Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 M**rde, je glisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérard

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: M**rde, je glisse   Mer 15 Sep 2010 - 13:02

Bonjour à tous. Je me permets de créer un sujet ici pour faire un peu de nettoyage dans mes pensées.
Déjà, je suis un peu embêté de venir ici quand ça ne va pas puis de me barrer, ça fait vraiment parasite. Mais j'avoue que j'ai du mal à lire les problèmes des autres sans que ça me déprime ou m'angoisse moi-même. J'avoue, je suis un éponge. Du coup, je reste au sec. Et puis, je me sens souvent un pleurnichard face à certains, mais bon, ça, ça vaut pour tout le monde j'imagine.

Bref... Voila, quand je dis que je glisse, c'est parce que je me sens retomber petit à petit dans un état dépressif, et j'ai l'impression de n'avoir rien à quoi me raccrocher, et je me regarde glisser, lentement mais surement. Donc idéalement il faudrait que je réagisse maintenant, avant de perdre encore pieds et de retomber dans la même merde que l'année passée.

En décembre dernier, j'ai été hospitalisé, dans un état assez lamentable (problème d'alcool, automutilation et compagnie), je suis resté là plusieurs mois, et ça m'a franchement fait du bien. J'y ai perdu près de 20kg, j'ai repris des forces et j'ai retrouvé un semblant de bonne humeur. Et donc, depuis je suis sous antidépresseur, avec des passes parfois un peu difficiles, mais dans l'ensemble je m'en sors plutôt bien. Aujourd'hui, j'ai emménagé avec une fille que j'ai rencontré peu après être sortit d'HP, et je retourne à l'université.

Mais tout redevient petit à petit comme avant. Je fais à nouveau des crises d'angoisse (et donc consommation quotidienne d'anxiolytiques), j'ai de nouveau envie de me couper, je m'engueule avec ma petite amie parce que la vie quotidienne redevient assez difficile pour moi. Du coup, je m'en veux d'être comme ça, je culpabilise. Il y a trois semaines, complètement ivre, j'ai failli me jeter dans la Meuse.

Malgré ce que j'en ai retiré, j'ai très peur de devoir retourner en HP un jour, mais j'ai surtout peur de la réaction de ma compagne. Je suis bouffé par les remords dès que ça ne va pas, parce que je sais qu'elle a besoin de moi. J'ai peur de lui parler, de lui dire, surtout quand j'ai des envies d'AM.

J'ai tendance à tout intellectualiser, réfléchir des heures et des heures, c'est ce qui crée en partie mes crises d'angoisse. A l'hosto, on m'a appris à "lâcher prise". Sauf que là, je n'y arrive plus, la preuve, ce message qui doit fort ressembler à de la branlette intellectuelle. Mais bon, je me dis qu'avant, je n'aurais même pas osé écrire tout ça.

J'ai une impression de plus en plus tenace, celle de ne pas exister. De n'être que l'ombre de ce que je ressens. Et ce, depuis que je suis sous médoc. Tout a l'air beaucoup plus plat. Bref, je m'emmerde. Et je crains déjà le jour où ça va péter, le jour où j'en aurai marre et que je vais claquer la porte, et partir "dieu" sait où.

Mais au moins... Au moins je m'en rend compte.

Merci de m'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: M**rde, je glisse   Mer 15 Sep 2010 - 13:46

Une première chose à dire: ce forum est fait pour aller mieux. Donc personne ne te reprochera de te protéger en partant. Certains peuvent aider les autres, d'autres ne peuvent pas. Personne n'a tort. Personne n'a raison. Ce sont juste deux manières d'être, deux existences. Je ne pense donc pas que tu ais à avoir honte de toi, vraiment pas.

Tes crises d'angoisses elles sont liées à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: M**rde, je glisse   Mer 15 Sep 2010 - 14:45

C'est une sensation de vide qui s'installe... Quand je me sens incapable de tout faire, quand je culpabilise, ce que je fais très souvent, pour tout et pour rien. Quand je réfléchis trop. En gros, quand mon amour propre s'évapore. C'est un cycle vicieux, en fait. Plus j'en fais, plus je déprime et je déconne, donc plus je me déteste, donc plus je fais de crises.
Enfin, il me semble en tous cas. Je n'ai jamais été très bon pour m'auto-analyser, et les dizaines de séances de psy ont tendance à s'emmeler, à force de trop y penser. De toute façon, maintenant je n'y vais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: M**rde, je glisse   Mer 15 Sep 2010 - 18:27

Oui, c'est clair, vaut mieux arrêter tout suivi et bouffer les anxios par dix.

Après... euh, si tu t'écoutes trop, tu n'y arrivera pas. Impression que, même inconsciemment ou sans le vouloir, tu l'alimentes, ton angoisse.
Te sortir de ce cercle vicieux, comme tu l'appelles, ça implique à mon avis de te forcer un peu par rapport à certaines choses.

Par exemple, quand tu sens que tu vas te mettre à cogiter pendant des heures, bouge ! Ne reste pas chez toi à réfléchir, va faire un tour, fais toi un ciné avec ta copine, balade toi dans les environs, va à la biblio, lis un livre, whatever.
Quand tu culpabilises, essaye de rationaliser, de te forcer à en parler avec ta copine (ou à la limite écris une lettre pour poser les choses), toussa.

Sinon, qu'est-ce qui devient difficile dans la vie quotidienne avec ta copine ? Pourquoi vous vous engueulez ?
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

avatar

Nombre de messages : 1404
Age : 27
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: M**rde, je glisse   Mer 15 Sep 2010 - 19:52

Je vais retourner voir ma psy, c'est juste que je ne savais plus avancer l'argent pour les consultations (et que je culpabilisais envers elle du fait de ne pas m'être présenté à ses RDV...)

J'essaye de me changer les idées, mais ce n'est pas facile d'arrêter mon monologue intérieur. Je devrais me reposer, je crois, ça serait déjà plus simple.

On s'engueule pour des bêtises, mais à chaque fois ça dure des heures et ça met nos nerfs à rude épreuve. La dernière fois, elle m'a envoyé un cendrier à figure, et en gros ça a commencé avec le fait que je fasse une sieste l'après midi avant de faire une tache ménagère, et non l'inverse. Enfin, c'est une connerie, sauf que j'ai mis plusieurs jours à m'en remettre. A chaque fois, je me dis que je vais me barrer, mais non, je reste.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: M**rde, je glisse   Mer 15 Sep 2010 - 23:14

Ah, la vie de couple entre angoissés de la vie, un vrai régal, pas vrai ?

Tu dois toujours ramener ton cul en Suisse, toi.
Avec ta copine si tu veux (on pourra même se faire des engueulades de couple en stéréo sur les mêmes sujets cons, parce que j'avoue que le coup de l'engueulade qui vire en lancé d'objets pour une histoire de tâches ménagères, c'est étrangement quelque chose que j'arrive bien à concevoir. Qui a dit "ca sent le vécu ?").
Ta copine a l'air d'être quelqu'un d'à peu près aussi zen que toi (en même temps, tu l'as rencontrée en HP, fallait pas s'attendre à miss Stabilité Emotionnelle ^^) (ça vaut aussi pour les histoires de couples initiées sur AM-Entraide, je te rassure Razz... 'fin bon, le racontage de vie, ca sera en MP ou sur MSN si on s'y croises, parce que tu as raté pas mal d'épisodes... et moi à peu près autant !)

Cela dit, sérieusement, euh...

Je trouve que tu masturbes beaucoup moins tes neurones que y a quelques temps.

Je ne savais pas que tu étais passé en HP (ça m'apprendra à ne pas prendre de nouvelles, en même temps !), mais ouais, je trouve que tu dis les choses quand même vachement plus cash qu'avant, sans te sentir obligé d'en faire une dissertation philosophique !

Bon euh... je n'ai pas nécessairement de mega constructif à faire, là de suite.

Si ce n'est que oui, reprendre un suivi psy, ça semble tenir du bon sens. Et rassure toi, TOUS les psy se font poser des lapins par des patients, pour X raison. J'ai planté plusieurs fois pendant quelques mois le suivi avec mon psy, et clairement, il ne m'a jamais engueulé. Demandé des explications oui, histoire de comprendre les épisodes manquants, mais engueulé non !

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: M**rde, je glisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
M**rde, je glisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Polypodium vulgare L. (Réglisse des bois)
» Réglisse
» La réglisse.
» fêtes des mères et pères chez Caprice , Mandarine , Réglisse
» et si je retire mon anneau qui a glisser!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: