Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un coup de pompe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tototiti



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Un coup de pompe   Jeu 5 Jan 2012 - 2:43

Bonjour,

Je me presente : je suis un homme d'une trentaine d'annee, celibataire. Pour cerner un peu plus le personnage, je suis ingenieur de formation, en poste actuellement, n'ayant jamais connu le chomage, et en poste hors de France.

Un peu de mon histoire :

En Mai/Juin j'ai arrete ma therapie car ma therapeute voulais m'envoyer en HP. Apres une levee de bouclier de ma famille, je n'y suis pas alle. Au mois de Novembre j'y suis revenue (voire la raison plus bas dans mon post) et j'ai fini par entendre que en fait elle ne savait plus me gerer, et souhaitait me transferer dans des mains plus competantes. J'ai eu l'impression d'etre trahi, cela faisait 5 ans que j'etais avec elle, et pendant ces 5 ans, j'ai ete demonte, passe a la moulinette, j'ai eu l'impression d'etre detruit, de ne plus savoir qui j'etais, quels etait mes valeurs. Bref le remise en question a ete totale et violente. J'ai ete mis sous anti-depresseur car j'avais un comportement et/ou un discours suicidaire. A l'arret (brutale) de ma therapie, j'ai du arreter (sur mon unique decision) le traitement anti-depresseur, et j'ai surmonter les crises de vertiges qui ont durer environ 3 mois.

En Septembre/Octobre j'ai rencontre une femme d'une dizaine d'annee plus agee que moi. Cela a ete ma 1iere experience, je sais a pres de 35 ans ca fait tard ... . En fait c'est elle qui est devenue "amoureuse" de moi, et moi j'ai pendant ete longtemps (a mon sens) retissant. Me laissant convaincre par son discours que je devais me faire confiance, et vivre le moment present, je me suis mis a vivre avec cette femme au bout d'environ un mois. J'ai laisse volontairement toutes mes craintes sur le cote (je les ai en fait ignorer volontairement). Fou de joie, et en meme temps assez inquiet je suis revenue voire la therapeute pour discuter de ce point precis : "Rencontrer qq'un est ce que c'est un risque inerant au fait d'arreter une therapie, ou autrement dit est ce que mon "amour" pour ma therapeute c'est reporte sur la 1iere venue ?". Je n'ai pas eu de reponse claire a ma question, mais j'ai pu entendre avec du recule pourquoi ma therapeute voulait m'envoyer en HP (voir 1ier paragraphe).

Debut Decembre cette femme a decide d'arreter notre relation car elle etait plus sur le mode de temps en temps dans la semaine, plutot que moi qui etait plutot sur le mode tous les soirs ensemble. Depuis j'ai l'impression que mon monde est de nouveau en train de basculer, je retrouve mes idees noires et meme si cela fait un mois, avec entre temps 2 semaines de vacances, je n'arrive pas a me remettre sur pied.

Qu'est ce j'attend de ce forum ?
1/ vider mon sac, et lire vos reponses. De temps en temps un peu de douceur ne fait pas de mal. Je sais je suis en train d'orienter vos reponses.
2/ Decrire si c'est possible le but d'une therapie. Est ce normal (sain ?) de se retrouver apres tout ce travail (douloureux) avec tant de questions, d'incertitude, de doute, de douleurs sur moi ? On m'avait dit que cela aller etre douloureux et violent, mais apres que cela aller etre plus facile, j'ai vraiement l'impression qu'il y a trahison sur le contrat (si je puis dire)
3/ Question idiote peut-etre, mais cela fait mal pendant combien de temps un deception amoureuse ? (et la vous allez vous dire est ce que j'ai vraiement mon age, et oui. A part les etudes je n'ai pas eu de vie sociale avant et j'en souffre affreusement.

Voila maintenant que j'ai depose toute ma "merde", j'espere pouvoir trouver le sommeil, meme si je suis super impatient de savoir qu'est ce vous allez bien pourvoir m'ecrire.
Revenir en haut Aller en bas
Neptune



Nombre de messages : 12
Age : 41
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re : un coup de pompe   Jeu 5 Jan 2012 - 16:30

Salut,

Voilà quelques réflexions que je me fais à la lecture de ton post :

As-tu pu dire à ta psy à quel point tu te sentais trahi par sa décision ? Je pense que c'est vraiment important de pouvoir l'exprimer, surtout après cinq ans de thérapie. Sinon, tu indiques que "après une levée de bouclier de ta famille", tu n'es pas allé en HP... mais qu'en penses-tu, toi, d'aller en HP ? Ce n'est pas à ta famille de prendre cette décision...

Et si toi non plus tu ne voulais pas y aller, alors il me semble que ta thérapeute aurait dû te conseiller d'autres thérapeutes, ou en tout cas un suivi ailleurs, si elle ne pouvait plus assumer... C'est comme pour les antidépresseurs, ça me surprend beaucoup que tu aies "dû" arrêter : déjà on n'arrête pas un traitement aux anti-dépresseurs comme ça, il faut le faire progressivement, et il faut que ce soit parce qu'on n'en a plus besoin, et pas parce qu'une thérapie s'arrête !

Quant à la question de ta relation, attention, il me semble qu'une amie / partenaire amoureux ne doit jamais remplacer un thérapeute, ce n'est pas la même chose. On ne peut pas attendre la même chose d'un(e) partenaire que d'un(e) thérapeute, et vice-versa. Et tu parles de "risque de rencontrer quelqu'un", est-ce que cela te fait très peur ?

Enfin, on se remet toujours d'une déception amoureuse, c'est juste une question de temps, et la durée est propre à chacun, il n'y a pas de règle. Mais n'oublies pas que c'est finalement toi qui est maître de ta vie, et que tu peux, en partie, décider du temps que ça prendra. Essaies de tirer quelque chose de cette déception, de comprendre pourquoi ça n'a pas marché, et aussi de voir en quoi cette relation t'a fait du bien et t'a fait avancer, et ce que tu pourras changer pour une prochaine fois...

En tout cas, je ne te connais pas mais d'après ce que tu dis, il semble que c'est vraiment important pour toi d'avoir un suivi thérapeutique, et peut être médicamenteux, alors moi je te conseille de trouver un autre thérapeute.

Voilà, bon courage et bonne chance pour la suite.
MimiN.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Jeu 5 Jan 2012 - 17:23

Ah tiens, encore un qui était sous Effexor, non ? (Les vertiges à l'arrêt du traitement, c'est assez typique de l'Effexor, et c'est effectivement une belle merde à ce que j'ai pu en entendre ^^).

Après, oui, ta psy, je la trouve franchement moyenne de t'avoir laché dans la nature sans te conseiller un autre suivi, si elle ne se sentait plus d'assumer.

Après, je ne crois pas que y ait de temps standard pour se remettre d'une rupture. Même la même personne peut gérer très rapidement une fois, et très mal une autre fois... Tout dépend.

Après, c'est sur que c'est un risque de mettre tous ses espoirs dans une relation... C'est assez malsain au final, parce qu'on devient dépendant de la relation, et ca a une bonne tendance à tout bousiller d'une part, et à faire spécialement mal si ca se casse la gueule d'autre part. Garder une vie à toi, des loisirs, des trucs qui te fouttent la pêche et qui ne sont pas liés à la relation, c'est pas mal nécessaire. (Testé et approuvé pour vous, après avoir foutu en l'air trois ans de relation parce que j'étais devenue très - trop - dépendante de ma copine... )

Après, rien à voir, mais... Un petit passage par la case "présentation" serait le bienvenu. C'est toujours agréable de savoir à qui on parle, pas uniquement sous l'angle des problèmes de la personne, mais aussi de ses intérêts, loisirs, passions, boulot, tout ca tout ca (bon, boulot on sait dja, tu es ingénieur ^^).


________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
tototiti



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Jeu 5 Jan 2012 - 18:41

Bonsoir,

Tout d'abord merci pour vos reponses.

Le fait que vous me disiez que je doive reconsulter me conforte dans mon choix d'y revenir en effet, meme si j'ai l'impression que je vais de nouveau repartir pour un cycle d'apnee, de montagne russe et autres joyeusetes.

Je suis aussi d'accord pour le fait que la relation amoureuse ne doit pas se faire par manque de. Je concois tout a fait la relation amoureuse comme etant la reunion de 2 personnes qui se tiennent par elle meme, elles n'ont aps vesoin de l'autre comme tuteur. C'est ce qui m'a fait peur dans cette relation car je ne me sentait pas assez consolide moi meme. Mais en meme temps cela faisait tellement longtemps que je faisait du stop, que j'ai sans doute pris la 1iere voiture. Encore une fois je suis aussi d'accord avec toi Caramel la chute est d'autant plus violente. Le comble c'est que j'ai dit tout cela a cette femme au debut de notre rencontrre, et je lui est meme demande de ne pas tomber amoureuse de moi, car pour moi j'etais une planche pourrie. Elle m'a dit fait toi confiance, et tu verras ca ira bien. Et le fait que cela soit elle qui parte, j'ai l'impression d'y etre pour rien. A calimero n'est plus tres loin ...

Quand a la decision d'aller ou pas en HP, j'ai ete pdt tres longtemps plus que reserve, et je me suis laisse convaincre. En meme temps si je ne faisait pas confiance en ma therapeute qui me conseillait d'y aller, autant que j'arrete tout de suite. C'est la ou j'ai encore du mal a determiner ou s'arrete la part de manipulation / destabilisation que fait le therapeute. Nombre de fois, ou je me suis appercu que a peine mon soufle retrouve, je me suis retrouve en situation de desequilibre par une seance. Mais en meme temps si on veux changer / evoluer il va bien falloir casser qques oeux de temps en temp. Et ben pour l'HP ca ete pareil, j'ai mis ma main dans la sienne meme si j'en avais pas forcement envie.

Voila j'ai eu deux personnes qui m'ont repondu, et vous ne pouvez pas savoir le bien que cela fait. Je ne sais pas si je vais avoir encore d'autres reponses, mais celle que j'ai recu me vont droit au coeur. Merci a vous d'avoir pris le temps d'ecrire.

P.
Revenir en haut Aller en bas
Chapelier



Nombre de messages : 3389
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Jeu 5 Jan 2012 - 21:18

Salut,
Alors pour commencer, il arrive que lors d'un psychanalyse le patient crois ressentir de l'amour pour le thérapeute, c'est étudié et les psychanalystes ont des réponses à ça et y son préparé (normalement).
Par contre ce n'est pas censé arrivé dans une psychothérapie, donc ou tu es vraiment tombé amoureux d'elle, ou il y a quelque chose qui a merder dans le suivit.

Ensuite, plutôt que translater tes sentiment pour ta thérapeute sur la femme rencontrer, je pense que tu as chercher à combler le vide laissé par la fin de te thérapie, et je dois dire que faire des connaissances et des relations, c'est un très bon moyen, tant que ça ne tourne pas à la dépendance affective.

Pour la fin de ta relation, la première rupture fais toujours mal, mais ça passeras. Par contre tu as l'air d'être dans l'idée "c'est fini parce que je suis pas assez fort, pas prêt", c'est faux. Quand une relation se termine, les responsabilité sont partagé, il n'y pas un fautif et une victime. C'est fini, c'est fini mais cela ne veux pas dire qu'avec une autre cela ne fonctionnerais pas.

Pour les buts et moyens de la thérapie par contre, en fonction du courant, de la formation et de la profession exacte de ta thérapeute, cela peut être complétement différent, donc il faudrait que tu sois un peut plus précis.
C'était une psychothérapeute, une psychanalyste, une psychiatre?
Est ce que tu sais a quel courant elle se rattachait?
Revenir en haut Aller en bas
Neptune



Nombre de messages : 12
Age : 41
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Ven 6 Jan 2012 - 0:38

[Le comble c'est que j'ai dit tout cela a cette femme au debut de notre rencontrre, et je lui est meme demande de ne pas tomber amoureuse de moi, car pour moi j'etais une planche pourrie.]


En même temps, même si cette relation s'est soldée par un échec qui te fait souffrir maintenant, moi je me dis que c'est quand même positif que tu l'aies vécue, pourquoi ? Parce que au moins c'était une expérience. Comme tu le disais, ça a été ta première expérience, à passé 30 ans, donc c'est tard, et j'imagine que c'est parce que les relations amoureuses doivent te faire très peur.. ou c'est autre chose ? Est-ce que tu as envie d'avoir une amie, d'avoir une relation durable ?

Si c'est le cas, au moins maintenant, tu as fait ce premier pas, tu as vécu quelque chose, et peut être tu peux essayer de réfléchir à pourquoi ça n'a pas marché, pourquoi ça te fait tellement peur.

Te te considérais comme "une planche pourrie", ça veut donc dire que tu étais convaincu d'avance que ça n'allait pas fonctionner ? (Et crois moi, aucun être humain n'est une planche pourrie..)
Revenir en haut Aller en bas
tototiti



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Ven 6 Jan 2012 - 19:14

Coucou,

Alors je vais essayer de repondre du mieux a toutes les questions.

Reponses a Chapelier :

"C'était une psychothérapeute, une psychanalyste, une psychiatre?"
"Est ce que tu sais a quel courant elle se rattachait?"

Je ne le sais pas vraiement. Je sais que c'etait un medecin a la base => psychiatre.
Dessus elle m'a dit quel avait en plus de sa formation de psychiatre suivie de nombreuse formation de psychologue, et que sa maniere de fonctionnait se trouvait entre les deux. Je ne pense pas quel est fait elle meme une analyse, donc elle ne peut pretendre au type analyste.
Maintenant je n'en sais pas plus, et je dois avouer que je n'ai pas vraiement pris le temps de chercher sur internet les differences fondamentales entre tous ces choix. Hormis que le medecin peut prescrire des medicaments et que la psychologue non, je ne connais pas par exemple la difference au niveau de la parole. Un analyste en revanche j'ai fait une seance, et j'ai ete effraye par son "silence". La je peux dire OK il y a effectivement une difference.

Je ne connais pas de quel courant elle etait. Meme chose je n'ai pas non plus cherche sur internet les differences. J'ai simplement eu un bon contact avec elle, et je suis partit de la.

Autres commentaires :
"Quand une relation se termine, les responsabilité sont partagées"

Ma "responsabilite" a moi est relativement claire, et en meme temps assez dure a changer (j'y travaille dessus pourtant). Je suis fils unique et j'ai ete scotche a mes parents (surtout ma mere, meme si je n'aime pas ce mot je le trouve trop violent et celui de maman est un peu trop niai a mon gout. En existe il un autre ?). Bref j'ai averti ma copine que j'avais une mere relativement possessive et dominante, et elle a pris peur, surtout que l'on devait allez un WE chez eux. Voila cela partait d'un bon sentiment de l'avertir, mais voila. Avec le recul je me pose toujours la question de savoir si j'ai bien fait, mais je pense que oui, je me devais de lui dire la verite. En meme temps peut etre que la 1iere visite chez eux se serait super bien passee, mais voila on peut pas refaire l'histoire, et je me demande comment je vais faire la prochaine fois, si ma relation avec mes parents n'a pas evoluee.

Reponses a Neptune :"
[...] j'imagine que c'est parce que les relations amoureuses doivent te faire très peur.. ou c'est autre chose ? Est-ce que tu as envie d'avoir une amie, d'avoir une relation durable ?"

Deja je vais te faire rire, mais j'ai du mal a definir ce qui se cache derriere le mot "amour / amoureux". A partir de quand / comment c'est on que l'on ait amoureux ? Je veux dire avant que cela casse, et effectivement que l'on ait tres mal. Si derriere l'action d'etre amoureux on met le fait de devoir tout dire / tout partager, c'est vrai que cela m'a fait peur, mais une fois que je me sois retrouve avec ma copine 2/3 jours apres. Pas avant. J'ai sentie que qque chose avait changer en moi car je pensai a elle toute la journee au travail, et c'est ca que j'ai defini comme etant ma definition d'etre "amoureux". J'ai note un changement sur mon comportement psychique. Maintenant est ce une definition universelle, je ne sais absolument rien.

"[...] peur [...]" : Ce qui m'a fait peur c'est quelque part que l'on m'est choisi, et pas l'inverse. La oui j'ai eu peur. Moi qui aime tout controler, tout maitriser, tout comprendre / prevoir a l'avance. Outre le fait quel avait 10 ans de plus que moi, qui m'a aussi passablement inquiete (pas trop pour le "quand dira-t-on", mais plus "est ce que je suis normal, est ce que je suis si decale que cela que les autres ?")

"avoir une amie ?" C'est super floue, quel est la difference entre une amie et une femme, hormis ce que l'on fait au lit ? Je dois avouer que pour moi la difference n'est pas claire, hormis qu'avec une personne feminine ayant un mec la question de ne se pose plus ...Je sais que mon comportement n'est sans doute pas normal, mais voila moi aujourd'hui (les 2 mots sont important : "moi" et "aujourd'hui") je ne sais pas faire la difference.

"avoir une relation durable ?" Oui c'est absolument ce que je cherche, je ne cherche pas une relation d'un soir. Meme si je me pose la question si je ne devrais pas commencer par la (mais la je crois que j'aurai vraiement du mal a me regarder dans un miroir).

a+.
Revenir en haut Aller en bas
Chapelier



Nombre de messages : 3389
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Lun 9 Jan 2012 - 19:52

Pour ce qui est des différents type de psy, c’était surtout pour pouvoir te répondre sur les résultats d'un suivit psy, mais la comme ça c'est un peu compliqué.

Pour ce qui est des responsabilité, franchement, ça m'étonnerait énormément qu'elle t'ai quitté par peur de ta mère (surtout a 30ans+), donc il y a de grande chance qu'elle ai utilisé ça comme justification ou que c'est simplement été un déclencheur.
Ensuite pour la prochaine fois (déjà bien que tu en sois la :p) te prends pas la tête, elle sort avec toi pas avec tes parents, lui impose pas de les rencontré et dit lui que si ça passe pas c'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
tototiti



Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Lun 9 Jan 2012 - 19:55

Merci pour ta reponse ... pour le moins sincere ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un coup de pompe   Aujourd'hui à 7:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coup de pompe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coup De Gueule De Lunatik
» Pin sylvestre
» Déprime, coup de blues
» Remède contre le petit coup de blues....
» Moïse a traversé la mer avec un coup de main de la nature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: