Forum AM-Entraide

Ce forum est notamment consacré à l\'entraide autour des problèmes d\'automutilation.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un aveu que je regrette amèrement!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 9:38

Voilà hier je me suis décidée à avouer à mon fiancé mon anorexie.
Bien sur vu mon poids il s'en doutait déjà bien avant que j'en prenne moi même réelment conscience, comme tous le monde d'ailleurs...
Ca fait presque deux ans que nous sommes ensemble, nous habitons ensemble et nous avons déjà passé des périodes très difficiles...
Je m'attendais à ce qu'il soit compréhensif, même si il n'y connait rien à cette maladie, mais là ça dépasse le stade de la compréhension!
Il a était très dur, m'a dit que ce n'était pas une maladie mais dans ma tête puisque je ne l'ai pas attrapée comme ça par transmission!
Que j'étais horriblement égoïste, qu'il y avait des gens qui avaient dans leurs passés des choses plus lourdes que moi à porter, que d'autres mourraient vraiment de faim! Que la solution est simple: tu te forces à manger et voilà!
Que si j'ai le désir de me détruire je pourrais choisir des méthodes plus rapide!
Après il m'a dit: ok je vais t'aider! Ce weekend je vais pas te lâcher et crois moi tu vas manger! Génial pour lui c'est simple, il suffira de ma gaver et tout ira bien, il ne s'imagine même dans quelle angoisse il me met en me disant ça!
Enfin bref, 5 min après être passée aux aveux, je regrettais déjà amèrement!
Ca m'a fait énormément de mal d'entendre tous ça, il m'aime, il s'énerve parce que il ce trouve là impuissant, mais en même temps il veut m'aider sans vouloir admettre que c'est une maladie sérieuse et sans vouloir ce renseigner, à la manière forte comme il le dit si bien!

J'aimerais remonter le temps, je croyais que lui dire clairement serait bénéfique pour moi, pour nous (une seule personne était au courant avant hier), mais en faite non!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 10:30

Déjà, bravo pour ton courage, d'avoir osée être franche.

Un détail m'intrigue ; tu le cachais tant que ça, ou il fermait les yeux ? (parce qu'en 2 ans de vie commune...).

Je pense que c'est beaucoup plus façile de se dire que c'est un caprice plutôt que de s'avouer que oui, sa copine est en danger de mort. C'est vraiment diffiçile à entendre, alors je crois que tu devrais le lui expliquer. Envoyer un mail par ex ? En lui expliquant que c'est une maladie, que la volonté est nécessaire pour s'en sortir mais ne fais pas tout et que tu as besoin de soutien, que si ça serait aussi simple que de remanger en un claquement de doigt tu ne serais pas malade.

Je comprend ta désillusion (tu attendais un soutien), mais il ne faut pas oublier qu'il n'a pas fait tout ton cheminement pour te rendre compte que tu es anorexique. D'autant plus que, si j'ai bien compris, tu le lui a caché.
Bien qu'il ait dit de grosses conneries, je te l'accorde.
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 10:59

Oui je le cachais et redoublé d'ingéniosité pour qu'il ne s'en rende pas compte.
Déjà sauf un jour par semaine nous ne pouvons manger ensemble, ni à midi, ni au soupé, pour des raisons professionnels. Ensuite c'est moi qui gère les courses, il ne peut donc pas savoir ce qui a était acheté et consommé. Je faisais exprès de salir des assiettes et des couverts pour faire croire que je m'étais fais à mangé.
Et comme je voulais à tous prix le cacher, je mangeais a peu près normalement devant lui, toujours, comme je fais avec les autres pour noyer le poisson quand je remarquais que les soupçons grandissaient, puis je prenais des laxatifs et ne mangeait strictement rien le jour voir les deux jours suivants, et je reprenais ensuite mes restrictions draconniennes normalement.
Lui comme tous mon entourage en voyant mon amaigrissement s'en doutent depuis bien longtemps mais vois tu, justement ils leurs restent toujours le doute, car en effet je te donne un exemple de ce que j'ai entendue: "elle ne peut pas être anorexique puisque je l'ai vue manger une pizza il y a une semaine et qu'elle n'est pas partie au toilette ensuite!" ou: "elle ne nous ment pas, elle mange bien, elle doit effectivement avoir un autre problème".
J'ai tenté de lui expliquer ce qu'était l'anorexie mentale, ces symptômes, comment elle ce soigne, mais il est en colère, très en colère contre moi et m'a dit qu'il ne voulait plus entendre parlé de "cette connerie"!
Je le comprends, je crois qu'il ce sent vraiment dépassé, qu'il ce sent un peu trahis, je ne lui en veux pas, mais tu vois lui avouer n'a servit qu'à lui faire du mal et à m'angoissée encore plus!
Revenir en haut Aller en bas
Choupsa

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 11:24

Tu as eu raison de lui dire. Je pense qu'il se sent trahi parce que tu lui dit que maintenant ! C'est compréhensible qu'il s'énerve, comme tu la dit, il doit se sentir impuissant face a la situation. S'il a été dur avec toi c'est peut être pour que tu te "bouge" un peu plus. Mais je pense qu'il ne voulait pas être aussi "méchant", il n'a peut être pas su comment réagir face a ce que tu lui a dit. Il doit se poser beaucoup de questions. Peut être même qu'il fera des recherches internet sans te le dire pour comprendre.
Je pense que tu devrais attendre, ne plus lui parler de sa et attendre qu'il t'en parle lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 11:33

anorexique13 a écrit:

Je le comprends, je crois qu'il ce sent vraiment dépassé, qu'il ce sent un peu trahis, je ne lui en veux pas, mais tu vois lui avouer n'a servit qu'à lui faire du mal et à m'angoissée encore plus!

Cela à aussi servit à ne plus mentir à quelqu'un de proche, et mine de rien c'est un grand pas. Prendre le risque (le risque : pour l'anorexie) de reconnaître à quelqu'un que tu aime qu'il y a un problème, d'affronter sa réaction, c'est déjà accepter de se faire aider et épauler, sortir de son isolement et ça n'est pas rien du tout (bien que tu penses que ça été gaché par sa réaction, rend toi en compte).

Maintenant, est-ce qu'il y a d'autres personnes au courant / susceptibles de l'être ? Histoire d'avoir ce que tu recherche : le soutien de tes proches.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 12:54

Franchement, je pense qu'il faut juste que tu lui expliques ce dont tu as besoin comme aide... Il a répondu ça "du tac au tac", sans connaissance du sujet, mais c'est pas de la mauvaise volonté, quoi... Tu as bien fait d'en parler, juste maintenant... explique lui quoi en faire, quoi !

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 20:30

Lilium a écrit:
anorexique13 a écrit:

Je le comprends, je crois qu'il ce sent vraiment dépassé, qu'il ce sent un peu trahis, je ne lui en veux pas, mais tu vois lui avouer n'a servit qu'à lui faire du mal et à m'angoissée encore plus!

Cela à aussi servit à ne plus mentir à quelqu'un de proche, et mine de rien c'est un grand pas. Prendre le risque (le risque : pour l'anorexie) de reconnaître à quelqu'un que tu aime qu'il y a un problème, d'affronter sa réaction, c'est déjà accepter de se faire aider et épauler, sortir de son isolement et ça n'est pas rien du tout (bien que tu penses que ça été gaché par sa réaction, rend toi en compte).

Maintenant, est-ce qu'il y a d'autres personnes au courant / susceptibles de l'être ? Histoire d'avoir ce que tu recherche : le soutien de tes proches.

La totalité de mon entourage s'en doute évidemment, maintenant je n'ai pas envie de me confier à plus de personne, je l'ai dis à la personne la plus proche de moi maintenant, à ma belle mère de qui je suis très proche et qui est très psychologue, ca s'arrêtera là.
Déjà pour tous les autres, parce que rien qu'avec leurs doutent ils essayent de me faire manger à tous bout de champ, alors si je leur en apportait la certitude ce serait du harcèlement et ce n'est certainement pas en voulant me forcer ou en m'en parlant continuellement que je ça va allé mieux, au contraire. De plus je n'ai pas envie d'être l'objet favoris des discussions et de la curiosité malsaine. J'ai appris déjà à mes dépends qu'il fallait vraiment faire très attention quand tu te confié et avoué tes faiblesses, les gens peuvent s'en servir ensuite pour te faire du mal...
Revenir en haut Aller en bas
Choupsa

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 20:34

C'est vrai qu'il faut toujours ce méfié des gens ... Je sais pas sa me viendra jamais a l'idée d'attaqué quelques pile la ou sa fait mal ... Sauf si cette personne m'a fait énormément souffrir.
Je pense aussi que tu ne doit pas mettre tout le monde au courant, les personnes qui te sont très proches c'est tout.

Tu as reparlé de sa avec ton fiancé ?
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 20:38

Choupsa a écrit:
C'est vrai qu'il faut toujours ce méfié des gens ... Je sais pas sa me viendra jamais a l'idée d'attaqué quelques pile la ou sa fait mal ... Sauf si cette personne m'a fait énormément souffrir.
Je pense aussi que tu ne doit pas mettre tout le monde au courant, les personnes qui te sont très proches c'est tout.

Tu as reparlé de sa avec ton fiancé ?

Il m'a juste appelé cette après midi pour me demander si j'avais mangé, et m'a dit: stp, mange quelque chose ce soir.
Il s'inquiète je le sais, il semble plus calme...
Revenir en haut Aller en bas
Choupsa

avatar

Nombre de messages : 440
Age : 21
Localisation : Dans les étoiles
Date d'inscription : 09/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 20:39

Tant mieux alors, laisse lui du temps, s'il t'aime vraiment il comprendra et t'aideras.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 22:09

Laisse lui du temps, ok, mais l'amour ne fait pas tout. Comme le disais Caramel, essaye de lui expliquer plus en détail ce qu'est l'anorexie, quitte à lui laisser l'adresse d'un site qui explique bien ou comme ça.

Et dis lui ce que tu attends comme aide/soutien.

Sans ça, il se retrouve complétement paumé et impuissant. Et, pour toi comme pour lui, c'est pas top.
Revenir en haut Aller en bas
Caramel

avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 39
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Sam 15 Mai 2010 - 22:20

Pour étayer ma réponse (que j'ai fait à l'arrach' parce que j'étais à la bourre).

Mon ancien collocataire savait bien que j'étais obèse (ben... vu qu'il n'était pas aveugle, il pouvait difficilement le rater hein).

Il ne m'a jamais emmerdé avec la bouffe jusqu'au moment où je lui ai dit que j'avais un souci d'hyperphagie. Il le savait avant, évidemment. Mais pour lui, le fait que je lui en parle signifiait que je lui demandais de l'aide (c'était pas entièrement faux hein, j'avais besoin d'encouragement, j'étais au début de mon suivi psy centré sur mes TCA, tout ca)...

Sauf que je ne lui ai pas expliqué ce que j'attendais comme aide. Et que lui, au pif, sans trop connaitre, s'est senti investi de la mission de m'empêcher de bouffer n'importe quand. Ca partait d'un excellent sentiment, mais au bout de deux jours j'avais envie de me pendre et / ou de le passer par la fenêtre, parce qu'avoir un garde chiourme qui scrute le contenu du frigo ou qui planque le pot de Nutella, c'est juste infernal.

Il a fallu que je lui dise explicitement que ce que j'attendais de lui, c'était une écoute quand j'avais besoin d'en parler, des shoots au cul pour ne pas "oublier" mes séances de psy, éventuellement des questions avec tact, genre "Impression que tu vas pas top, y a un truc qui va pas ?" s'il me voyait en train de razier le frigo et les placards... Mais en tous cas pas du flicage !

Et.. bah après c'est pas mal rentré dans l'ordre, quoi.

Et il était tout désolé de m'avoir foutu à cran avec son "aide" inadéquate.

________________
Profil partie de Loup Garou :

Nom : Johnny "Caramel" Waite
Age : 40 ans
Description physique : Taille moyenne, cheveux bruns avec parfois des reflets verdâtres, yeux globuleux
Origine : Insmouth, Massachusetts
Profession : vendeur itinérant
Particularités : Refuse obstinément d'évoquer son enfance, sa famille et sa ville natale. Vit au village par intermittence, en raison de son métier

-----

 

Caramel dit : Je peux faire Caca en paix ?


Ronge tes barreaux avec les dents
Le soleil est là qui t'attend
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Dim 16 Mai 2010 - 16:10

Tu as raison Caramel, il faut que je lui dise que vouloir me forcé à manger n'est absolument pas une bonne chose, ni même de me faire des remarques continuels quand il est là et que je ne me sers pas assez, par contre j'aimerais pouvoir en parler avec lui dans les moments ou je sombre. J'espère juste qu'il comprendra... Hier il m'a dit: est ce que tu aimerais que je fasses comme ci de rien n'était? Je lui ai dis que la plupart du temps oui, ma maladie est assez encrée là dans mon cerveau, alors si en plus nos discussions ne tournent qu'autour de ça, je vais très vite péter un plong! Mais il m'a dit qu'il allait être difficile pour lui de le faire. J'espère que non, je suis angoissée, je me demande si cette révélation ne va pas casser quelques chose entre nous ou pire encore nous séparer.

Merci de votre aide et soutien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Dim 16 Mai 2010 - 16:58

Du mal à comprendre le fond de ta démarche en fait.

Dans le sens où tu lui dit mais tu lui demande en parallèle de faire "comme si de rien n'était", et mine de rien c'est vachement égoïste comme demande.
Mets-toi à sa place, tu lui demande en quelque sorte de rester à ne rien faire, alors qu'il est au courant, et s'il t'aime vraiment je doute que ce soit envisageable de rester impuissant de cette manière.

Qu'est-ce que tu attendais en le lui disant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Dim 16 Mai 2010 - 17:01

C'est pas elle qui lui a demandé de faire comme si de rien était, c'est lui. Et elle a répondu oui, la plupart du temps, en lui disant que la forcer à manger ou lui faire des remarques continuellement n'était pas une solution (si j'ai bien compris).

Pas la même chose, si ?
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 9:53

Reiko a écrit:
C'est pas elle qui lui a demandé de faire comme si de rien était, c'est lui. Et elle a répondu oui, la plupart du temps, en lui disant que la forcer à manger ou lui faire des remarques continuellement n'était pas une solution (si j'ai bien compris).

Pas la même chose, si ?

Oui exactement, tu as tous suivie Reiko! Very Happy
Non ce n'est pas la même chose, car je ne lui demande pas d'oublier, je lui demande juste de ne pas "m'harceler", de ne pas m'en parler à tous bout de champ et surtout de ne pas me forcer à manger en exigeant des résultats positifs rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 19:02

Et donc, ça donne quoi ?
Est-ce qu'il arrive à respecter ça ?
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 19:23

Reiko a écrit:
Et donc, ça donne quoi ?
Est-ce qu'il arrive à respecter ça ?

Oui et de mon côté j'ai fais un effort aussi, je suis allée manger au restaurant hier soir, j'ai même bien mangée, j'étais fier de moi, on était content, mais malheureusement je me suis pesée en revenant et j'ai pris peur, et j'ai pas pu m'empêcher de prendre mes laxatifs! Crying or Very sad
Je ne lui ai pas dis bien sur, il serait trop déçus, et puis il faut qu'il s'occupe de lui, il a quelques soucis et il doit les régler, ce serait égoïste de me reposer complètement sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 19:29

Et les balancer, les laxatifs, pas moyen ?

Tu vois un psy ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 19:36

Reiko a écrit:
Et les balancer, les laxatifs, pas moyen ?

Tu vois un psy ou pas ?

Les balancer oui, ce serait la meilleure solution, le seul problème c'est que je ne suis pas prête et quand bien même je trouverais le courage, je me vois bien en racheter le lendemain, c'est pareil pour la balance, je sais que je devrais m'en séparer, si elle n'avait pas était là hier je n'aurais peut être pas pris des laxatifs...
Pour le psy je suis en train de me renseigner pour en trouver un, ca ne devrait plus tarder. J'ai admis être anorexique il y a un mois, après j'ai étais persuadé d'arriver à m'en sortir seule, mais je vois bien que non, je vais donc consulter. C'est quand même pas mal de progrès je trouve non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 19:42

Oui, oui, je dis pas le contraire.

Mais ouais, le psy serait pas mal, pour avoir un regard neutre sur les choses, et travailler sur l'image que tu as de toi, t'accepter, toussa.

Et ouais, virer la balance et les laxatifs quand tu te sentiras "prête". Je te conseillerais d'en parler à ton psy, quand tu en auras un, histoire de pas être tentée de faire du "je retarde l'échéance au maximum, je suis pas prête, de toute façon personne est au courant" éternellement et tout.
Revenir en haut Aller en bas
anorexique13



Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 12/05/2010

MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   Mar 18 Mai 2010 - 19:52

Oui je sais qu'a un moment ou un autre il faudra oublié le: je ne suis pas prête, et passer à l'acte, mais là je trouve que ça fait beaucoup déjà en peu de temps. De toute manière c'est soit je me prend en main soit un jour je le sais je vais péter un câble et me suicider, je n'en suis pas là, mais je me connais, psychologiquement cette maladie m'enfonce de plus en plus dans la dépression, mais aujourd'hui ma pensée c'est encore de m'en sortir!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un aveu que je regrette amèrement!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un aveu que je regrette amèrement!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que sera le grand avertissement ?
» Seigneur, je regrette...
» JE REGRETTE..........
» L'aveu : une notion à éclaircir...
» Hadith de l'empressement au repentir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum AM-Entraide :: Problèmes :: Mal de vivre : dépression, suicide-
Sauter vers: