Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Infos pour la famille et les amis

Aller en bas 
AuteurMessage
Rain-Eve

avatar

Nombre de messages : 4268
Age : 33
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Infos pour la famille et les amis   Sam 17 Mar 2007 - 0:29

Je vais mettre en réplique toutes sortes de traductions de sites anglais et de liens pour la famille et les amis, faites de même si vous avez d'autres choses.


Dernière édition par Rain-Eve le Ven 7 Nov 2008 - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rain-Eve

avatar

Nombre de messages : 4268
Age : 33
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 17 Mar 2007 - 0:30

Introduction

Ce texte a été écrit à l'intention des proches de quelqu'un qui s'automutile. Vous êtes peut-être un époux, une épouse, un ami, un frère ou une soeur, un parent, en membre de la famille, un prof etc. Qui qui vous soyez, ce texte peut vous aider à mieux comprendre les comportements destructeurs d'une personne proche.

Les sentiments que vous avez peut-être

Apprendre qu'un proche s'automutile peut générer une grande variété d'émotion: choc, négation, empathie, tristesse ou encore culpabilité. Je vais parler de ces émotions dans les paragraphes suivants.

Choc et négation

L'automutilation est souvent dissimulée soigneusement et il se peut qu'apprendre qu'un proche se fait du mal ait été un choc. Vous n'avez peut-être pas remarqués les signe connectés à l'automutilation: refus systématique de porter des manches courtes ou des short. Ou les « accidents » fréquents pour lesquels il y avait toujours des excuses. Mais gardez bien en tête que l'automutilation est un comportement secret et que les blessures sont généralement infligées dans la solitude et cachées aux yeux des autres. La famille et les amis peuvent aussi ne pas vouloir voir les signes. Ainsi ils font face à un choc psychologique quand ils se retrouvent confrontés à la vérité.
La négation est liée au choc. Il est souvent nécessaire pour nous d'utiliser la négation des malheurs pour nous protéger dans un monde où il existe tant de misère. Si nous n'étions pas capables de nier ou de minimiser la quantité immense de famines, de guerres, de pauvreté etc. nous serions sans doute dans un état de dépression constant! Mais dans le cas de l'automutilation, la négation a une influence négative et peut blesser profondément votre proche qui s'automutile. L'automutilation montre la quantité de douleur émotionnelle qu'une personne ressent et de nier l'automutilation est d'une certaine manière nier cette douleur. La négation peut donner à penser à votre proche que vous n'êtes pas intéressés à lui, que vous ne souhaitez pas l'aider ou simplement que vous ne le comprenez pas. Il est donc extrêmement important que vous ne niez pas la réalité du comportement automutilateur et les sentiments que ce comportement implique. Cela peut être très difficile à faire pour vous mais il est essentiel que vous soyez capable de répondre à l'automutilation de manière à aider votre proche.

Colère et frustration

La colère est une réponse fréquente à la révélation qu'un proche s'automutile. Au début, la colère peut venir des nombreux mensonges qu'implique généralement l'automutilation. De nombreux automutilateurs mentent à propos de leurs comportements parce qu'ils en ont honte ou pour se protéger de la colère, du dégoût ou du rejet de la part des autres. Mais quand ces mensonges sont révélés, la colère et la frustration sont souvent les émotions qui en résultent. Vous êtes peut-être en colère ou dégoûté qu'on vous ait menti. Vous ne comprenez peut-être pas bien les raisons qui ont amené votre proche à vous mentir et votre colère en est encore augmentée. Un mensonge indiquent un manque de confiance et ce manque de confiance et de franchise entre vos et votre proche peut vous mettre en colère ou même vous blesser.
Vous pensez peut-être que le comportement automutilateur n'est pas nécessaire et cela peut également vous mettre en colère. Il est très frustrant de regarder quelqu'un se faire du mal. Vous avez sans doute besoin de gronder cette personne ou de l'empêcher de se faire du mal. La frustration vient de votre incapacité à contrôler les comportements de votre proche. Peu importe que vous détestez l'idée que votre proche se fasse du mal et peu importe combien vous essayez de contrôler ce qu'ils se font: vous ne pouvez tout simplement pas les contrôler.
L'automutilation est différente des autres comportements destructeurs parce que les résultats sont physiquement visibles. Ce qui peut vous conforter dans votre sentiment d'incapacité à changer les comportements de votre proche. Réaliser son incapacité dans cette situation peut vous mener à ressentir de la colère et de la frustration.

Empathie, sympathie et tristesse

Comprendre à quel point un autre personne a mal émotionnellement est à la fois bon et mauvais. Cela vous permet de les aider mais peut également vous causer une profonde douleur psychologique.
L'empathie est la capacité de comprendre la perspective et la situation d'une autre personne. Si vous avec de l'empathie, cela vous permet d'entre dans le monde d'une autre personne, de prendre sa perspective et de voir le monde à travers ses yeux. Bien sûr, il est impossible pour vous de ressentir exactement ce que cette autre personne ressent et de vivre ce qu'elle vit mais l'empathie peut vous aider à comprendre la situation de quelqu'un qui s'automutile.
Une personne qui s'automutile ressent une grande quantité de douleur émotionnelle. Comprendre cette douleur est très utile quand vous aidez et assistez un automutilateur. Mais le revers de la médaille est la perte du détachement et de la distance. Vivre ce que vit une autre personne va vous affecter au niveau personnel. En tant qu'être humain, vous êtes probablement incapables d'empêcher cela et vous ressentirez sûrement un peu de la tristesse et de la douleur que l'automutilateur ressent. L'empathie peut donc amener de la tristesse.
Vous êtes peut-être triste pour la personne qui s'automutile. Cette tristesse que vous ressentez pour quelqu'un d'autre est de la sympathie. Ressentir de la sympathie pour une personne est également juger que cette personne mérite notre pitié, ce qui est une vue assez condescendante. La sympathie place donc l'automutilateur dans un position d'infériorité. L'empathie est un sentiment utile, pas la sympathie. Ressentir de la sympathie est croire comprendre ce qu'un autre ressent et comment ils se sentent dans leur situation. Un automutilateur verra peut-être l'automutilation comme un comportement positif qui l'aide à survivre alors que d'un point de vue de la sympathie, ce comportement sera négatif. La sympathie et la tristesse qui s'ensuit ne sont donc pas utiles, elles bloquent la compréhension et infériorisent la personne de laquelle vous avez pitié.

Culpabilité

La culpabilité est en sentiment provoqué par l'impression qu'on a commis une faute. Quand on fait une action qui va à l'encontre de nos règles et de nos valeurs, notre conscience nous envoie la quantité adéquate de culpabilité. L'automutilation d'un proche peut vous faire vous sentir coupable. Vous pouvez par exemple penser que vous avez fait quelque chose qui a incité votre ami ou votre enfant à se faire du mal. Vous avez peut-être peur de ne pas avoir été un bon parent, un bon partenaire ou un bon ami. (Laissez moi ajouter que mes parents ont cette impression et que les parents que j'ai pu rencontrer en hôpital psychiatrique avaient également cette impression.) Vous pensez peut être que vous n'avez pas dispensé assez d'amour, d'affection ou d'attention. Ou que vous n'étiez pas assez présent et que vous n'avez pas su assez écouter. La culpabilité peut être utile mais dans ce cas, la culpabilité n'est probablement ni nécessaire, ni utile, ni vraiment appropriée.
Vous n'avez pas le pouvoir de forcer quelqu'un à faire quelque chose. Vos actions et vos comportements peuvent influencer les perceptions, les croyances et les émotions de votre proche ou de n'importe qui d'autre mais vous ne l'avez pas obligé. Ce que vous avez ou n'avez pas fait n'a pas forcé la personne à se mutile. Les gens ont toujours le choix de leurs actions, même dans des situations extrêmes.
La culpabilité peut être une réaction normale quand on apprend l'automutilation d'un proche mais ce n'est pas une réaction particulièrement utile. Il est mieux d'arriver à surpasser ses sentiments de remords et de regrets et de centraliser son énergie dans une direction plus positive. Parlez avec l'automutilateur et demandez leur comment vous pouvez les aider. Vous rouler de votre culpabilité va simplement servir à vous déprimer et à vous rendre incapable d'agir. Vous devez offrir de l'aide plutôt que des excuses.

Les pensées que vous avez peut-être

En plus des émotions que vous pouvez ressentir, il y a certaines pensées qui peuvent renforcer ces sentiments. Il y un grand nombres de pensées récurrentes quand vous apprenez qu'un de vos proches s'automutile. Par exemple:
- Tout est de ma faute
- Tu es fou
- Tu essaies de me manipuler
- Je peux réparer ça
- Ça change toute notre relation
- Tu n'es pas la personne que je connaissais.
En regardant de plus près, vous vous rendrez sûrement compte que ces pensées sont fausses et peuvent influencer négativement vos sentiments. Imaginez un peu ce que ressentirais votre proche si vous les lui disiez! Il serait sans doute terriblement blessé. Soyez conscients de vos pensées pour pouvoir les empêcher de contribuer à une réponse négative à la révélation que votre proche vous a fait.

Que faire? Que ne pas faire?

Un ami ou un membre de la famille d'un automutilateur veut souvent les aider et réduire leur souffrance émotionnelle. Mais, sans savoir exactement comme aider, l'aide qu'ils veulent apporter peut souvent blesser plus qu'aider vraiment. Cette section comporte quelques idées de ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire quand on essaie d'aider un automutilateur.

Parlez de l'automutilation mais raisonnablement.

Il a été mentionné avant que l'automutilation est un comportement gardé secret qui existe que vous en parliez ou non. Ignorer l'automutilation ne va pas faire disparaître le problème. Au contraire, cela peut faire plus de dommages parce qu'en ignorant l'automutilation vous ne faites que renforcer le sentiment de honte dont ce comportement s'accompagne. Souvent les gens qui s'automutilent ont tellement honte qu'en parler devient tabou. En ignorant le problème, les sentiments de honte et le besoin de se cacher s'en trouvent renforcés. Ensuite, ignorer l'automutilation peut venir s'ajouter aux facteurs d'automutilation. Si la communication est faible, le sentiment d'aliénation et d'isolation – un sentiment souvent lié à l'automutilation. Ainsi, en ne parlant pas de l'automutilation, vous avez le risque d'augmenter les chances que votre proche se mutile encore.
Parler de l'automutilation est important. C'est un bon début pour arriver à aider la personne qui se fait du mal. Vous pouvez ainsi faire disparaître le sentiment de honte et de secret associé à l'automutilation. Et vous encouragez ainsi la communication entre l'automutilateur et vous. Vous créer un échange juste en parlant.
Quelque chose qui peut vous empêcher de parler est que vous ne savez pas dire Même si vous ne savez pas de quoi parler, simplement faire savoir que vous voulez parler ouvre le dialogue. Voici une liste de questions que vous pouvez vouloir poser:

- Depuis quand est-ce que tu t'automutiles.
- Comment est-ce que tu t'automutiles.
- Quand et où est-ce que tu te mutiles habituellement?
- Est-ce que tu le fais souvent?
- Comment est-ce que tu as commencé?
- Est-ce que ça te dérange d'en parler?
- Est-ce tu es ouvert à propos de l'automutilation?
- Est-ce que tu veux arrêter de t'automutiler?
- Est-ce que je peux t'aider?

Mais...

Ne continuez pas à poser des questions si la personne ne veut pas parler de son automutilation. Ça ne serait pas bienvenu et pourrait être considéré comme une intrusion dans sa vie privé. Ça pourrait la faire se replier encore plus sur elle-même et la faire se sentir encore plus seule et isolée. L'automutilateur se confiera probablement à vous un jour mais il faut lui laisser le temps. Laissez lui savoir que vous êtes prêt à parler et à l'écouter et que vous essayerez de comprendre et de ne pas juger. Sachez attendre sans lui mettre la pression.

Soutenez la personne

La parole est une façon de montrer son soutient mais il y a d'autres façons. Une bonne manière de savoir comment aider est de demander à la personne concernée. Ainsi, vous saurez exactement quelle sorte d'aide offrir. Soutenir la personne, c'est aussi garder vos réactions pour vous. Des réactions ou des jugements négatifs peuvent interférer avec l'aide que vous essayez d'apporter. Il est donc important de mettre de côté vos propres pensées et sentiments négatifs. Je ne dis pas que vous ne devez pas avoir de sentiments négatifs mais qu'il ne faut pas les laisser paraître quand la personne vous demande de l'aide. Aux moments où l'automutilateur est émotionnellement stable, vous pourrez, sans être blessant, exprimer vos sentiments et vos pensées.

Soyez disponible mais ne prenez garde à vos limites

La plupart des gens qui se mutilent le font quand ils sont seuls donc le plus de temps vous passez avec eux, le moins de chances ils auront de se faire du mal. Ça ne va pas éliminer entièrement le comportement, évidemment. Mais offrir sa compagnie et son soutient fait baisser les chances que votre proche s'automutile.
Pour beaucoup d'automutilateurs, il est difficile d'exprimer ou même de reconnaître ce dont ils ont besoin. Pour cette raison, proposez les différentes façons dont vous êtes prêts à les aider. Comme ça, votre ami saura quand et comment ils peuvent compter sur votre soutient.
Poser des limites sera sûrement nécessaire pour vous dans une situation ou vous aidez un automutilateur. Ces limites agiront comme des règles en matière de relation qui vous aideront à déterminer ce que les autres peuvent attendre de vous et vous des autre. Certains automutilateurs auront des problèmes avec ces limites, à cause d'événements traumatisants dans leur vie par exemple. Ainsi, ils pourront vouloir briser ces limites. Vous vous devez de maintenir des limites claires et consistantes avec eux. Par exemple, si vous ne voulez pas qu'ils vous appellent après minuit, dites le. Ainsi, ils sauront ce qu'ils sont en droit d'attendre et sur quelle aide ils peuvent compter. Ce qui ne vous empêche pas de faire des exceptions dans certains cas.
Revenir en haut Aller en bas
Rain-Eve

avatar

Nombre de messages : 4268
Age : 33
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 17 Mar 2007 - 0:31

N'interdisez pas l'automutilation.

Dire à une personne de ne pas se faire de mal est une attitude condescendante qui aura sûrement l'effet contraire à celui voulu. L'automutilation est une manière pour certaines personnes de supporter leur souffrance émotionnelle et de la réduire. La plupart de ces personnes ne se feraient pas de mal si ils pouvaient réduire cette souffrance autrement. Et même si il y a des effets négatifs, ils continuent de le faire parce que c'est nécessaire à leur survie. En faisant même le plus désinvolte des commentaires qui indique que vous voulez que l'automutilateur arrête de se faire du mal, vous risquez d'endommager votre relation et toute forme de dialogue que vous pouvez avoir instaurée. Votre proche continuera simplement de se faire du mal aussi longtemps qu'il le jugera nécessaire et tout ce que vous pourrez dire ou faire ne pourra pas empêcher ça. Mais la honte de se mutiler va devenir plus forte. (Ma mère m'a demandé d'arrêter de me couper. Je ne voulais pas lui faire du mal alors je lui ai simplement caché le fait que je me faisais du mal.)
Il y a aussi certaines personnes qui vont se faire plus de mal en réaction à votre demande d'arrêter. En imposant vos limites sur une autre personne, vous créez le potentiel d'un échec. En augmentant leur automutilation, ces personnes ont ainsi l'impression de pouvoir choisir et contrôler leur propre comportement.

Comprenez la détresse de la personne.

La plupart des gens ne se font pas du mal par curiosité juste pour savoir comment ça fait. Ils le font parce qu'ils souffrent émotionnellement et que c'est la seule manière de gérer cette souffrance. C'est peut-être difficile à comprendre mais c'est important que vous sachiez reconnaître la quantité extrême de douleur émotionnelle que les automutilateurs ressentent.
Une raison pour laquelle certaines personnes s'automutilent est pour changer leur souffrance intérieur en quelque chose d'extérieur qu'ils peuvent soigner. Les plaies sont des symboles pour leur souffrance. C'est important de comprendre les messages contenus dans les cicatrices et les plaies. Bien comprendre cette douleur intérieure et arriver à une bonne empathie avec eux aidera à avoir une bonne communication avec eux. N'ayez pas peur d'aborder le sujet de la souffrance émotionnelle. Ainsi l'automutilateur pourra parler de sa souffrance plutôt que de l'exprimer à travers ses plaies.

Faites-vous également aider

Parfois le comportement des autres peut nous affecter au point d'avoir nous bouleverser émotionnellement. Demander de l'aide, que ça soit à travers de la thérapie ou d'amis, peut vous aider à gérer vos réactions en rapport avec l'automutilation d'un proche. Vous trouvez peut-être que de demander de l'aide pour le problème quelqu'un d'autre est étrange mais rappelez vous que le comportement des autres peut avoir un effet très fort sur vous et que le tabou et le mystère qui entourent souvent l'automutilation renforcent encore cet effet. Rechercher de l'aide au travers d'une thérapie peut également vous aider à comprendre l'automutilation en plus de vous aider à comprendre et gérer vos propres réactions. Apprendre qu'un proche s'automutile est une révélation traumatisante émotionnellement et il est tout à fait légitime de demander de l'aide pour cela.
Demander de l'aide pour être quelque chose de très difficile à faire pour vous. Souvenez-vous que l'automutilateur a eu exactement le même problème. Faites ce qu'il a fait: demandez de l'aide si vous la voulez et que vous en avez besoin. Demandez l'aide d'un professionnel, demandez à vos amis de vous souvenir, parler avec votre curé ou votre rabbin (mais attention à pas ce que ce conseiller religieux soit trop fanatique ou trop critique, ça peut empirer le problème. Ça m'est arrivé.) Demander un soutient vous aide vous et l'automutilateur. Le mieux vous serez capable de gérer vos propre réaction, le mieux vous serez capable d'aider votre proche.

Credits

Ce texte a été traduit littéralement de l'anglais. La version originale se trouve sur www.self-injury.net et est copyright par son auteur Gabrielle. Elle admet avoir elle repris beaucoup d'idées du livre 'Scarred Souls' par Tracy Alderman.
La traduction a été faite par moi, soyez indulgent avec l'orthographe Ça m'a pris toute la soirée et j'avais plus tellement les yeux ouverts sur la fin, à minuit et demi!
Revenir en haut Aller en bas
Rain-Eve

avatar

Nombre de messages : 4268
Age : 33
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 17 Mar 2007 - 0:33

*Avertissement: ce poste comporte des descriptions graphiques d'automutilation. Pour les personnes fragiles à ce niveau là ou sensibles, ça peut être une idée passablement mauvaise de le lire*

Question: pourquoi l'automutilation?

La raison physique, peut-être la plus simple à comprendre, c'est que la douleur stimule la libération d'endorphines, pareille à la morphine, qui a pour effet de provoquer une certaine euphorie et d'atténuer la douleur. Ceux d'entre vous qui ont déjà fait l'expérience d'une bonne plaie profonde pourront vous le dire: ca a beau saigner à profusion et béer de manière atroce, on peut appuyer dessus sans aucune douleur. Le sentiment d'euphorie provoqué par l'endorphine atténue également les angoisses et les douleurs psychique, faisant de l'automutilation un moyen "efficace" (je reviendrai sur ce sujet en fin de post si vous le voulez bien) de s'en débarasser.

Ensuite, il y a plusieurs facteurs psychiques qui contribuent à l'automutilation. Je vous citerai ceux qui s'appliquent à moi, ce ne sont pas les même pour tout le monde. Par exemple, il ne m'est jamais arrivé de me couper pour vérifier que j'étais réelle alors que c'est une raison qui revient souvent.

Il y a déjà le fait de pouvoir se dire "Tu crois me faire du mal? Haha. Essaie toujours ma pauvre, je me fais pire toute seule." A horce d'avoir peur de la douleur, on fini par s'en infliger soi même pour se protéger: déjà parce qu'on sait sous quelle forme et quand cette douleur arrive. Ensuite le fait de s'infliger plus de douleur que personne n'osera jamais m'en infliger, ça donne un sentiment d'invincibilité. Mes enemmis pouvaient me critiquer et me blesser dans mon ego mais il n'auraient jamais osé me découper comme je me découpais. Du coup, comment les prendre au sérieux? Ils devenaient pathétiques à croire qu'ils pouvaient me faire du mal alors que je me faisais tellement pire et qu'à côté de ça, leurs petites manigances n'avait aucun intérêt. Et savoir qu'on peut supporter plus de douleur que le commun des mortels est source d'une certaine fierté (certes idiote).

Ensuite, il y a la dimension du "secret". Si personne ne me connaît, personne ne peut me juger efficacement. Comment prendre en compte le jugement d'une personne qui ne connaît pas cet aspect primordial et intime de ma vie? Il m'est arrivé d'esquisser un sourire face à une ancienne amie qui me critiquait amèrement en pensant aux plaies qui constellaient mes avant bras, pensant qu'elle ne connaissait que l'aspect superficiel de ma personnalité.

Il y a egalement un certain intérêt à voir ses cicatrices guérir. C'est une manière de mettre le passé derrière soi. Je m'explique: comment être sûre qu'une blessure psychique guéri? Comment savoir comment bien la soigner? C'est pas simple, c'est pas tangible. Tandis qu'une blessure, on peut la desinfecter, faire des sutures ou un pansement, mettre des crèmes et j'en passe... Du coup, métaphoriquement, en soignant sa blessure physique et en la regardant guérir, on soigne ses blessures psychiques. C'est bête à dire mais c'est rassurant de savoir qu'on guérit... C'est aussi une "excuse" pour s'occuper de soi. Quand on n'a aucune estime de soi, c'est parfois difficile de penser mériter des soins ou de l'attention, de cette manière là, on est obligé de prendre du temps pour se dorloter.

La validation de la douleur psychique est également une dimension importante, pour moi. Si j'ai mal, psychiquement, pour une raison quelconque, il se trouvera toujours quelqu'un pour me dire que c'est pas important, pas assez grave pour être mal, pour minimiser ma douleur. Alors qu'une grosse coupure profonde qui saigne au rythme de mes battement de coeur et dans laquelle flottent des petites cellules de graisse a de quoi retourner les coeurs les mieux accrochés. Personne n'osera plus dire "c'est rien, arrête de pleurnicher". C'est une façon de montrer: j'ai mal! Regarde! Aide-moi!

Voilà pour moi, comme je l'ai précisé avant, d'autres personnes auront d'autres raisons. Ne jugez pas les autres avec mes propres raisons, elles ne sont ni universelles ni valables pour tout le monde.

Après ce roman fleuve, je voulais revenir rapidement sur "l'efficacité" de l'AM. Alors, l'automutilation est-ce efficace? La réponse est mitigée. Je ne dirai pas non parce que ça serait faux. Ca aide à tenir, c'est une protection, je ne peux pas le nier. Mais il faut prendre ce non avec des pincettes. D'abord parce que c'est une addiction, comme une drogue. Il en faut toujours plus, toujours plus profond, toujours plus grave. On commence avec une petite egratignure de rien du tout, on se dit qu'on saura contrôler et on se retrouve avec le corps couvert de coupures, des infections... Ensuite, ça force à mentir à tout le monde: amis, parents, être aimé... De petites choses anodines comme une sortie à la piscine entre copain ou simplement enlever son pull l'été quand il fait chaud deviennent rapidement de lointains souvenirs. On se retrouve en pull et pantalons en été, à crever de chaud, à mentir, mentir, mentir pour expliquer les longues manches, les cicatrices, les plaies... Et il y a les cicatrices. J'ai arrêté maintenant mais je ne pourrai plus jamais montrer mes jambes de ma vie. Les jupes courtes, les maillots de bain, les shorts ne seront plus jamais pour moi des vêtements anodins. Chaque fois que je décide de porter une jupe, je sais qu'il me faudra affronter les regards... Bref, oui c'est efficace mais ça n'en vaut pas la peine, sincèrement. Il vaut mieux chercher de l'aide du côté des manière plus conventionnelles, elles ne manquent d'ailleurs pas: art, écriture, sport, hobbys divers, psys, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Asilis

avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 28
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 17 Mar 2007 - 14:17

C'est vraiment super que tu mettes ça.
Mon cousin et ma cousine son au courant que je me AM, mais eux ne l'ont jamais fait.
Ils pensent souvent que c'est de leurs faute, enfin il ne me comprène pas.
Je vais leur montré ce que tu as mis la, ça les aidera peut être à mieux me comprendre et à me laisser tranquille avec ça.

MERCI!!!
Revenir en haut Aller en bas
Rain-Eve

avatar

Nombre de messages : 4268
Age : 33
Localisation : Fribourg, Suisse
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 17 Mar 2007 - 19:28

Je suis ravie que ca t'aide, si vous avez des idées de ce que je pourrais traduire, n'hésitez pas a me filer un MP surtout!
Revenir en haut Aller en bas
Cassie

avatar

Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Mar 18 Nov 2008 - 18:32

Merci pour ce post, ça m'aiderait surement avec ma maman mais... Tu as pas une petite technique à mettre avec pour le montrer justement ?
Revenir en haut Aller en bas
Camille



Nombre de messages : 50
Age : 23
Localisation : Paris 75
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Mar 2 Déc 2008 - 11:20

Oui Merci beaucoup c'est vraiment super, je pourrai le monter aux gens qui me disent toujours d'arreter, ils ne comprennent pas que c'est tres difficile
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mitaei

avatar

Nombre de messages : 398
Age : 26
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Lun 8 Juin 2009 - 18:24

Merci pour ce post je crois qu'il va bien m'aidé.
Revenir en haut Aller en bas
kagerou

avatar

Nombre de messages : 149
Age : 28
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Dim 29 Aoû 2010 - 23:37

Ce post est trés intéréssent, je pense que je vais le faire lire a mes parents... Merci a toi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arc en ciel gris

avatar

Nombre de messages : 2427
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 18 Déc 2010 - 21:21

Bien pratique ce post.

Je n'ai pas d'idée de chose à traduire mais on peut rajouter nos expériences à nous non?

Dans le :
Rain-Eve a écrit:
N'interdisez pas l'automutilation.

Dire à une personne de ne pas se faire de mal est une attitude condescendante qui aura sûrement l'effet contraire à celui voulu. L'automutilation est une manière pour certaines personnes de supporter leur souffrance émotionnelle et de la réduire. La plupart de ces personnes ne se feraient pas de mal si ils pouvaient réduire cette souffrance autrement. Et même si il y a des effets négatifs, ils continuent de le faire parce que c'est nécessaire à leur survie. En faisant même le plus désinvolte des commentaires qui indique que vous voulez que l'automutilateur arrête de se faire du mal, vous risquez d'endommager votre relation et toute forme de dialogue que vous pouvez avoir instaurée. Votre proche continuera simplement de se faire du mal aussi longtemps qu'il le jugera nécessaire et tout ce que vous pourrez dire ou faire ne pourra pas empêcher ça. Mais la honte de se mutiler va devenir plus forte. (Ma mère m'a demandé d'arrêter de me couper. Je ne voulais pas lui faire du mal alors je lui ai simplement caché le fait que je me faisais du mal.)
Il y a aussi certaines personnes qui vont se faire plus de mal en réaction à votre demande d'arrêter. En imposant vos limites sur une autre personne, vous créez le potentiel d'un échec. En augmentant leur automutilation, ces personnes ont ainsi l'impression de pouvoir choisir et contrôler leur propre comportement.
Si quelqu'un que j'aime profondément me dit d'arrêter je fais tout mon possible pour, si je n'étais pas prête, alors la prochaine fois que je le fais je me suis tellement retenue que le carnage est pire/beaucoup plus violent.
Revenir en haut Aller en bas
steph574901



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 16/01/2011

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Dim 16 Jan 2011 - 22:43

merci sa m'a beaucoup aider a comprendre pourquoi une amie a moi s'auto mutile
Revenir en haut Aller en bas
Cold-sweety

avatar

Nombre de messages : 358
Age : 27
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Mar 1 Mar 2011 - 21:38

Je viens de trouver ce post et effectivement il est très instructif. Cependant, en tant que personne proche d'amis qui s'AM (je ne compte pas la boulimie comme AM en soit bien qu'elle sied à cette définition), il reste des aspects de la mutilation que je ne comprends pas. La douleur physique reste à mes yeux un phénomène à fuir, donc impensable de se l'infliger à soi-même. Je suis ouverte et tente de comprendre mais il est vrai que cette "maladie" touche autant les victimes que leurs proches.
Revenir en haut Aller en bas
Teena

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Ven 24 Juin 2011 - 7:28

Merci pour ce post! Ça m'aide dans ma démarche actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
dernier soupir

avatar

Nombre de messages : 193
Age : 26
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 25 Juin 2011 - 13:20

c'est génial d'avoir poster ca !!!! non seulement ca va m'aider pour expliquer d'avantage à ma famille ce qu'il m'arrive mais en plus grace à ce texte je comprend mieux leurs réaction, j'arrive plus ou moins à situer leurs état d'esprits ! c'est vraiment chouette merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lhia

avatar

Nombre de messages : 85
Age : 24
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Sam 2 Juil 2011 - 23:54

Je voudrais partager ce lien qui s'adresse surtout au parents et que je trouve très bien : http://www.crpsib.com/userfiles/File/Parenting-FR2.pdf
Revenir en haut Aller en bas
HellMouTh

avatar

Nombre de messages : 326
Age : 29
Localisation : Ici, et là, mais aussi là-bas, principalement là-bas quand même mais ici aussi
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Ven 19 Oct 2012 - 2:55

Très bons liens qui sont proposés ici, à lire, vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
Petite_fleur



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 16/10/2013

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Dim 10 Nov 2013 - 16:04

Oui, merci pour ces liens et ces textes.
Moi qui suis en couple avec une personne qui a recours à l'AM ça m'aide à comprendre, à essayer de faire au mieux, car au fond on es quand-même désemparé face à la souffrance de ceux qu'on aime.

Merci I love you 
Revenir en haut Aller en bas
BleedingTeen

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Mer 5 Mar 2014 - 23:15

Pardon de faire remonter ce post..
Ceci dit, merci beaucoup. Je voudrais juste savoir, comment je peux le montrer à mes proches, sans leur montrer, sans leur dire "hey regarde tu vas mieux comprendre"... Parce que je n'y arriverai pas..
Revenir en haut Aller en bas
H

avatar

Nombre de messages : 6635
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Jeu 6 Mar 2014 - 0:01

Leur montrer sans leur montrer est par définition impossible et là mon seul conseil serait de savoir ce que tu veux, le beurre et l'argent du beurre etc.

Si tu te décides à le faire, il y a plusieurs moyens. S'il savent déjà c'est assez facile puisque tu évites de l'annoncer, tu fournis seulement des informations sur quelque chose qu'ils savent déjà, c'est pas spécialement si effrayant que ça du coup non ? Copier/coller le texte par mail, l'imprimer et leur donner en main propre, le lire et garder les points clés et leur en parler (en gros, t'éduquer toi-même grâce à ce poste et ensuite transmettre les informations avec tes propres mots), leur écrire une lettre/un mail toi-même en t'inspirant du message, les envoyer direct sur le forum etc.

Il y a plusieurs méthodes garantissant plus ou moins ton anonymat sur le forum, et dépendant de ta facilité à t'exprimer.
Copier/coller le texte et/ou le lien c'est la méthode facile niveau expression, mais ça signifie qu'une recherche Google et ils trouvent facilement le forum. Ils ne vont peut-être pas le faire, et à vous d'en discuter s'ils te laissent ton intimité ici ou s'ils ont tendance à "stalker" mais c'est une possibilité.
Idem pour l'imprimer et leur donner.

Le plus simple pour garantir ton anonymat à ce niveau-là c'est de communiquer avec eux avec tes propres mots, en se basant sur ce post si ça t'aide. Par oral ou écrit si c'est plus facile. Mais là encore, ça signifie que tu es prête à communiquer. Si tu veux juste qu'ils tombent dessus par hasard, tu peux attendre longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
BleedingTeen

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Jeu 6 Mar 2014 - 21:40

Le souci, c'est que mes proches, notamment mes parents nient totalement ce qu'il m'arrive... Donc à moins de profiter d'une dispute pour leur "balancer" ça.. J'ai un peu du mal à voir. Enfin bon, merci pour ta réponse, j'y réfléchirai !
Revenir en haut Aller en bas
Stoic & the Fish

avatar

Nombre de messages : 1283
Age : 34
Date d'inscription : 27/11/2011

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Jeu 6 Mar 2014 - 22:14

En fait l'idéal serait que tu crées un topic ou tu commencerais par exposer ta situation un peu plus en détail pour que l'on soit à meme de mieux cerner ton problème.
Parceque moi quand je lis ça
Citation :
mes proches, notamment mes parents nient totalement ce qu'il m'arrive... Donc à moins de profiter d'une dispute pour leur "balancer" ça.. J'ai un peu du mal à voir.
je ne sais pas à quoi m'en tenir
Ils nient quoi?Un mal-etre?L'auto-mutilation?Ils refusent d'en parler,refusent de le voir?
En quoi ta seule possibilité est d'attendre le créneau oh combien propice à un échange intelligent qu'est une dispute?
Est ce que tu mets dans le meme sac tous tes proches,amis/famille?
Est ce que tu recherches la meme chose auprès des uns et des autres?
Revenir en haut Aller en bas
BleedingTeen

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 03/03/2014

MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   Ven 7 Mar 2014 - 15:21

Autant pour moi, tu as raison, je ferai ça ! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infos pour la famille et les amis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Infos pour la famille et les amis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRIERE POUR MA FAMILLE MARQUES DOS SANTOS
» Prier pour la famille de Mergou (membre de ce forum)
» Prière pour la famille, par Mgr Rey
» La nuit des veilleurs dans leur combat pacifique pour la famille qu'il faut soutenir
» 5ème nuit des Veilleurs Pour la Famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Automutilation-
Sauter vers: