Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 problèmes familiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: problèmes familiaux   Mar 12 Fév 2013 - 15:09

Bonjour…

Aloooors. Voici ce qui m’amène…

Je suis actuellement étudiant à la fac et je vis encore chez mes parents. Et tout le cœur du problème est là. Il y a vraiment une ambiance de merde putréfiée à la maison.

Plantage de décor :

Mon père a la soixantaine. Il vient d’aller chez le médecin pour quelques troubles de la santé. Le toubib lui a diagnostiqué une dépression. Ça n’a surpris personne, ça faisait des années qu’il était plus ou moins dans un état « végétatif ». A cause de plusieurs raisons :
==> Son boulot : il aurait dû prendre sa retraite anticipée il y a déjà 7 ans. Ca lui a été refusé à cause d’un mauvais concours de circonstances. Du coup, il s’est retrouvé obligé de boire le calice jusqu’à la lie et c’est toujours pas terminé : il lui reste 1 an et demi à tirer.
==> Le fait que je sois gay. Ou plutôt plus généralement le fait que j’ai l’impression de ne pas être le genre de fils qu’il aurait voulu. Le problème, c’est que mon père et moi n’avons pas beaucoup de choses en commun. Nous n’avons pas les mêmes goûts, pas les même personnalités, pas la même approche des choses, pas la même vision de la vie (mais alors pas du tout), pas les même objectifs. Du coup ben… non seulement on n’a pas grand-chose à se dire, mais en plus on est quasiment constamment en conflit.

Le problème, c’est qu’il ne fait strictement, mais alors strictement rien pour s’en sortir. Il force un peu sur la bouteille, il ne sort pas, il ne fait rien, il reste vautré toute la journée devant la télé, il mange n’importe quoi, il ne fait pas attention à sa santé. On ne sait pas combien il pèse, il refuse catégoriquement de monter sur une balance, mais il est clairement en surpoid. Mais forcément !!! Comment vous voulez aller bien avec ce train de vie là !

En fait, mon père est une autruche, mais genre on pourrait coller sa photo à côté de la définition dans le dictionnaire ! Il est dans le déni total de son état psychologique et médical aussi, ce qui est beaucoup plus inquiétant ! Ca fait 5 ans, 5 ans bordel qu’il doit aller se faire faire un check up par le médecin et qu’il n’y va pas. 5 ans qu’il doit se faire faire une coloscopie et qu’il ne l’a pas fait. Bilan des courses, il a eu un malaise l’autre jour, donc pas le choix, il a du aller bon gré mal gré chez le toubib qui lui a diagnostiqué une dépression, qui l’a arrêté 15 jours et qui lui a prescrit un check up médical complet (coloscopie, examen de la prostate, dépistage du diabète, et tout le barda). Et on est très inquiet avec ma mère. En ce qui me concerne, j’ai un peu l’impression que c’est la loterie des merdes médicales qu’on est en train de tirer là !

Ma mère également est dépressive.

Son problème à elle, c’est qu’elle est strictement incapable de penser à elle-même. Elle s’occupe toujours de tout, au détriment d’elle-même. Elle se rend malade quand moi ou papa n’allons pas bien, et après elle nous fait du chantage affectif comme quoi elle se décarcasse pour nous et qu’on ne fait pas attention à elle et à ses besoins. Mais voilà. Je pense qu'elle irait déjà beaucoup mieux si elle faisait déjà attention à elle même. Elle passe son temps à dire qu’elle a envie de partir en vacances pendant plusieurs semaines toute seule (sans nous en tout cas) pour s’oxygéner et je l’encourage à le faire d’ailleurs. Mais elle me dit qu’elle ne peut pas, parce que papa va péter un câble et qu’il ne tolèrera pas que sa femme se barre sans lui, et que comme il y a quotidiennement des conflits entre nous, sans elle pour temporiser, ça risquait de mal finir pour nous deux.


Voilà, plantage de décor terminé.


En ce qui me concerne, je ne vais vraiment pas bien en ce moment, à cause de tout un tas de choses, mais surtout parce que je n’arrive pas à être moi-même chez moi.

J’ai bientôt 23 ans, et je ne supporte plus la dépendance que j’ai envers mes parents (dépendance financière et affective aussi). J’ai envie d’avoir mon rythme de vie, de manger ce que j’ai envie, quand j’en ai envie, de me coucher et de me lever quand j’en ai envie, j’ai envie de pouvoir sortir et rentrer sans avoir à en référer à mes parents, j’ai envie de pouvoir faire venir des garçons chez moi (ma mère à accepté mon homosexualité, mais mon père fait l’autruche et il est hors de question que je fasse venir un éventuel copain parce que ouh là là ! Il se prendrait en pleine face que son fils est gay et ça, c’est hors de question. Il préfère s’imaginer tranquillement que je suis hétéro alors qu’il sait rationnellement que ce n’est pas le cas) et j’ai envie de pouvoir avoir une vie dans une certaine intimité. Parce qu’avec une présence constante, j’ai l’impression de n’avoir aucune intimité.

Ma mère a fait quelques concessions, mais elle se refuse à me laisser plus d’indépendance. J’ai essayé de lui dire qu’un jour, on ne vivra plus sous le même toit et qu’il serait bon pour tout le monde qu’on s’y habitue, mais elle a refusé sous le prétexte que « on est une famille et tu vis sous le même toit que nous, c’est pas cool de faire bande à part alors tu te plies à nos règles ». Mais voilà, ça suffit pendant un temps, mais je ne suis plus un enfant à éduquer. Je suis un adulte et j’ai besoin d’indépendance. Alors j’essaie de la prendre sans lui demander son avis. Et là, j’ai juste envie de lui dégommer des baffes dans laggle. Elle a une forte influence sur moi, comme toute mère du reste. Elle le sait et elle en abuse. Elle me fait du chantage affectif en me faisant la gueule et en me disant des trucs du style « on se sent rejeté, tu nous fait un affront, on a l’impression d’être des étrangers » et elle se victimise en me fait passer pour le fils ingrat de la famille auprès de ma sœur qui m’a chopé et qui m’a dit que ce serait bien que je sois un peu plus cool avec mes parents, et même auprès de nos voisins aussi. Et son chantage m’atteint en plus, et c’est pour ça que j’ai juste envie de lui secouer la face. J’avoue qu’il m’est arrivé quelquefois d’être vraiment odieux avec elle mais en même temps, si elle ne me déstabilisait pas comme ça en me faisant perdre mes moyens, ça se passerait sans doute mieux sur tous les plans et avec tout le monde.

L’idéal pour tout le monde, ce serait que j’aie un appart’. Je pense que nos relations avec ma mère et mon père seraient beaucoup plus cordiales si je ne vivais plus avec eux. Mais je n’ai pas envie que ce soient eux qui payent le loyer. Je ne veux plus dépendre d’eux. Je me suis inscrit dans un organisme pour donner des cours particuliers. Ca me fera une rentrée d’argent régulière, mais j’ai calculé, ça me ferait à peu près 150 euros par mois et je vais pas aller très loin avec ça. Je pourrais chercher un autre boulot, mais je ne pense pas que ce soit compatible avec mes études. Je suis en première année de master dans un établissement réputé pour son ambiance de prépa donc… voilà, c’est compliqué. J’aurais besoin de conseils au niveau des aides financières auxquelles je peux prétendre. Ma mère m’a dit que je ne pouvais prétendre à rien parce que nous appartenons à la classe moyenne et qu’on est « trop riches » pour recevoir une aide et « pas assez » pour être parfaitement autonome. Mais une amie m’a dit que je pouvais prétendre à des allocations. Est-ce que vous savez quelque chose ?

Ensuite, concernant mon père… J’avoue que même si je ne dialogue pas beaucoup avec lui et qu’on est souvent en train de s’engueuler, ça me fait de la peine de le voir comme ça. Comme je l’ai dit, le problème, c’est qu’il se laisse complètement aller. Quand je rentre le soir et que je le vois vautré sur le canapé devant la télé, et que je sais qu’il est resté comme ça toute la journée, quand moi et ma mère on lui propose une sortie, d’aller se promener quelque part, d’aller au cinéma, ou que sais-je, il dit tout le temps qu’il « n’a pas envie »… En fait, il n’a envie de rien…

Honnêtement, je pense qu’il aurait vraiment besoin d’un shootoku pour avancer. J’en ai parlé à ma mère et à ma sœur. Ma mère m’a dit que c’était clairement pas une bonne idée parce que comme on est souvent en conflit, elle ne voulait pas que ça finisse en pugilat. Ma sœur m’a dit que ça servait à rien de mettre des coups de pied au cul de gens dépressifs, ça ne faisait que les enfoncer encore plus la plupart du temps.
Ce dont j’ai peur, moi, c’est que mon père est tellement buté qu’un shootoku risque non seulement de fermer encore plus les écoutilles, mais qu’en plus il ne se barre de la maison ou me jette dehors.


Voilà, désolé pour le pavé, j'avais besoin de m'exprimer. Merci à ceux qui auront lu.
Revenir en haut Aller en bas
Aloysius



Nombre de messages : 1376
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mar 12 Fév 2013 - 15:37

Concernant ton père, je pense que le shootoku comme tu dis, serait une idée possible, mais faudrait qu'elle soit conjointe, et venant de toute la famille. Toi, tu es, en effet, dans la plus mauvaise position pour le faire, malheureusement.

Concernant les aides, tu as droit à certaines. Notamment les APL. À ce sujet, il faudrait que tu ailles voir au niveau de ta CAF ( http://www.caf.fr/aides-et-services/s-informer-sur-les-aides/logement-et-cadre-de-vie/les-aides-au-logement/je-suis-etudiant-et-je-cherche-une-aide-pour-payer-mon-logement-comment-la-caf-peut-elle-m-aider ), pour avoir une idée, mais clairement, il y a des aides, même si elles seront possiblement tempérées par les revenus de tes parents.
150e/mois pour un loyer, ça risque d'être tendu cependant. Si tu peux investir la totalité de cette somme dans le loyer (mais en ce cas, tes parents paieraient la bouffe ?), tu dois pouvoir trouver quelque chose.

Après, tu peux essayer de t'orienter vers une collocation. Attention cependant, les collocations diminuent les APL, mais comme ça divise aussi le coût global, ça peut être très utile, notamment dans ton cas. À voir donc de ce côté-là aussi.


Dernière édition par Spleen le Mar 12 Fév 2013 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
newvie492



Nombre de messages : 278
Age : 30
Localisation : angers
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mar 12 Fév 2013 - 15:41

As tu un revenu fixe?
Revenir en haut Aller en bas
Collarbones



Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Au Pays Imaginaire
Date d'inscription : 11/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mar 12 Fév 2013 - 16:51

J'ai le même genre de problèmes avec mon père, sauf que le mien est en dépression depuis son enfance limite (Il a 65 ans) et que mes parents sont divorcés, donc il est complètement complètement complètement seul ; donc je comprends parfaitement ton point de vue.

Je pense que peut être une thérapie familiale serait une bonne idée et que ça t'aiderai peut être à quitter le cocon familiale. C'est la seule chose qui me vient à l'esprit.

Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 11:58

Merci. Je vais me renseigner. J'ai peut être une piste : la mère d'un pote loue des chambres chez elle. Je peux peut être négocier avec elle un loyer. Mais elle m'a dit qu'il y avait un problème avec les allocations quand on loge chez un particulier.

Et non, je n'ai pas de revenu fixe. Je suis sur le point de donner des cours particuliers, mais mon salaire dépendra du nombre d'heure que je vais donner.

La collocation, je pense que ça ne me conviendrait pas. Déjà, cet été, j'ai fait un stage ou je logeais sur mon lieu de travail avec un collègue et à la fin, c'était un peu tendu à force de rester h24 ensemble. Je sais, j'ai le défaut de ne pas être très sociable. Donc, je ne me tournerai vers la colloc' que si je n'ai vraiment pas d'autre solution.

concernant la thérapie familiale, c'est pas envisageable : mon père ne croit pas aux psys, et coincé comme il est, il refusera catégoriquement d'en voir un. Quant à ma mère, elle estime qu'elle n'en a pas besoin.
Revenir en haut Aller en bas
newvie492



Nombre de messages : 278
Age : 30
Localisation : angers
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 18:15

Courage pour les cours particuliers ; ca te fera voir autre air que ta famille et un revenu ; donc après une petite recherche de logement ; tiens nous au courant pour ca.

Sinon courage tout simplement!
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 22:38

merci à vous...

je ne sais pas si ça résoudra le problème cependant... Je n'ai envie de rien en ce moment, je sens que ma vie est totalement vide. Et je me demande d'un seul coup si c'est une bonne chose de quitter le domicile familial. Je vais le faire parce que ce n'est pas mon genre de faire marche arrière maintenant que les choses sont enclenchée. Mais... je suis un peu en mode "OMFG, Qu'est ce que j'ai fait ???"

Ca et puis mes parents qui me font complexer... Et si j'étais vraiment le fils ingrat que ma mère me dépeint constemment...

Pas top pour l'estime de soi...

Désolé, je ne sais pas trop quoi dire. Je ressens des choses que je n'arrive pas à formuler, c'est hyper frustrant !
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 22:54

Déjà, pour commencer, cesse de te préoccuper de ton père. Tu n'es toi même pas bien dans ta peau alors commence par t'apporter à toi même l'attention dont tu as besoin. Ton père est assez grand pour se prendre en charge tout seul (tout comme toi d'ailleurs). S'il ne le fait pas, c'est lui que ça regarde. Lorsque tu seras plus stable, la question pourra être reconsidérée.

Ensuite...

Tu n'es pas un "fils ingrat". tu es juste une personne en souffrance. Et ta souffrance, elle est légitime, puisque tu la ressens. Certes, tu n'es pas toujours très sympa avec ta mère et le fait que tu doives te plier aux règles de la maison est un point de vue acceptable. Mais maintenant, il me paraît assez évident que lesdites règles sont clairement toxiques pour toi. Qu'est ce que tu envisages ? De faire marche arrière et de te forcer à t'aliéner en te conformant à une existence qui ne te convient pas ? Personnellement, je ne suis pas sûr que tu tiendrait très longtemps. Tu as des besoins. Si tu les renies, ils se transformeront en souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 22:59

Oui, mais j'ai un peu l'impression que je me trompe de problème.

Mes études se passent mal et tu le sais. Je ne suis pas sûr d'avoir mon année de master 1 et on m'a clairement dit que si je plantais mon année, ça allait vraiment compromettre une thèse plus tard.

Je n'arrive pas à travailler efficacement parce que je n'arrive pas à me concentrer exclusivement sur ce que je fais. Je sais aussi que j'ai un grave problème de motivation au niveau de mes études. Mon moteur n'est pas la carotte, c'est clairement la peur du bâton.

Si seulement ce que je faisais me plaisait... Et en fait... c'est déjà le cas. Seulement, ça me gonfle tellement, je ne sais pas pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:01

Vraiment ? Tu es sûr que tu n'as pas une petite idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:05

ben... Si...

Je ne supporte pas d'être dépendant à mes parents.
Or mes études impliquent la dépendance.
==> Donc je ne supporte pas mes études, indifféremment de leur contenu
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:16

Précisément !

Ce n'est donc pas surprenant du tout que tu aies du mal à travailler et à avoir des résultats. Parce qu'il y a une partie de toi qui justement n'a pas envie de continuer, qui a envie de planter ses études et de se trouver un vrai boulot pour enfin avoir la paix. Et cette partie fait tout pour saboter ton travail


Dernière édition par Helheim le Mer 13 Fév 2013 - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:17

Pas jouable d'avoir un taf en parallèle à tes études ?

Pas forcément le truc monumental. Mais le truc qui cumulé aux APL pourrait te permettre de vivre sans dépendre d'eux financièrement.

Ou un pret etudiant quoi.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:26

Caramel : un "vrai" taf, je t'avoue que je n'y crois pas tellement. Je ne pense pas que ce soit compatible avec des études. Je vais donner des cours particuliers, c'est toujours mieux que rien. J'ai déjà postulé à des annonces de cours, j’attends une réponse.
Et de toute façon, il est à priori impossible que je ne dépende pas d'eux : on a fait un calcul, j'en aurai pour au moins 600 euros par mois tout compris. Même cumulé aux APL, ça reste insuffisant.


Mais alors, ça voudrait dire que tu penses que je n'ai pas besoin d'un logement étudiant en soi ? Mais qu'est ce que tu proposes alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:31

Bah euh... y a pas mal d'étudiants qui ont un taf en parallèle de leurs études hein.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:39

Oui, c'est vrai. Mais bon. Quand je vois les étudiants qui ont un boulot et qui sèchent la moitié des cours à cause d'un taf, honnêtement, je ne me sens pas capable de concilier les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:42

Je ne pense rien, je n'ai pas de solution toute faite. Je me (te) fait des réflexions, c'est tout. Maintenant, ce ne sont pas des solutions en soi. Juste des éventualités qu'il faudrait creuser.

En l'occurence, je ne suis effectivement pas sûr qu'un logement étudiant tout ce qu'il y a de plus conventionnel soit ce qu'il y a de plus approprié pour toi si ton problème réel sont tes études et la "mauvaise" vision que tu en as. Après, c'est sûr qu'il me paraît assez évident que tu as besoin de te couper de tes parents. Mais du coup, peut être qu'il serait en soi (sans rentrer dans les considérations financières) plus judicieux de louer la chambre de Y et de vivre chez sa mère et de finir ton année scolaire là bas, et d'aviser ensuite pour ton M2.

Après, il y a les considérations financières : si tu prends un logement "conventionnel", ton loyer sera d'à peu près 450 euros et tu toucheras les APL plus ton salaire de prof particulier. Si tu loues la chambre de Y, tu n'auras pas droit aux APL car elle loue la chambre au noir (à 270 euros minimum). En sachant qu'il ne faut pas te faire d'illusions : tes parents devront participer, quel que soit ton choix.

C'est à toi de sentir de quoi tu as besoin réellement. Si tu penses que tu as plus besoin de prendre l'air par rapport à eux, je ne suis pas sûr qu'un vrai logement étudiant soit approprié. Une solution de dépannage pourrait être meilleure. Maintenant, si tu as vraiment envie de prendre ton indépendance... ça va vraiment, (mais genre vraiment) être compliqué. C'est pas impossible en soi, après tout, tout est possible. Mais ça va être hardcore, soyons honnêtes.

Tu devrais aller te coucher. On en reparlera plus tard si tu en as envie
Revenir en haut Aller en bas
'Soren'



Nombre de messages : 679
Age : 27
Localisation : World of sleepers
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Mer 13 Fév 2013 - 23:43

La vie en métropole c'est hardcore les gens !

J'ai rien à dire mais je plussoie la recherche de solutions opportunistes )
Revenir en haut Aller en bas
newvie492



Nombre de messages : 278
Age : 30
Localisation : angers
Date d'inscription : 13/11/2012

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Jeu 14 Fév 2013 - 15:58

il y a ceux ou l'on devient manager au bout d'un certain temps, non?
Revenir en haut Aller en bas
Darmowe



Nombre de messages : 4657
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Jeu 14 Fév 2013 - 22:05

Tu fais un master où il y a une sélection avant l'entrée en M2 et/ou pour faire une thése?
Parce que dans ce cas là, je peux comprendre le fait de pas vouloir faire un boulot vu qu'il faut être dans les meilleur pour avoir un M2 ou une thèse. En plus quand je vois comment mes potes bossent, c'est pas vraiment gérable de bosser à côté (je parle d'un boulot genre mi-temps au fast-food), sauf si on est insomniaque à la limite.^^
(Contrairement à un M2 pro, où il y a moins de pression, oui bon je suis pas un exemple non plus.)

Après t'auras déjà les 6 mois de stage en M2 où t'es rémunéré et où tu peux te démerder pour devoir partir de chez toi.
Pour avant, ça va être plus compliqué, tu peux pas tenir jusqu'en septembre au moins chez tes parents?
Parce que si tu bosses durant les vacs d'été (3 mois quoi), ça pourrait te permettre de te financer un appart jusqu'au stage, le premier semestre (sauf si mon habitude des prix provinciaux biaise mes calculs).
Revenir en haut Aller en bas
'Soren'



Nombre de messages : 679
Age : 27
Localisation : World of sleepers
Date d'inscription : 29/03/2011

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Jeu 14 Fév 2013 - 22:35

Facile de rentrer en M2 Pro mouahaha la blague ! Pas des M2 Pro porteurs où y a du boulot derrière alors qui sont tousse limités en place et pris par les pseudo ingénieurs venant de prépa machin chouette pour que les faqueux l'ai dans l'os ) Twisted Evil

Moi aigri ? Jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Darmowe



Nombre de messages : 4657
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Jeu 14 Fév 2013 - 22:50

En M2 pro, c'est plutôt compliqué (pour ça que je parlais de M2 sélectif), je parlais plutôt des masters pro où la sélection se fait en M1, c'est plus glandouille le master vu qu'on a plus la sélection (on a donc plus de pression de notes, vu qu'il "suffit" d'avoir la moyenne pour l'avoir, alors qu'autrement...).
Mais effectivement j'ai fait une boulette, je voulais M1 pro, pas M2 pro (je me suis emmêler les pinceaux, sorry).
Revenir en haut Aller en bas
Minirose



Nombre de messages : 22
Age : 21
Localisation : Sud
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Sam 16 Fév 2013 - 21:13

Comme l'a suggéré Caramel, tu pourrais pas faire un prêt ?
Tu vas voir ton banquier, en lui exposant ton projet professionnel, ce que tu feras après tes études, ce que tu penses gagner si tu réussi, et aussi si tu échoues et que tu changes de voie par exemple. Si tu as des idées claires et un projet construit y a aucune raison qu'il refuse. Y en a beaucoup qui font ou ont fait ça, et tu remboursera petit à petit une fois que tu sera financièrement et professionnellement stable. Enfin, si tu veux toujours partir de chez toi.

Bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Lun 18 Fév 2013 - 7:50

Tenter une demande en chambre CROUS ? loyer de 165 euros environ pour 9m², et demande d'APL possible.

Je ne sais pas trop comment ça marche l'attribution des chambres, mais même si tu ne remplis pas les critères, il y a toujours la possibilité qu'il reste des places au mois de septembre (suivant si c'est un campus très fréquenté ou non, quoi je doute que ça joue quoi que ce soit au final).

Je reviens juste sur ce point soumis par je ne sais plus qui :

Citation :
Après, il y a les considérations financières : si tu prends un logement "conventionnel", ton loyer sera d'à peu près 450 euros et tu toucheras les APL plus ton salaire de prof particulier. Si tu loues la chambre de Y, tu n'auras pas droit aux APL car elle loue la chambre au noir (à 270 euros minimum). En sachant qu'il ne faut pas te faire d'illusions : tes parents devront participer, quel que soit ton choix.

Non, ces parents peuvent très bien prétendre qu'il est le bienvenu chez eux et il n'obtiendra juridiquement rien d'eux, bien qu'une discutions avec ses parents pourraient déboucher sur une aide de leur part, si la discussion de part pas en guerre total (bétonne tes arguments Smile )

Essayer d'aller voir une assistante sociale qui sera plus au courant des aides au quel tu pourrais prétendre avoir droit pourrait être une idée à creuser.

let's go !
Revenir en haut Aller en bas
Helheim



Nombre de messages : 86
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Dim 24 Fév 2013 - 7:28

Bonjour.

Désolé si je ne passe que sporadiquement.

Déjà, merci à tout ceux qui m'ont répondu. Pas mal le coup de l'assistante sociale. Je vais y réfléchir.

Bon, voici quelques news.

Mes parents m'ont trouvé une chambre étudiante : 13 m² pour un loyer raisonnable. Par contre, ils prennent en charge le loyer et la bouffe. Ca m'ennuie de continuer à être dépendant d'eux mais bon... Au moins, la maison ne sera plus un no man's land. Puis j'attend toujours une réponse de keep school pour donner des cours particuliers. Ils font chier ceux là. Ca fait plus d'un mois que je suis inscrit, ils n'ont aucune propositions pour moi !

Sinon, je cherche aussi un taf de nuit. en parallèle.

A part ça, une bonne nouvelle : les analyses médicales de mon père sont meilleures que prévues : il n'a absolument rien. Par contre heu... C'est pas une raison pour qu'il ne se bouge pas quoi.


Par contre, nouveau problème : je viens de m'appercevoir que ma banque continue de m'arnaquer gentiment mais sûrement et j'aurais besoin de conseils quant aux procédures que je peux tenter. Voici la situation

Il y a 3 ans, j'ai conclu avec la banque un accord : Il m'ouvraient un compte avec 200 euros dessus avec tout un tas de prestations diverses et variées. Normalement, ces prestations ont un prix (ce qui est normal), plus un prélèvement de 2 euros par mois. Sauf que notre accord stipule clairement qu'ils me font toussa pour 1 euro par an pendant 3 ans (et point barre), et ensuite le tarif "standard" s'applique au terme de ces trois ans (la date anniversaire est pour octobre 2013).

J'ai un papier officiel de la banque qui le stipule clairement.

Sauf que je me suis aperçu au mois de juillet dernier que ces connards m'ont appliqué le tarif standard depuis le début de nos accords. Je leur ai donc téléphoné et on s'est expliqué à l'amiable en pensant que c'était une erreur. Il m'ont dit qu'il ne pouvaient rien faire avant 3 mois et que j'allais continuer à être débité pendant ce laps de temps, mais qu'ils allaient me rembourser et qu'il allaient déjà commencer par me créditer un peu d'argent pour commencer.

J'ai appuyé ma demande par un courrier recommandé me demandant de me rembourser la somme de 40 €, ce qu'ils me devaient à l'époque.

Et puis je n'y ai plus repensé.

Et là, je viens de me rendre compte en refaisant mes comptes que ces connards, non seulement ils ne m'ont remboursé que 14 € sur les 40 qu'ils me devaient, mais en plus ils ont continué à me débiter tous les mois comme si de rien n'était. J'ai pris RV avec la banque pour qu'on s'explique parce que là, j'avoue que j'ai juste envie de les encastrer dans le mur.

Actuellement, ils me doivent un peu plus de 71 €.

Sauf que j'ai peur qu'ils continuent à se foutre de maggle en me disant qu'ils ne peuvent pas me rembourser tout de suite, qu'il faut attendre, et blablabli, et blablabla. Le problème, c'est que je ne suis pas juriste, et le mec peut me raconter ce qu'il veut, je n'ai aucun moyen de savoir si ce qu'il dit est vrai.

S'il y en a qui s'y connaissent en droit, j'aurais besoin de conseils. Mon père m'a dit que s'ils commençaient à pinailler, il fallait que je fasse une mise en demeure. Ma mère m'a dit qu'on n'allait pas devant les tribunaux pour 71 €. Mais heu... juste, comment ça marche une mise en demeure ? Comment je peux faire pour les obliger à me rembourser ce qu'ils me doivent ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: problèmes familiaux   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 
problèmes familiaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ¤ ¤ zOoNnE D£sS D£vOoirs ¤ ¤
» j'ai besoin d'aide c'est urgent, s'il vous plait..
» Problèmes relationnels et familiaux à cause de la SEP
» Problèmes de réveil
» Problèmes chez ORANGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: