Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 5 ans après ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: 5 ans après ...   Sam 22 Oct 2011 - 21:31

http://automutilation.actifforum.com/t686-il-fallait-que-je-commence#7076

http://automutilation.actifforum.com/t685-la-vie-sentimentale-de-ce-monde#7077


C'était les messages que j'avais écrit il y a 5 ans. Je faisais beaucoup de fautes d'orthographe à cette époque ^^". Pas mal de choses se sont déroulées entre 2006 et 2011. Trop de choses au moins que je vais finir par sortir un mémoire sur ma propre vie.

Niveau amitié, je n'ai plus beaucoup d'amis. Je trainais au lycée avec ma génération, les 1989. Aujourd'hui, je ne garde contact qu'avec quelques uns. J'ai certes peu d'amis, mais les relations que j'ai sont intenses. Ce sont des personnes sur qui je peux compter.

Niveau amour, la fille que j'évoquais dans mon post de 2006 m'a quitté pour un autre. J'ai eu du mal à m'en remettre. Il m'a fallu deux ans. J'ai été libéré de cette souffrance quand elle a quitté son mec, en se plaignant auprès de moi.

Niveau scolaire, j'avais donc un an de retard en 2006-2007. J'avais du mal à passer en terminal et j'ai raté le bac S en 2008. J'ai passé le bac en candidat libre en 2009. Une année de solitude, où j'ai pu découvrir qui était les vrais personnes qui m'appréciaient vraiment. Une année où je me coupais beaucoup, essentiellement à la jambe car ça ne se voyait pas et parce que je m'étais dit que plus personne ne me verra nue un jour. Je buvais aussi énormément. J'y passé des journées. J'étais même devenu accro à WoW. Mais c'est resté par contre un très bon souvenir dans le jeu. Probablement l'une des dernières fois où j'ai été heureux et où ces souvenirs n'étaient pas faussés par des mauvais souvenirs.

La saison 2008-2009, ma préférée. Non pas parce que j'ai souffert... mais parce qu'un miracle s'est produit. Malgré le fait que je passais mes journées à boire, à jouer, à me mutiler, à ne pas toucher un seul stylo et un seul cahier pendant toute une année... je réussis à avoir le bac. Je ne sais pas comment. Il m'a fallu que trois matières à passer et j'ai réussi à avoir des grosses notes en français qui rattrapait mon 3 en math, pour un bac S je rappelle. C'est à ce moment là qu'il y a une rupture dans ma vie. J'étais décidé à reprendre ma vie en main. Ne plus être le cancre du lycée et m'adonner aux études d'une de mes passions, caché pendant mon adolescence, réveillé en terminal. Cette passion c'est l'Histoire.

Seulement voilà, la fac de province où j'étais, avait une ambiance malsaine. Un peu comme si c'était "la fac, tu l'aimes ou tu la quittes". J'ai eu des problèmes avec ma promo qui a été très hypocrite à mon égard. Ils s'entredéchiraient. Moi je voulais pas me meler de leur conflit, après avoir vécu une année en enfer et en solitude. Mais ils ont réussi à me faire rentrer dans leur conflit interne, et qui plus est, ont réussi à faire de moi le bouc-émissaire des conflits de la promo. Un jour j'ai pété un cable, j'ai frappé des gens car ils me raquettaient, ils sabotaient mon travail en cachant des livres à la BU (plusieurs livres ont été retrouvé à des mauvais emplacements et je doute que ça soit une erreure de la bibliothécaire).
On m'a mis en garde à vue, car j'ai frappé le fils d'un commissaire (ça aurait été le fils d'un ouvrir... mouais). Je suis passé au conseil disciplinaire où je m'en suis tiré avec une exclusion avec sursie. Et au final, j'ai senti à la fac que je n'avais plus ma place. Pourtant je vivais dans la ville où se trouve ma fac. Ce n'était pas à moi de partir. Mais je l'ai fait.

Aujourd'hui, je me retrouve dans la plus grande université en France et en Histoire. Je donne juste la lettre "S" parce que je n'ai pas envie qu'on me retrouve. Je suis en troisième année, ma première note tourne autour de 13-14. Je m'en sors bien pour le moment.

Seulement voilà, trop de mauvais souvenirs me hantent. Je pense à trop de chose. Je ne fais plus confiance aux gens. Je ne fais confiance qu'aux personnes que j'ai rencontré au lycée et qui ne sont pas des 1990.
Je me force à faire semblant à bien discuter avec un tel ou avec une autre. Et je me sens très seul parce que je n'ai plus personne à qui confier mon mal être. Mes quelques amis qui se comptent en une seule main, je ne veux pas leur inquiéter. Je fais en sorte qui ne sachent rien de mauvais sur moi parce qu'ils ont déjà fait assez pour moi (un pote a courru une distance de 1km en dix minutes, ne serait-ce que pour être là alors que je passais au conseil de discipline).
J'ai pendant deux ans consulter un psy, mais je ne le fais plus. Car je me dis que si j'y vais, j'avoue moi-même que j'ai mal et ça veut dire qu'il n'y a rien de positif. (ça veut pas dire que je pense de même pour ceux qui vont en voir un).


Je suis sorti avec une amie du lycée pendant trois mois, elle a rompu car elle me trouvait trop français.

Et puis j'y pense à la mort. Dans ma situation, ne pas y penser serait très fort. J'ai essayé de me tuer en me coupant les veines dans ma cellule de garde à vue. (étant donné que j'ai trouvé, "comme par hasard" un morceau de métal tranchant). Un an après, j'y pense encore. J'y pense à la manière de le faire, c'est-à-dire avec dignité. Partir en loin, sans donner signe de vie, laissant un testament et une lettre d'adieu, et mourir de faim, de froid, de soif au milieu de nulle part. Mourir loin du regard des autres.

Je m'accroche à une seule chose, mes études d'histoire. J'aime ce que je fais et je m'y accroche. D'autant que j'ai toutes les chances d'y arriver, que je suis dans une très grande université.
Et niveau amitié, j'ai des très bons amis. Y'en a un avec qui je prends le train sur le chemin de notre nouvelle université. Y'a mon meilleur pote a qui je lui ai fais une très grosse surprise avec pleins de symboliques et dont, sa joie me donne le sourire. Y'a mon plus vieil ami datant du collège, avec qui je prépare la même surprise pour son anniversaire lundi, en me levant à 4h et en allant chez lui à 5h pour lui souhaiter ses 22 ans avant qu'il aille au boulot. Et puis j'ai le seul pote que j'ai eu dans mon ancienne université, la personne avec qui je parle d'histoire, et d'autres centres d'intérêt presque quotidiennement.
Quant à l'amour, je me suis résigné. Au fond, si je n'ai pas de descendance, je mettrais un terme à une lignée d'hommes et de femmes aux gènes malsaines. D'un autre côté, si j'ai un fils ou une fille, je ferai tout pour lui donner ce que je n'aurai pas eu durant mon enfance et durant mon adolescence. C'est également pour ça que je m'accroche à mon projet professionnel, devenir un historien donc faire un métier "noble" à mes yeux, et pouvoir donner un avenir à ma descendance.


Donc voilà, je ne sais pas si j'ai le droit d'être malheureux, avoir le droit de penser à la mort. Mais il est très dure pour moi d'oublier le souvenir passé. D'autant plus que mes ennemis de mon ancienne université s'en sortent indemne de tout ce qui s'est passé (honnêtement passer une soirée à l'hôpital ce n'est rien comparé à passer 26h en garde à vue et une année à voir le mépris des autres).


Ah, et une dernière chose, je bois toujours, mais je ne me mutile plus depuis que j'ai eu le bac. Je n'ai même plus la force ni l'envie de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Uta



Nombre de messages : 256
Age : 20
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Sam 22 Oct 2011 - 21:59

J'ai tout lu.

Ton parcours... Ça a dû être dur...
Je sais pas quoi dire en fait, mais si tu veux parler, je suis là.

J'ai une question à poser, t'as quel âge ?
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Sam 22 Oct 2011 - 22:03

Mon dieu, tu es encore plus vieux que moi sur le forum !
Je crois que c'est la première fois qu'un revenant date d'avant moi ^ ^.

Bon ben... Bien-revenue ici hein !

Je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit d'être malheureux, hein. Jveux dire, y a pas de bonne ou mauvaise raison d'être malheureux. Tu ne gères pas ton passé, ton vécu, et tu n'as pas à t'en "justifier", quoi.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Sam 22 Oct 2011 - 22:09

XY a écrit:
J'ai tout lu.

Ton parcours... Ça a dû être dur...
Je sais pas quoi dire en fait, mais si tu veux parler, je suis là.

J'ai une question à poser, t'as quel âge ?

22 ans, j'aurai bientôt 23.

Oui, ça n'a pas été facile et je pense que cela n'a jamais été.

J'aimerai vraiment vivre une année "normale", mais c'est très difficile. Il y a sans cesse ces souvenirs douloureux qui reviennent et qui finissent par me faire faire des conneries ou dire des choses que je ne devrais pas dire, et qui au final, aux yeux d'une personne qui ne me connait pas, me rendent quelqu'un méprisable.


Caramel a écrit:
Mon dieu, tu es encore plus vieux que moi sur le forum !
Je crois que c'est la première fois qu'un revenant date d'avant moi ^ ^.

Bon ben... Bien-revenue ici hein !

Je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit d'être malheureux, hein. Jveux dire, y a pas de bonne ou mauvaise raison d'être malheureux. Tu ne gères pas ton passé, ton vécu, et tu n'as pas à t'en "justifier", quoi.


Disons que je suis allé loin que certains dans les études, j'ai quand même des amis. Ce n'est pas comme si je n'avais plus rien. Mais le souci c'est que j'ai peur de perdre tout ça un jour et aussi que je repense trop à ces choses passés.

(merci pour le bienvenue Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Wicked



Nombre de messages : 2949
Age : 27
Localisation : Saint Germain En Laye
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Dim 23 Oct 2011 - 21:58

J'ai lu.

Citation :
J'aimerai vraiment vivre une année "normale", mais c'est très difficile.
En même temps, la normalité, c'est plus une question de définition personnelle qu'une réalité. D'où ma question, qu'est-ce que tu entends par une année normale ?

Citation :
Donc voilà, je ne sais pas si j'ai le droit d'être malheureux, avoir le droit de penser à la mort.
Faut un certificat pour être malheureux. Si, si. Non, plus sérieusement, on s'en fiche de savoir si tu as le droit ou si tu as une vie pourrie ou dorée en ce moment. La chose qui compte, c'est que tu te sentes malheureux. Et le passé, c'est pas toujours facile à accepter.
Après, j'ai l'impression que tu trouves pas le fait que tu te sentes malheureux légitime. Qu'est-ce qui, concrètement, provoque ça, si c'est bien le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Lun 24 Oct 2011 - 21:18

Une année où je n'aurai pas vraiment de problèmes. Je suis d'accord qu'on en a tous, et que c'est impossible d'avoir une année sans contrariété. Mais, j'aurai avoir des soucis de moins grande ampleur.

2006-2007 = redoublement où je me retrouve dans une classe avec une génération qui ne me correspond pas (pour rester poli), 2008 = échec au bac, 2009 = année de solitude en candidat libre, 2010 = année en crescendo qui s'est finie par une garde à vue injuste, 2011 = année de solitude à la fac avec des regards de dégoûts des autres.

Une année "normale" serait une année où j'aurai des soucis acceptables, où ma seule préoccupation serait la grève des transports, des cours que je ne comprends pas du premier coup etc . Une année où je me sentirais humain, où je n'aurai pas de mépris envers-moi même.

En faite si je ne trouve pas légitime que je sois malheureux, c'est parce que j'ai l'impression d'avoir toutes les cartes en main, mais je ne sais pas les utiliser, ou bien alors, j'ai un blocage qui m'empêche de les utiliser. Ce blocage serait tout ce que j'ai vécu. La peur de rebondir pour mieux tomber de haut.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Lun 24 Oct 2011 - 21:21

Bah tu peux avoir un jeu excellent, mais si tu as les mains attachées dans le dos, t'es dans la merde pour jouer. Et du coup, tu as des raisons légitimes de pester sur le fait que tu ne peux pas jouer, au même titre que quelqu'un qui a un jeu de merde.

(stop métaphore foireuse, en clair : oui tu as le droit d'être mal si tu as les cartes en main mais que tu ne sais pas comment les utiliser).

Qu'est ce qui, à ton sens, te permettrait de détacher tes mains de ton dos ?

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Lun 24 Oct 2011 - 21:42

Un changement radical du monde actuel. On n'a plus le respect d'autrui. On vit dans un monde individualiste. Un parfait exemple, je rentre après une journée lourde et chargée, d'autant plus que je n'avais pas dormi la nuit dernière car je voulais souhaiter un anniv à un ami avant qu'il aille au boulot à 5h du mat. J'arrive dans ma ville de domicile (différente de celle où j'étudie), je prends le bus car je suis vraiment épuisé et je veux vite rentrer. Soudain, il y a un mec qui monte dans le bus. Puis ce même mec descend à l'arret suivante qui n'est qu'à 3-5 minutes à pied.
Ce n'est peut-être qu'un détail, mais si ce genre de chose arrivait moins souvent, la vie serait plus agréable.


A ta question, j'ai déjà pensé également à une justice rétablie de ce qui m'est arrivé. Lorsque j'étais en garde à vue, les pseudo-victimes n'ont pas hésité à vouloir m'enfoncer, en mentant et en exagérant les faits. Et un jour plus tard, ils disent aux profs que si j'allais en prison, ils annuleraient la plainte. Et depuis, on les voit comme des victimes et moi le grand méchant. Je suis désolé mais, j'ai été contraint de changer d'université à cause d'eux, de payer plus cher à cause des transports alors que ma fac était à 20 minutes à pied.

Et puis enfin, il y a le fait que de nos jours, je m'ennuie beaucoup dans cette vie. J'aimerai avoir un changement, quelques choses qui m'arrivent de bien et à long terme. Peut-être trouver quelqu'un, mais je préfère ne pas me faire de fausses idées. Peut-être atteindre mes objectifs professionnels, mais c'est trop long.

Si il n'y avait qu'une de ces trois choses qui pourraient me détacher les mains dans mon dos, ça serait vraiment pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Lun 24 Oct 2011 - 21:51

Mort-mentalement a écrit:
Un changement radical du monde actuel. On n'a plus le respect d'autrui. On vit dans un monde individualiste. Un parfait exemple, je rentre après une journée lourde et chargée, d'autant plus que je n'avais pas dormi la nuit dernière car je voulais souhaiter un anniv à un ami avant qu'il aille au boulot à 5h du mat. J'arrive dans ma ville de domicile (différente de celle où j'étudie), je prends le bus car je suis vraiment épuisé et je veux vite rentrer. Soudain, il y a un mec qui monte dans le bus. Puis ce même mec descend à l'arret suivante qui n'est qu'à 3-5 minutes à pied.
Ce n'est peut-être qu'un détail, mais si ce genre de chose arrivait moins souvent, la vie serait plus agréable.
Euh... WTF ? Je ne vois pas trop en quoi le fait de prendre le bus fait d'une personne quelqu'un d'individualiste.
Il profite d'un service qui est à sa portée. Visiblement, le bus roule déjà, alors il ne pollue pas plus. Visiblement, le bus n'a pas immensément dévié de son trajet, donc je ne vois pas trop la gêne occasionnée pour les autres passagers. Les transports en commun, c'est un peu le principe, de les partager.
Tu peux me rétorquer que le damné passager du bus aurait pu se suicider pour donner son corps à la science ou transporter des grands-mères en pousse-pousse au lieu de prendre égoïstement le bus pour se rendre d'un point A à un point B, mais franchement, je ne vois pas le rapport avec la choucroute.

C'est pas un monde individualiste, ce que tu décris, c'est un monde avec des individus... Et euh... y'a quand même une nuance. Je ne vois pas trop où est le crime dans l'histoire. Si tu peux éclairer ma lanterne, ce serait avec joie.
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 7:57

Sauf que le fait qu'il soit monté dans le bus, a entrainé des retards, pour rien. Je veux dire, si c'est une personnage agée qui faisait ça, je ne dirai rien. Là voilà. Et comme je l'ai dit ce n'est pas ça le problème. Ce n'est qu'un petit détail, mais en accumulation avec d'autres exemples, ça devient vite agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 13:37

Euh... en quoi une personne qui monte et qui descend du bus occasionne des retards... ? J'veux dire... En toute honnêteté, je fais exactement pareil quand je vais faire des courses au petit magasin au dessus de chez moi, je prends le bus pour un arrêt, si tant est que le bus est là quand je sors de chez moi.

Parce que j'ai honnêtement la flemme de me taper la montée à pieds quand c'est évitable.

Après, je doute que ca mette le but en retard, parce que euh... les temps d'arrêt sont prévus dans l'horaire quoi Oo.

Après... Tu vas possiblement pas aimer, mais j'avoue que j'ai du mal avec ta manière de parler du fait que tu sois passé en garde à vue. Jveux dire... Je ne dis pas que tu n'avais pas de raison de péter un cable vis à vis de ces gens. Mais le fait est que la loi, elle dit que casser la gueule à des gens, même des connards, c'est pas permis.
Du coup... que tu ne prennes pas tout sur ta gueule en disant "je suis trop un connard d'avoir fait ca", c'est normal, et c'est sain, parce que effectivement ils ont largement abusé.

Par contre, le fait de te poser totalement en victime de la situation, j'ai déjà plus de mal.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
andy



Nombre de messages : 2005
Age : 30
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 14:49

Je trouve aussi que tu fais preuve d'une relative auto-complaisance...

Mort-mentalement a écrit:

2006-2007 = redoublement où je me retrouve dans une classe avec une génération qui ne me correspond pas (pour rester poli), 2008 = échec au bac, 2009 = année de solitude en candidat libre, 2010 = année en crescendo qui s'est finie par une garde à vue injuste, 2011 = année de solitude à la fac avec des regards de dégoûts des autres.

2006-2007, si tu as redoublé, y'a une raison, non ?!
2008, si tu as loupé ton bac, y'a une raison aussi ?!
2009, qu'est-ce qui t’empêchait de refaire une terminal ? possiblement dans un autre lycée ?!
2010, l'année ne se résume pas à une garde à vue. Dont tu es également en parti responsable.
2011, pourquoi le regard de dégout ? Es-tu sûr de ça ?! Quelle est ta part de responsabilité ?

Je veux pas dire que tout est de ta faute, non parfois ça te tombe juste dessus. Mais franchement, n'as-tu pas une part de responsabilité dans tout ça ?

Plutôt que d'accuser les autres d’égoïsme, ne penses tu pas que toi même tu es un peu, comment dire... tu as un peu tendance à rejeter la faute sur les autres, non ?!
Et à penser que tu es dans ton bon droit ?!

D'autre que toi on pu vivre des situations similaires, alors pourquoi toi, tu n'arrives pas à les gérer ?
Je sais que chacun réagi différemment, mais la question ci-dessus est une vrai question que tu devrais te poser...
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 15:08

c'est ma faute, tout est de ma faute, ma place dans la société n'est plus légitime y est remise encause, j'aurai du forcé le passage en terminale avant que je redouble, j'aurai eu le bac en meme temps que mes amis, j'ai fait le choix du candidat libre car je n'avais pas le courage d'affronter le regard des autres et du fait que je commençais à détester cette société; Tout sera de ma faute? en revnant sur ce forum, je me demandais ça, je voulais savoir si javai ma place dans ce monde, jai ue ma réponse. la garde aà vue est le résultat de mon comportement de salaud que j'aviais eu en L1, je n'ai pa pu empeché monn groupe d'arreter d'insulter les autres sans raison valables, jai fait le choix de ne plus les fréquenter et ils mont pris p our cible. C'est ma faute, j'aurai du continuer à etre un rgros conanrd, tout est ma faute. voilà don le m!onde en 2011, un monde ou quand on reconnati ses tords, on devient une cible, c'est comme çaqu e sa marche doncccc, je comprensmi uex

tout ça a cause dune décision débile de vouloir redoublé pensnat que ca me ferait ud bien et pensant que des amis auraient fait pareil,ce qui maurait fait sentir moins seul, efectivemnet, l'unique responsable de mes echec et mes malheurs est moi, ete prsonne d'autre
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 16:01

Mort-mentalement a écrit:
L'exemple du bus n'est qu'un autre. Je peux sortir l'exemple du parfait connard qui s'amuse à se foutre de la gueule des gens en groupe alors que quand il est seul il n'a pas le courage de le faire. En plus pour le bus, le type discute longtemps avec le conducteur, ce qui fait que ça retard (car le chauffeur ne sait pas conduire et discuter en même temps), sachant qu'apres le bus se prend le feu rouge qui dure des plombs car il bug.


Pour la garde à vue, je pense n'avoir pas tout dit. Je n'ai jamais dit que j'avais raison de les frapper. J'ai toujours regretter ce qui s'est passé du début jusqu'à aujourd'hui. Je ne nie pas la loi et loin de là, j'ai jamais dit que je la niais, merci de comprendre ça au moins.

On m'a embarqué, et mis en garde à vue. On ne m'a pas dit qu'avoir un avocat c'était gratuit. On m'a empeché de prévenir les personnes proches, qui ont pensé au pire quand j'avais disparu pendant 26h. Je n'ai ni mangé, ni bu ce moment là, j'avais juste le droit de pisser.
Au bout de 6h, j'ai décidé de me buter! De fuir ce monde de merde, dont je ne sens pas la légitimité de mon existence dans ce monde, étant donné que je suis quelqu'un de bon et non de mauvais, et que je me retrouve dans une société perverti.
J'avais la main ensanglantée, et quand on m'a interrogé j'ai caché ma plaie. L'interrogatoire était une putin de mascarade, la flic me disait c'est pas bien, c'est méchant ce que vous avez fait, vous etes un délinquant. Encore qu'elle me dise ça ok ! Mais après quand elle voit du sang coulée de ma main, elle me dit comment je me suis fait ça ? J'allais répondre et ta un deuxieme connard de flic qui me coupe la parole en me disant comme je me suis fait ça, j'ai répondu, "parce que j'ai trouvé un morceau métalique dans la cellule". Et paf! pompier arrivait, on m'emmène à l'hosto voire un psy. Cette dernière me dit que je suis en état de repartir en garde à vue.

Et le bouquet fut la confrontation avec les pseudo victimes. Les flics ont été clairement subjectifs. Le mec, quand je parle des tentatives de raquettes que j'ai du subir, le flic disait, bon on règle ça entre nous et on en parle plus, ça ne sera pas dans la déclaration.
Après je n'arrêtais pas de dire "selon leur version ils ont fait ci ils ont fait ça" le flic s'énervait et me disait "dite nous votre version des faits" moi je lui ai dit "ouais mais ça ne sert à rien, je prefere qu'on passe à l'étape suivante car je n'ai rien à dire, si ce n'est que ils ont raison et moi j'ai tord" le flic il a dit "on s'en fout! vous nous dites ce que vous avez à dire et c'est tout".

Et limite, quand je disais aux autres "ouais tout ça ça ne serait pas arrivé si vous m'avez respecté" le flic me disait de me taire que ce n'était pas à moi de parler.

Et le pire ce même flic qui me racompagne dans la cellule, il a dit quoi il a dit "vous devriez plus vous défendre, on dirait que vous n'avez pas aucune volonté dans la vie". Mais quel connard!

En plus on rajoute les bobards que les autres ont raconté du style je les ai agressé déjà une fois dans les escaliers, alors que c'était faux et que j'avais un témoin, mais non, on retient leur parole, pas les témoins qui ont vu que j'étais "normal".


Et le pire de tout ça, c'est qu'ils ont dit aux profs après, "L., on ne lui veut que du bien pourtant".



Alors voilà, si c'est comme ça, si je suis en tord du début à la fin et eux non, mais c'est un monde de merde dans laquelle je vis et auquelle je n'ai pas ma place, enf aite renirenvebunvezber,iôbàç, eux ils n'ont rien eu, moi ça me marque à vie, eux ils ont eu des putin de note de partiels apres, moi je nai pa plui réviser, àc aue se d'eux et de cette histoitre,!
Eux se rtrouve dans la fa d de ma ville, et sont des putind e fils de bourge, et moi venant d'une classe moyenne très très bas, je payree 600 euro la carte imaginR et du coup on va déménagé car je leur coute trop cher mais putin! Alors que j'ia tououjrs dit que je regrettais et que je prennais tout sur moi, et quau putind e conseil de discpline, j'ai dit, oui c'est ma faute, j'ai fait ça, j'ai fait ceci, sans les avoir attaquer sans les avoir accusé de tentative de raquette alors que j'aurai dut !

Revenir en haut Aller en bas
andy



Nombre de messages : 2005
Age : 30
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 16:13

lol.
Ta réaction est vraiment disproportionnée.

Tu es responsable de tes actes. Et des conséquences.
Je dis pas que c'est facile.
Mais franchement ta réaction est WTFesque.

Sais tu que tu as le droit d'avoir un comportement "médium".
Sans passer pour une victime. Sans passer pour un grand méchant.
Un juste milieu.
Tu as merdé parfois. Tu as fais éventuellement des choix peu judicieux.
Ou pas. J'en sais rien.
Tu as choisi une voie. Tu peux changer, et rechanger.

Garde un cap. Redresse toi. Assume. Arrête de subir la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mar 25 Oct 2011 - 16:30

Bah sincèrement, le coup des faux témoignages (parce que bon, c'est comme ca que ca s'appelle, inventer le fait que tu les avais déja agressé, tout ca), et l'attitude des flics derrière, j'avoue que je peux concevoir que ca te laisse un gout sacrément amer.

Après clairement, c'était une grosse connerie de leur casser la gueule, ca c'est sur, mais ils sont assez loin d'être blancs comme neige dans l'histoire.

Après, ouais, pouvoir reconnaitre que tu as eu ta part de tort et aussi ta part de choses que tu as subies dans cette histoire c'est une chose.

La question, c'est plus "et maintenant". Parce que le passé, tu ne le changera pas, ni pour t'empêcher de leur casser la gueule, ni pour les empêcher de te malmener.

Par contre, comment maintenant aller de l'avant, et laisser cette histoire une bonne fois pour toutes derrière toi, au lieu de garder une rancune et une amertume qui t'amènent un peu à voir du mal partout, et QUE tu mal partout, quoi...

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
lost



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Mer 26 Oct 2011 - 22:42

Caramel a écrit:

La question, c'est plus "et maintenant". Parce que le passé, tu ne le changera pas, ni pour t'empêcher de leur casser la gueule, ni pour les empêcher de te malmener.

Par contre, comment maintenant aller de l'avant, et laisser cette histoire une bonne fois pour toutes derrière toi, au lieu de garder une rancune et une amertume qui t'amènent un peu à voir du mal partout, et QUE tu mal partout, quoi...


Je pense que je n'ai jamais su aller de l'avant. Et je ne pense pas que je pourrai oublier. Non pas que je ne veux pas, mais parce qu'il y aura toujours des situations qui me rappelleront les faits. Par exemple, quand j'entends parler de "main courante", ça me revient, car c'est à ce moment là que j'ai appris cette expression.

Après, le fait de voir le mal partout, je reconnais que ça ne date pas que depuis que je suis à l'université. Cependant, cette histoire a amplifié mes idées sombres.

Donc à ta question, je ne sais pas comment y résoudre. J'ai juste trouvé la solution de l'alcool, rompre avec les limites, dire ce qu'on a au plus profond de soi. Un peu comme mes deux derniers messages ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 5 ans après ...   Aujourd'hui à 11:16

Revenir en haut Aller en bas
 
5 ans après ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boire de l'eau glacée juste après le lever...
» Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.
» Otite purulente après pose de drains
» des nouvelles jour après jour....
» médecine après une année de MPSI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: