Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand parler, quand me taire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Quand parler, quand me taire?   Mer 23 Fév 2011 - 13:34

Je vous pose cette question car je n'ai jamais su.

Je ne parle pas de ces discours écrans que je fais, quand je balance 7'843 gags à la minute car je me sens très très mal à l'aise, ou de savoir désincarné. Discours écrans car inutiles et qui m'empêchent de m'exprimer réellement. J'essaye de régler ce problème.

Mais on ne détruit que ce que l'on remplace. Et là, envie des choses qui viennent des tripes. Le cerveau, ça fait quand même plus de 40 ans qu'il est en surchauffe. Je ne vais pas y renoncer, mais j'ai envie de compléter.

Et voilà le point noir, c'est que je n'arrive pas à communiquer dans mes relations aux autres, relations qui me sont importantes car pour moi la seule chose dont je ne puis me passer, et j'ai envie d'écouter et de parler.

Écouter, là, depuis quelque temps, je me suis singulièrement rattrapé, l'autre n'étant plus juste un faire-valoir ou un souffre-douleur me permettant de me mettre en lumière. Non. l'autre, c'est l'Autre, cette personne familière et mystérieuse.

Mais parler?

Parfois, je me tais et à mauvais escient, quand je pourrais effectivement épauler autrui, ou le contredire. Parfois, je n'ose pas exprimer ma souffrance, ma solitude, le mal qui me ronge. Et je ne pleure que très rarement.

Parfois, c'est le contraire. Je parle trop, j'étouffe, je suis omniprésent, comme si j'avais besoin de montrer à l'autre que je suis là ou mieux, que je ne suis pas celui qu'il croit être.

J'ai l'impression d'avoir passé beaucoup trop de temps à justifier mes pensées et mes actes, aussi, comme si j'en avais honte, comme si mes actes, mon expérience, mon être ne valaient rien face à l'Autre...

C'est ce qui m'a valu, entre autres, d'avoir été dominé par cette gerce de TD.

(Mesdames, si vous croyez un seul instant que vous êtes connes, manipulatrices, menteuses ou salopes, je pourrai vous parler de cette sous-fange dont la seule existence est une insulte à l'humanité)

Donc, je ne sais pas du tout quoi dire, comment le dire. Problème de timing, mais il n'y a pas que ça.

Et j'ai tellement peur, maintenant, de blesser... Que parfois je blesse sans le faire exprès. Et quand je m'en aperçois, je me sens avili et plus bas que terre.

Vous croyez peut-être que j'exagère. Si seulement!

Donc, dans nos échanges, dites moi franchement que j'en fais trop ou pas assez, et dites moi ce que vous attendez de moi clairement. Je suis balourd, socialement.

Et, d'un autre côté, si vous pouvez me donner des conseils, spécialement ceux et celles qui me connaissent, je lirai tout et suis d'accord d'en parler ici.

Je ne veux pas sombrer dans le mutisme.

Un proverbe dit "Ceux qui se taisent ont toujours raison". Mais, pour avoir vu plusieurs personnes chères se faire rouler sur le ventre par moi ou d'autres, je me dis que le silence n'est pas une bonne idée.

Il est temps que je conclue cette attaque de fil, fil décousu (métaphore incohérente. Au moins que je puisse rire une fois quand j'écris ce post...)

À vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Mer 23 Fév 2011 - 13:52

Therapy? a écrit:
Donc, dans nos échanges, dites moi franchement que j'en fais trop ou pas assez, et dites moi ce que vous attendez de moi clairement. Je suis balourd, socialement.
Hum. Je trouve que ce serait une très bonne chose de le dire IRL (si tu ne l'a pas déjà fais). C'est vrai que ça peut-être délicat de dire que tu étouffe, alors qu'on t'apprécie.

Autrement... c'est de l'obvious, mais tu n'as ni à te justifier d'être ni à en faire trop pour être apprécié. Même si c'est sincère. Le "véritable" problème est plutôt ton estime de toi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Mer 23 Fév 2011 - 14:00

Estime et affirmation de soi, effectivement. Souvent, je ne m'estime pas et quand je veux enfin m'exprimer, je le fais violemment, par spasmes, au détriment même du message que je veux faire passer.

Il y a du romantisme là-dedans, de la démesure. Mais il y a surtout cette impression atroce d'être en trop.

Edit: Enfin, être en trop... Surtout Peur qu'on ne veuille pas de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Mer 23 Fév 2011 - 22:11

Therapy? a écrit:
Surtout Peur qu'on ne veuille pas de moi.
Je crois que tes amis préfèrent dialoguer avec toi plutôt qu'avec un masque qui en fais trop pour cacher ton angoisse.
Et puis, si quelqu'un ne voudrait pas de toi, en quoi serait-ce si grave ? Tu place toute ton estime de toi en celle que les autres ont de toi ?
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart



Nombre de messages : 2884
Age : 28
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Mer 23 Fév 2011 - 22:37

surement pas pour les memes raisons mais a peu de chose près je me reconnait dans ton post... tantot effacée absente tantot omniprésente rarement dans le juste milieu... des fois quand je part dans mon spitch les gens me font la remarque me disent "colette, laisse parler les autres!"... je peu alors prendre sur moi pour limiter les dégats... ça m'épuise, il faut souvent me redire la consigne mais bon c'est fesable...
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Mer 23 Fév 2011 - 22:40

Évidemment, je peux faire une liste de mes qualités. Mais ça n'a jamais suffi pour que je m'appuie dessus. Floriot était vraiment un rôle, à savoir que je n'ai jamais plus eu l'assurance que j'avais en moi il y a 24 ans.

Il faudrait que je puisse en récupérer un peu sans être imbuvable (tu sais que je peux l'être, même en étant sûr de moi en apparence...).

Du moment que je doute, mes seuls points de repère, ce sont les autres. D'où le côté abandonique. D'où les demandes d'attention exagérées. D'où une communication déséquilibrée.

Bon, le doute systématique a du bon. Je n'aurais jamais pu faire de tels progrès sur moi en si peu de temps sinon. Mais j'ai bien envie d'être en paix avec moi-même.

Parce qu'avec les autres, je le dis officiellement, c'est gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Lun 28 Fév 2011 - 19:33

Quand le Je doit laisser la place au Tu, et inversément, est très difficile à doser pour moi. SI vous avez des suggestions, je signe les chèques en blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel



Nombre de messages : 31630
Age : 38
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Lun 28 Fév 2011 - 21:00

Comme dit tout à l'heure au téléphone, y a la manière.

On peut TOUT demander à l'autre, si c'est bien clair qu'il a le droit de refuser.
Tu peux m'appeler aussi souvent que tu veux pour parler / badder dans mon téléphone, si c'est bien clair que ca ne va pas être une affaire d'état si je te dis "pas le temps / pas envie là de suite".

C'est pas mal là je pense que des fois tu pèches un peu. Tu l'as dit toi même, tu ne gères pas le refus de l'autre. Vécu comme un rejet ?

Serait possiblement une piste pour arriver à être bien avec les autres sans être envahissant ni artificiellement effacé : arriver à gérer le refus.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Trash Khan



Nombre de messages : 3157
Age : 47
Localisation : En mon tort inférieur
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Mer 2 Mar 2011 - 7:24

Vécu l'enfermement comme une punition, dans une chambre petite et noire, quand j'étais à l'école enfantine. Le cagibi...

Une fois même quand j'avais un peu fait tard au club d'échecs, privé de repas par mon père (il avait tout compris!) alors que j'étais premier de la section et que on avait fait des blitz supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand parler, quand me taire?   Aujourd'hui à 13:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand parler, quand me taire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La "Guerre éclair" : de quand à quand ?
» [Help] Comment savoir son signe du zodiaque quand on est née entre "deux signes" ?
» Comment savoir que je suis en contact avec Dieu quand je prie ?
» opération fente palatine pour Enzo
» envie de pleurer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Divers-
Sauter vers: