Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snejana



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 21:32

Aujourd'hui, très mauvaise journée. Mon petit ami m'a larguée, bon, classique, mais je vais expliquer pourquoi cela me fait tant de mal.
Cela allait bientôt faire un an que nous nous étions rencontrés et que nous avons eu un coup de foudre l'un pour l'autre. Dit comme ça, ça fait très niais d'autant que j'avais toujours été la fille qui fustigeait l'Amour et ne voulait pas tomber dans ce "piège". Mais là, c'était la première fois que j'aimais et été aimée au sens le plus sincère et le plus simple du terme.
Après 5 mois de bonheur, j'ai mis fin à notre relation car pour moi c'était trop, trop rapidement. Je ne croyais pas à ce "conte de fées". Des vieilles blessures pas tout à fait guéries et des souvenirs d'anciennes relations plus ou moins affreuses venaient parasiter mon couple. Mais il y a aussi le fait que je suis une fille très sérieuse, très investie dans ses études et de ce fait nous nous voyions peu, je passais la majeure partie de mon temps à travailler. Mon petit ami étant de 8 ans mon aîné, j'hésitais aussi à mettre mes parents (avec qui j'entretiens une mauvaise relation) au courant. J'avais l'impression insupportable de le priver d'une vraie vie de couple.
Finalement, 4 mois plus tard, je reviens vers lui pour lui demander s'il voulait se remettre avec moi, car je ne me voyais avec personne d'autre. Il accepte et nous sommes revenus ensemble pour environ deux mois.
Aujourd'hui, il m'a annoncé que finalement notre relation ne collait pas à sa vision du couple, que nous ne vivions pas assez de choses ensemble, que le manque était insupportable et qu'il ne se sentait pas assez fort pour continuer.
Je comprends et respecte parfaitement son choix. Mais ce que je ne comprends pas c'est pourquoi avait-il accepté de me reprendre en parfaite connaissance de cause de cette situation pour finalement me larguer deux mois plus tard pour les raisons ayant causées notre première rupture.
En rentrant chez moi, j'ai fait une crise d'angoisse atroce et suite à cela j'ai pris mon rasoir. Cela faisait un an que je ne m'étais pas aussi violemment et frénétiquement auto-mutilée.
J'aime ce garçon, je ne voulais pas que ça finisse, il m'apportait de la force, du courage et du bonheur tout simplement. Je me sens faible et perdue.

Je ne sais pas quoi faire, je me sens incapable d'aller voir un ami pour en parler. Je me sens incapable d'avouer cet échec sentimental supplémentaire. D'avouer que j'ai recommencé alors que je n'avais pas touché à une lame tout le temps où j'ai été en couple avec ce garçon. D'avouer que je n'ai rien vu venir. D'avouer que c'est ma faute et que j'ai été nulle jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 22:18

Hum.. Bon je t'avoue que je ne sais pas trop quoi dire..
A part que j'ai tout lu, et qu'un post qui reste sans réponse c'est moche. Neutral
Je comprends complètement la difficulté de la situation.. Et franchement je pense qu'il est normale que tu sois retourné vers ton rasoir.. Ça s'est fait plus ou moins comme un réflexe, parce qu'au fond de toi tu sais que ça te "fait du bien", c'est ça ?
J'pense qu'il faut pas non plus que tu prennes ça comme un échec, ni même comme une rechute.. la vie est faire de hauts et de bas, et quand on est en down on fait comme on peut pour se soulager. C'est pas pour autant que tu as forcément replongé dans l'AM et dans le désespoir..

Clairement c'est difficile, mais tu es encore jeune, tu remonteras la pente!
Revenir en haut Aller en bas
Gulian



Nombre de messages : 394
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 22:25

Un échec sentimental supplémentaire... ce n'était apparemment pas le premier, et ce ne sera pas le dernier. Tu as 17 ans, tu as encore toutes les chances de trouver la personne qui te conviendras vraiment.
Il faut être deux pour être un couple. Tu n'as effectivement pas fait du mieux en rompant la 1ere fois mais on a tous droit à l'erreur, tes craintes étaient tout à fait fondées. De plus, c'est sa décision d'avoir rompue, il n'était donc pas satisfait de la relation, et toi non plus au fond. On ait fait pour rencontrer des gens, il y en a certains avec qui on fera un bout de chemin, d'autre de qui on se séparera plus vite. Ce sont des choses qui arrivent.
Tu ne peux pas t'en vouloir de ne pas avoir pu lui apporter la vie de couple que tu désirais. Tu as 17 ans, toujours sous le contrôle parental, tu n'y peux rien. Il le savait avant que vous commenciez à vous voir.
Essaie de te rappeler les 5 bons mois que vous avez vécu au lieu de t'imaginer ce que ça aurait pu être si ça avait continué
Revenir en haut Aller en bas
Snejana



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 22:31

Histoire tellement banale qu'il y a peu à dire dessus! ^^
C'est sûr que je suis jeune, que ça ne me tuera pas mais je n'ai jamais pris une telle gifle sur le terrain sentimental. Jamais encore je n'avais trouvé une personne avec qui je m'entendais si bien, jamais je n'avais placé tant d'espoirs dans une relation. C'est la première fois que je me retrouvais à faire des projets un minimum sérieux et un peu sur le long terme. Comme il a 26 ans, j'ai eu l'illusion de croire que ça pourrait donner quelque chose d'un peu plus stable et sérieux que s'il avait été dans ma tranche d'âge.
Je n'ai rien vu venir, je n'ai rien pressenti et je m'en veux affreusement pour ça. Vu qu'on avait déjà été ensemble quelques mois et qu'il savait ce que cela représentait, je croyais qu'il était sûr de lui quand il a choisi de me reprendre. Il savait pour mes parents, pour mon sérieux scolaire, mais malgré tout, voilà comment ça fini. Je lui faisais confiance et je me sens un peu trahie...
Je sais que je l'ai perdu mais j'ai encore du mal à réaliser, il était un ami proche autant que mon petit ami. Et j'avoue que j'ai peur de ce que je pourrais faire dans les jours à venir.
Je tiens à dire que je ne suis pas suicidaire, je ne compte pas faire de TS. Mais on peut bien faire assez de conneries sans pousser jusque là...En le perdant, je perds aussi une des plus fortes motivation pour arrêter mes bêtises.
Pour l'instant, je ne peux pas penser aux mois où tout allait bien, ça me fait mal. Mais je ne compte pas les effacer pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 22:49

Tu choisis toi et toi seule où tu place les gros cailloux dans ton bocal, une fois les gros en place tu ne peux en mettre que des plus petits.
Savoir quelles priorités tu as dans ta vie semble pas mal pertinent dans le contexte.

Et plus concret, tu dis qu'il "savait dans quoi il allait" mais lui en as-tu reparlé, si ça posait un quelconque déséquilibre en situation, si à force ça tirait pas dans le mauvais sens sans que ça soit vraiment dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Snejana



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 22:53

J'aime bien cette métaphore!^^
Je sais où sont mes priorités, je le lui ai dit clairement et il m'a affirmé les avoir accepté. C'est une des choses qui me blessent le plus, qu'il soit revenu sur ce choix qu'il a soutenu avoir fait en connaissance de cause, après réflexion et blablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Lun 18 Avr 2011 - 23:46

C'est pas nécessairement une trahison... Jveux dire... On peut PENSER pouvoir supporter telle ou telle chose... et s'apercevoir, une fois qu'on y est confronté... que non, on ne le gère pas...
C'est clair qu'une rupture c'est tjs baddant, mais ... bah je trouve son attitude (rompre en t'expliquant les raisons) assez clean, sur ce coup.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Snejana



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2011

MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Mar 19 Avr 2011 - 13:12

Je ne dis pas le contraire, c'est un garçon merveilleux et jamais je ne penserai le contraire. Mais j'y croyais tant à notre relation...Je me retrouve brutalement toute seule et j'ai plus rien pour me motiver à avancer, m'améliorer comme j'ai essayé de le faire pendant les mois passés avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel   Aujourd'hui à 23:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire terriblement banale mais un chagrin bien réel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [grammaire] J'ai honte, mais je veux bien vos avis (participe passé)
» Qu'aimez vous lire?
» avenir inquietant , mais est ce bien la Vérité?
» Ne t'attend pas a etre remercié de la part de n'importe qui.
» Conseils pour examen régional, svp!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: