont augmenté.Ca devrait te faire du bien de prendre à nouveau ton traîtement comme il faut,et peut-être aussi de voire ton psy.
Quant on est paniqué à l'idée d'un rendez-vous,ou même tout simplement de sortir dans la rue-ou pour toute autre raison-il faut évité d'y pensé à l'avance,enfin essayer.Je sais que ce n'est pas évident,même si on a bien conscience que ces peurs sont irrationnelles.Tu peux te dire à toi-même:"N'y pense pas;fais-le,c'est tout."Ca peut fonctionné.Evité de pensé au lendemain;un jour après l'autre comme on dit.Et en attendant ces"évènements"qui t'angoissent,tu peux essayer de faire des choses que tu aime,qui te détendent,qui t'occuppent les mains et/ou l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Lun 2 Sep 2013 - 20:53

@Brise-patte : Ouais, le coup des AD était foireux, mais j'suis comme ça, un peu con sur les bords parfois. Et non, j'ai pas de grigri, je pas encore trouver d'objet ou de pensées foncièrement réconfortants.

@Stana : Un ami m'avait conseillé la même chose, foncé sans réfléchir trois plombes...du coup je te répondrai la même chose qu'à lui. Me demander de ne plus anticiper les choses c'est comme me demander de ne plus respirer, je peux pas. La différence c'est que ne plus autant penser ça me ferait certainement pas crever, au contraire...Mais j'essaie quand même, cela dit.

Sinon, j'suis donc aller voir Satan le docteur, et ce coup-ci j'ai pas sorti de gros mensonges du genre "ouais, tout va bien, je suis ok", j'ai dit les choses clairement, fais le vrai constat de ces derniers mois...je vais donc reprendre un traitement mais ce coup-ci aux doses maxi, parce que visiblement ma PS a atteint un stade ou même la bonne volonté ne suffit plus. J'avoue, l'idée ne m'enchante pas du tout, mais si ça peut m'aider à commencer une thérapie, alors ouais, pourquoi pas. Ça fait quand même genre, deux ou trois ans que je la repousse, cette thérapie *des claques dans la tronche*.

Conclusionnage : Ça c'est fait, et ça fait du bien. Prochaine étape : RDV cap emploi et PE.
Revenir en haut Aller en bas
Allan Vectrom



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Down.    Lun 2 Sep 2013 - 23:10

Bon, comment te dire ça, il a une phrase de Mandela qui dit "J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre" et qui m'avait beaucoup touché .
Le fait de ne pas arrêter de tous calculé, repoussé, évité, s'excuser et recommencer, je connais et je m'en suis partiellement débarrassé ( on va dire diminuer). Disons qu'en plus c'est même pas un diminuant de souffrance, c'est au contraire un retardataire et un amplificateur, car au plus on va repousser et retarder les épreuves, plus le retour à la réalité sera violent et dur . Donc vise un objectif par un objectif, te mets par la méga pression et pense juste je vais y arriver .
Ha, et quand tu as un problème avec tes médicaments ( ce que je te dis, j'ai mis un peu temps à le comprendre), parle en a ton docteur . Tu lui dis pourquoi il te plaît pas, ce qu'il déclenche, ce qu'il t'empêche de faire et derrière il va t'en chercher un qui soit plus en accord avec tes soucis . C'est vrai que ce n'est pas évident à reconnaitre qu'ils sont là pour aidés ( même s'il y a parfois des grosses branques).
Tous ce que je peux dire d'autre c'est que ça va être dur , mais tu peux y arriver et tu te sentiras de plus en plus légere , vivante si tu préfères
Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Nombre de messages : 2140
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Down.    Sam 7 Sep 2013 - 16:24

Hum... ta situation me parle mais je sais pas par quel bout prendre ma réponse.

Par certains côté, tu me ressembles il y a quelques temps. la procrastination, l'angoisse perpétuelle qu'un truc foire à un niveau x et y, les trucs cons faits pour repousser un truc, etc.
Chez moi, j'ai finit par remarquer qu'il y avait aussi une grosse volonté de contrôle, de "j'ai ma vie en main à tous les niveaux" associée à ça, je sais pas si tu vois ce que je veux dire (?). Bref, ça m'a amené par exemple à ne pas me présenter à des exams parce que "pffu, non pas envie d'y aller, c'est l'abattoir, de toute façon je vais pas y arriver donc ça change rien que j'y aille pas, c'est pas grave". Et je me rendais compte seulement ensuite que c'était complètement con et que j'étais dans la merde.
C'est qu'un exemple, je faisais ça avec tout. Par exemple "non, je vais pas chez le médecin aujourd'hui, j'irais demain". Et le lendemain "non, j'irais tel jour, et je ferais aussi ce que je devais faire aujourd'hui". Et ainsi de suite.

Je sais pas trop comment ça et ma volonté de contrôle étaient liés. Mais c'était le cas. Du coup, je me suis mise à tout "planifier", un peu à l'extrême, pour me remettre dans le bain de faire des trucs de mes journées malgré tout.
Par exemple, je faisais des listes genre "je mets mon réveil à telle heure, je mets tant de temps pour prendre mon petit-dej et ma douche, ensuite de telle heure à telle heure je fais ça, puis de telle heure à telle heure je prends les transports pour aller là, puis je fais ce que j'ai à faire là-bas jusqu'à telle heure", et ainsi de suite.
Ouais, ça parait horrible comme ça, de minuter sa vie et de rien laisser au hasard. il faut garder à l'esprit que c'est de la transition.

Ça m'a vraiment aidée pour l'angoisse, la procrastination intensive et la volonté de contrôle.
Je contrôlais l'entièreté de mon emploi du temps, que je faisais à l'avance, donc moins de place à l'angoisse que ça foire parce que j'intégrais à mon emploi du temps ce qu'il fallait pour me rassurer (non je ne vais pas grossir parce que j'ai prévu de manger ça et ça ne me fera pas prendre de poids, non je ne vais pas être en retard parce que je vais partir à telle heure et même si mon bus arrive pas je pourrais prendre le prochain sans conséquence, etc). Et en même temps, j'ai développé ma volonté de parvenir à remplir le maximum d'objectifs de la journée.
Et assez rapidement, c'est devenu un réflexe.
J'angoissais de moins en moins, donc j'avais de moins en moins besoin de tout contrôler, donc j'angoissais moins, donc je parvenais à me bouger la journée, donc j'avais de moins en moins besoin de tout contrôler, etc. Un cercle bénéfique quoi.

Le plus dur, c'est les premiers jours, c'est mettre en place tout ça. C'est se lever un matin et décider que la volonté de mettre ça en route sera plus forte que l'angoisse, même si l'angoisse est très très en haut du règne alimentaire.
Et il faut aussi garder tout le temps en tête que c'est de la transition, et que le but c'est pas de développer un TOC d'organisation et de contrôle.

Bref, je sais pas si ce truc peut t'aider. Peut être que ça en aidera d'autres, qui sait ? En tout cas, j'espère, et j'appuie aussi sur les posts de Caramel.

T'en es où depuis le 2 ?
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Sam 7 Sep 2013 - 18:42

Merci vous deux pour les conseils. ^^
J'ai déjà essayer de me faire des plannings, mais je n'arrive pas à les respecter, au bout de deux ou trois jours les mauvaises habitudes reviennent. Je vais quand même retenter le coup.

Depuis, j'ai réussir à sortir de chez moi pour aller au tabac (bon, j'étais accompagnée en fait), à part ça, rien.
En ce moment j'ai juste envie de dormir tout l'temps et j'ai grave du mal à me bouger le cul.
Revenir en haut Aller en bas
Allan Vectrom



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 01/09/2013

MessageSujet: Re: Down.    Lun 16 Sep 2013 - 3:44

Howl a écrit:
Depuis, j'ai réussir à sortir de chez moi pour aller au tabac (bon, j'étais accompagnée en fait)
C'est déjà très bien, continue sur cette voie-là, il n'y a aucune honte ou nullité à te faire épauler et au contraire c'est un petit plus qui te rendra les choses plus supportable. Sort de temps en temps, en te faisant accompagner, pas longtemps, juste histoire de commencer à reprendre doucement contact avec le monde . Tu verras que tu y arriveras de plus en plus facilement !
Ne te fixe pas des défis monstrueux que tu n'arriveras pas à surmonter, découpent tes problèmes en petits bouts et travailles dessus morceaux par morceaux .
Je ne sais plus qui disait ça ( On va dire que mon souvenir le plus proche est une phrase d'un jeu) " Chasse deux proies à la fois et tu t'en attraperas aucune " ... Bon s'est peut-être pas très explicite mais contente-toi de petite action par petite action plutôt qu'un méga gros truc insurmontable !
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Lun 16 Sep 2013 - 12:40

Oui t'as raison, c'est c'est que j'essaie de faire, y aller petit à petit.
Sauf que là, cette après-midi j'ai RDV à Pôle Emploi...alors ça paraît rien du tout, mais là rien que de penser à sortir de chez moi, au trajet en bagnole, à l'arrivée en ville, à la salle remplie de gens, à ce que je vais devoir dire à mon conseiller...j'en ai déjà l'estomac retourné putain.
Si j'y arrive sans galères j'aurais de quoi être fière de moi, mais là j'ai qu'une envie : ne pas y aller.
Pas le choix cela dit, et ça rajoute une couche d'angoisses.
Revenir en haut Aller en bas
Darmowe



Nombre de messages : 4657
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Down.    Lun 16 Sep 2013 - 20:59

Alors ce rendez-vous chez Pole-Emploi, il s'est passé comment au final?
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Lun 16 Sep 2013 - 21:08

Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke



Nombre de messages : 243
Age : 28
Date d'inscription : 05/12/2012

MessageSujet: Re: Down.    Ven 20 Déc 2013 - 22:06

Euh bon, je suis plus trop où j'en suis depuis que j'ai un peu déserté le forum. J'ai moult topic à lire, c'est trop foufou.

Là tout de suite je suis revenu en urgence, parce que crise d'angoisse, de nerfs, pétage de plomb, coups de poings dans les murs (AM?) et mélange alcool medoc bref que de la merde. Ce soir je suis out et c'est la première fois que j'en arrive à vouloir me défoncer la gueule comme ça. C'est con à dire mais ça fait du bien.
Et puis mine de rien je vous aime bien, voulais prendre des nouvelles.

Mon psychiatre je sais pas trop où il veut en venir, il me force a causer avec ses longs silences gênants, j'ai parfois envie de le baffer mais je l'aime bien, il fait son boulot, le fait plutôt bien. La dernière séance c'était bien, j'avais passé un cap, une reprise de confiance en moi, mais je sais pas pourquoi depuis deux jours j'en veux à la terre entière, jesuis déprimée toussah.

Y'a noël qui approche, et donc la période où tout est parti en couille dans ma tête sans que je sache pourquoi, ça me fout le moral en l'air, plus les repas de famille où faut jouer la carte de l'hypocrisie à deux balles, genre on s'aime tous, genre on s'amuse, alors qu'en fait moi j'aurais juste kiffé de rester dans mon canapé u vois ?

Ah putain, je dis de la merde, et le pire c'est que je vais poster ça ouais, je le poste.


Revenir en haut Aller en bas
PrincesseCa



Nombre de messages : 804
Localisation : sous traitement qui marche
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Down.    Ven 20 Déc 2013 - 22:12

Je te comprends pour Noël. Mais je reçois des sous. C'est bien les sous. Je vais pouvoir me faire un week end dans une convention avec les sous.

Gaffe au mélange alcool-médocs, ça peut avoir des effets terribles.

Je pense pas que taper dans un mur soit de l'AM, plutôt des pulsions de destruction. Gaffe à ce que ça tombe pas sur des gens quand même o.o

J'aime pas les psy qui écoutent en disant rien, donc je sais pas trop quoi te dire là dessus ^^;

Courage, tiens bon ! Le yoga ça aide à gérer les crises d'angoisse, la tisane au millepertuis aussi (attention ça désactive la pilule)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Down.    Aujourd'hui à 11:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Down.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: