Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pile ou face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 1:47

J'ai du mal à me suivre. J'en ai marre.

Je suis content, et objectivement les choses ne vont pas trop mal. J'ai un appartement, une voisine qui partage sa connexion, une autre qui partage son chat. L'éloignement du cadre familial est fort propice au repos de mes nerfs. Je vois mes amis plus fréquemment depuis que j'ai un chez moi où les inviter. Ça se passe bien. Je ne suis pas inactif. J'ai un travail pour cet été, d'ici là, je me dépanne en faisant de l'intérim d'ici là, j'ai des journées qui ne sont pas essentiellement composées de procrastination. J'ai des pistes et des idées pour préparer un semblant d'avenir, même si ce sera à l'arrache comme d'habitude, mais c'est pas comme si j'étais pas habitué. Je crois que ça ne me stresse même plus, à force, en fait.

Alors je crois que ça va. Je suis de bonne humeur, j'ai de l'entrain à faire des trucs, même les plus basiques. Sisi. C'est assez rare pour être mentionné.

Et puis, sans aucune raison identifiée, tout seul ou avec des gens, dans des situations diverses et variées, j'ai mal à la poitrine, ça me serre, du coup je me ratatine sur moi-même. Tout devient une agression, la présence d'autrui, le bruit, le silence, et à part me rouler en boule, j'ai pas envie de grand chose.

Et ça m'énerve. C'est chiant d'être aussi fragile, prêt à passer d'un extrême à l'autre pour objectivement rien (enfin rien d'identifié, en tout cas). De pouvoir basculer aussi facilement, instantanément, comme ça, paf. Je me sens différent, dans le sens d'handicapé. Je ne trouve pas ça spécialement fun, parce que des efforts contre ça, j'en fais. Peut-être pas comme il faut, là où il faut.

J'aimerais que les choses soient simples. Avoir le droit de juste aller bien. Mais visiblement, mon corps n'est pas d'accord.

Du coup, le moral en prend un coup, dans ces moments-là. Et ça devient un peu trop fréquent pour que je me sente en sécurité avec moi-même, parce que je fais facilement n'importe quoi dans ces moments. Pas forcément dans le sens hardcore du terme, mais je peux balayer d'un revers de main des efforts accomplis. Un peu trop facilement à mon goût.

J'ai réfléchi à l'éventuel besoin de vouloir cultiver l'échec. Mais je pense pas que ce soit ça, vraiment. Parce que je prémédite pas, je suis en quelque sorte pas en mesure de réfléchir aux conséquences de mes actes, je panique, je fais de la merde.

Le problème, c'est qu'il n'y a pas de déclencheur spécifique. Et à part me dire que ça ira jusqu'à la prochaine fois, je ne sais pas quoi faire.

Je me sens ridicule. Mais alleluia, je parle. Pour ne rien dire. Mais je parle, pour une fois. Il y aurait presque du progrès, yeepee.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 2:06

Crise d'angoisse?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 2:13

... C'était pas comme ça, d'habitude. Après, oui, peut-être, au fond je m'en fiche. Je veux juste savoir quoi faire pour que ça s'arrête.

C'est pourquoi j'ai développé le "ça va bien, pourtant". Si je subviens à mes besoins (y compris parler, parce que c'est un peu le cheval de bataille, mais je crois franchement que ça va mieux, sur ce point là), et que je n'ai pas de sujet de déprime "de fond", pourquoi ça débarque aussi facilement qu'une pop-up pour un site de poker en ligne ?

tl;dr : need l'add-on "angoisse-block".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 2:20

T'es sur que dans le fond ça va?
J'ai le sentiment que justement tu met en avant ce qui va bien pour te prouver que ça va mais que c'est peut-être pas forcément le cas...
Après je dis ça, c'est le ressentis que j'en ai je me gourre peut-être complètement.

Pour que ça s'arrête par contre je sais pas, à vrai dire je suis dans le même cas, genre comme des prises de conscience qui remonte à la surface et qui angoisse.

Désolée je dis de la merde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 2:43

J'ai pas l'impression d'être préoccupé.

J'ai envie de me concentrer sur ce que j'ai à faire, pas d'épiloguer sur mon Moi profond qui se fait refouler par son Surmoi à l'entrée du bar parce qu'il a des baskets sales.

Le fait est que c'est soudain, quand ça me prend. Et au milieu de rien de "mauvais". Rien que je puisse penser, pas un truc qui m'arrive ou me chiffonne en particulier.

J'ai pas l'impression de faire l'autruche, je crois que je suis très au clair sur ce que je veux et dois faire, même. Plus que jamais, d'ailleurs. Pas l'impression de chercher à me prouver que ça va, m'en auto-persuader contre un flot de pensées négatives latentes. Parce que je me sens bien, jusqu'à l'instant critique, et je ressens ça, je ne l'invente pas.

N'empêche, la question me fait réfléchir... Et je crois que je cerne autre chose. J'ai jamais eu envie de dire non à cette question. Parce que c'est comme si ça m'ouvrait les portes à du "c'est assumé, maintenant je peux me rouler par terre en pleurant jusqu'à la fin de mes jours".

Je crois que j'arrive à parer ça. Parce que oui, c'est assumé, sinon j'aurais pas posté, sinon j'aurais pas eu des discussions sans langue de bois avec mes amis. Mais je ne me roule pas par terre en pleurant, et il m'arrive de péter un plomb, là, mais c'est comme ça, de manière "épisodique", alors que sinon, je me sens bien, et je suis même fier des efforts que je peux faire pour combler mes lacunes.

Sinon, pour rebondir sur ton message, encore, je crois que c'est assez différent pour nous deux, car tu parles de prise de conscience. Moi, je peux angoisser pendant qu'on me raconte une blague de toto, je ne prends conscience de rien du tout, sinon que la blague de toto n'a rien à voir avec la douleur thoracique...

Et tu ne racontes pas de la merde pour autant, c'est normal d'avoir besoin d'informations supplémentaires et de faire des suppositions pour cerner ce qui va pas... ça m'aide à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 3:00

C'est cool que tu en parles.

Bon, j'ai pas grand chose à dire, parce que jamais vécu un truc dans le genre, donc aucune idée de comment faire pour que ça s'arrête (et pas envie de taper dans les phrases-bateau), mais ouais, je trouve ça vraiment cool que tu arrives à en parler.

Bref, ce post n'amène pas grand chose, mais j'avais envie de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31630
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 3:27

En même temps, le changement est récent. Le déménagement, le "repos des nerfs", tout ca.

Alors ouais, je sais que le "durable + stable + engagé" te fout la trouille, maaais...

Est-ce que quelque part, un semblant de stabilité, une continuité dans le "Ca va bien et ça ne va pas changer tous les 4 matins" n'est pas un truc qui - même s'il te fout la trouille - est réclamé par ton corps / moi / surmoi / on-s-en-branle-quoi pour arrêter de se sentir constamment en danger d'emmerdements potentiels ?

Par mal comme ça que je vois les "crises d'angoisse" survenant sans foutue raison concrète : une réaction d'alerte flippée et excessive, comme la marmotte de zoo qui s'entête à flipper en guettant un aigle POTENTIEL.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 3:33

Hein ?

J'ai beau relire, je ne comprends pas ta question. Tu peux reformuler ou développer les idées derrière ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31630
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 3:46

Vais essayer. Si ca n'est toujours pas plus clair, je réessayerai demain matin, hein.

Un peu l'impression que le fait que tu ne te fixes pas, que tu passes d'un lieu à l'autre, d'un taf à l'autre, tout ca... C'est source d'angoisse, parce que ça ne te permet pas de te poser dans un truc rassurant qui dirait "Bon, là j'ai mon taf, mon appart', ma vie, et ça ne va pas changer dans trois semaines".

Et que pour le coup, tu es constamment "en alerte" (pas forcément consciemment), parce que ça devient comme si le changement pouvait te sauter dessus à chaque coin de rue à l'improviste.

Alors oui, ma théorie est paradoxale quand on sait que tu revendiques le fait de ne pas te fixer / t'engager de trop. Mais est-ce que la stabilité n'est pas un besoin quand même, qui n'a jusque là pas été tellement comblé, ce qui te conduirait à ne pas être pleinement rassuré par une situation "qui va bien" comme tu la décris... Justement parce que tu gardes quelque part en tête qu'elle pourrait ne pas être durable ?

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 13:48

Merci... C'est plus clair, maintenant.

Caramel a écrit:
Un peu l'impression que le fait que tu ne te fixes pas, que tu passes d'un lieu à l'autre, d'un taf à l'autre, tout ca... C'est source d'angoisse, parce que ça ne te permet pas de te poser dans un truc rassurant qui dirait "Bon, là j'ai mon taf, mon appart', ma vie, et ça ne va pas changer dans trois semaines".

Et que pour le coup, tu es constamment "en alerte" (pas forcément consciemment), parce que ça devient comme si le changement pouvait te sauter dessus à chaque coin de rue à l'improviste.

Alors oui, ma théorie est paradoxale quand on sait que tu revendiques le fait de ne pas te fixer / t'engager de trop. Mais est-ce que la stabilité n'est pas un besoin quand même, qui n'a jusque là pas été tellement comblé, ce qui te conduirait à ne pas être pleinement rassuré par une situation "qui va bien" comme tu la décris... Justement parce que tu gardes quelque part en tête qu'elle pourrait ne pas être durable ?
Le besoin de stabilité et/ou sécurité est basiquement assez nécessaire pour tout le monde. Je n'échappe pas à cette règle.
Ce que je trouve bizarre, finalement, c'est que j'ai jamais été aussi... proche d'un équilibre, d'un "ok, là, ça va". Et que je pense mon installation comme assez durable. L'impression que ça change, ça. J'ai mon appart', ma vie. Le boulot, je ballote à droite à gauche pour l'instant, mais c'est aussi parce que je le veux bien, alors ça ne me pose pas de souci.

Par rapport au changement, j'ai pas l'impression qu'il me traque à chaque coin de rue. Les tournants de ma vie, les trucs neufs... Je les ai pas subis, j'ai été acteur de ces changements. Alors un peu sceptique sur le "omondieu ça pourrait changer par l'opération du saint esprit". Si je ne le décide pas, ça n'arrivera pas. Néanmoins, l'état d'alerte inconscient, je pense qu'il y a effectivement de bonnes chances que tu touches juste, sinon mon corps est absolument illogique.

Dans la chronologie, les pointes de douleur, j'en avais avant de déménager, mais bon là j'avais vraiment le cafard, donc à la limite, je trouvais ça parfaitement normal, puisqu'en adéquation avec le niveau général. Ça fait maintenant quinze jours que je me suis installé, je me sens chez moi chez moi, j'ai pas de stress lié à une question d'habitude, au lieu. J'ai l'impression de trouver ma place, j'ai envie de faire un peu plus dans le durable, pour une fois. Et je crois qu'il n'y a pas vraiment d'obstacles sur ce chemin-là, en fait. Alors le fait que les pointes de panique-WTF continuent, que ça survienne comme un poney dans une penderie pendant un concert de ukulélé... sérieusement, ça me gave, et accessoirement, je n'y comprends strictement rien.
Revenir en haut Aller en bas
Onagre



Nombre de messages : 1457
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 16:43

.


Dernière édition par Onagre le Lun 17 Mar 2014 - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
personne00000



Nombre de messages : 132
Localisation : Entre le manège enchanté et la planète Mars
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 19 Juin 2010 - 22:06

Je suis d'accord avec Onagre. Il faut du temps pour s'y faire, je pense pas qu'on puisse être bien paf du jour au lendemain quand sa situation s'améliore. En attendant, on est sur un fil et ça peut pencher d'un côté bien ou pas bien très rapidement.
J'ai rien ajouté de plus au truc mais voilà :q .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Lun 21 Juin 2010 - 12:18

J'y ai songé... du temps pour que les crises s'espacent, après tout, pourquoi pas. Ce qui me perturbe, c'est que ça a plutôt tendance à s'intensifier.

Je suis d'un tempérament anxieux, c'est pas un scoop, mais dans la mesure où ça dégénère alors que... ça va bien (la seule atteinte au moral étant "je fais des attaques de panique pour RIEN")... J'ai quand même un doute.

Possible que ce soit tout bêtement un problème d'ordre cardiaque, non ?

Je crois que je vais aller voir mon généraliste... sinon ça me stresser encore plus et ça ne va pas arranger les choses.

Et puis juste attendre, là, non... J'en ai trop marre pour JUSTE attendre que ça passe tout seul.

Edit : rdv pris, jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
Nébuleuse

avatar

Nombre de messages : 1567
Age : 23
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Pile ou face   Lun 21 Juin 2010 - 13:19

Je suis assez d'accord avec Onagre, même si les crises s'intensifient. Ca fait que quelque semaines que t'es là, et peut-être que ton corps ne comprend pas pourquoi tout est plus calme, pourquoi il y a moins de crises qu'avant alors que c'était presque une "habitude" pour ton corps. Tu vas surmement avec besoin de "temps" pour te faire à l'idée que tient, maintenant, t'as peut-être un endroit calme et à toi où te poser.

Mais va voir ton généraliste, et si c'est pas cardiaque, avec un petit truc homéopatique sur toi à prendre en cas de crise, ce serait pas mal?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Ven 25 Juin 2010 - 18:24

Suis allé voir mon médecin, suis ressorti avec Stresam, anxio léger, benzo-like mais pas purement chimique, donc moins de risque d'accoutumance, et prise de sang à faire pour contrôle, à voir en dernier recours l'avis d'un cardiologue.

Ai été faire une prise de sang ce matin, eu les résultats il y a une heure. Je dois rappeler mon toubib demain. Je ne sais pas trop quoi en penser.

Les chiffres sont dans la norme, et ont pas ou peu bougé depuis ma dernière prise de sang en février 2005.

La seule évolution significative, c'est au niveau de la thyroïde (analyse de la TSH ultra sensible 3ème génération).

Je suis à 0,8 mUl/l, la fourchette normale s'étend de 0,35 à 4,94. En 2005, j'étais à 1,94. Si le taux est plus bas, c'est que ma thyroïde est un peu trop powerful.

Je voudrais juste savoir si ça pouvait être un signe précurseur d'hyperthyroïdie, ou si, vu la durée depuis le dernier examen, ça risquait pas grand chose. Étudiants en médecine et autres intéressés bienvenus. Je rappelle le doc demain de toute façon, mais bon, j'aimerais bien m'ôter d'un doute, là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Ven 25 Juin 2010 - 19:18

Pour le niveau de thyroïde, clairement ne t'en fais pas trop non plus quoi, tu restes dans la fourchette de la norme, sachant que les taux relevés en prise de sang fluctuent vachement en fonction des périodes ect.

Après tu verras plus précisément avec ton médecin mais non non non pas de scénario catastrophe hein.

Du coup tu vas aller voir le cardiologue pour écarter l'hypothèse du problème cardiaque ? Ou d'abord tester ce que ça donne avec l'anxio ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Ven 25 Juin 2010 - 20:07

Je vais voir avec mon médecin ce qu'il juge le plus judicieux, je pense. Cardiologue, ou endocrinologue, ou rien parce que je somatise juste.

Pour ce qui est de l'anxio, dans la mesure où j'ai déjà eu des traitements plus hardcore, je doute un peu que ça ait des effets significatifs, mais bon, je vais suivre et observer, on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 26 Juin 2010 - 11:17

Faut que je rappelle lundi après-midi, parce que médecin pas là avant.

J'essaie de pas stresser inutilement, j'y arrive pas, ça me broute. Fais chier.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31630
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Pile ou face   Sam 26 Juin 2010 - 13:05

Sincèrement...

Si ça peut te rassurer un peu...

Je ne suis pas médecin, mais les autres "symptômes" qui accompagnent la douleur dans la poitrine me font franchement penser que c'est des crises d'angoisse... Le fait que tu aies envie de te rouler en boule, que la présence des autres t'envahit, tout ca... Ca sonne vachement + "crise d'angoisse" que quoi que ce soit d'autre.

Après, pour ton histoire de thyroïde, comme Joker je te dirais de ne pas flipper... Et quand bien même y aurait un souci de ce coté là, c'est quelque chose qui est relativement correctement régulé ça que ça ne pose problème... Et ça serait même plutôt cool, parce que s'il est avéré que ta thyroïde fait du lulz, ça expliquerait - et rendrait assez facilement réglables - tes histoires d'angoisse inexpliquées, parce que le fait est que la thyroïde a un rôle vraiment peu négligeable sur l'humeur !

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pile ou face   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pile ou face
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» probleme mathematique pile ou face
» peut on truquer le « pile ou face » ?
» Peut-on tricher à pile ou face ?
» pile et face
» L'école, la grande illusion ou la fabrique de crétins.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: