Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mi.



Nombre de messages : 156
Age : 31
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Colère   Mer 23 Fév 2011 - 21:13

Bon, je crée le topic en espérant que le sujet n'as pas déjà été traité mille fois... j'ai fait une recherche, mais bon, la fonction recherche des forums hein on sais c'que c'est.
Cette recherche m'a en tout cas permis de voir que le problème le plus souvent rencontré par ici semble être l'impulsivité, et parfois le contrôle de la colère.

J'ai le problème inverse. Je ne me met quasi jamais en colère. je rationalise tout et je ne m’énerve jamais.
Je fais toujours preuve de compréhension, d'empathie (au premier sens du terme : "se mettre à la place de"). j'estime que chacun sur terre vise son propre bonheur, et que l'homme est fondamentalement égocentrique. Du coup, je comprend très bien que l'autre me piétine ou me bouscule au passage.
Je ne suis pas un ange pour autant, je ne dis pas que quand on me frappe je tend la joue droite, mais seulement que je vais m'éloigner sans ressentir de colère, sans me défendre, etc.
les seuls cas ou je me défend, c'est quand l'autre en face est vraiment trop bête, pour le plaisir sadique de démonter une à une ses attaques minables, ou éventuellement pour défendre quelqu'un d'autre.

On m'a appris comme à beaucoup d'enfants (et pas que), que s’énerver c'est pas bien, que c'est pour les bébés ou les méchants. "sois plus intelligente/plus grande, arrête la première !" ça je l'ai entendu douze mille fois. Et j'ai fini par apprendre.


Maintenant, je m’aperçoit qu'une absence totale d'accès à la colère ce n'est pas très sain. J'ai du mal a avancer dans ma psychothérapie, et apparemment un des problèmes est là.
La colère est finalement un moyen de s'aimer, d'être son propre ami ; se défendre sois même quand on n'a pas été bien traité, c'est sain. Même sans aller jusqu’à s'empoigner avec les gens ou piquer une crise de nerfs, c'est apparemment un réflexe naturel et nécessaire.

D'après ce que je vois/lis/entend, se fâcher tout rouge, ça permet aussi de se vider un bon coup et une fois la tempête passée, de pardonner.
Moi, je ne pardonne jamais. J'analyse, accepte, et je tire un trait définitif. je n'en veux pas aux gens, mais la relation est brisée à jamais. Parce que je ne suis pas "énervée", mais que la décision est parfaitement rationnelle.

Ca n’empêche pas la douleur, de se sentir nulle, méprisée, mais a part la tristesse et la déception, pas de colère...


Voila, je voulais juste parler de ça avec vous. savoir ce que vous en pensez. Savoir si quelqu'un se sent concerné. Si quelqu'un a recherché le chemin, et l'a trouvé... et ce que ca lui a apporté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère   Mer 23 Fév 2011 - 21:37

Curieux problème en effet..
Mais tu ne t'énerves vraiment jamais? Ou c'est déja arrivé quelque fois même si c'est rare?
Je crois que je vais prendre un exemple.. Imagine que l'un de tes amis (ou un frère ou une soeur, bref quelqu'un que tu aimes..) se fasse tabassé devant ton nez.
Tes pas un peu énervé ? Même si c'est juste un tout p'tit peu ??
Après, j'pense effectivement que la colère peu être bénéfique, sa défoule et sa aide à pardonner par la suite.. Sauf que quand elle vient pas, c'est surement pas évident à provoquer (les sentiments sont pas fait pour être provoqués..).
Désolé, j'ai pas grand chose à t'apporter, mais je me suis sentie obligée de répondre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Colère   Mer 23 Fév 2011 - 22:13

Hum. Il me semble que le problème ne concerne pas seulement la colère, mais se lâcher sur les émotions de manière générale, non ? Tu as peur de quoi, si cela devait arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
Mi.



Nombre de messages : 156
Age : 31
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Colère   Jeu 24 Fév 2011 - 17:56

merci pour vos réponses et votre interet pour mon "problème".

@Candy : eh bien si, je me fache parfois, mais que pour les autres. c'est alors une colère froide et bien dirigée, un peu d'adrenaline qui me permet d'etre ferme en étant prise au serieux.
j'ai menacé un gosse de 8 ans une fois (Embarassed) qui harcellait mon petit frère de 6. Je l'ai choppé par l'épaule et je lui ai expliqué que si il recommencait ça, il allait le regretter LOURDEMENT. il a essayé de me faire "ha, ouais, kesstuva m'faire" (genre je suis un enfant t'ira en prison, et mon père blabla), j'ai répondu "stop, je m'en fout ce ca... si tu recommence, tu va le regretter."
comme quoi !
(j'ai même pas honte, j'espère que cette petite merde en devenir a retenu que les accords tacites de non violence entre être humains (y compris ceux adulte/enfant) ont leurs limites... peut etre même que ca lui sera utile un jour...)


@Cheshire : Tu dis ca parce que j'ai refusé de geuler sur le pont ? Razz
Je plaisante.
Je pense que tu as raison en effet, mais c'est une bobine que j'essaye de démeler, il faut bien commencer par un coté...
"on dit" que la colère est une émotion facile d'accès, je me dis que je peux commencer par là. Il y a aussi le coté utilitaire (bouuuh, encore de la rationalisation !), la colère pouvant me permettre de débloquer certains trucs et de faire des deuils. Aparement ca serait bien que je me fache un coup contre mes parents, contre le con de PN qui m'a brisé le coeur (et pas que) y'a 7 ans, ce genre de trucs.
trouver qu'une chose est injuste et se facher, ca permet d'avancer et de relativiser des trucs pas cool qui sont arrivé dans la vie.
à moi comme à tout le monde, je dirais. sauf qu'au lieu de me dire que c'est pas normal et que j'ai pas eu de chance, moi j'en tire des conclusions définitives et très très vérouillées, puisque basées sur mon vécu/experience de la vie et pas trop sur quelque chose d'emotionel.



Pour te répondre sur la "peur", eh bien je n'ai pas accès à cette réponse pour l'instant.

la seule chose qui me rassure sur le fait que je ne suis pas définitivement une psychopathe, c'est que j'ai quand même parfois des débordements : jamais de rage, toujours des larmes. pour tout. joie, compassion, tristesse. de toute façon je ne distingue plus très bien toutes ces choses.
je dis que je suis "pas bien", que "je me sens mal", et si ca me passe pas je me met à pleurer et la seule chose qui me vient alors a l'esprit c'est un genre de "pfff j'en ai marre..."
super précis comme info.
pas trop exploitable pour moi.
(et ma psy me semble un peu nulle...)
Revenir en haut Aller en bas
Shere



Nombre de messages : 1269
Age : 24
Localisation : Normandie- France
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Colère   Jeu 24 Fév 2011 - 18:55

Je suis un peu comme toi, je ne m'enerve jamais en dehors du cadre familiale (et encore).
Quand quelque chose me blesse, je me tais, j'attends que ça passe. Je me dis que ça doit
être de ma faute. Puis arrive le point de non retour, et là je coupe simplement les ponts,
toujours sans colère de ma part.
J'entasse, je ne crois pas que j'accepte réellement.
Ca a des aspects positifs, comme le fait que les gens pensent qu'on peut tout me dire, le fait
de ne pas connaitre les disputes incessantes, passer pour quelqu'un qui n'est pas susceptible...
Mais le problème c'est le fait de finalement tout concerver. On finit toujours par briser ses
relations.
Et puis il y a la non colère maso. Celle de se dire, là je ne dis pas que ce que tu me dis me
trou le coeur parce que finalement au fond, j'ai envie d'avoir mal.
Pour l'instant, je n'ai pas trouvé de solution à cela. Je continue de donner sans oser prendre,
et de taire ce qui me touche, de me laisser piétiner.

Le jour où je trouve, je te fais signe Smile

Je crois qu'il faut soit arriver réellement à accepter, soit trouver une façon (peu colérique) de
se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Darmowe



Nombre de messages : 4657
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Colère   Jeu 24 Fév 2011 - 22:08

Et à défaut de t'énerver, t'arrives à parler aux autres après de ce qui t'as gèné dans ce qu'ils t'ont dit? Parce que rationnaliser et tout c'est pas mal, mais il faut quand même en parler aux autres pour qu'ils comprennent leur erreur.

Enfin j'ai aussi beaucoup de mal à me mettre en colère, il faut vraiment me chercher pour que je m'énerve, mais à défaut de me mettre en colère, je parle avec les autres, souvent après (et sur le net quand j'ai zéro cran) de ce qui m'a blessé, en parler m'aide, bon après ca marche peut-être pas chez tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colère   Aujourd'hui à 13:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Colère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment gérer sa colère?
» Psychologie de la colère
» sourire et colère
» Colère et peur
» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Divers-
Sauter vers: