Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 je pensais que c'était fini ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arbore-essence



Nombre de messages : 104
Localisation : Siège. Bureau. Ordi.
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: je pensais que c'était fini ...   Lun 2 Jan 2012 - 19:33

.


Dernière édition par Koyaanisqatsi le Ven 30 Aoû 2013 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
automutilation731998



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: je vit cela depuis un an déja   Lun 2 Jan 2012 - 23:00

Salut, j'ai 13 ans et ça fait déja un an que je m'AM, a cause d'un garçon qui m'en parlait et un jour de coup de blues, j'ai éssayé. le premier était un "V" que j'avait gravé au un objet coupant. Je n'aais pas eu mal. Pas du tout même. Alors tous les jours je reprennait mon objet coupant et je repassait dessus, tout les jours cette lettre saignait un peu plus. Mais je le cachait bien , il était dans le creux de mon bras; et je n'avait qu'à le plier pour me cacher, ensuite je suis passée a autre chose durant un mois , mais la catastophe est arrivée: mes problemes de familles avaient recommencés, plus violents que jamais alors j'ai recomencer a graver des lettres, toujours avec un objet coupant, toujoursq différentes. Etant une enfant précoce, mes émotions sont toujours a rude epreuve, alors je me fait du mal et culpabilise vite pour souvent très peu . Et trois garçons avaient décidé de me faire du mal psycologiquement. Deu jours avant la fin de l'année, ils m'ont finie devant toute la classe. Ils m'ont donné des "idées" pour en finr avec la vie, la prof ne réagissait pas , tout le monde rgolait, sauf une personne, une fille que je ne connaissait qu'a peine, mais qui s'AM aussi, et qui avait même déja fait une TS. pendant tout l'été elle m'a aidé, on passait des heures a parler au téléphone a se soutenir l'une de l'autre pour ne plus faire de bétises comme celles là. Puis la rentrée est arrivée et je me suis bruquement éloignée d'elle, pour me rapprocher d'une personne qui ne pouvait pas m'aider. Et mes problemes familliaux s'accumulaient ... Alors j'ai recomencé, en changeant completement de façons de faire : je traçait des lignes profondes dans le creux de mon poignet , et une amie que je ne remercierais jamais assé l'a vu . Elle en a parlé a une adulte qui était dans ma classe pour aider un de mes camarades en fauteuil roulant, cette adulte a parlé a ma mère .... Et sa réaction fut plus que la demande d'une simple promesse: elle prit tout les rendez vous chez tous les psy possibles et inimaginables pour m'aider. J'y suis arrivé, j'ai vaincu ce fléau horrible qu'est l'AM , et même si tout les jours la honte de mes cicatrices me rappellent chaques jour ( car mon pere n'est au courant de rien ) qu'il y a un an j'était dépendante de cela , le principal est oublié.

PS; je voulais te raconter mon histoire pour en quelques sortes te passer un message qui est : parles-en a un seul de tes parent et dis lui que si ils ne réagissent pas très vite tu vas tomber dans une spirale infinie et que tu n'arriveras pas a arreter avec une simple promesse. soit honnete et simple avec eux, ce sont tes parents, et même si ils ne comprenent ps les raisons que tu veut leur donner ( et celle que tu ne veut pas leur dire ) , ils auront toujours peur qu'il t'arrive quelque chose . Encore une chose, pour ta soeur, essaye de tout fire pour que vous vous souteniez l'une de l'autre, et faites vous la promesse " si tu ne fait plus rien , alors moi non plus" je connait des personnes sur qui ça a marché. j'éspere que j'ai pu t'aider
bisous Smile

Edit Sybil : Mention d'instrument d'AM contraire à la charte
Revenir en haut Aller en bas
Darmowe



Nombre de messages : 4657
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: je pensais que c'était fini ...   Lun 2 Jan 2012 - 23:25

Enfin vouloir arrêter pour les autres, c'est surtout un coup à rechuter et à encore plus culpabiliser à la moindre rechute, donc je trouve ça plutôt moisie.

Bon sinon t'as réglé le problème de fond, il y a un mois? Parce que l'am, c'est juste le symptôme et donc il faut aussi s'attaquer au pourquoi, sinon c'est la rechute assurée.

Et tu dis que tes parents ne comprennent rien, mais si tu leur expliques rien, ben c'est normal, ils peuvent pas lire dans tes pensées. Donc si tu veux vraiment qu'ils t'aident parle leur, quitte à leur écrire, si tu es pas à l'aise à l'oral. Ou sinon t'as quelqu'un d'autre à en parler amis/psy/proches?
Revenir en haut Aller en bas
Arbore-essence



Nombre de messages : 104
Localisation : Siège. Bureau. Ordi.
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: je pensais que c'était fini ...   Mer 4 Jan 2012 - 15:10

automutilation731998 a écrit:
Salut, j'ai 13 ans et ça fait déja un an que je m'AM, a cause d'un garçon qui m'en parlait et un jour de coup de blues, j'ai éssayé. le premier était un "V" que j'avait gravé au un objet coupant. Je n'aais pas eu mal. Pas du tout même. Alors tous les jours je reprennait mon objet coupant et je repassait dessus, tout les jours cette lettre saignait un peu plus. Mais je le cachait bien , il était dans le creux de mon bras; et je n'avait qu'à le plier pour me cacher, ensuite je suis passée a autre chose durant un mois , mais la catastophe est arrivée: mes problemes de familles avaient recommencés, plus violents que jamais alors j'ai recomencer a graver des lettres, toujours avec un objet coupant, toujoursq différentes. Etant une enfant précoce, mes émotions sont toujours a rude epreuve, alors je me fait du mal et culpabilise vite pour souvent très peu . Et trois garçons avaient décidé de me faire du mal psycologiquement. Deu jours avant la fin de l'année, ils m'ont finie devant toute la classe. Ils m'ont donné des "idées" pour en finr avec la vie, la prof ne réagissait pas , tout le monde rgolait, sauf une personne, une fille que je ne connaissait qu'a peine, mais qui s'AM aussi, et qui avait même déja fait une TS. pendant tout l'été elle m'a aidé, on passait des heures a parler au téléphone a se soutenir l'une de l'autre pour ne plus faire de bétises comme celles là. Puis la rentrée est arrivée et je me suis bruquement éloignée d'elle, pour me rapprocher d'une personne qui ne pouvait pas m'aider. Et mes problemes familliaux s'accumulaient ... Alors j'ai recomencé, en changeant completement de façons de faire : je traçait des lignes profondes dans le creux de mon poignet , et une amie que je ne remercierais jamais assé l'a vu . Elle en a parlé a une adulte qui était dans ma classe pour aider un de mes camarades en fauteuil roulant, cette adulte a parlé a ma mère .... Et sa réaction fut plus que la demande d'une simple promesse: elle prit tout les rendez vous chez tous les psy possibles et inimaginables pour m'aider. J'y suis arrivé, j'ai vaincu ce fléau horrible qu'est l'AM , et même si tout les jours la honte de mes cicatrices me rappellent chaques jour ( car mon pere n'est au courant de rien ) qu'il y a un an j'était dépendante de cela , le principal est oublié.

PS; je voulais te raconter mon histoire pour en quelques sortes te passer un message qui est : parles-en a un seul de tes parent et dis lui que si ils ne réagissent pas très vite tu vas tomber dans une spirale infinie et que tu n'arriveras pas a arreter avec une simple promesse. soit honnete et simple avec eux, ce sont tes parents, et même si ils ne comprenent ps les raisons que tu veut leur donner ( et celle que tu ne veut pas leur dire ) , ils auront toujours peur qu'il t'arrive quelque chose . Encore une chose, pour ta soeur, essaye de tout fire pour que vous vous souteniez l'une de l'autre, et faites vous la promesse " si tu ne fait plus rien , alors moi non plus" je connait des personnes sur qui ça a marché. j'éspere que j'ai pu t'aider
bisous Smile

Edit Sybil : Mention d'instrument d'AM contraire à la charte

Merci pour les conseils! j’essaierai d’en parler à mes parents
Ma sœur ne sait as que je m'AM et comme elle le fait plus, elle va culpabilisé en se disant que c'est de sa faute etc... et je ne veut pas qu'elle le sache...




Darmowe a écrit:
Enfin vouloir arrêter pour les autres, c'est surtout un coup à rechuter et à encore plus culpabiliser à la moindre rechute, donc je trouve ça plutôt moisie.

Bon sinon t'as réglé le problème de fond, il y a un mois? Parce que l'am, c'est juste le symptôme et donc il faut aussi s'attaquer au pourquoi, sinon c'est la rechute assurée.

Et tu dis que tes parents ne comprennent rien, mais si tu leur expliques rien, ben c'est normal, ils peuvent pas lire dans tes pensées. Donc si tu veux vraiment qu'ils t'aident parle leur, quitte à leur écrire, si tu es pas à l'aise à l'oral. Ou sinon t'as quelqu'un d'autre à en parler amis/psy/proches?

En fait, je leurs expliqué, le reste est flou. Mais ils disent que ce n'est pas nécessaire dans arriver là! facewall
Revenir en haut Aller en bas
Stoic & the Fish



Nombre de messages : 1282
Age : 32
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: je pensais que c'était fini ...   Mer 4 Jan 2012 - 20:44

Pas nécessaire,pas nécessaire...Mouais...
Il y a surement de nombreux degrés dans la gestion d'un mal-etre et un paquet d'alternatives à l'am mais bon à un moment donné c'est quand meme toi qui est mal et qui est la plus à meme de juger de la réponse adaptée...
C'est toi qui sais si tu sors la grosse artillerie pour tuer un moucheron(ou pas).Bon j'admets que parfois on n'a pas tout le recul qu'il faudrait...
C'est sur que plus tu en parles avec tes parents mieux c'est,dans la mesure ou tu peux trouver un certain soutien et pas des jugements de valeur évidemment.D'un autre coté faut pas non plus s'attendre à ce qu'ils comprennent tout là comme ça sans explications.Si tu te sens capable de leur expliquer c'est bien sinon tu peux toujours les diriger sur des textes qui traitent du sujet(il me semble qu'il y a un truc du genre pour les parents sur le forum...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: je pensais que c'était fini ...   Aujourd'hui à 23:03

Revenir en haut Aller en bas
 
je pensais que c'était fini ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» et si c'était vrai....
» Et si le Diable m' était conté .
» L'était une petite poule
» "Celui qui sait rire de lui-même n'a pas fini de s'amus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: