Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le grand soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chat-mauve

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Le grand soir   Jeu 26 Juil 2012 - 3:49

Je suffoque. Après une crise immense. J’ai appelé la travailleuse sociale qui s’occupe de mon dossier. J’ai réussi à obtenir que mon cas soit priorisé (je passe de 1-2 mois d’attente à 2-4 semaines). En échange de quoi j’ai promis de faire les démarches pour rencontré un psychiatre et de ne pas ‘’passer à l’acte’’ d’ici le début de mon suivi.

Comme ne pas pouvoir commencer mon suivi avant la rentrée scolaire me stressait (l’idée de le faire en même temps que l’école aussi) et que ma session va être débilement condensée à cause de la grève étudiante, la travailleuse sociale m’a conseillé de prendre une session de repos quitte à devoir demander une dérogation médicale (avec la grève c’est super compliqué parce que ma session de cégep de l'année dernière n’est pas finie et je dois faire un mois qui empiète sur ma session universitaire). Ça m’a semblé vraiment une bonne idée. J’y avais déjà pensé, mais quand j’avais amené le sujet avec ma mère ça l’avait été le drame (je voulais éviter la session universitaire condensée alors que je me savais fragile, j'avais pas prévu que je chuterais aussi horriblement). La confrontation a été tellement intense que j’ai complètement renié l’idée de peur de me faire expulser de chez moi.

La travailleuse sociale m’a fait remarquer que je devais prendre cette décision en fonction de moi et pas en fonction de ma mère (surtout que la relation avec ma mère va vraiment être à revoir en suivi). J’y pense de plus en plus, même si je ne suis pas encore fixée. Je vais devoir réfléchir vite, car si je décide de le faire je vais devoir modifier mes inscriptions dans deux établissements alors que j’ai déjà dépassés les délais normaux.

Le drame du moment, c’est que j’ai encore rien (mais vraiment rien) dit à ma mère. Sauf qu’à un moment, je ne pourrai pas être en suivi psychosocial, consulter en psychiatrie et modifier complètement mon parcours scolaire sans qu’elle voit rien. J’ai donc décidé sur un coup de tête de l’annoncer ce soir. Le plan est parfaitement monté. Je lui laisse une lettre sur la table de la cuisine cette nuit (la lettre n’est pas encore écrite). Elle se lève systématiquement avant moi. J’évite le premier choc. Si les choses dégénèrent, j’ai un sac de prêt et un ami m’attend chez lui. Il sait même pas pourquoi. Il a pas posé de questions.

Jusqu’à il y a environs 20 minutes, ce plan m’allait bien, mais là je panique. Je culpabilise. Depuis 2-3 jours, ça va relativement bien chez moi et j’ai l’impression que je vais tout faire éclater. J’ai beau me dire que c’est un calme temporaire, voir artificiel parce que ça ne peut pas être calme pendant que je suffoque et que je me ramasse sans cesse sur les lignes d’urgences, j’arrive pas à relativiser. J'ai aussi peur que mon arrêt temporaire des études soient la coche de trop. Ma mère a toujours vraiment tenu à ce que j'aie un parcours sans tâche. Déjà que je sais qu'elle a de super gros préjugés sur la psychiatrie (et le suivi psychologique en général) et qu'elle minimise toujours mes problèmes. Je crois pas qu'elle pourra accepter les deux simultanément et je supporterai pas une crise de sa part ni des accusations (qui viendront surement)

Je sais juste plus quoi faire. Je sais que je dois bouger mais ça me suffoque. En plus je me sens tellement hypocrite de faire comme si de rien n'était ce soir, alors que je me prépare à lui annoncer des trucs horribles...
Revenir en haut Aller en bas
amandinelovatic

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 26
Date d'inscription : 24/07/2012

MessageSujet: Re: Le grand soir   Jeu 26 Juil 2012 - 7:34

La santé avant tout. Tu ne sera jamais bien si tu fais pas ce qu'il faut pour aller mieux. Je ne sais pas trop la relation que tu as avec ta maman mais je pense qu'elle va surement être en colère au début mais elle comprendra si tu lui parles.
Revenir en haut Aller en bas
Chat-mauve

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Le grand soir   Jeu 26 Juil 2012 - 8:08

Moi non plus je sais pas trop. Je m'attends soit au déni total et possiblement violent, soit au fait que mon admission en suivi d'urgence soit la preuve qu'il lui fallait et qu'elle accepte finalement ce qui m'arrive. J'ai écrit une lettre assez pragmatique (mes démarches, avis des intervenants, ce que je compte faire). En ne m'étendant pas sur mes émotions j'espère que ma démarche lui semblera plus rationnelle et si cela vire mal ça lui donnera moins de prise sur moi.

Il me reste à imprimer la lettre. J'ai fini une liste de numéros de téléphone importants (lignes d'urgence, amis proches, travailleuse sociale, médecin généraliste). Il me reste à faire mon sac et à (essayer de) dormir.

L'avantage d'attendre d'être assommée de fatigue avant de faire quelque chose c'est que j'ai plus l'énergie de capoter.

Envoyez-moi des ondes positives...
Revenir en haut Aller en bas
amandinelovatic

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 26
Date d'inscription : 24/07/2012

MessageSujet: Re: Le grand soir   Jeu 26 Juil 2012 - 8:19

courage, j'espère que sa va bien se passer pour toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Chat-mauve

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Le grand soir   Jeu 26 Juil 2012 - 8:21

Merci beaucoup

Finalement faute de m'endormir, je fais mon ménage. Au moins quand je reviendrai ma chambre ne sera plus sans dessus-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Lolla

avatar

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 21/06/2012

MessageSujet: courage !   Mer 29 Aoû 2012 - 1:25

Bonsoir Chat-mauve,

Je t'écris certes un peu tard dans ce post mais je t'ai lu et même si je ne te connais pas,
tes mots m'ont touchés, alors j'espère qu'à l'heure qu'il est tu vas mieux et que les choses
se stabilisent pour toi.
Je t'envoie tout mon courage et mes ondes positives !
Gardes espoir et prends soin de toi Smile
Je pense bien à toi, et te souhaite un bon mercredi.

Bizzz
Lolla
Revenir en haut Aller en bas
Chat-mauve

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Le grand soir   Jeu 30 Aoû 2012 - 3:18

Cette réponse m’a surprise. Dans la folie des évènements, j’avais complètement oublié ce post. Je suis heureuse de t’avoir touché et je te remercie de tes bonnes pensées envers moi.

Pour faire un certain suivi de la situation. Je l’ai dit à ma mère, ça n’a pas été le drame. Sur le coup ça l’a brassé un peu les choses, puis c’est retomber dans un silence honteux, parce que ça confirmait que je n’étais pas une enfant normale. Pour le suivi, les délais promis ont été dépassés et, à force d’attendre, je perds confiance en ce système. Je ne sais pas trop ce que je vais faire quand ils m’appelleront.

Néanmoins, je ne peux pas me plaindre. Des trucs sont arrivés que je n’avais pas prévu quand j’écrivais ces lignes et, au final, je vais beaucoup mieux même si c’est parfois encore difficile. Je suis tombée amoureuse et je suis présentement en relation avec le garçon qui m’a pris chez lui après l’annonce à ma mère. Cela m’apporte beaucoup de soutient. J’ai aussi effectivement retardé mon entrée universitaire et je suis présentement en train de peut-être avoir un projet vraiment cool pour meubler mon temps. Mais bon, j'essaie de ne pas trop m’enthousiasmer et de trouver un plan B, parce que si ça ne marcherait pas (et rien n'est confirmé) je serais bien triste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand soir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand soir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRET pour le Grand SOIR !
» Grand changement
» REMEDES DE GRAND-MERE
» Prières du soir à Jésus...à Dieu...
» Grand coléoptère noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: