Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 souffrance d un fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nathy1968



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 11:19

bonjour a tous
je suis desesperee.mon fils de 14 ans s automutile.il vient de commencer une therapie chez un psychiatre mais il a du mal a s ouvrir.je ne sais pas comment l aider!!!!si je le force a parler il se met en colere ou se met a pleurer mais ne dit pas un mot.il refuse de me faire voir ses bras mais dit qu il ne s aumutile plus.ce matin j ai demande au psychiatre si il y avait motif de se preocuper mais il m a repondu seulment qu il faut attendre.mais attendre quoi!!!mon fils souffre et je ne sais pas quoi faire!!!!heureusement je peux me defouler en ecrivant ici et en lisant les temoignages je me sens un peu plus proche de mon fils et de sa souffrance.mais c est dur car j ai peur de faire des erreurs en voulant l aider des erreurs qui pourraient avoir des repercutions sur lui qui est deja si fragile.et mon plus grand soucis est qu il ne tente pas de suicider!!!!car pour lui en ce moment sa vie est une chose peu importante!!!malgre que nous lui repetions que c est un garcon super et qu il est tres important pour nous!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 11:51

Bonjour,

Ce que vous pouvez faire, je crois que vous le faites déjà : lui proposer votre aide et lui montrer que vous l'aimer. Essayer de le forcer va simplement le braquer encore plus. Personnellement si un parent me demandais de lui montrer mes cicatrices je considérerai ça comme une violation de mon intimité, d'autant plus à son jeune âge, ça peut être une demande un peu violente.
Vous pouvez l'accompagner mais pas faire tout le chemin avec lui : laissez-le respirer, il se prépare aussi à se séparer de ses parents et le psychiatre est là pour prendre le relai un temps là où vous ne pouvez pas le suivre.

A t-il montré des signes indiquant des idées noires ? Tous les ados qui se mutilent ne veulent pas se suicider ou ne passent pas forcément à l'acte (parfois l'AM les empêche justement de faire pire).

C'est une excellente chose et un bon signe qu'il puisse s'ouvrir à quelqu'un (le psy). Il a de la chance d'avoir une maman qui s'inquiète pour lui. N'hésitez pas à en parler pour évacuer et à vous changer les idées afin que sa maison ne devienne pas un lieu un peu morbide où tout le monde va mal. Ça peut être sympa de partager des choses avec lui, faire des activités ensemble, sur un terrain neutre.
Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Nombre de messages : 2140
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 15:47

Bonjour,

Si tu as quelques idées de ce qui le fait souffrir, tu peux peut être essayer d'en parler avec lui. Des fois ça fait du bien de se sentir écouté, compris et conseillé par ses parents. Mais bon, comme tu dis qu'il s'ouvre peu et se braque, je ne sais pas si c'est vraiment d'actualité.

En dehors de ça, tu peux lui proposer des alternatives, il y en a toute une liste dans la partie "Automutilation".

Te tenir disponible s'il veut parler, s'il a besoin d'aide pour soigner des coupures, etc. Mais ne pas brusquer le passage non plus, beaucoup de jeunes qui s'automutilent ont honte de ce qu'ils font, du mal qu'ils font à leurs proches, ils ont peur des réactions, souvent qu'on les rejette, etc, être trop insistant peut alimenter ces impressions, même s'il n'en est rien.

Quelque chose qui me parait important, aussi, comme l'a souligné Temporaire, c'est de veiller à ce que l'ambiance familiale ne soit pas à la souffrance. Il a mal, certes, il se coupe, certes, mais si tout le monde autours de lui commence à aller mal, d'une part ça ne fera que nourrir son sentiment de faire du mal à ceux qu'il aime, et d'autres part ça ne l'encouragera pas à aller mieux.
Propose des sorties, des activités, des jeux, des promenades, fais le sortir de sa chambre en lui demandant de participer à la cuisine ou au ménage, bref, pleins de petits trucs comme ça.
Il est assez reconnu que ça aide à aller mieux de réaliser des choses chaque jour, même des petites tâches.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 18:39

Juste... Ne pas dramatiser non plus quoi. Il se coupe. OK. C'est certes pas la manière idéale de gérer les émotions. M'enfin, sur le fond, c'est pas plus destructeur que de fumer comme un pompier ou picoler. Ca laisse des cicatrices certes (et encore, ca dépend de ce qu'il fait. Je connais pas mal de personnes qui se sont coupées sans aller jamais bien loin, et qui ont juste des vagues petites marques après coup, quoi.), mais au moins il ne flingue ni son foie ni ses poumons quoi.

Ce que je veux dire par là, c'est que certes c'est pas à banaliser genre "oh bah c'est rien", mais c'est pas non plus forcément à prendre comme "il est au fond du bac il est forcément suicidaire".

Je me suis coupée pendant des années (je ne le fais pour ainsi dire plus depuis pas mal de temps), mais pour autant, je n'ai jamais été suicidaire, quoi.

Et sincèrement : pour avoir aussi été une ado qui n'allait pas super bien (à l'époque je ne me coupais pas, c'est sur la bouffe que je me passais les nerfs), avoir une mère ultra flippée m'aurait pas franchement aidé, disons. Laisse lui quand même du lest quoi. 14 ans, c'est pas l'âge où on a forcément hyper envie d'avoir ses parents +++ sur le dos quoi.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
vlad tepes



Nombre de messages : 3234
Age : 26
Localisation : La main forte, club privé
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 20:39

Bon, alors il s'automutile mais il a de la peine a s'ouvrir... C'est incohérent non?
Bref, si tu veux vraiment aider, achète lui compresse, bande adhésive, désinfectant, steristrip, aiguille creuse, fil stérile et ciseaux (pour couper les compresses).
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart



Nombre de messages : 2879
Age : 28
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 22:38

comme dit Lilith c'est parfois plus facile de parler avec des gens qui vivent des choses similaires...

les parents à 14 ans c'est compliqué: trop proche et en meme temps trop loins...

on ne veux pas les blesser, et en meme temps ils comprennent rien... la crise d'ados classique... sauf que la son mal etre complique tout...

bref détend toi un peu, essaye de renouer le contact par des activités neutres, donne lui l'adresse du forum, comme Lilith je suis volontaire pour discuter avec lui (sur le fofo ou en MP)

Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Nombre de messages : 2140
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 23:04

Citation :
comme Lilith je suis volontaire pour discuter avec lui (sur le fofo ou en MP)

Euh... J'ai jamais dis ça, je sais pas où tu l'as péché. Je suis trop dure pour les gamins de 14 ans, moi.
Revenir en haut Aller en bas
Bftu



Nombre de messages : 382
Age : 21
Date d'inscription : 06/09/2012

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Lun 29 Avr 2013 - 23:19

Je rejoins Caramel : Avant tout on se calme!
Il a 14 et se coupe, mais il voit un psy, ce qui est un très bon point.

Etant donné son jeune âge, il est plsu facile de parler à quelqu'un d'extérieur. C'est dur d'expliquer ses problèmes à quelqu'un que l'on voit tous les jours, c'est un peu se les reprendre dans la figure à chaque fois. De plus comme dit au-dessus c'est l'âge de la crise d'ado, et les parents sont bien les dernières personnes à qui l'on veut se confier.

Donc je te conseillerai de lui faire confiance. Soit là pour lui comme tu l'es déjà, mais prend garde à ne pas l'étouffer non plus. Donne lui l'adresse du forum, et je suis d'accord pour discuter avec lui aussi si besoin est.
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart



Nombre de messages : 2879
Age : 28
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Mar 30 Avr 2013 - 7:26

je sais pas Lilith j'ai du voir' des trucs bizarres hier^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: souffrance d un fils   Aujourd'hui à 12:38

Revenir en haut Aller en bas
 
souffrance d un fils
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon fils de 11 mois se reveille ds la nuit
» Jésus fils de Marie
» nervosité extrême la nuit pour mon fils de 10 ans
» a 2 ans mon fils ne veut pas dormir tout seul
» mon fils a les selles molles depuis une semaine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Divers-
Sauter vers: