Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une bouteille à la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilas_X



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 09/05/2012

MessageSujet: Une bouteille à la mer   Mer 9 Mai 2012 - 1:52

Je me demande comment j'en suis arrivée là sans vraiment me le demander au fond.
Sans trop savoir ce que je recherche je tape sur google de vagues mots-clés "suicide" "dépression" "disparaitre", et quelques clicks plus tard me voilà sur ce forum qui représente une hantise quand j'y pense (ah bon...alors je suis au creux de la vague ? C'est à ce point ?)

Non je ne suis pas une adolescente gothique de 13 ans qui traverse une période dark
J'ai 25 ans, une periode charnière avant la trentaine, les gens autour de moi commençent à fonder doucement un foyer, ils gardent une bonne vie sociale. Moi, je suis comme j'avais toujours pensé que je serais à ce moment de ma vie - seule, désabusée, j'ose à peine dire "résignée"

Pourquoi j'en suis là ? Oh sans doute que j'ai mes torts, oui au fond, étant petite j'ai tellement courru après l'affection des autres, que des années plus tard j'ai commencé à me lasser, finalement j'étais bien toute seule avec mon train de vie - jeune célibataire voyageuse et enfin indépendante, prête à envoyer valser les liens tissés "par dépit" avec mes voisins, et a en créer de nouveaux avec mes lointains.

Il faut dire que c'est vrai, niveau communication et affinités avec ceux censés être mes amis, c'était zéro, mais il fallait faire semblant d'être encore capable de sympathie, d'empathie et de bons sentiments. En revanche vis à vis des personnes rencontrées à l'étranger alors là... pas besoins de se forcer je me sentais naturellement à mon aise avec eux, un bon feeling, une connexion. Seulement c'est toujours ceux que j'apprécie vraiment et pour qui je me coupe en quatres, qui m'abandonnent les premiers. Alors restent les "amis" par dépit, les locaux, avec qui j'ai plus rien en commun depuis des années, mais qui semblent insister pour maintenir notre relation en vie... ça c'est jusqu'au jours où eux aussi ils font leur vie et s'éloignent. Je n'ai pas le droit de leur faire des reproches je suppose, "même si"...

Bref je ne sais pas ou je vais, je n'ai pas le petit monde rêvé "sorties avec des copines, trucs de filles - mecs - roulez jeunesse" et tout le toutim, non, je suis seule, qu'on m'ait laissé tombée ou que je l'ai cherché je suis seule au monde avec une vie de personne âgée, une solitude à se rouler par terre, des journées et des nuits comme on en a peut-être à 70 ans une fois veuve mais pas 25.

Alors commence la descente aux enfers, et l'histoire d'amour idéalisée qui est sensée nous tirer de là, celle-là même qui doit nous sauver la vie...ne se concrétisera finallement pas, mais comme on s'était avancé à dire aux autres "oui oui ça y'est moi aussi je rentre dans la norme, je suis casée tout rentre dans l'ordre youhou" on reste entre la honte de dire la verité et l'envie de vivre dans le mensonge parce qu'on veut y croire. Un mensonge en entraine un autre, encore un autre, des tas d'autres, pour tout est n'importe quoi. Après les mensonges, la dépression, les gestes incompréhensibles et auto-destructeurs - j'aurais pas pensé avoir des gestes auto destructeurs qui sont destinés aux autres mais que personne ne voit et qui au final nous font seulement du tort sans rien derrière.

Dernières bétises - des changements sur mon physique que je hais, je savais que c'était une erreur mais c'est plus fort que moi il fallait que je les effectue ses changement quitte à en pleurer après. Je m'achète un animal et mon Dieu alors que je l'adore, pourquoi POURQUOI je lance un appel désesperé quelques jours plus tard pour qu'on vienne l'adopter et me le prendre ?!!!
Je suis un monstre, c'était mon seul réconfort cet animal je ne sais pas ce qui m'a pris je me hais.
Lui il a une super famille qu'il adore maintenant, plus qu'il ne m'aimait. Mais moi, MOI je suis seule et je vais encore mentir, dire à tout le monde qu'il est mort ou que je l'ai perdu parce que PERSONNE ne comprendrait mon geste que moi-même je ne comprends pas, et j'ai honte, j'ai honte et peur d'entendre "tu es immature regardes ce que tu as fait à ton look et cet animal", alors non je ne dirais pas la verité, je mentirai pour des choses affreusement ridicules, comme d'habitude et une fois rentrée chez moi dans ma bulle de solitude, je me taperai la tête contre les murs et peut-être vais-je me scarifier ? Tiens tant qu'on y est ! Je me suis erafler le poignet aujourd'hui en pensant "alors on s'ouvre les veines ou on s'inflige juste une punition pour cette fois ?"

Je ne veux pas mourir, il y a trop de choses que les gens découvriraient sur moi après ma mort et la honte m'empêcherai de trouver le repos, mais si il y a une chose que je sais, c'est qu'au plus profond de moi, j'ai toujours voulu disparaitre, juste disparaitre, comme ça là...Depuis aussi longtemps que je me souvienne. La vie est belle je le sais, j'ai goûté à ses joies, de manière trop brève, mais assez pour savoir que la vie peut-être belle. Elle n'est juste pas pour moi, je ne peux pas l'aimer, aimer LA vie qu'on m'a donné à moi.

C'est sur ce flot de gerbe que je viens de déverser sur ce forum que je m'en vais - encore une nuit seule sur cette terre et demain la routine morose...
J'avais besoin d'écrire ce que je ne peux pas dire, je vais cliquer sur "envoyer" sans me relire, je me demande même si mon roman a un sens - qu'importe...
Revenir en haut Aller en bas
Lilas'M

avatar

Nombre de messages : 432
Age : 25
Date d'inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Une bouteille à la mer   Mer 9 Mai 2012 - 10:51

Clairement, tu avais besoin de vider ton sac et c'est fait, ça fait déjà souvent du bien de le faire.

Ensuite, cherche-tu de l'aide par ce forum comme j'ai l'impression de le lire à travers les lignes de ton texte ?

Pour ma part, je me reconnais pas mal dans ta vie "sociale", même si je n'ai que 20 ans. Et franchement, même si je suis bien loin d'y arriver faut arriver à vivre pour soi et non pour les autres, mais le problème du jugement et du regard de l'autre, c'est pas simple à contrer.

Y a t il un événement, une raison particulière qui a entraîné tes premières automutilations ? Il y a peut-être un mal-être plus fort que tu ne distingue pas forcemment comme ça qui est derrière ça même si souffrir du regard des autres, du jugement etc. est pour ma part bien suffisant pour me mettre mal dans ma peau.

De plus, tu pourrais faire un tour par la page des présentations, ici on aime toujours connaître les gens un peu au-delà de leur soucis, et tu pourras en profiter pour me dire d'où vient le choix de ton pseudo qui ressemble au mien ^^ (pur hasard j'imagine !!)

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
vlad tepes

avatar

Nombre de messages : 3258
Age : 27
Localisation : La main forte, club privé
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Une bouteille à la mer   Mar 15 Mai 2012 - 23:13

Alors, là, pour en être au point de demander une assistance au suicide à google , tu touche le fond...
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Une bouteille à la mer   Mer 30 Mai 2012 - 9:40

pourquoi ce besoins de mentir pour etre dans la "norme"??

c'est quoi pour toi etre "normal"?

avoir un mari, 3gosses, une maison, un poisson rouge et le chien??

ne pense tu pas que d'autres choses existent??

peut etre que ce ne sera pas aussi "normal" de l'idée que tu t'en fait mais je pense que sera pas si mal non plus et ça te permettra de t'épanouir un peu plus que dans cette norme qui t'enferme
Revenir en haut Aller en bas
haze|nut

avatar

Nombre de messages : 263
Age : 30
Localisation : Québec
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: Une bouteille à la mer   Mer 30 Mai 2012 - 22:15

Lilas_X a écrit:


Je ne veux pas mourir

Je pense que c'est la première chose importante à retenir. En fais, dans ton message, je vois beaucoup de confusion face à ta vie. Il semble que tu est vraiment mêler dans tes relations et dans ta vie quoi. Tu semble voir cela énorme en ce moment, et tu te sens essevelit.

Tu dis que tu veux disparaitre. Veux tu vraiment disparaitre, ou c'est plutôt toute cette imcompréhension qui nuit à tes pas vers l'avenir qui te gêne ?

Tu parle de changement dans ton physique que tu hais ? Tu veux dire quoi ?

Tu cherche de l'aide, du soutient, quelqu'un pour te rassurer ? Parce qu'il est évident que le suicide n'es pas la bonen option. Tu veux comprendre et être mieux ?

Tu dis qu'elle n'est pas pour toi la vie qu'on ta donnée. Réfléchis à ca. Mais je pense peut-être que pour l'instant, tu ne vois pas le bout de tout ca, mais en fais, c'est nous qui la faisons notre vie...

Bon, je semble moralisatrice... c'est juste que j'ai passé par la.. Y'a quelque chose à faire Smile

Faut juste vraiment comprendre les fondements de ce qui te rend ainsi présentement. Des amis proches sont la pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bouteille à la mer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bouteille à la mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L´eau en bouteille laissée dans votre voiture est très dangereuse !
» Une raison de plus pour boire une bonne bouteille
» L'oie dans la bouteille
» la vie en bouteille
» Bouteille en plastique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: