Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les abus de la psychiatrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 0:39

Parce que je suis en colère. Parce que je ne suis pas la seule.
Partageons nos expériences.

Je ne comprend pas

Comment on peut attacher quelqu'un pendant une semaine ou en afficher la volonté alors que le patient n'est pas violent.

Comment on peut enfermer une anorexique dans sa chambre pendant des heures.

Comment on peut menacer un patient non violent de le foutre en HO s'il ne prend pas ses médicaments.

Pourquoi une consultation dure deux minutes chronos tous les matins (dans la chambre du patient, vive l'intimité).

Comment on peut demander à un patient de se livrer intimement alors qu'il y a un psy, deux infirmiers et un stagiaire qui assistent à l'entretien.

Pourquoi t'as plus le droit de sortir de ta chambre, de ne voir personne, de n'appeler personne, tant que tu n'auras pas regrossis.

Si t'es en clinique (où là au moins il y a plus de chances d'avoir de vrai soins sérieux) et que t'es concrètement en danger, on te transfère en HP (souvent en HDT). Donc tu évites de dire si t'es limite. Donc ça fausse le soin.

Comment connard t'as pu dire à mon père que s'il signait pas cette HDT il serait responsable de ma mort. Bah CONNARD t'avais TORT, je suis bien en vie.

Comment en HP ils peuvent mélanger les ados dépressif et les adultes délirants.

Comment ils peuvent refoutre les SDF à la rue une fois qu'ils vont "mieux" sans chercher d'autres solutions.

Comment des médecins peuvent consciemment créer des toxicos en droguant des gens fragiles légalement.

Pourquoi en HP personne ne t'aide à réflechir sur tes problèmes, par contre tu baves, t'as des vertiges, tu prend 10 kilos.

Ou alors t'arrêtes de manger pendant trois jours et aucun soignant ne s’aperçoit de rien.

T'apprends qu'une patiente s'est pendu dans le parc.

Mais à côté toi on te fous en service fermé et on t'empêche de sortir alors que tu voudrais juste profiter du soleil.

L'état des douches est le même que dans un pays pauvre.

En HP la seule activité c'est fumer. Tu passes de zéro à plusieurs paquets par jour, si t'as les moyens de te les procurer.

Tu vois des patients fouiller le sol à la recherche de mégots toute la journée et à la fin tu penses limite faire pareil et c'est là que tu comprends le sens du mot dignité.

En clinique un mec se jette par la fenêtre parce que c'est mal sécurisé et en meurt.

Je peux continuer comme ça très longtemps.
Attention, le but n'est PAS de dissuader quelqu'un de se faire hospitaliser s'il en a besoin. Parfois il vaut mieux ça que se foutre en l'air.
C'est juste que j'ai la rage.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Nombre de messages : 2140
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 2:17

Tu veux que je continue la liste ? Parce que j'ai bien d'autres choses à dire...
C'est vrai que souvent, c'est scandaleux. Et quand tu rages auprès du personnel pour faire entendre tes droits, tu n'obtiens rien si ce n'est plus de médocs.
Ouais. Voilà. Bonjour l'état de la psychiatrie en France...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 2:27

Oh oui. Il faut que ça soit dit.

Non seulement ils n'ont aucun moyens en France, mais en plus comparé à des pays comme les États-Unis, le Canada, ou d'autres encore en Europe, on a tout simplement dix ans de retard. La psychiatrie est le secteur de la santé qui passe après tous les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Nombre de messages : 2140
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 3:12

Citation :
Oh oui. Il faut que ça soit dit.

C'est une réponse à quoi, by the way ?
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 3:26

Un peu tout j'en ai peur.

Je ne sais pas si en Suisse, c'est mieux. Mais abus il y a aussi. Normal, quand il y a une autorité qui peut décider que vous n'avez plus le droit de vote, par exemple, les dérapages sont toujours possibles.

Il y a des personnes qui se parent des oripeaux de la psychiatrie et ne sont plus au fait de nouveautés, car ça bouge énormément
Il y a des flibustiers qui travaillent pour les assurances ou les assurances invalidité (AI) avec là encore des remarques qui n'ont rien d'humanisant ni de respectueux. Ils travaillent au quota. On doit avoir tant de rentiers, pas un de plus. Et ils vont plaquer des diagnostics sur des patients, diagnostics qui ne sont pas empreints, vu les circonstances, de la plus grande objectivité.
Il y a ce mouvement général de démantèlement des acquis sociaux qui se répercutent sur les psychiatres. Les patients ne peuvent pas voir un psychiatre aussi souvent que leur état le nécessite. Et, vu un numerus clausus sur les facultés de médecine, ou un moratoire sur les ouvertures de cabinets, le délai d'attente pour une vraie prise en charge peut durer 3 longs mois.

Les établissements psychiatriques sont très inégaux aussi, mais d'autres peuvent en parler bien mieux que moi.

Je ne crois pas que ce soit pire qu'en France. Mais un ami m'avait dit que dans la ville proche où je réside et dans sa banlieue, il y a 57% de personnes qui voient un psy pour du court, moyen ou long terme.

La demande est forte. L'offre est faible.
Revenir en haut Aller en bas
Gbrl



Nombre de messages : 1003
Age : 26
Localisation : Dans un sous-sol pas de fenêtres
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 3:44

Pour avoir galérer avec la psychiatrie pendant presque 8 ans, la seule chose que j'en retire c'est que la société donne trop de pouvoir aux médecins et aux psychiatres en particuliers.

À la base, ce sont des humains et ce n'est pas parce qu'ils vont passer 10 ans sur des bancs d'université qu'ils vont devenir moins avares de pouvoir. Au contraire. Ils rentrent en se faisant dire qu'ils sont les meilleurs, il se font brainwasher tout au long de leur parcours à l'université. Quand ils en ressortent, ils restent humains, mais ils sont convaincus qu'ils sont au dessus de tout le monde et ils ont le pouvoir de réduire les autres à absolument rien.

Ils sont juste des humains qui ont le pouvoir de contrôler la vie de d'autres humains, et ils aiment ça.

Ils ne veulent pas le bien de leurs patients, ou ceux qui le veulent vraiment sont rares. Ils recherchent le pouvoir sur leurs patients.

Quand je voyais la dernière psychiatre qui m'a suivie, elle refusait de réduire les médocs que je prenais malgré un état de légumisation assez intense. À la seconde où je lui ai dit que j'avais arrêter tous les médicaments qu'elle me prescrivait, sa réponse a été «Je n'ai plus rien à faire avec vous si vous ne prenez plus vos médicaments, au revoir ». Elle prenait un malin plaisir à me rabaisser et me manquer de respect.

Ce sont des humains avec trop de pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 3:47

Il y a un risque. Mais ils sont chapeautés par des organismes de références qui fonctionnent plus ou moins selon les pays. Ils marchent sur des tessons de verre car ils savent que le moindre faux pas et ils peuvent dire adieu à leur profession.

Certains, hélas, passent à travers les mailles du filet et font des dégâts parfois irréversibles.
Revenir en haut Aller en bas
Gbrl



Nombre de messages : 1003
Age : 26
Localisation : Dans un sous-sol pas de fenêtres
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 3:51

Y'a rien de chapeauté ici. Le collège des médecins a plus de pouvoir sur le gouvernement que l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 3:54

En France, le collège des médecins a beaucoup a se reprocher pour les plombages dentaires au mercure et pour les dégâts de l'amiante. En Suisse, je ne suis pas au courant d'affaires d'envergure, mais ça doit se trouver.

Quand ils font leur boulot, on ne parle pas d'eux. Mais quand ils déconnent et que ça se sait, là, il y a problème.
Revenir en haut Aller en bas
Pravda Morgendorffer



Nombre de messages : 8717
Age : 6
Localisation : On an outer spiral arm, at forty thousand miles per hour
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 4:55

Ma technique :
a) être ultra-coopératif en HP (c-à-d rester dans ma chambre et lire);
b) une fois sorti, aller aux rendez-vous et dire ce que le psychiatre veut entendre (rien de plus);
c) ne rien demander, sauf en cas d'urgence;
d) faire ce que je veux hors de l'hôpital (incluant prendre ou ne pas prendre mes médicaments).

Je n'ai jamais eu de vrai problème avec qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 9:15

C'est intéressant, merci de vos réponses.


Lilith a écrit:
Citation :
Oh oui. Il faut que ça soit dit.

C'est une réponse à quoi, by the way ?
A ça :
Lilith a écrit:
Tu veux que je continue la liste ? Parce que j'ai bien d'autres choses à dire...



Gbrl a écrit:
Ils rentrent en se faisant dire qu'ils sont les meilleurs, il se font brainwasher tout au long de leur parcours à l'université.

C'est marant parce qu'en France l'enseignement c'est l'inverse, si t'es pas le meilleur t'es une merde, et pourtant ça donne parfois le même résultat.

Revenir en haut Aller en bas
llort



Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 11:25

http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Rosenhan

C'est pas compliqué, c'est des cons :q :q :q :q :q
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 11:49

Le plus beau, c'est une expérience similaire, où un psychiatre est confronté à un malade qu'il ne connait pas et il y a un entretien entre les deux.

Le hic? C'est que c'est réciproque. Chacune des personnes est un psy et on lui présente l'autre personne comme étant malade. Chaque déni des personnes renforce l'autre dans la conviction qu'il a affaire à un malade...
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 12:30

Pravda Morgendorffer a écrit:
Ma technique :
a) être ultra-coopératif en HP (c-à-d rester dans ma chambre et lire);
b) une fois sorti, aller aux rendez-vous et dire ce que le psychiatre veut entendre (rien de plus);
c) ne rien demander, sauf en cas d'urgence;
d) faire ce que je veux hors de l'hôpital (incluant prendre ou ne pas prendre mes médicaments).

Je n'ai jamais eu de vrai problème avec qui que ce soit.

Tu as retenu la leçon de ton passage aux urgences du CHUV, c'est bien.
("Vous prenez des médicaments ?" "Non, mais je devrais prendre ci, ci, ci et ça, mais j'ai arrêté à l'arrach'" "Votre crise d'asthme va mieux. Mais on va vous faire voir le psy de garde" Pendant ce temps, dans la salle d'attente, des amis attendent, attendent, ATTENDENT !)

Sinon :

Comment on peut faire sortir une nana complètement suicidaire des urgences psy, alors qu'une amie les a appelé au milieu de la nuit pour leur dire le bordel qu'elle faisait, et que son psy les a appelé le matin, avant sa sortie, pour ne surtout pas qu'elle sorte ?

Comment on peut dire à l'amie qui téléphone au milieu de la nuit qu'elle cherche de l'attention et à manipuler son entourage pour en avoir ?

Comment, quand ses parents demandent des explications, on peut leur répondre que "ils n'avaient pas toutes les cartes en main pour évaluer la situation et que le psy n'a pas été assez clair au téléphone" ?

Oui, ça me reste en travers. Salement.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Pravda Morgendorffer



Nombre de messages : 8717
Age : 6
Localisation : On an outer spiral arm, at forty thousand miles per hour
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 15:52

Temporaire a écrit:
Gbrl a écrit:
Ils rentrent en se faisant dire qu'ils sont les meilleurs, il se font brainwasher tout au long de leur parcours à l'université.

C'est marant parce qu'en France l'enseignement c'est l'inverse, si t'es pas le meilleur t'es une merde, et pourtant ça donne parfois le même résultat.
Ici, la sélection des meilleurs semble ne servir qu'à désigner qui peut être médecin et qui ne peut pas l'être.
Caramel a écrit:
Pravda Morgendorffer a écrit:
Ma technique :
a) être ultra-coopératif en HP (c-à-d rester dans ma chambre et lire);
b) une fois sorti, aller aux rendez-vous et dire ce que le psychiatre veut entendre (rien de plus);
c) ne rien demander, sauf en cas d'urgence;
d) faire ce que je veux hors de l'hôpital (incluant prendre ou ne pas prendre mes médicaments).

Je n'ai jamais eu de vrai problème avec qui que ce soit.

Tu as retenu la leçon de ton passage aux urgences du CHUV, c'est bien.
("Vous prenez des médicaments ?" "Non, mais je devrais prendre ci, ci, ci et ça, mais j'ai arrêté à l'arrach'" "Votre crise d'asthme va mieux. Mais on va vous faire voir le psy de garde" Pendant ce temps, dans la salle d'attente, des amis attendent, attendent, ATTENDENT !)
Oh tiens, je ne me souvenais pas de ce passage-là!

Le seul problème, c'est que ma mère, étant ce qu'elle est, interprète « Pravda ne prend plus ses médicaments depuis 2 mois » comme une urgence grave, pas comme « Pravda vit correctement depuis 2 mois, malgré tout ».
Revenir en haut Aller en bas
Gérard



Nombre de messages : 1404
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 15:57

Ouais 'fin bon... Pour paraphraser Didier Super, y'en a des biens...
Revenir en haut Aller en bas
Lilith



Nombre de messages : 2140
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 16:22

Non, c'est comme les enfants, faut les brûler.
Revenir en haut Aller en bas
vlad tepes



Nombre de messages : 3234
Age : 26
Localisation : La main forte, club privé
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Ven 8 Mar 2013 - 20:38

Un peut de littérature en lien avec la psychiatrie, c'est un journal anti carceral mais bien des infos peuvent intéresser des cinglés comme nous autres, il n'y a qu'un petit pas entre l'hp et la prison. Pas besoin de signaler que c'est un journal très engagé.

http://lejournalenvolee.free.fr/IMG/pdf/21.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 11:27

llort : Ouais, elle est connu cette expérience. Stupéfiante.

Trash : As-tu le nom de cette expérience ?

Cara : C'est la première chose à laquelle j'ai pensé en créant ce topic.

Pravda : C'est pas seulement ça, il y a beaucoup de pressions et de compétitions.

Unruhe : Non c'est clair. Des psys formidables, j'en ai rencontré. 8. Sur plusieurs dizaines qui auraient mieux fait de changer de métier. Le problème c'est pas tellement ça, le problème c'est qu'à une exception près, les biens, ils étaient là où y avait du fric. Si t'es fauché, t'es baisé.

Vlad : Merci pour le lien, j'y jetterai un œil à l'occasion.
Sinon, dans certains cas, y a pas de différences avec une prison. Chambre d'isolement de quelques mètres carrés avec caméra, un pot pour pisser, c'est quoi la différence ? Bah c'est censé être la volonté de soigner. Sauf que dans ces cas là ils ne soignent rien du tout, ils tentent de gérer une situation d'urgence à laquelle ils sont incapable d'apporter une réponse approprié.
Ou alors ils empêchent la personne d'agresser les autres, ce qui est aussi le but d'une prison.
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 13:42

Non, mais faut voir dans les travaux du groupe de Palo-Alto.

Pour ce qui est de la prison, l'analogie est en partie justifiée, surtout si on considère qu'un grand penseur (pas philosophe! Penseur) français, Michel Foucault, a marqué la société de son époque par deux ouvrages, "Surveiller et punir" sur les prisons et "Histoire de la folie à l'âge classique", les deux trouvables très facilement en bibliothèque ou librairie.
Revenir en haut Aller en bas
Poudriere



Nombre de messages : 3020
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 13:57

A propos de ça :
« Vous venez d’entrer à l’hôpital psychiatrique en service libre ou contre votre gré, ou encore vous relevez de soins psychiatriques sans consentement en ambulatoire. Quels sont vos droits et recours ? ». Une plaquette à l’attention des patients par le Collectif « Mais c’est un homme »
http://psychiatrie.crpa.asso.fr/2011-10-28-cm-Vous-venez-d-entrer-a-l-hopital-psychiatrique-en-service-libre-ou-contre-votre-gre-ou-encore-vous-relevez-de,177

Le site sur lequel c'est doit avoir des tas d'autres articles intéressant, n'hésitez pas à farfouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Pruneau



Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 11/04/2011

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 17:26

Bah... Quand on voit l'histoire de la psychiatrie... Avec, par exemple, des gens comme Esquirol, qui voulaient juste enfermer à vie les fous pour protéger la société...

Je crois que l'idée qu'un fou est fou pour toujours est extrêmement ancrée... Alors que c'est faux. Un fou peut apprendre à s'adapter. Même des personnes avec des maladies avec des connotations terribles, comme la schizophrénie, peuvent vivre une vie qui correspond globalement aux normes...

http://www.ted.com/talks/elyn_saks_seeing_mental_illness.html
C'est un exemple de femme schizophrène qui s'est tirée du carcan psychiatrique.
Parmi les très connus, il y a aussi Nash, évidemment...

Et tous ceux de la vie courante qu'on ne repère même pas.


Ou alors, imaginons des personnes qui font des bouffées délirantes. Ca peut ne se produire qu'une seule fois dans toute une vie.

Etc etc.
(désolée, ça m'énerve beaucoup de parler de ça, je m'emballe un peu...)

J'ai été enfermée contre mon gré, il y a deux ans, et au vu de la plaquette qu'a postée Poudriere, je n'aurais jamais dû être enfermée, je crois...
Ca a considérablement affecté ma vie. Quelques bonnes choses, mais surtout, beaucoup de mauvaises. Maintenant que je refais le point là-dessus, je me rends pleinement compte de toutes les plumes que j'y ai laissé, et ça me laisse un goût très amer...
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 17:33

D'ailleurs, le mot "fou" commence à ne plus être employé. Enfin.

Mais quand je pense que l'inventeur de la lobotomie préfrontale a eu le prix Nobel, ça me fout des haut-le-cœurs!
Revenir en haut Aller en bas
Aloysius



Nombre de messages : 1376
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 18:31

à la place on a mis le terme malade mental, qui donne un aspect scientifiquement glauque... jiji.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Sam 9 Mar 2013 - 19:09

A tout prendre, j'aime largement mieux le mot "fou".

Il essaie pas de faire passer la pilule en l'enrobant de miel.

Le politiquement correct, ça pue.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les abus de la psychiatrie   Aujourd'hui à 13:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Les abus de la psychiatrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2 élèments de commande sur alarm Abus texon sx
» Pétition contre les abus des animaux dans les cirques
» Abus de faiblesse? merci pour votre aide
» Psychiatrie
» Mobilisation contre les « abus » dont est victime la profession d'assistante maternelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Divers-
Sauter vers: