Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Foirage du jet de volonté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Foirage du jet de volonté   Jeu 6 Jan 2011 - 13:59

Bon.

Constatation, autant vis à vis de la bouffe que vis à vis de la clope :

Je ne suis clairement plus (vis à vis de la bouffe. La clope, ça n'a jamais été le cas) dans des trips de "je vais aller vite vite vite acheter de la bouffe / des clopes".

Ca n'est pas que je "manque" de quoi que ce soit.

Par contre, je supporte très mal d'être "en train d'attendre". Genre quand j'attends un bus, être inactive, glandouiller sans rien faire à l'arrêt de bus, c'est NON. Si j'ai à bouffer avec moi, je bouffe. Faut que je cherche un journal. Faut que je joue avec mon portable. Ou que je fume une clope.

C'est pas par "angoisse", ou je ne sais quoi, je ne suis pas mal. Je m'emmerde. Et je déteste m'emmerder.

Autre chose : je ne me lève jamais de mon fauteuil pour aller chercher des clopes ou à grignoter. 'fin très rarement. Vraiment très. Je n'y pense généralement même pas.

Par contre, si je suis assise au salon en train de discuter avec Isa et que y a des clopes ou à grignoter devant moi, bah... je bouffe ou je fume.

Pareil : pendant l'IRL, j'ai remarqué que si y a des bonnes choses devant moi, je les bouffes. Même si je rage après sur ma reprise de poids.

Clairement, ça n'est plus une histoire de "compenser", ou de "gérer des émotions négatives" (à part éventuellement l'ennui). Mais je suis une moule niveau volonté.

Je ne sais pas ce que j'attends de ce post, à vrai dire.

Juste ouais, bah... Ca me ferait chier de ne pas arriver à controler ca, parce que bon, si je dois priver les gens qui vivent avec moi d'avoir des bonbons ou des clopes pour éviter que je ne bouffe / fume machinalement, c'est pas très cool pour eux, mine de rien...

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Arc en ciel gris

avatar

Nombre de messages : 2427
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Jeu 6 Jan 2011 - 14:15

Citation :
Par contre, si je suis assise au salon en train de discuter avec Isa et que y a des clopes ou à grignoter devant moi, bah... je bouffe ou je fume.
Es que tu peux demander aux gens avec toi qu'ils te le rappel juste. (si c'est genre machinalement?)

Après personne n'aime s'emmerder (enfin je crois?) faut que t'amène un livre avec toi ou un truc pour t'occuper quoi (sudoku, mp3, rubik's cube, ...).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Jeu 6 Jan 2011 - 15:37

deux astuces toutes bêtes :

pour les clopes aux arrêts de bus par exemple, prend un chewing gum, perso je fais ça quand je veux diminuer ou pas fumer trop, ça aide.

sinon pour la bouffe, pourquoi ne pas acheter des fruits (pommes, raisins, fraises, mandarines etc.). Pas besoin de cuisiner et au moins tu peux en manger à volonté et c'est pas mauvais pour la santé, surtout tu risques pas de prendre du poids avec (et c'est vraiment pas chère)

Caramel a écrit:
je suis une moule niveau volonté.

*hum*, t'inquiètes... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Jeu 6 Jan 2011 - 15:40

Quelques idées en vrac, si jamais il y en a une qui puisse t'être utile:

- Pas franchement possible pour la bouffe, mais pour la clope, possible de demander à ce que les paquets ne trainent pas au beau milieu de la table ? Je veux dire, autant la bouffe, quand c'est un plateau/plat-grignotage, bah oui ça va de soi que ça sera en face de toi à un moment où à un autre si tu es avec la personne, mais pour les clopes ça ne coûte rien à la personne d'en prendre une et de ranger le paquet dans sa poche/veste/ailleurs que devant la table. Après oui, sûrement que c'est aussi un réflexe, on prends une clope, on pose le paquet en face ect.. mais facilement évitable avec un poil d'habitude à prendre à ce niveau-là.

- Question qui me vient quand tu dis "si y'a de bonnes choses à bouffer devant moi je les bouffe", et ça se passe comment si il y a des choses vaguement moins attrayantes à ton goût mais tout de même mangeable ? C'est uniquement lorsqu'il y a des choses qui te font vraiment envie que tu vas grignoter ou ça peut être un truc que tu aimes sans plus juste histoire de/parce que en face de toi ?
Auquel cas, si à ce moment-là c'est grignoter pour grignoter, l'idée de te préparer un plateau-grignotage de trucs un peu plus "sain" (je ne dis pas pour autant de prendre des bâtonnets de carottes hein, mais le surimi/tomate-cerise/bretzel c'est toujours moindre que chips/Tuc/coca) qui t'éviteront de culpabiliser tout en évitant la frustration de voir quelqu'un bouffer devant toi, ça te parle ?

Sinon comme lilium, les chewing-gum, c'est le bien, après à voir aussi parce que selon les personnes ça peut déclencher l'envie de bouffer ce qui serait un peu con, pour le coup !
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Ven 7 Jan 2011 - 1:12

Le problème, c'est que je ne suis pas difficile.

Clairement, ça ne me le fait pas quand je suis en face de quelque chose que je n'aime pas, ou que je mange parce que faut bien manger (genre haricots verts, quoi Razz).

Mais dès que c'est un tant soit peu bon beeen... J'aime ^^

Mais clairement, si je peux grignoter autre chose que le truc gras que la personne en face est en train de manger, ca m'aide vachement à gérer la frustration ^^
Notemment parce que ca me met un autre gout dans la bouche.

Parce que - constatation à laquelle j'ai réfléchi dans le train tout à l'heure, parce que en regardant mon voisin d'en face manger un sandwich, j'avais le gout de jambon dans la bouche... J'ai une très très bonne mémoire gustative.
Et quand je vois quelque chose à manger dont je connais le gout, j'ai ce gout qui me "vient dans la bouche", et la salivation qui va avec.

Ca me fait d'ailleurs pareil pour la clope : quand j'ai un paquet de Kent Menthol devant moi, je sens leur gout dans ma bouche -_-"

Pour le coup, vu que les gouts sont - études scientifiques à l'appui - quelque chose d'excessivement puissant au niveau "émotion" et "envie", beeeen... Va resister à l'appel du paquets de biscuits choco... dont tu sens le gout dans ta bouche.

Et clairement, le fait de manger autre chose (même plus sain, c'est d'ailleurs tout l'intéret) me débarasse de cette sensation de "j'ai le gout dans la bouche, maintenant je veux l'aliment qui va avec le gout").

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
kelkun_kelkepart

avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 29
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Ven 7 Jan 2011 - 2:42

et mettre une soucoupe sur le bol de cacahuète??? ainsi tu ne verra plus "l'objet du délit"...
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Ven 7 Jan 2011 - 2:48

Non, si je sais qu'elles sont là, je les visualise très bien, même sous leur soucoupe.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Ven 7 Jan 2011 - 4:20

Mhhh dans ce cas là, je crois pas que le forum pourra t'aider...
la solution doit venir de toi.

Pourquoi arrives-tu pas à résister a ces aliments?

-> la réponse est simple, c'est que ce que tu souhaites n'est pas aussi fort que la tentation.
Si tu est réellement décidée a ne plus grignoter, je pense que tu auras pas de problème pour diminuer ou arrêter.

Ce que je te conseil, c'est de regarder la situation avec recul et de te poser les bnes questions : Es ce que je veux réellement arrêter? Diminuer ? Mais dans quel but ? Ce but est-il vraiment important ? Es ce qu'il vaut vraiment ce « sacrifice » ? Es-ce plus pour moi ou pour les autres ? Es ce que « ces autres » est suffisant pour que je veuille vraiment changer ? Etc. Etc.

Quand j'ai a prendre des décisions comme ça, j'essaie toujours de trouver un moment pour me poser ces questions car des fois, je veux changer mais ça veut rien dire, c'est juste une réflexion alakon dû à une influence extérieure (remarque, regard etc.). Essaye de voir ce que tu désire vraiment et pourquoi.

Sinon ce que je peux aussi te conseiller, c'est le « petit manuel d'auto-coaching » de Phillipe Bazin & Jean Doridot, il est vraiment bien.

246 pages. Il est vraiment bien écrit et c'est vraiment pas un livre chiant à lire. Souvent il y a une histoire qui illustre le thèmes abordé, puis une réflexion et pour finir, deux trois exercices pour toi qui appliquent ce qui a été dit avant, qui remet en question qqch en toi.

Bon je vais réécrire le début pour que tu aies une idée

Titre du chapitre : « De toute façon je n'aurai pas le temps... »


La loterie magique

Un enfant a un peu de mal à calmer le flot de ses pensées, et se plaint notamment de ne plus parvenir à vivre ces minutes sans penser à celles qui vont suivre.
Alors pour l'amuser, et le calmer, la jeune femme qui est avec lui décide de lui raconter une histoire. C'est l'histoire de la loterie magique :
Il doit imaginer qu'il aa gagné à un jeu dont le principe est le suivant : chaque matin, une banque lui ouvre un compte créditeur dont le montant d'argent disponible est de 84'600 euros. Et les règles du jeu sont les suivantes :
« La première règle est que tout ce que tu n'as pas dépensé dans la journée t'es enlevé le soir, tu ne peux pas tricher, tu ne peux pas virer cet argent sur un autre compte, tu ne peux que le dépenser. »
Et chaque matin, au réveil, la banque lui ouvre à nouveau un compte avec à nouveau 84'600 euros pour la journée.
La deuxième règle de ce jeu fort simple est la suivante :
« La banque peut interrompre ce petit jeu sans préavis ; à n'importe quel moment elle peut te dire c'est fini, qu'elle ferme le compte et qu'il n'y en aura pas d'autre. Qu'es-ce que tu ferais ? »

Quels seraient vos choix si vous aviez gagné à un tel jeu? Au-delà du petit garçon du livre de Marc Lévy, c'est l'enfant présent en chacun de nous qui peut alors rêver à ce que ce genre de jeu pourrait modifier dans sa vie.
Il est important d'éclairer ce conte par la suite de l'histoire, car il se trouve que nous avons déjà gagné à cette loterie magique.
Cette loterie magique est le jeu de la vie, et les 84'600 euros de cette banque magiques sont en fait les secondes de la corne d'abondance qu'est le temps. Chaque matin en nous réveillant, nous disposons tous – quelles que soient nos origines sociales, notre éducation ou notre sexe – de 84'600 secondes dans la journée. Nous ne pouvons pas mettre le temps de coté, pour nos vieux jours, seulement le dépenser. Quand vient le soir, tout ce qui n'a pas été dépensé est perdu. Mais la banque magique nous dès le lendemain matin de ces 84'600 précieuses secondes. Bien sûr, tout cela peut s'arrêter n'importe quand, du jour au lendemain, sans avertissement. À nous d'en faire alors d'ici là ce que bon nous semble, en nôtre âme et conscience.

Depuis Albert Einstein et sa théorie de la relativité, le temps est censé représenter un simple paramètre physique, relatif et fonction d'autres données. Pourtant combien de personnes prétendent vouloir accomplir mille choses toutes plus fantastiques les unes que les autres, si seulement elles avaient le temps ?
Comment se fait-il que certains, à charge de tâches égales, parviennent à « prendre le temps » de se détendre ou de rêver, alors que d'autres donnent l'impression de sans cesse courir après les grains de sables qui s'écoulent inexorablement dans le sablier ?
Il n'y a peut être pas de bonne ou mauvaise façon de composer avec le temps ou plutôt il n'existe pas de recette gravée dans le marbre. Il y a sans doute un chemin personnel à trouver, qui permet de bien vivre sont temps, en percevant le temps qui s'écoule comme un allié
Des moyens existent pour optimiser notre propre temps sans pour autant sombrer dans les affres du surmenage et risquer le burn-out. Et c'est en explorant les rapports que nous entretenons avec lui en transformant l'écoulement inéluctable du temps en atout de premier choix, que nous pouvons espérer parvenir au lâcher prise et enfin profiter de cet instant présent. Ce moyen passe par notre capacité à tisser des relations amicales avec le temps, en respectant notre manière individuelle de nous relier à lui.


Voila les 2 premières pages..... pfiou enfin :p

Ensuite 7 thèmes liés avec celui ci son abordés (1page/thème env.). Les titres sont « voir loin... ou pas » « Aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie » «  se centrer sur l'instant présent : ici et maintenant » « Le temps est toujours un allié, jamais une excuse »  « changer nos paradigmes » « Le temps c'est de l'argent » « Se définir des principes rigoureux et les respecter »

Bah en fait, droit le premier chapitre peut t'aider pour ton problème actuel avec la bouffe & clope. Même s'il n'aborde pas le problème au complet, il aborde surement une facette qui peut te permettre d'aller mieux avec ton « toi-même » intérieur.

I'm dead je go dodo

j'espère avoir pu t'aider...


Dernière édition par lilium740 le Ven 7 Jan 2011 - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shere

avatar

Nombre de messages : 1269
Age : 25
Localisation : Normandie- France
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   Ven 7 Jan 2011 - 23:19

Est-ce que ton problème avec le fait de detester l'attente serait lié au regard des autres?
Parce que moi je fais exactement la même chose (non pas exactement je fume seulement).
Mais c'est parce que j'ai peur qu'on me prenne en flagrant délit de ne rien faire. Et surtout, d'être
seule. Au lycée, ça m'est arrivé de rester toute une pause dans les toilettes pour ne pas qu'on me
voit seule, attendant simplement que la sonnerie "sonne".
Parce que je me dis toujours que les gens là à coté de moi, ceux qui sont à plusieurs ils doivent
se dire: quelle pauvre fille celle là. Parce que le fait est que quand t'es debut, seule avec rien d'autre
à faire qu'attendre, t'as rien pour te cacher. On peut voir que toi, et justement tu veux pas qu'on voit
ça.
Fin je sais pas si tu te reconnais là dedans mais moi c'est ce que je ressens. Après, ce que je te dis ne sert
pas beaucoup étant donné que je n'ai pas de solution à te donner. Je te dirais bien fume plutôt que manger.
Mais c'est purement subjectif. Apres c'est vrai qu'avoir un livre ou un truc du genre c'est la solution en or.

Tu peux pas juste demander aux gens avec qui tu vis de faire un effort? J'ai prevenu mon copain que
quand il sera là, c'est hors de question qu'il remplisse les placards de chips, de bonbons, de gateaux apéro...
Et j'aimerais qu'il fasse l'effort de ne pas les manger devant moi.
C'est vrai, les gens devraient être capable de faire ce genre de sacrifice. Quand on est fumeur, on se retient bien de fumer devant une femme enceinte, un enfant ou des vieux (fin moi je le fais).
Sans les empecher de manger ou du fumer, juste leur demander de pas le faire devant toi.

Pour ce qui est du gout dans la bouche. OMG. J'ai fantasmé un mois sur des noix de st jacques au fromage et j'en perdais le fil du cour à la fac.
Moi ça me fait peur d'être à ce point obsedée par la bouffe. On pourrait pas être comme tout le monde, faire 3 repas par jour, et ne plus y penser apres?

Je peux quand même te conseiller plusieurs trucs: ne pas acheter ce qui te rend dingue. Quand tu es tentée, trouver une autre activité. Le ménage c'est pas mal. Pendant qu'Isa parle, tu ramasses ce qui traine, hyper efficace!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Foirage du jet de volonté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Foirage du jet de volonté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» Restreindre sa volonté futur au nom de sa volonté présente ?
» Manque de volonté
» Phobies ou mauvais volonté ?
» [Dissertation] La loi, volonté générale et constitution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Drogues et comportements addictifs-
Sauter vers: